La chose la plus importante de tout si tu veux faire un maximum de ventes (ou signer un max de clients) ?

Pas d’être une star en création de contenu.

Pas d’être un ninja de la publicité.

Pas l’acquisition d’inscrits à ta liste.

Pas les hacks et autres techniques avancées pour augmenter ses conversions de quelques centièmes de % par ci par là.

Pas même ta capacité à fédérer une belle audience de prospects ciblés, déjà hyper intéressés par ce que tu vas pouvoir leur proposer.

Même pas d’être bon en copywriting et en persuasion

(Oui, oui, tu as bien lu. Et c’est moi qui te dit ça !)

Tout ça, oui, tu as besoin de savoir (bien) le faire.

Mais le gros souci des gens qui bossent sur le web, c’est qu’ils se concentrent là-dessus en premier.

« Ok, comment je récupère de trafic ? »

« Ok, comment je récupère un maximum d’inscrits sur ma liste ? »

« Ok, et maintenant, comment je fais le plus de ventes possibles ? »

Des questions que tu t’es forcément posées.

Et que tu te poses sans doute encore…

Est-ce que c’est important ?

Oui, clairement.

Tu as besoin de maitriser ces choses là.

Mais, je te le disais, ce n’est pas le plus important.

Se concentrer là-dessus en priorité, c’est comme vouloir construire une maison soi-même et ne chercher à être bon qu’à installer les fenêtres, dans le choix des meubles et en déco intérieur.

Forcément, il va manquer quelque chose pour que ta baraque tienne debout.

Les fondations.

Et même avant, le plan de l’architecte.

En marketing, c’est pareil.

Tout le monde se concentre sur comment finir le travail.

Parce que savoir créer un bon contenu ou une formation qui vend, c’est juste ça.

C’est le bout du processus.

La partie visible de l’iceberg.

Et c’est pour ça que 99, beaucoup trop de 9 % des gens qui bossent sur le web n’ont pas les résultats que leurs compétences et leurs idées méritent.

Ils travaillent à l’aveugle.

Leur plus gros problème ?

Et c’est sans doute le tien aussi, quoi que tu puisses en penser…

(Oui, avoir coaché des centaines d’entrepreneurs du web ces dernières années m’a permis de constater 2, 3 trucs…)

Ils ne connaissent pas leur audience.

Ils ne connaissent pas leurs clients idéaux.

Du moins, beaucoup moins qu’ils ne le pourraient.

Et ne le devraient.

Le plus important en marketing, c’est ça :

Connaître tout ce qui se passe dans la tête de ton audience.

Si tu y parviens ?

Tout le reste devient facile.

Tout le reste est juste une conséquence logique.

Comme une équipe de foot va forcément gagner presque tous ses matchs si elle a les meilleurs joueurs, une bonne tactique et que les mecs se déchirent sur le terrain.

Mais la base de ces bons résultats, c’est la qualité de son jeu.

Sur le web ?

C’est facile de créer du contenu qui va vraiment résonner dans la tête des gens qui te suivent si tu sais exactement ce qui s’y passe.

Mieux qui ne le savent eux-mêmes.

(Ca paraît fou de penser pouvoir parvenir à ça mais en fait ce n’est pas très difficile, car le plus dur dans la vie, c’est d’arriver à bien se connaître soi-même…

C’est pas par hasard que nos meilleurs amis nous connaissent souvent bien mieux qu’on ne se connaît soi-même.

Je suppose que leur avis n’est pas biaisé comme le nôtre.

Entre autres)

Sur le web ?

C’est facile de créer une publicité, un formulaire pour récupérer des inscrits, ou une page de vente qui cartonne quand on est sait exactement tout ce qui passe dans l’esprit de nos clients idéaux.

Leurs problèmes.

Leurs motivations profondes (et ce qu’ils ne voudront jamais nous dire ou même admettre).

Ce qui les fait vibrer.

Ce qui les enthousiasme.

Ce qui les saoule.

Ce qu’ils en ont marre de voir.

Ce qu’ils ont déjà essayé, et qui n’a pas fonctionné pour eux.

Ce qu’ils ne veulent pas faire, même si ils savent que ça les aiderait.

En un mot : ce qu’ils veulent (vraiment).

Sur le web, c’est facile de trouver des clients si tu sais exactement quels sont tous les critères communs à tes clients idéaux.

C’est pour ça qu’avoir un positionnement spécifique et un ciblage au top est aussi important.

C’est pour ça qu’on a de bien meilleurs résultats quand on ne cherche pas à s’adresser à tout le monde

Parce que si tu cibles exactement les bonnes personnes avec ton contenu et ton marketing, ils vont être 1000 plus fois plus efficaces.

Car les gens à qui tu t’adresses vont se dire « Wow ! Ce truc là, il est pile pour moi.

Ca correspond exactement à ce dont j’ai besoin.

Aux problèmes que je veux résoudre »

Tout ça, ça a un nom : la connaissance de son marché.

C’est clairement pas aussi sexy qu’une formation qui te promet 50 ventes avant la fin de la semaine.

Ou de vendre en automatique, même quand tu te les grattes à Honolulu.

Pourtant, c’est la chose la plus importante à faire.

Que tu débutes aujourd’hui.

Que tu songes à lancer un nouveau projet sur une nouvelle thématique.

Que tu tu ne vendes pas encore assez à ton goût.

Ou que tu te demandes comment tu pourrais vendre encore plus.

Avec le positionnement et le ciblage, la connaissance de son marché, c’est la première chose que je bosse avec mes clients.

Que je fasse un coaching avec quelqu’un qui débute ou que je me charge du marketing de quelqu’un qui fait déjà le million d’euros de CA annuel.

C’est pas un hasard.

C’est tout simplement parce que c’est comme ça qu’on trouve des pépites qui peuvent tout changer.

Pose toi simplement ces questions :

Si tu pouvais enfin savoir exactement ce que veut vraiment ton audience…

qu’est-ce que ça changerait pour toi ?

Est-ce que ça t’aiderait à créer les formations et les offres exactes que les gens sont vraiment prêts à acheter, dès que tu les publies ?

Est-ce que ça t’aiderait à créer des contenus et des produits qui répondent pile à leurs besoins (et pas à ce qu’ils voudront bien te dire dans un sondage..) ?

Est-ce que ça t’aiderait à créer des titres qui vont susciter leur curiosité et les obliger à cliquer, tout de suite ?

Est-ce que ça t’aiderait à savoir sur quels leviers émotionnels jouer pour les faire passer à l’action ?

Est-ce que ça te donnerait les mots exacts que ton audience utilise, et qui va vraiment les faire accrocher à tes contenus, et es convaincre d’acheter chez toi ?

Tu t’en doutes :

La réponse est oui.

Plus que n’importe quoi d’autre que tu puisses faire.

Mais alors…

Comment faire pour découvrir tout ça et connaître ton audience mieux qu’elle se connaît elle-même ?

(Que tu aies déjà une grosse mailing liste ou que tu songes à te lancer)

Il y a différentes manières de s’y prendre.

Elles impliquent toutes de tricher un peu avec la psychologie des gens.

(Mais bon, ce n’est pas juste pour le bien de ton compte bancaire, mais aussi le leur, donc bon…)

Il faut savoir exactement où regarder pour récupérer des vraies infos qui vont faire toute la différence.

Il faut savoir comment tourner nos questions pour obtenir des réponses intéressantes, que tu vas pouvoir exploiter vite pour augmenter tes ventes.

(Et pas juste pour récupérer des infos biaisées comme avec les sondages et les questionnaires traditionnels).

Tu peux aussi utiliser tes contenus classiques d’une certaine façon pour savoir tout ce que tu as besoin de savoir pour la suite et les prochains produits que tu dois créer.

(Il y a même 3 façons toutes bêtes de mixer ça avec des promotions qui vont déjà t’amener des ventes en plus de toutes les infos que tu vas récolter).

La bonne nouvelle ?

(Hormis que je viens de créer une formation qui te montre exactement comment faire ça ?)

C’est que tes concurrents ne sont pas prêts à faire ce travail là.

(Ou ne savent pas comment s’y prendre).

Tu peux prendre une longueur d’avance phénoménale sur eux si tu t’y mets.

Et ils auront bien du mal à te rattraper si tu as toutes ces infos là sur ton audience…)

Ce que je te propose qu’on fasse ensemble, pendant près de 2 heures ?

Ce n’est pas le truc le plus sexy qui soit en marketing.

Cette formation là, je ne la fais pas pour gagner un max de thunes.

(Sinon, j’aurais choisi un sujet qui te mets des étoiles plein les yeux).

Je l’ai enregistrée parce que je sais que c’est ce qui va le plus t’aider de tout si tu es prêt à jouer le jeu et à suivre les exercices que je vais te donner.

Et, qui sait, en plus de t’aider à complètement démultiplier tes résultats, tu vas peut-être trouver ça fun à faire aussi.

(Perso, entrer au fin fond du cerveau des gens, j’adore ça. Et ma banquière aussi…)

Si l’aventure te tente, tu peux profiter de l’offre de lancement et récupérer ma toute nouvelle formation « Brain Hacking : comment entrer dans le cerveau de ton audience pour mieux la connaître qu’elle ne se connait elle même » en cliquant ici.