Interstellar bullshit telling, et le système marketing que j’utiliserais si j’étais comme eux

Ce que je ferais si j’étais comme l’extrême majorité des formateurs en marketing (pour ne pas dire tous) ?

(comprendre par là : ne pas faire du marketing avec et pour ses clients, ne pas faire de marketing tout court hormis sur son site…

ce qui est quand même un comble, mais si ça ne les empêche pas de dormir d’être une imposture, tant mieux pour eux …)

Et donc si j’avais plus de temps pour Life Stylers ?

Je publierais du contenu tous les jours (voire plusieurs contenus par jour).

Mais pas n’importe quel type de contenu, tu te doutes…

Parce que le format quotidien, il faut bien l’avouer, est le meilleur pour fidéliser une audience et la rendre accro à ce qu’on publie.

(si c’est qualitatif, of course)

Quand les gens sont habitués à ton rythme quotidien, ils se retrouvent à attendre ton article ou ta vidéo.

Ils vont même aller voir d’eux-mêmes sur ton site, ta page FB ou ta chaîne YT si c’est en ligne.

Et revenir un peu plus tard si jamais ce n’était pas encore le cas.

Publier chaque jour, c’est aussi la meilleure manière de lancer un nouveau site et de construire son audience.

(C’est ce que j’ai fait pendant plus de 6 mois aux débuts de Life Stylers, et ce que je recommande toujours à ceux qui lancent un nouveau site).

Le souci (et on n’aime pas les soucis) ?

C’est qu’en publiant tous les jours, il est très difficile que ça ne parte pas en c…acahuète au bout d’un moment.

Parce que, forcément, quand on publie pour publier, il arrive un moment où on a plus rien de pertinent à dire.

Et on se retrouve à chercher des trucs bien limite comme doivent le faire les médias les jours où ils n’ont rien de croustillant à se mettre sous la dent.

Je pense que tu as toi-même remarqué comment ça se passait pour les créateurs de contenus qui publient trop fréquemment.

Y compris pour ceux que tu apprécies beaucoup.

A un moment, ça part en vrille, et la qualité baisse forcément.

Au bout d’un moment, on tombe dans le racoleur juste histoire d’avoir un truc à publier.

On se met à raconter sa vie.

Mais pas en mode storytelling qui permet d’apprendre, de faire passer des messages difficiles mais nécessaires pour que nos prospects obtiennent de meilleurs résultats et de vendre.

Pas en mode storytelling qui permet que notre audience nous connaisse et nous apprécie mieux.

Non.

Juste en mode « interstellar bullshit telling ».

Le grand vide.

Circulez, il n’y a plus rien à voir.

A force de publier, forcément, on n’a plus assez de recul pour partager des informations pertinentes aux gens qui nous suivent.

Parce qu’on a pas le temps de suffisamment bosser sur notre thématique et avec nos clients pour voir quels sont leurs vraies difficultés.

En un mot : on oublie l’essentiel.

Connaître notre audience mieux que personne.

Ca peut te paraître difficile, mais avec l’habitude, une heure de coaching avec un client, c’est 2 ou 3 nouvelles idées de contenus.

Une discussion par mail de quelques lignes avec un de tes inscrits, une de plus.

Mais là je te parle de contenu pur et dur.

Le vrai.

Celui où on apprend des choses aux gens.

Sauf qu’il y a un souci avec ça aussi (et on aime toujours pas les soucis) :

les gens ils n’ont pas forcément toujours (très rarement en fait) envie d’apprendre des choses.

La plupart du temps, ce qu’ils veulent c’est se détendre.

Passer un bon moment.

Pas consulter un contenu hyper pointu, très technique, en mode tuto.

(C’est sans doute pour ça que ceux qui font les meilleurs contenus sont loin d’être ceux qui ont les plus grosses audiences).

Si ils peuvent apprendre des choses et progresser, tant mieux.

Mais si tu creuses un peu, tu remarqueras qu’ils ne cliquent pas pour ça.

Comment faire alors ?

Et quel système j’utiliserais si je ne passais pas autant de temps à me charger du marketing de mes clients et à coacher (et à profiter de la vie, aussi !) ?

Ce que je ferais pour publier chaque jour sans que ça me prenne des plombes, tout en m’amusant et en apportant de l’info de qualité à mon audience, sans la souler ?

Et, surtout, pour vendre encore plus que jusqu’ici ?

Si tu me suis depuis longtemps, je pense que tu as ta petite idée.

Dans tous les cas, je t’en parle dès demain.

Et puisqu’une image vaut mieux que 1000 mots, cette semaine, je vais te faire une démo.

A demain,

Greg

PS : En attendant, si savoir créer du contenu de qualité est ce qui te manque aujourd’hui pour toucher plus de monde, regarde cette page. Tu peux y récupérer de suite ma formation « Créer du contenu qui marque et se remarque » pour 47€ seulement (au lieu de 197€, soit 150,00€ de réduction) jusqu’à ce mardi soir, minuit.

Et pour aller plus loin :