Attention, j’ai rédigé ce mail à 80km/heure…

Tranquille dans ma caisse vers Nantes pour m’envoler vers l’Ukraine, à me traîner à 80km/heure…

 

Du coup ?

Plutôt que de m’endormir ?

J’en profite pour caler mon volant entre mes genoux et taper ceci.

 

Si tu me suis depuis très longtemps, tu le sais :

Je déteste la politique.

 

Ca m’a passionné, quand j’étais ado.

Et ça m’a énervé, surtout.

 

A force de voir que rien n’était fait sur tous les maux de mon si beau pays, tous prévisibles depuis les années 70.

(Pense à n’importe lequel.

You name it.

Et tu te rendras compte que les causes étaient déjà à l’époque).

 

Mais vu que rien a été fait ?

C’est désormais trop tard.

Le point de non retour a été franchi.

 

Un peu comme pour l’écologie et notre si belle planète Terre.

 

Et là, notre cher gouvernement du moment semble enfin passer à l’action (il serait temps, depuis Giscard ou Mitterrand…).

 

Le souci ?

Tu le connais.

 

C’est que la France est tellement endettée (comme tous les “vieux” pays développés qui tournent au capitalisme pleine balle du p’tit déj à la tisane “Nuit Tranquille”)…

… qu’elle est condamnée à juste chercher le blé là où il est.

Comme elle peut.

 

Et la dette, elle se creuse bien plus vite que l’Etat ne parvient à remplir les caisses.

 

Passer la vitesse limite à 80km/h pour encaisser un max d’amendes ?

Le prix de l’essence qui a augmenté de + de 50%, en mois d’un an ?

Toutes les taxes qui s’ajoutent (comme le prochain + 7% sur le gaz) de partout ?

Et tout ce que tu vois passer (ou pas) dans le genre ?

 

(En attendant le pire, quand tout leur système va forcément s’effondrer, ce qui ne saurait malheureusement tarder …)

 

Ca sert juste à freiner la croissance de la dette.

 

Et quand tu es endetté jusqu’au coup, Etat ou pas, tu ne peux juste plus rien faire.

 

Pour nous, entrepreneurs ?

On est condamné à être hyper taxés.

 

Et bien qu’ils savent que c’est en baissant l’imposition qu’on relance l’économie ?

Qu’on ramène les entreprises qui font avancer la pays ?

Et qu’on garde chez soi les gens qui créent de la valeur, des emplois, et qui ont de l’argent à dépenser (comme les nombreux entrepreneurs du web qui réussissent) ?

 

Ils ne peuvent tout simplement pas le faire.

(Ils sont cons, mais pas tant que ça non plus…)

 

Parce qu’ils doivent boucher les trous comme ils peuvent.

 

Tu peux trouver ça déprimant.

Et ça l’est.

 

Extrêmement dur.

Ca l’est.

 

Ou même penser que je crache sur mon pays.

Ce qui n’est pas le cas.

Car je sais reconnaître ce qui est bien, et ce qui ne l’est pas, enfin je pense…

 

Mais le truc il est là :

Dans ce genre de cas, tu as 2 choix possibles.

 

Soit rester où tu es.

Et te battre et t’énerver en espérant que ça change.

 

Ou simplement te rendre là où tu es mieux traité.

 

Ca ne signifie pas renier ton pays ou lui cracher dessus.

C’est juste arrêter de se polluer la tête.

Et régler un problème insoluble en 2 temps 3 mouvements.

 

Et c’est exactement ce que je te montre dans ma nouvelle formation, International (Wo)Man.

 

Comment échapper au racket fiscal.

Comment aller là où tu es le mieux traité, pour tout ce qui compte pour toi, plutôt que de te stresser à suivre l’actu et prier pour que ça change chez toi.

Et comment vivre (bien) mieux, simplement en passant des frontières.

 

C’est dispo ici, et ça va durer tout l’été (j’ajoute de nouveaux modules quasiment tous les jours avec tout ce que j’ai découvert sur le sujet).

Mais la promo spéciale lancement, elle, elle s’envole demain soir comme les belles promesses de ceux qui achètent nos voix…

Greg