Des pages de vente irrésistibles, sans même avoir à remuer ?

Une question qu’on me pose souvent, c’est quelle structure utiliser pour rédiger un argumentaire de vente.

Tu sais, tu commences avec une accroche.

Puis tu leur poses des questions qui sont pile les problèmes qu’ils ont (comme par hasard…).

Et tu continues comme ça à dérouler ton script jusqu’à poser ton bouton d’achat.

Des structures comme ça ?

Il y en a un paquet de différentes.

Mais si vraiment tu veux cartonner et vendre des tonnes de tes produits…

Il faut savoir s’en affranchir.

Pile comme les petites roulettes nous sont utiles quand on est galopins et qu’on se met à faire du biclou.

Ca aide à pas te vautrer.

Mais ça fait pas de toi un champion de BMX.

On a toujours de bien meilleurs résultats quand on sait se jouer des règles.

Surtout sur des thématiques où les gens ont tout (trop) vu.

Tu ne veux pas qu’ils te voient arriver à des kilomètres avec tes gros sabots quand tu leur présentes un nouveau truc à acheter.

Parce que tu veux te donner le temps de les convaincre.

Un bon moyen de faire ça ?

C’est de déguiser ta page de vente (ou ta vidéo) en contenu.

Et que ton audience ne voit pas vraiment arriver le truc.

Et d’enseigner des choses dans tes argumentaires.

Pour qu’ils aient toujours envie de les consulter.

Même si tu leur en proposes plein (comme ç’est mon cas).

Même principe ici qu’ajouter du fun dans tes mailings, tu l’as compris.

Mais revenons à ces fameuses structures de vente, genre « argumentaire à trous ».

(Nos roulettes de vélo pour le coup)

Tu dois mettre tel ingrédient.

Tu le fais.

Et tu passes à la suite.

Jusqu’à avoir tes 16 ou 19 ingrédients.

Et, hop, pas besoin de remuer, c’est prêt et c’est délicieux.

Hmmm…

Pas exactement en fait.

Parce que, je te le disais, c’est du déjà vu partout.

Mais pour savoir se jouer des règles, encore faut-il les connaître.

Pour ensuite pouvoir partir en impro.

Ces jours-ci ?

Je te prépare une nouvelle formation.

(Raté pour l’effet de surprise sur ce coup-là…)

Sur comment rédiger des argumentaires de ventes irrésistibles.

Sans te prendre le chou ni chercher à devoir tout placer dedans.

Pour t’aider à créer des pages de vente qui cartonnent ?

Je vais te donner une structure toute faite.

Ma favorite.

Et je vais te montrer exactement comment l’utiliser.

Mais on va aller beaucoup plus loin que ça toi et moi.

Parce que l’important, ce n’est pas la structure.

Mais les mots sur ta page.

La psychologie derrière.

Et ce que tu en fais pour rendre hyper douloureux le fait de NE PAS acheter ce que tu proposes.

Ca va s’appeler COPYWRITING 3.0.

Et si tu me suis depuis un moment, tu sais que quand je mets « 3.0 » à la fin du nom d’une formation, c’est que c’est du lourd.

Ca ne va pas être la petite formation que tu ne vas regarder qu’une fois.

Je n’avais pas fait de formation dédiée aux pages de ventes jusque là

(aussi dingue que ça puisse paraître).

La coquine ?

Elle sort demain.

Seul souci ?

Elle va forcément pas être donnée.

(Les top coquines coûtent toujours plus cher dans la vie…Hmmm…)

Mais tu peux t’affranchir de ce petit souci comme des roulettes de ton premier vélo si tu es membre de la MMS.

Parce que les membres, en plus de recevoir ma formation papier spéciale persuasion chaque mois, ne paient jamais rien plus cher chez moi.

Quoi que je sorte.

Et reçoivent même mes nouvelles formations avant les autres.

Rejoins la MMS sur cette page si tu veux que je t’envoie Copywriting 3.0 dès aujourd’hui, pour une fraction de son prix…

Greg