Comment te jouer de la procrastination et enfin lancer ton projet, avec juste un testicule

 

Celui-là, je l’écris mardi matin au réveil.

Avec le décalage horaire entre ici à Tbilissi et la France?

Tu n’es probablement pas encore debout au moment où je rédige, donc.

 

Alors que 95% de ma liste est encore dans les bras de Morphée ?

(il paraît que c’est un mec, Morphée, pour info…)

J’ai lancé hier matin ma plus grosse promo sur toutes mes meilleures formations.

Et proposé à ceux qui le souhaitaient de m’en dire plus sur leur problématiques pour que je les conseille au mieux sur quoi faire.

 

Et, sans surprise, j’ai déjà reçu mucho mails concernant le même souci :

Ne pas oser se lancer.

Avoir du mal à choisir entre plusieurs idées de thématiques.

Ou toujours repousser le truc.

(On en parlait déjà un peu hier).

 

Les ravages de cette petite garce de Procrastination, donc.

(Je ne vais pas te faire remarquer que c’est une nana, elle…^^)

 

On peut continuer à procrastiner pendant 7 vies comme ça.

Et garder nos belles idées en tête, et le site avec.

Sauf qu’on n’est pas télépathes, et qu’on ne risque pas de gagner notre vie juste par la force de la pensée.

 

Mon conseil, si tu es dans un cas comme ça ?

 

Que tu t’intéresses à plein de choses ?

Au marketing depuis un moment maintenant ?

Mais que tu n’as toujours vraiment rien lancé ?

 

C’est le coup de la testicule…

 

Je m’explique :

Plutôt que de passer des années à chercher le système marketing parfait…

A comment tu vas configurer ton site ou ceci ou cela…

A réfléchir à quels outils utiliser…

A savoir si tu dois te créer un statut auto entrepreneur ou je ne sais quoi…

Ce que tu dois vendre en premier, ou à quel tarif…

 

… tu crées simplement UN contenu.

 

Juste ça.

Et rien d’autre.

 

Comme tu veux :

email, article, podcast, vidéo.

(Fais ce qui te paraît le plus simple).

 

En choisissant simplement une des thématiques que tu considères.

(Celle qui t’éclate le plus, là, tout de suite).

 

En choisissant simplement l’idée qui te branche le plus.

Là, tout de suite.

 

Et en partageant ce que tu sais qui peut aider les gens.

 

Ce contenu ?

Il ne sera pas parfait.

 

Et c’est normal.

Ca ne l’est jamais quand on débute.

(Ni même 10 ans plus tard)

 

A la fin ?

Tu ne cherches pas à envoyer les gens vers une mailing liste ou un produit, vu que tu n’en as pas encore.

Tu as tout ton temps pour créer ça.

 

Non, tu demandes juste aux gens de te poser des questions.

De te parler de leurs problèmes.

 

Et ce contenu, tu le publies partout où tu peux (Facebook, YouTube, wherever…).

 

Tu vas te rendre compte d’un truc marrant :

Les quelques personnes qui vont le voir ton contenu ?

Non, ils vont pas se foutre de toi.

 

Ils vont probablement juste regarder, sans commenter.

 

Certains vont t’encourager.

Et d’autres vont te répondre, et t’en dire plus.

 

Tu vas déjà commencer à récolter des infos sur ton marché.

Ces infos super utiles qui te disent exactement quoi faire ensuite.

 

Surtout ?

Tu auras enfin publié quelque chose.

 

Et tu te seras rendu compte que ce n’était vraiment pas méchant.

 

Le contenu d’après ?

Il te semblera bien plus facile à créer.

Et le troisième encore plus.

 

Tout le reste ?

La mailing liste, quoi vendre, comment, la technique ?

Ca coulera de source en temps voulu.

 

En gros ?

Jette juste une couille à l’eau, et vois si l’autre suit…

(sans vouloir te spoiler la fin du film : tu risques de constater qu’effectivement, elles se promènent souvent par deux, les louloutes…)

 

Et si jamais tu te rends compte en route que tu dois changer de changer de cap ?

Pas grave.

Au moins tu sauras déjà naviguer.

 

 

Et si tu es du genre à vouloir maitriser le sens du courant, la température de l’eau et la météo à l’avance ?

Tu peux récupérer les formations les plus à même de t’aider pour la suite sur cette page tant qu’elles sont encore à tarif donné : http://lifestylers.fr/toutes-les-formations/

 

Tu peux même me demander conseil, par email.

 

Greg