Comment aspirer jusqu’au dernier euro possible de ta liste, juste avec la même idée

Attention, double bombe :

 

Peut-être que tu es sur une thématique où il est difficile de se renouveler sans cesse.

De trouver encore et encore de nouvelles idées de produits ou d’offres accrocheuses.

 

Ou que, tu sèches régulièrement sur quoi vendre.

 

Peut-être aussi que tu as une offre qui se vend bien, peut-être même un vrai bestseller, mais que tout ce que tu sors d’autre ne te ramène pas beaucoup plus de cash.

Et ne vaut limite pas ton temps en comparaison.

 

(Si c’est le cas, d’ailleurs ?

Le problème vient sans doute de ton manque de connaissance de tes clients idéaux.

Mais ce n’est pas de ça dont je veux te parler aujourd’hui)

 

Si tu es dans l’un de ces cas de figure ?

Sache qu’il y a une parade.

 

Un moyen de capitaliser comme un crevard sur tes meilleures idées.

Pour les recycler encore et encore, stratégiquement.

Et aspirer jusqu’au dernier euro possible de ta liste avec.

 

Et, non…

 

Il ne s’agit bien sûr pas de faire des lancements interminables où tu vends ta came au prix fort.

Puis où tu ouvres les mensualités pour ceux qui ont moins de budget.

Pour finir par même proposer une première mensualité de 7€ en espérant que les gens qui achètent avec ça auront de quoi payer au moins une ou 2 des 12 mensualités à venir.

 

Ca n’a rien à voir avec ce genre de méthodes.

 

Au contraire ?

Ca ne va gêner personne chez tes clients (ni saouler ta liste) que tu fasses ça.

 

Parce qu’ils ne penseront même pas à comparer ces différentes offres que je te recommande de leur présenter.

Même si ce que tu leur enseignes est finalement la même chose.

 

Car tu ne vas simplement pas vendre ces informations là de la même manière.

Ni au même tarif.

 

La psychologie derrière cette stratégie, qui fait qu’elle marche si bien ?

 

Je pourrais la résumer grosse merdo en te disant que si tu présentes une info trop chère, tu te prives de beaucoup de ventes.

Parce que les gens n’ont pas le budget.

 

Et si tu ne la présentes pas assez chère ?

Tu te prives des ventes de tout ceux qui jugent la qualité de ce qu’ils achètent en fonction du prix de vente.

Et de ceux qui sont toujours prêts à dépenser plus avec toi.

 

(Certaines personnes ne vont JAMAIS acheter si tu ne leur vends rien d’ultra cher.

 

Question de prestige.

De valeur perçue.

De psychologie.

Et même de justification de leur investissement en temps.

 

Ne tombe pas dans la croyance limitante que ce n’est pas le cas pour toi.

Ces clients là, ils existent sur toutes les thématiques.

Même si toi, tu apprends aux gens à poser des bigoudis…)

 

Dans la prochaine formation papier de la MMS ?

Je te montre toute la stratégie pour faire ça.

 

Et comment tu peux revendre la même information, 4 fois minimum.

Simplement en changeant à chaque fois le type d’offre, de marketing et de tarif.

 

Ainsi que quand proposer chacune de ces offres pour un maximum d’effet.

 

Je te fais même une démo mathématique pour que tu vois la puissance du truc.

Avec les chiffres et les conversions que je constate sur ma liste sur Life Stylers.

 

Tu vas voir que je peux transformer quelque chose qui me rapporterait 19 700€ en le recyclant en suivant cette stratégie pour encaisser 55 520€ de plus.

(En prenant des taux de conversions et des tarifs conservateurs)

 

Bien sûr, ce sont des niveaux de ventes comme il est possible d’atteindre sur ma thématique (et encore, je fais du marketing clairement pas grand public, sur une petite mailing liste).

 

Mais ce qui est intéressant ici, c’est les ratios.

Près de 4 fois plus.

 

D’ailleurs ?

Si je n’avais pas cette stratégie en tête, je ne partagerais jamais la tuerie que tu vas aussi trouver en tout début de la prochaine édition.

Qui à elle seule peut te rentabiliser des décennies d’abonnement à la Marketing Master School si toi tu bosses d’une manière ou d’une autre avec des clients.

 

Et je n’exagère pas d’un pet’.

Si ce que je te montre n’est pas le moyen le plus simple et rapide de signer des clients (et pas les pires, bien au contraire), même si toi tu débutes et que personne ne te connaît aujourd’hui ?

 

Je sais pas.

Tu me le dis.

 

Et je me filme en train de me flageller à l’ortie fraiche et je mets la vidéo sur You Tube et Facebook avec le titre de ton choix.

Ou je t’autorise à pourrir ma réputation partout où ça te chante sur l’interoueb.

 

Oui, c’est aussi puissant que ça.

Mais quelque chose d’important pour finir là-dessus :

 

Je sais pertinemment (par expérience) que c’est pile le genre d’information où la plupart des gens va se dire : « Wow ! C’est une bombe ! De la tuerie ! »

(Et oui, ça l’est)

Mais qui vont ne rien en faire derrière.

 

Parce qu’ils ne vont pas oser l’utiliser.

Vont se dire que c’est trop tôt pour eux, et qu’ils le feront plus tard, quand ils seront « prêts ».

(Syndrome de l’imposteur, tout ça, tout ça)

 

Ou ils vont le faire, mais a minima.

Sur la pointe des pieds.

(C’est-à-dire en n’osant pas facturer des tarifs vraiment élevés)

 

Juste à cause de leurs croyances limitantes sur qui ils peuvent aider, et sur combien ils peuvent facturer.

 

A toi de ne pas trop réfléchir avec ça donc, et de juste lancer ce truc.

 

Qui peut ne pas te demander plus qu’un mail.

Ou même un simple post Facebook.

 

(Un client à qui j’ai montré ça aux Philippines dans ma semaine Copywriting VIP a signé un client à un tarif qu’il n’avait jamais pratiqué jusqu’ici.

Le jour même où il en a parlé.

 

Tout ce qu’il a fait ?

Publier un simple post sur Facebook…)

 

Encore meilleur ?

Tu va pouvoir ré utiliser cette stratégie autant de fois que tu le souhaiteras dans ta carrière, comme tu vas voir.

 

Enfin…

 

Si tu es membre de la Marketing Master School avant que je ne fasse expédier cette very special coquine à ventes.

C’est à dire très vite maintenant.

 

Inscription ici :

http://lifestylers.fr/marketing-master-school/

 

Greg