9 principes de copywriting pour booster vos ventes

Note : ceci est un article validé, rédigé par Théo Rossi.

Mais approuvé par mes soins.

 

Vous aussi ça vous soule ?

Ce sentiment « Je ne sais pas quoi dire » lorsque vous rédigez votre page de vente. Ce sentiment d’hésitation. D’incertitude.

 

En plus lorsque vous cherchez des informations sur Internet, vous trouvez une multitude d’astuces et conseils en tout genre pour vous aider à concevoir « une page de vente de la mort qui tue ».

 

Le problème ? Vous ne savez plus à quoi, ni à qui vous fier.

Vous ne savez pas quels sont les conseils qui sont fiables et qui valent la peine d’être appliqués, ou ceux qui vont juste vous faire passer pour un clown aux yeux de vos prospects (et tuer vos ventes par la même occasion).

 

Ce que vous savez en revanche, c’est qu’écrire une bonne page de vente est primordial.

C’est vrai quoi … Après tout, votre page de vente peut faire la différence entre des ventes faiblardes et un compte Paypal malheureux ou des clients qui achètent en masse et de l’argent qui rentre. …

 

Et si on réglait ensemble une bonne fois pour toutes ce problème ?

Et si au lieu de chercher à droite à gauche des informations, vous aviez des principes de copywriting puissants réunis à un seul et même endroit, vous permettant de concevoir un argumentaire de vente qui marche ?

Je ne sais pas si ça vous tente, mais c’est en tout cas tout le sujet de cet article …

 

Car j’ai réuni pour vous 9 principes de copwyriting tout ce qu’il y a de plus classique et que vous connaissez sûrement, mais qui sont essentiels à toute page de vente qui vend.

 

Alors si faire des ventes (et du cash) est quelque chose qui vous tient à coeur, je vous invite à découvrir le premier principe de copwyriting.

Ça commence maintenant :

 

1) Ecrivez un titre qui fait une promesse forte et qui attire l’attention … Grâce à cette formule

Votre titre est l’élément le plus important de votre page de vente (et même de tout contenu, que ce soit un article de blog ou un mailing).

Vous devez voir votre page de vente comme une longe chaine dont le premier maillon est le titre : si votre titre est nul et ne donne pas envie de cliquer, votre prospect ne lira jamais votre argumentaire – ce qui signifie 0 ventes pour vous.

Il existe des dizaines de façons de créer un titre qui marche. Mais vous le savez, on est pas là aujourd’hui pour voir « 36 astuces pour créer un bon titre » et ne pas savoir quoi choisir au final.

C’est pour cette raison que je ne vais vous donner qu’une seule formule, mais qui est sûre et efficace (et qui marche diablement bien).

La voici : c’est la formule « Comment … + et … »

Comment ça marche ? C’est simple : vous allez montrer à votre prospect une promesse forte (celle de résoudre un problème pénible pour lui) ET vous allez en plus lui montrer un bénéfice qu’il retirera de cette promesse.

Exemples :

  • Comment arrêter de fumer (la promesse) et retrouver votre souffle lorsque vous courez (bénéfice supplémentaire)
  • Comment investir intelligemment dans l’immobilier et vous construire une revenu passif
  • Comment jouer de la guitare comme un dieu, épater tout le monde en soirée et draguer les filles en grattant quelques cordes (c’est une variante avec deux bénéfices, mais la structure reste la même)

Ce titre est facile à utiliser et redoutable d’efficacité. Vous voulez un exemple réel et couronné de succès de l’utilisation de ce titre ? En voici un : le livre « Comment se faire des amis et influencer les autres ».

Cet ouvrage à été vendu à plus de 40 millions d’exemplaires dans le monde (et traduit dans 37 langues différentes). Pas mal.

En plus, ce titre est parfait pour ce qui est de vendre des formations sur le web. Comme on est sur son site, regardez le titre qu’utilise Greg pour accrocher l’attention sur la page de vente de sa formation Marketing Master School :

titre-mms-greg

 

Vous voyez ? Greg vous fait une promesse forte qui résout un problème pénible (faire des ventes en ligne) et vous montre un bénéfice qui en découle (passer de blogueur qui galère à marketeur qui vend sur demande) …

Balèze.

Mais ce n’est pas tout ! Voici un autre exemple réelle d’utilisation de ce titre dans une page de vente pour une autre formation en ligne, celle d’André Dubois de Trafic Mania.

tm-titre-comment-et

Le même titre revient, encore et encore. Pourquoi ? Tout simplement parce qu’il marche.

Vous aussi, n’hésitez pas à l’utiliser. Voici la formule à trous, vous n’avez plus qu’à remplacer ce qui est en crochet :

Comment [promesse qui résout un problème pénible] et [bénéfice qui en découle]

2) Commencez avec une introduction qui harponne vos lecteurs … Grâce à cette méthode

Je vous ai dit que le titre était le premier maillon de la chaine n’est-ce pas ? Eh bien l’introduction est le second.

Sans une introduction puissante qui oblige votre prospect à lire la suite de votre page, vous êtes foutu. Heureusement, j’ai quelque chose pour y remédier.

Encore une fois, ce n’est pas la seule méthode pour commencer une page de vente – loin de là – mais c’est une des plus efficaces.

Ce dont je vous parle, c’est la méthode PAS : Problème – Agiter – Solution.

Voici ce que Dan Kennedy (un des copywriters les plus célèbres et les mieux payés au monde) déclare à propos de cette méthode :

Quand vous comprenez que les gens sont plus à même d’acheter pour éviter de souffrir que pour gagner quelque chose, vous comprenez à quel point cette formule est puissante. C’est peut être la formule de vente la plus fiable jamais inventée.

Voici comment utiliser cette méthode : imaginons que je vende une formation sur « Comment avoir un blog populaire ». La page de vente pourrait se présenter ainsi :

Titre : 

Comment faire connaitre votre blog, le rendre populaire et enfin attirer le trafic et les ventes que vous méritez (vous remarquerez la formule utilisée ?)

Introduction écrite avec la formule PAS :

Vous en avez marre d’être invisible ? D’avoir l’impression que personne ne vous remarque ? Que personne ne vous prête attention ? (Problème)

Je sais ce que c’est … Vous avez sûrement lu les conseils des gourous du marketing qui vous ont dit des trucs du genre : « Publiez régulièrement, intégrez quelques mots-clés dans vos articles Le trafic viendra ainsi que les ventes, et vous pourrez bientôt bronzer au soleil en travaillant 4 heures par semaine.»

Résultat ? Rien du tout. 

Personne ne vous lit, personne ne commente ou ne partage vos articles. Alors pour les ventes, on est encore bien loin du compte. Vivre de votre blog ne parait finalement être qu’un rêve éloigné … (Agiter)

Ou peut être que vous vous trompez ? Si je vous disais qu’il existe plusieurs méthodes qui vont vous permettre de faire décoller votre blog comme une fusée vers la Lune et de le transformer en un véritable business qui générera des ventes … Ça vous intéresse ? Eh bien ces méthodes je les ai toutes réunies dans une seule et même formation – celle que je vous propose aujourd’hui.

C’est à dire qu’au lieu d’avoir des astuces et conseils éparpillés un peu partout, vous allez posséder une stratégie clé en main, à suivre étape par étape. Attirer du trafic, convertir vos visiteurs en inscrits et vendre ne sera bientôt plus un secret pour vous. (Solution)

Vous voyez ? Tout l’intérêt de la méthode PAS est de se glisser dans la peau de votre prospect, pour ressentir ses problèmes. Quand il vous verra décrire sa situation exacte, il n’aura qu’une chose en tête : acheter votre produit.

Car il pensera qu’il a été fait sur-mesure pour lui.

Cette méthode marche encore mieux si vous incorporez le prochain principe au cours de votre page de vente.

3) Racontez une histoire pour vous connecter émotionnellement à vos prospects

Ce n’est pas nouveau : l’Homme adore les histoires. Comme le montre cette étude scientifique, notre cerveau réagit différemment lorsque nous lisons une histoire qui comporte de l’intrigue, de l’émotion et de l’action au lieu d’un texte banal.

Nous sommes beaucoup plus dans l’empathie et le ressenti en lisant une histoire.

Alors pour utiliser ce principe humain à votre avantage, vous allez en raconter dans votre page de vente.

Vous pouvez le faire même si vous n’êtes pas un « storyteller » né : racontez une courte histoire dans laquelle vous vous positionnez en tant que personnage principal, décrivez vos problèmes, puis montrez en quoi le produit que vous vendez a changé votre vie.

Par exemple si vous vendez un ebook sur « Comment réussir son régime » vous pourriez raconter votre propre histoire qui détaille tout le processus douloureux que ce fut pour vous de faire un régime.

Montrez que vous avez testé des tonnes de régimes touts plus inutiles les un que les autres, que vous aviez faim, que vous deviez vous priver d’une quantité impressionnante d’aliments …

Puis dites qu’un jour vous en avez eu plus qu’assez, que vous avez décidé de créer votre propre méthode de régime (celle qui vous a permis de perdre 10 kilos en 3 mois alors que vous étiez jusque là incapable de faire baisser le chiffre sur votre balance) et que cette méthode est décrite dans l’ebook que vous vendez.

Il se passera quelque chose de magique : les gens qui ont connu les mêmes épreuves que vous vont se reconnaitre dans votre histoire.

Et si vous ne faites pas de bêtises dans la suite de votre page de vente, vos prospects achèteront votre produit. Sans hésiter.

4) Insérez des témoignages qui brisent les objections de vos prospects

Vous le savez : les témoignages sont utiles dans une page de vente. Malheureusement, la plupart des gens qui vendent sur Internet les utilisent mal.

Vos témoignages ne sont pas là pour flatter votre égo ou pour vanter les mérites de votre produit. Ils sont là pour casser en deux les objections de vos prospects.

Alors si vous voulez des témoignages convaincants qui boosteront vos ventes, posez ces 4 questions à vos clients qui ont déjà acheté votre produit :

  1. Quel était ton plus grand obstacle quand tu as lu la page de vente – celui qui a failli ne pas te faire acheter ?
  2. Qu’est ce qui t’as donné envie d’acheter ce produit malgré l’obstacle que tu viens de me donner ?
  3. Qu’est ce qui t’as le plus plu dans le produit ?
  4. Est-ce que tu recommanderais ce produit ? Si oui, pourquoi ?

En posant ces quatre questions à vos clients, vous allez avoir des réponses précises, idéales pour construire une témoignage convaincant.

Imaginez : Charly est blogueur et coach en webmarketing. Il vend une formation sur « Comment vivre de son blog ? » à 497€, et pose ces quatre questions à un de ses clients qui a acheté son produit.

Voici les réponses possibles du client :

  1. Le prix était le plus grand obstacle
  2. J’ai acheté malgré le prix élevé car tu montres sur la page de vente que tu vis toi même de ton blog, photos à l’appui
  3. Le fait que ce soit un système complet et que tu proposes une méthode à appliquer et à mettre en place pas à pas – pas juste que tu balances 2/3 astuces comme ça
  4. Oui je le recommande, car le produit que tu proposes est complet et qu’en suivant la formation pendant seulement 3 semaines, je constate déjà des progrès

Avec ce genre de réponses, voici le témoignage que Charly pourrait glisser dans sa page de vente :

« Au départ, le prix élevé me bloquait, mais Charly est une personne honnête qui gagne déjà sa vie avec son blog, et je voulais apprendre de quelqu’un qui sait déjà comment les choses marchent, comm lui.

De plus, la formation est complète : Charly ne vous balance pas 2/3 méthodes mais vous donne une véritable méthode à suivre pas à pas. Je recommande à quiconque veut lancer un business sérieux sur Internet donc – surtout que j’ai déjà des résultats au bout de 3 semaines de formation suivie ! »

Vous voyez ? Ce témoignage n’est pas là pour montrer que le produit de Charly est le plus beau, le plus génial et le plus mieux.

Mais il renforce la crédibilité de Charly, ce qui met en confiance le prospect et rend l’achat plus naturel.

Et si vous appliquez en plus le principe suivant, votre effet « authenticité » s’en trouvera démultiplié.

5) Créez un environnement sans risque

Vos prospects expérimentent plusieurs peurs lorsqu’ils achètent sur Internet : peur que le prix soit trop élevé par rapport à la valeur du produit, peur d’être arnaqué, peur d’effectuer un achat pour de simples vidéos ou formats audios si vous vendez une formation …

Vous devez les rassurer, ou les boucliers qu’ils lèvent pour se protéger de votre offre ne se baisseront jamais (et leur carte bancaire ne sortira jamais de leur proche).

Un des meilleurs moyens de faire cela ?

Offrir une garantie 100% satisfait ou remboursé. Allez-y franco : dites à vos prospects qu’ils peuvent tester votre produit pendant 30 jours. Si au bout de ces 30 jours ils trouvent que la qualité n’est pas au rendez-vous, dites-leur que vous les rembourserez intégralement.

Une garantie solide a un double avantage :

  • Elle rassure vos prospects (qui sont donc plus susceptibles de passer à l’achat)
  • Elle vous rend plus crédible : vous savez que votre produit est de qualité et c’est pour ça que vous offrez une garantie 100% satisfait ou remboursé (et ça augmente vos ventes)

Astuce : Si votre produit est de qualité (ce qui devrait toujours être le cas), n’hésitez pas à offrir une garantie supérieure à celles de vos concurrents. S’ils donnent une garantie de 30 jours, sortez une garantie en acier trempé de 60 jours … Résultat garanti.

6) Ayez un appel à l’action puissant

OK : votre prospect à cliqué sur le titre de votre offre, a été intrigué par l’introduction qui l’a poussé à lire, a continué sa lecture et a été subjugué par votre histoire … Tout ça pour au final s’en aller et ne rien vous acheter.

Plutôt frustrant n’est-ce pas ?

Si vous ne voulez pas vous retrouver dans cette situation, vous n’avez pas le choix : vous devez posséder un appel à l’action puissant.

Voici 5 recommandation pour rendre votre CTA plus costaud :

  1. Tester différentes couleurs  : Hubspot à un jour fait un test A/B entre un bouton vert et un bouton rouge … Résultat : 23% de conversion à la hausse pour le bouton rouge
  2. Mettez votre appel à l’action à différents emplacements : une fois que vous annoncez le prix, une fois avant les témoignages, encore une fois après les témoignages … Cela augmentera les chances que votre prospect clique dessus
  3. Mettez une image de votre produit : ce n’est pas parce que tout le monde se contente d’un simple bouton pour son appel à l’action que vous devez faire pareil. Neil Patel explique ici qu’en rajoutant une image de son produit, son taux de conversion a augmenté de 28%. neil-patel-ctaUn bon site pour réalise ce genre de design : http://www.myecovermaker.com
  4. Soyez autoritaire : un CTA devrait toujours être direct et écrit à l’impératif. « Commandez maintenant », « Achetez tout de suite », « Réservez votre place » …
  5. Essayez la première personne : laissez votre prospect s’exprimer dans votre appel à l’action pour qu’il y ait plus d’engagement et que la vente se fasse plus facilement. Par exemple si vous vendez une formation sur « Comment apprendre à s’occuper de ses géraniums », vous pouvez tester « Oui !  Je veux connaitre tous les secrets pour m’occuper des mes géraniums »

7) Injectez de la rareté dans votre offre

C’est presque une obligation aujourd’hui : vous devez stresser un minimum votre prospect pour qu’il achète chez vous.

Vous pourriez avoir un produit qui rend beau, musclé et riche comme Crésus … Les gens hésiteraient toujours à l’acheter.

La solution à ce problème ? Injecter de la rareté.

Voici 4 moyens de faire cela :

  • Limitez votre offre dans le temps : dites que votre produit n’est disponible qu’une semaine par exemple.
  • Montez les prix au fur et à mesure que le temps passe : c’est ce que Greg fait. Quand il sort une nouvelle formait, elle est disponible au prix de 47€. Mais le lendemain, elle passe à 67€. Et le surlendemain, à 97€.
  • Rendez la disponibilité de votre produit limitée : je vous assure que si vous dites que seul les 50 premiers acheteurs pourront disposer de votre produit, vous allez vendre comme jamais
  • Ce n’est pas à faire sur votre page de vente, mais servez-vous de votre auto-répondeur pour avertir avec 2/3 emails que votre produit n’est bientôt plus disponible si vous ne l’avez laissé qu’une semaine. Pas besoin de passer pour un vendeur agressif : dites simplement à vos prospects qu’il ne reste que quelques heures avant que votre offre disparaisse … Cela propulsera vos ventes.

8) Donnez-leur envie avec des puces promesses

Les puces promesses sont primordiales dans une page de vente. Si vous savez en écrire de bonnes, vous pouvez être sûr que vos prospects réfléchiront à deux fois avant de quitter votre site sans acheter votre produit.

Pourquoi ? Parce que les puces promesses ont ce pouvoir d’éveiller la curiosité de vos prospects … Et de leur donner une envie irrésistible d’acheter chez vous.

Il existe de nombreuses façons d’en rédiger de bonnes, mais je ne vais pas résumer ce que Greg a déjà fait brillamment dans son article Comment rédiger des puces promesses qui déchirent.

Et si vous n’avez pas envie de vous embêter à essayer de maitriser les 12 sortes de puces promesses dont Greg parle, prenez le temps de placer au moins les n°1, 4 et 7 dans votre page de vente.

Car elles sont fatales.

Et appliquez le prochain et dernier principe tiens.

9) Servez-vous du post-scriptum à la fin de votre page de vente

Ah, le fameux « P.S ». Les copywriters de légende de l’époque comme Gary Halbert adoraient s’en servir.

Et à juste titre : un « P.S » peut conclure une vente en convaincant un prospect indécis.

Pas besoin d’en faire tout un plat : rappelez juste à vos prospects les bénéfices qu’ils pourront retirer de votre offre + que votre produit est limité (donc qu’il faut qu’ils se bougent s’ils veulent l’acheter).

Par exemple si vous vendez un produit sur le développement personnel, vous pourriez terminer votre page de vente comme ceci :

P.S : Je vous rappelle que cette formation n’est disponible qu’une semaine. Alors si vous voulez en profiter pour devenir plus heureux, améliorer la situation de votre couple et commencer à travailler sur ce qui vous passionne, vous feriez mieux de passer à l’action maintenant.

Astuce bonus : Délivrez de la valeur et créez du contenu engageant AVANT la vente

Le meilleur moyen de vendre ? Etre crédible.

Malheureusement, pas de raccourci pour ça : vous devez convaincre avec votre contenu gratuit.

Que ce soit dans vos articles de blog ou dans vos mailings, vous devriez toujours apporter un maximum de valeur.

Ecoutez bien, je vais vous révéler le secret pour vendre en ligne (et franchement, il n’y a rien de magique) :

  • Apprenez à connaitre votre marché comme votre proche
  • Donnez un maximum de valeur dans vos contenus gratuits et faites en sorte qu’ils soient engageants
  • Créez un produit qui résout un problème pénible chez votre audience

Bien sûr il y a plein de sous-étapes à cette stratégie mais la base, c’est ça.

Et si vous comprenez que ces 3 étapes sont les plus importantes, que vous les mettez en application et que vous incorporez en plus les principes de copywriting qu’on vient de voir ensemble, rien ni personne ne pourra vous empêcher de faire des ventes sur Internet.

Et je ne parle pas de petites ventes à la mords-moi le nœud. Non, je parle de ventes conséquentes qui transformeront votre blog en un véritable business. Vous pourrez même en vivre.

En attendant, à vous de jouer : travaillez-dur. Soyez crédible. Et vendez comme jamais.

P.S : Ceci n’est pas une page de vente, mais je vais utiliser un petit post scriptum pour essayer de vous convaincre de me rejoindre sur mon site, Blogging Enchanteur.

Comme je viens de vous le dire, si vous délivrez de la valeur et que vous créez du contenu engageant avant de faire une offre à vos prospects, vous allez augmenter vos chances de vendre.

Et vous savez quoi ? C’est exactement ce que je vous apprend à faire dans mon guide gratuit « 10 Secrets Pour Des Articles Lus, Partagés Et Commentés ». Cliquez ici pour le télécharger maintenant.