Le grand dilemme de nos vies ?

Je sais pas comment tu as vécu 2017.

Mais perso, je la termine vidé.

Limite en mode dans mon lit à regarder des vidéos de chat sur Facebook, pour te dire !

(Bon, j’exagère, mais tu vois l’idée…)

C’est l’occase de se détendre un peu, et d’y jeter un dernier petit coup d’oeil avant de passer à la suite.

Du coup ?

Cette semaine, je vais te partager quelques unes des grandes leçons que j’en ai retirées.

En espérant que ça te soit utile.

 

 

Et commençons par le pourquoi je finis 2017 comme une peau de zob frippée, là.

In a word ?

Trop de projets.

Beaucoup trop.

Je ne sais pour toi, mais je ne suis pas un entrepreneur.

(Heureusement donc !).

Lancer toujours et encore des nouveaux projets, c’est pas mon kif.

Mais, quand tu bosses vite,

et que tu peux gérer 5 business de front (Life Stylers, mon site sur le marché US, et les 3 sites de mes clients) en ne faisant quasi qu’envoyer un mail par jour, hors coups de bourre pour lancer des nouvelles offres…

… tu es vite tenté d’en rajouter “encore un peu”.

Jusqu’au point où tu ne sais plus vraiment pourquoi tu le fais.

Enfin si.

Juste pour la thune.

Et être complètement libre financièrement le plus tôt possible dans ta vie.

(Parce qu’à partir d’un certain stade, combien tu gagnes ne change plus que ça…)

Mais, bon, quel intérêt de toujours gagner plus pour partir à la retraite plus vite si c’est pour ne pas vraiment en profiter d’ici là ?

Alors que le but, à la base, c’est de (très bien) gagner sa vie en kiffant ce que tu fais.

ET d’en profiter.

Forcément, à force de gérer trop de projets, tu ne kiffes plus autant ce que tu fais.

Et tu ne profites plus de la vie.

Je ne dis pas qu’on ne m’y reprendra plus.

Parce que je sais que c’est le grand dilemme de nos vies pour des gens comme nous.

Et qu’on a vite fait de replonger.

Mais au moins je vais sérieusement faire gaffe à ça désormais.

 

 

Quand ça devient tellement facile de gagner BEAUCOUP d’argent, on est tenté d’en vouloir toujours plus.

Pour ne plus jamais avoir à bosser.

Alors même qu’on adore ce qu’on fait.

Et qu’on a pas l’impression que c’est du travail, tant qu’on part pas en vrille sur 50 trucs en même temps.

Ca va te paraître dingue, mais j’ai ré écouté une formation que j’ai enregistrée il y quelques mois.

Et ça m’a fait un bien fou.

(Elle a aussi aidée beaucoup de ceux qui l’ont suivie d’après les retours que j’ai eu).

On y parle de se créer une vie dont tu n’auras pas envie de divorcer.

Sans avoir à gagner au loto ni même tout changer.

Si comme moi tu en as trop fait en 2017, ou que tu n’es pas vraiment heureux, parce que tu ne poursuis pas les bons objectifs, elle pourrait bien te donner le “la” pour que tu passes une superbe année.

Fais juste gaffe à pas zapper en route ce que tu vas découvrir sur ton mode de vie idéal comme ça a été mon cas à un moment ;-)

Si ça t’intéresse, tu peux la trouver en promo sur cette page jusqu’à demain soir.

 

 

Greg