Comment vivre le “mailing lifestyle”

 

Il y a 3 ans, j’ai rencontré pendant un road trip à travers les Balkans une chouette Choupette.

Qui a vite été très intriguée par mes journées.

 

Elle ?

Elle était salariée.

Job classique de chez classique.

 

Et ça la faisait halluciner de voir que je me levais à n’importe quelle heure, que je rédigeais une paire de mails (parfois aucun) et que ma journée était faite.

Je pouvais filer à la plage ou reprendre la route pour où je voulais pour le reste de la journée.

Sans même devoir me connecter à l’interoueb.

(ce qui peut paraître bizarre aux non-initiés quand ton job consiste justement à travailler dessus..)

 

 

Sur Life Stylers ?

Je n’étais pas encore passé au mailing quotidien (comme un con).

J’enregistrais donc une paire de vidéos chaque semaine pendant mon voyage.

Je rédigeais les pages de ma formation papier.

 

Mais pour le client dont je faisais déjà tout le marketing ?

Je rédigeais juste un mail par jour.

 

Bref, c’était la teuf.

 

Zéro stress.

Zéro prise de tête.

 

Je gagnais bien moins qu’aujourd’hui.

Mais quand même déjà largement assez pour m’offrir ce que je voulais, voyager à loisir et en mettre un beau paquet à gauche chaque mois.

 

J’aurais très bien pu (et je pourrais toujours) ne faire que ça.

Sur Life Stylers.

Ou pour juste un client.

(Et je t’avoue que l’idée me taquine régulièrement l’esprit)

 

Je n’aurais pas été le plus riche de la classe.

Ni même proche de l’être.

Mais j’aurais gagné bien plus que nécessaire pour satisfaire tous mes désirs.

 

Tout en faisant juste le strict minimum.

 

Bref…

Elle a baptisé ça le “mailing lifestyle”.

(j’aime bien le terme, même si “la journée de 15 minutes” c’est pas mal aussi, bien que ça paraisse racoleur)

Et m’a demandé comment elle pourrait faire la même chose.

 

Pile comme me l’ont ensuite demandé aussi le second, puis le troisième client dont je me charge de tout le Mark et tout le Ting.

(Sauf que là, c’est moi qui rédige ces mails pour eux).

 

Je repensais à ces épisodes récemment.

Et ça a fait tilt dans ma tête.

 

Le “comment” rédiger le type de mails que je fais, yes, c’est important.

Mais le business model l’est tout autant.

 

Il était temps que je te montre comment j’ai pensé et mis ces business models là en place.

Y compris pour mes clients donc.

(Qui ont des systèmes bien plus simples encore que ce que je fais sur Life Stylers)

 

Et c’est pile ce que je vais faire dans l’édition de novembre de la formation papier incluse dans la MMS (elle part à l’imprimeur en début de semaine) :

Te révéler le côté business de la Force.

 

Avec les types de tunnels qu’on utilise.

Les types de produits qu’on vend.

(Rien n’est fait au hasard)

Et comment tout mettre en place.

 

Le but ?

Te créer un mode de vie (si c’est ta came) où tu te lèves, tu écris un mail ou deux et tu fais ce que tu veux du reste de ta journée.

Ou tu ajoutes quelques sources de revenus automatisées à ton activité actuelle.

Ou, tu commences même un nouveau business en ligne juste avec l’emailing, une page d’inscription et une page de vente.

 

Un peu de prévention quand même pour les doux rêveurs :

 

Ca demande du vrai taf à mettre en place.

Du temps, aussi.

De la persistance.

Et, yep, du bon sens.

(Ce n’est donc pas le monde des bisounours)

 

Mais bon, voici où t’inscrire pour la recevoir chez toi et au format PDF si ça te parle (en plus d’Emailing 3.0 de suite pour toute la partie mailing pure) :

http://lifestylers.fr/marketing-master-school/

 

Greg