Greg, mieux que Weight Watchers…

Dans la série le nouvel Omo (la lessive hein, pas le sexxxuel) qui lave plus blanc que blanc,

… le régime « on se prend pas le chou et on fait ça vite et bien » by Ton Cher Serviteur :

 

Avec un retour d’Hervé, qui a compris que pour s’alléger, il y avait mieux que de faire les tâches le lundi, les noeuds le mardi, et passer toute la semaine à essayer de dénouer l’affaire après sa lessive….

 

« Un petit mail pour te remercier pour ta formation « Formations Faciles« , c’est pile poil ce qu’il me fallait pour passer à l’action et me défaire de mon perfectionnisme qui me faisait perdre 5 ou 6 mois à préparer une formation en refaisant 10 fois chaque vidéo…

Là du coup je me suis rendu compte qu’une formation audio pouvait apporter la même valeur, et que la forme n’est qu’un petit bonus.

Résultat : j’ai sorti une formation, et j’en ai une autre sous le coude prête à sortir la semaine prochaine, tout ça en moins d’un mois.

Bon perso il me faut quand même une petite semaine pour faire une formation complète (et pas deux heures comme toi), mais c’est quand même un gain de temps et d’énergie énorme.

Et ça libère du poids de se dire : je bosse depuis des mois là dessus, et si ça se vend pas ça sera pour rien donc faut que ça soit parfait… »

 

Yep.

Ca change un peu complètement toute la donne…

 

Et, à la limite, l’important c’est presque pas le temps que ça nous prend.

(Au début, je ne mettais pas que 2 heures à enregistrer une nouvelle formation.

Avec l’habitude, on va ensuite de plus en plus vite, comme tout ce qu’on fait souvent).

 

Le plus important je trouve, c’est la sérénité que ça donne de créer des nouveau produits facilement et rapidement.

Parce qu’on n’est plus dépendant d’un lancement.

 

On peut même en foirer un, et faire le meilleur mois de sa vie.

 

Ca m’est arrivé le mois dernier.

Ma formation du mois a bien moins vendu que d’habitude (ma faute).

Pourtant je me suis plus que rattrapé avec les anciennes formations que j’ai mises en avant (et pas qu’en promo) le reste du mois.

 

Je le répète souvent, mais tu n’as plus besoin d’essorer ton audience au max si tu as un tas d’offres différentes à proposer.

 

Plus tu as de produits, plus tu t’enrichis.

 

C’est comme au Monopoly.

Et comme dans la vraie vie.

 

Rien qu’une nouvelle par mois, et c’est rapidement la teuf.

 

Ca suffit très vite pour lancer une offre à abonnement et choper du récurrent.

Ca suffit pour faire des promos flashs.

Ou des packs.

 

Bref, tout ce qu’il faut pour générer un nouveau pic de vente sur demande.

 

Et, dès que tu as un vrai bon catalogue produit ?

C’est no limit.

Et pic de vente tous les jours, ou presque.

 

Pour créer des formations qui ne rétressissent que ton temps de travail au lavage et qui ne demandent même pas d’essorage, pas besoin de demander aux publicitaires (ou à Coluche) ce qu’il te faut.

La formule, elle est là.

Greg