Construire ton audience : la version facile

N’écoute surtout pas la garce de petite voix qui te souffle que monter une belle audience de gens qui s’intéressent vraiment à ce que tu fais, et à ce que tu vends, c’est dur.

 

Parce que ce n’est pas dur.

 

Le truc ?

C’est qu’il faut juste commencer par comprendre ce qui est le plus important.

 

Tiens, exemple tout con :

 

Dans la vie, qui te donne envie de la revoir quand tu la rencontres ?

 

La personne qui te parle d’un truc dont tu as globalement rien à cirer ?

Sur un ton froid ?

En essayant de te “vendre” son truc (quoi que ce soit : ses goûts, ses idées, ses arguments) ?

 

Ou la personne qui te parle de sujets qui t’intéressent ?

Celle avec qui tu passes un bon moment ?

Celle qui te fait marrer ?

Celle qui s’intéresse à toi, à ta vie, à tes problèmes ?

Qui t’apprend des trucs ?

Qui te donne des bons conseils ?

T’évite des erreurs ?

Te partage son expérience ?

 

La réponse ?

Tu la connais.

 

Bah sur le oueb, c’est tout pareil.

 

La formule pour te construire une audience qui va vouloir te suivre longtemps, quel que soit le format que tu utilises pour créer du contenu ?

Je viens de te la donner.

C’est pas plus compliqué que ça.

 

Ensuite ?

Toutes les techniques Mark comme Ting viennent ajouter des effets multiplicateurs sur ce que tu proposes comme contenus.

 

Mais le plus important, c’est le contenu.

(Parce que 0 x 1 000 000, ça fait toujours 0…)

 

D’en créer.

Encore et toujours.

 

Même si il n’est pas toujours top.

(Et c’est normal au début)

 

Et pour créer du contenu qui fait tout ça aux gens les plus susceptibles d’acheter ta came, il faut que tu les connaisses ces gens là.

 

Limite mieux qu’ils ne se connaissent eux-mêmes.

 

(Ce qui n’est pas si dur, parce que rien n’est plus difficile que de bien se connaître soi-même.

Si c’était le cas, d’ailleurs, plus personne n’aurait de problèmes.

Et nous, plus rien à vendre…)

 

Oui, tu dois te former.

Oui, ton positionnement c’est important.

Oui, tu dois avoir du trafic.

Une bonne offre.

Un bon copywriting.

 

Mais ça me tue de voir tous ces experts te dire que c’est le plus important.

Parce que ce n’est pas vrai.

 

Le plus important ?

C’est ce qui vient avant tout ça :

Connaître tes clients idéaux par coeur.

 

A chaque fois que je commence avec quelqu’un en coaching ?

On se concentre là-dessus.

 

Et ça m’amuse à chaque fois :

Même pas rendu au tiers de l’exercice, que les idées de bons contenus, de bonnes pubs, de bonnes landing pages et de bons produits fusent déjà de partout.

 

C’est ça la puissance de bien connaître les Padawans à qui tu veux t’adresser.

 

Ca te donne tout ce que tu as besoin ensuite.

Jusqu’aux mots exacts à utiliser.

 

Si tu ne dois suivre et appliquer qu’une seule formation parmi toutes celles que j’ai créées ?

Prends celle-ci.

 

Ca s’appelle Brain Hacking.

Et je t’y montre exactement comment faire tout ça.

 

Greg