Enfin trouvé l’endroit idéal où vivre sur cette Terre !!!

Ca a longtemps été une de mes obsessions :

(bien avant que je bosse sur le web d’ailleurs…)

 

Où vivre ?

Dans quel pays, dans quelle ville s’installer ?

Je me suis posé la question avant de quitter la Bretagne pour la première fois en 2004.

 

Ensuite, quand je vivais à Amsterdam, alors que j’adorais, ça me retombait sur le poil chaque hiver.

(Faut dire qu’il y fait gris d’octobre à mars, et qu’à force, ça te triture un peu les cheveux)

 

Même questionnement réguliers à mon retour en France après une sublime année à Prague en 2010.

Jusqu’au moment où j’ai choisi Belgrade l’an dernier.

Et pour connaître beaucoup de gens qui bossent sur le web et qui sont obligés de se poser la question tellement on se fait racketter par les impôts en France, c’est toujours le grand dilemme.

 

Certains sont partis.

Ont fait plusieurs endroits.

Et se posent quand même toujours la question.

Parce qu’il leur manque toujours ceci ou cela.

 

Le beau temps.

Une nana (ou un mec).

Des amis.

Des passions pour se faire plaisir.

Une bonne école pour les gamins.

Ou la ville pour sortir mais aussi un beau coin de nature pour être tranquille.

Et, du coup, ils ne sont pas heureux.

Et continuent de se demander où trouver tout ça.

Ou, au moins, le truc qui leur manque.

 

Perso ?

J’ai fini par trouver l’endroit idéal où vivre sur cette Terre.

Et ce que j’ai découvert va te décevoir quand je vais te le dire.

(Avant sans doute de te rassurer, tu vas voir…)

 

Où c’est ?

Dans quel pays ?

 

Et bien…

Peu importe en fait.

 

Tu peux prendre ta carte du monde et lancer une fléchette que ça sera pareil.

Où qu’elle tombe.

(C’est limite ce que j’ai fait quand j’ai opté pour Belgrade)

Parce que même si certains endroits sont plus jolis que d’autres…

Parce que même si certains sont mieux fréquentés (dédicace aux beautés slaves^^)…

Parce que même si “là-bas” il y a CA que tu n’auras pas “ici” ou “là”…

Au bout du compte ce qui nous rend heureux c’est la vie qu’on s’y construit.

 

Je suis persuadé qu’on peut être beaucoup plus heureux à Clermont Ferrand qu’à New York ou à Bali.

Le truc ?

C’est d’apprendre à se connaître.

A savoir ce qui nous rend heureux.

Et à intégrer ça dans notre mode de vie, où qu’on soit.

Chaque jour un peu plus.

 

Que tu te sois installé quelque part récemment, comme moi, que tu comptes t’expatrier prochainement ou que tu ne comptes pas bouger, la meilleure chose que tu puisses faire pour faire de 2018 l’année de tes rêves, c’est sans doute ça :

Te caler.

Et te poser les bonnes questions.

Et modifier ce qui doit l’être pour enfin kiffer plus que jamais jusqu’ici.

 

Je t’aide à la faire et à te créer une vie dont tu n’auras pas envie de divorcer ici.

 

Rien que la page que tu vas trouver derrière ce lien devrait t’inspirer je pense.

Je te laisse y jeter un oeil si ça t’intéresse.

Et on se retrouve demain pour une autre grosse leçon que j’ai retirée de 2017…

 

Greg