Comment je fais passer des gros caps à mes clients

Essential « stuff » à piger pour ne pas rester bloqué aux mêmes niveaux de ventes jusqu’à la St Ahmed Mathurin :

 

Il y a différents types de choses sur lesquelles se concentrer en toute priorité, selon les moments et où on en est dans notre business, pour continuer à passer des caps.

 

Au tout début ?

La clé principale, c’est la connaissance de nos clients idéaux.

 

Parce que c’est elle qui nous dit tout.

 

Quoi vendre.

Comment.

Les arguments à utiliser.

Sur quels leviers émotionnels jouer.

 

Etc blabla.

(Tu le sais tellement je le répète)

 

Ensuite ?

C’est là que ça commence à être poilant.

 

Parce que tu peux commencer à tester un peu près tout ce qui te parait pertinent avec de vrais chances de succès.

 

C’est là que tu fais tes premières belles ventes.

Mais où tu es encore irrégulier.

 

Normal :

Tu n’es pas encore au niveau « Jedi » où tu es capable de sortir offre bestseller sur offre bestseller.

 

Ce cap là ?

C’est le premier à franchir.

 

Celui qui permet de décoller et de déjà très bien vivre de ton activité.

 

Quand je prenais des débutants en coaching, c’est là que je cherchais à les amener le plus vite possible.

 

Et pour arriver au cap d’après, et passer le premier palier de ventes sur lequel on a tendance à tous bloquer pendant un moment ?

 

On continue dans cette veine là.

 

Avec pour objectif de toucher des « nerfs » comme je dis.

 

C’est-à-dire qu’on pense avec stratégie les offres qu’on lance, pour découvrir ce qui fait tilt.

 

Et si il y en qui font « pschitt » en cours de route ?

Pas grave du tout.

 

Parce que ça permet d’apprendre et de collecter des informations super utiles pour la suite.

 

De vraies infos.

Et plus des assomptions en mode « ça, ça devrait bien marcher ».

 

Non.

Là, c’est le marché qui juge.

 

Et tes ventes qui te disent ce que ça vaut.

 

(Je t’explique tout mon process pour progressivement découvrir ce qui fonctionne le plus sur ton audience et créer tes premiers bestsellers dans ma formation, Life Stylers 4.0)

 

Dès que tu as su toucher suffisamment de nerfs comme ça ?

 

Tu fais déjà un beau CA chaque année.

Et tu as tout pour passer au niveau ultime.

 

Le point où tu peux penser tout ton business model comme un stratège.

Ou un ingénieur de la NASA.

 

Et tout réfléchir pour des résultats hors normes.

 

Avec un paquet de coups d’avance.

 

Un exemple tu veux ?

OK mon petit sucre :

 

Sur Life Stylers, je suis au point où je connais tellement mes clients idéaux et tout ce qui fonctionne avec eux (et ce qui est le plus à même de les aider) que je ne fais plus rien au hasard.

 

Chaque nouvelle offre ?

Elle est là pour complémenter ma gamme de produits existantes.

 

Elle est pensée pour séduire un nouveau pan des gens qui n’ont pas encore investi chez moi.

Et encore plus pour être le truc que mes clients fidèles vont vouloir plus que tout.

 

Jusqu’à ce que j’ai tout une armée de produits à mon service.

Sur tous les points qui peuvent poser problème à ceux qui veulent atteindre des niveaux de CA fous avec leur activité.

 

Et tout un marketing déjà testé auparavant dont je suis certain que ça va cartonner dès que je vais le ré utiliser.

 

Là, par exemple ?

Je sais déjà quels sont les 5 plus gros produits que je veux sortir.

 

(C’est des trucs assez énormes, et il va sans doute me falloir un an pour les créer et les sortir les uns après les autres)

 

Je sais déjà quelles gros re lancements je vais faire ces prochains mois.

Et quand.

 

Pour optimiser mes ventes.

(La difficulté devient presque de suffisamment les espacer, le temps que mes clients aient le temps et le cash pour suivre la cadence…).

 

Pareil pour les promos plus accessibles.

Ou les offres pensées pour transformer en clients une première fois ceux qui rejoignent Gregsland.

 

Je pourrais continuer la liste comme ça longtemps.

Très longtemps.

 

Tellement longtemps qu’il m’a fallu plus de 2h30 d’enregistrement pour expliquer tout mon nouveau business model.

Et toute la stratégie (et la psychologie) derrière.

 

Avec pour objectif, qu’où que tu en sois aujourd’hui, tu puisses atteindre le gros palier de ventes suivant pour toi dans les mois ou l’année à venir.

 

Comme 6 chiffres de CA annuel si tu bloques à 5.

Ou le million si tu es dans les 6 chiffres aujourd’hui.

 

Mais attention :

 

Ton business model à toi ne doit surtout pas être le même que le mien.

Ni celui de personne d’autre.

 

Parce que chaque activité est une équation différente.

Avec des variables différentes.

Qui te sont propres.

 

En fonction de toi.

De ton positionnement.

Ou encore de tes clients idéaux.

 

En partageant tout mon nouveau système derrière Life Stylers ?

C’est çà mon objectif :

 

Simplement te montrer comment je pense tout mon business pour augmenter au maximum mes résultats.

 

Pour que tu voies ma façon de réfléchir.

Et que tu puisses te l’approprier pour ta propre activité à toi.

Et ton contexte à toi.

 

Un peu comme si tu faisais un CA de l’ordre des 100 à 400k par an, et que je te coachais personnellement pour que tu atteignes le million d’euros de ventes dans l’année ou les 2 ans qui viennent.

 

Et pour que tu ne crées plus le moindre contenu ou le moindre produit juste au feeling.

En mode « qu’est-ce que je pourrais bien vendre la semaine prochaine ?».

 

Non.

Là, on va chercher ensemble ce que tu peux ajouter à ton activité qui va te servir pendant des années.

 

Jusqu’à ce que tu automatises tout si tu le souhaites, et que tu prennes ta retraite.

 

Même si vu comment on va s’y prendre, il y a de bonnes chances que, comme moi, ton projet te passionne tellement que tu n’aies pas envie d’arrêter.

 

La formation dont je te parle, Life Stylers 4.0 ?

Je l’ai créée en juin.

Et je l’ai retirée de la vente juste quelques jours après.

Définitivement.

 

Parce que vu que j’y dévoilais tout ce que je planifie pour les années qui viennent sur Life Stylers, je n’avais aucun intérêt à ce que trop de personnes aient accès à cette formation.

 

Et c’est toujours le cas aujourd’hui.

 

Du coup ?

Le seul moyen d’y accéder ?

 

C’est de t’inscrire à la MMS.

 

Car je te l’offre en cadeau de bienvenue.

Ainsi que 2 autres formations elles aussi définitivement retirées de la vente, qui sont pourtant la base de toutes mes méthodes.

 

Ca se joue par là, tant que je ne décide pas de la retirer de là aussi :

http://lifestylers.fr/marketing-master-school/

 

Greg

Informations confidentielles sur mon business à l’intérieur

De la FOLIE PURE de te dévoiler ce dont je vais te parler aujourd’hui ?

 

Pour sûr.

 

Mais si j’ai décidé de le faire…

C’est que c’est simplement le meilleur moyen pour moi de te montrer…

 

…Comment enfin dépasser, puis EXPLOSER le niveau de chiffre d’affaire sur lequel tu butes sans doute depuis des mois.

 

Afin que tu passes enfin d’un CA annuel de 4 à 5 chiffres.

De 5 à 6 chiffres.

Ou que tu atteignes le million si tu bloques aux 6 chiffres aujourd’hui.

 

Pour encore plus aider mes clients à atteindre des résultats hors-normes…

Et pour le défi de voir jusqu’à quels niveaux de vente je peux pousser mon activité…

 

…J’ai décidé un peu avant l’été, après des mois de réflexion, de changer tout le business model derrière Life Stylers.

 

Cette décision ?

Elle a pu surprendre si tu me suis depuis longtemps.

Et que tu as constaté à quel point mes méthodes permettent d’extraire bien plus de cash par inscrit à ta mailing liste que tout ce que tu as toi aussi testé jusque là.

 

Normalement ?

Je ne devrais pas dévoiler tout mes plans.

 

Parce que ça fait clairement partie des choses qu’il est bien plus rentable de garder pour soi que d’enseigner.

(surtout quand beaucoup de tes clients travaillent sur la même thématique que toi, et que la plupart des « gros » de ton marché suivent tes formations…)

 

Mais même si c’est de la folie pure, j’ai décidé de TOUT dévoiler.

 

Simplement parce que c’est le meilleur moyen pour moi de te montrer…

 

…Comment penser tout ton business model pour extraire plus de cash par inscrit à ta liste dans les mois qui viennent…

que ce que tu croies même possible aujourd’hui.

 

Et ça ?

Sans faire la moindre concession  sur ce qui te plait.

 

Mais, au contraire…

En ELIMINANT définitivement tout ce qui ne te plaît pas.

Et tout ce pour quoi tu n’es pas déjà excellent.

 

Mais, ça, forcément…

 

Ce n’est pas des résultats qu’on obtient en continuant à faire ce qu’on a toujours fait jusqu’ici.

Ce n’est pas des résultats qu’on obtient en faisant la même chose que tout le monde.

Ce n’est pas des résultats qu’on obtient sans prendre beaucoup de recul sur ce qu’on fait.

Et pourquoi on le fait comme ça.

 

Ce n’est pas des résultats qu’on obtient en pensant notre activité au jour le jour.

 

Genre « qu’est-ce que je vais bien pouvoir leur vendre cette semaine ? »

Ou « ah mince, il faut que je sorte une nouvelle formation mardi, de quoi je vais bien pouvoir parler ? »

 

Ce n’est pas des résultats qu’on obtient sans avoir une compréhension pointue de ce qui fonctionne le mieux sur notre audience.

 

Et, surtout :

De leur psychologie.

 

Du coup ?

Je m’étais enregistré pendant plus de 2h30 pour t’expliquer tout ce que j’allais changer sur Life Stylers, et tout ce que j’allais faire dorénavant.

 

Les décisions radicales que j’ai prises.

Ce que je vais vendre.

Sous quelle forme.

Comment.

 

Et tout « l’invisible » derrière mon nouveau système pour augmenter encore mes conversions.

 

Mon objectif pour toi avec ça ?

C’est de te montrer, à travers l’exemple de ce que je fais et de mon toute mon activité…

…comment penser ton business model à ton tour comme un véritable stratège.

 

Comme un joueur d’échecs sachant ce qu’il fait 20 coups en avance.

 

Pour que tu ne te retrouves plus à faire des actions non réfléchies.

 

Tu sais :

Celles qui peuvent t’apporter une paire de ventes demain.

 

Mais qui ne sont forcément pas les actions qui vont te donner des résultats massifs pendant des années et des années.

Voire que tu pourras automatiser par la suite pour prendre ta retraite ou lancer de nouveaux projets si tu le souhaites.

 

Mais le but ultime derrière tout ça ?

Ce n’est même pas ça.

 

C’est que tu te crées ou que tu changes ton activité pour un business que tu n’auras jamais envie d’échanger contre une retraite dorée.

Tellement tu ne vas plus faire que ce qui t’éclate.

Et que ce sur quoi tu es vraiment excellent.

Sans y passer des heures chaque jour.

 

Cette formation très particulière, Life Stylers 4.0 ?

Elle te montre tout ça :

 

– Comment penser tout ton business pour à la fois ne plus jamais avoir l’impression de travailler et obtenir des résultats supérieurs à tout ce que tu penses possible jusqu’ici

 

(pas de surprise ici : c’est en se concentrant uniquement sur ce qu’on aime le plus et ce sur quoi on est vraiment excellent qu’on obtient le plus de résultats par heure de « travail »)

 

– Toutes les questions à te poser pour voir ton activité complètement différemment d’aujourd’hui, et ne plus te concentrer que sur les seules actions ayant le potentiel de devenir des « bestsellers » que tu vas pouvoir utiliser encore et encore, jusqu’à en avoir assez pour tout automatiser et te faire des revenus passifs si tu souhaites prendre ta retraite

 

– Le secret dont aucun formateur en marketing ne parle qui a le plus d’impact pour augmenter sans cesse le chiffre d’affaires de n’importe quel business : la 3e conversion…

 

(la première conversion, c’est les inscriptions à ta liste, la seconde c’est tes ventes.

 

Est-ce qu’elles sont essentielles ?

Oui.

Parce que c’est ce qui te permet de lancer la machine.

 

Mais la 3e conversion, elle, est celle qui te permet d’obtenir des clients à vie, qui achètent encore et encore, ou qui restent membres de tes offres à abonnement pendant des années…

 

En un mot ?

L’effet boule de neige qui te fait gagner de plus en plus chaque mois.

En plus de te créer une armée d’ambassadeurs qui travaillent à promouvoir ton travail sans que tu ne leur demandes rien ou même que tu le saches…)

 

– Comment progressivement affiner ton business model et ce que tu vends en fonction de ce que tu découvres au fur et à mesure que tu crées du contenu et que tu lances de nouvelles offres pour décupler sans cesse tes résultats…

 

…jusqu’à te retrouver, comme c’est mon cas aujourd’hui, avec un planning de re lancements et de promotions qui couvre les 3/4 du contenu de vente dont tu as besoin pour les mois qui viennent

 

(tu sais vu tes résultats passés qu’elles vont cartonner à nouveau, et tu as juste à les copier-coller pour reprendre des gros pics de vente.

 

La seule difficulté ?

Savoir espacer ces promos et ces lancements dans ton planning de publication pour que ton audience ait suffisamment de temps et de cash pour suivre le rythme !)

 

– Pourquoi être obnubilé par ce que tu veux gagner est le meilleur moyen de ne pas atteindre tes objectifs

(et la chose à faire à la place qui a l’avantage de te rendre encore plus passionné par ton activité)

 

– Pourquoi faire la même chose que tes concurrents est du suicide commercial (et le meilleur moyen de te contenter des miettes d’un gateau au lieu de t’en créer un gros juste pour toi)

 

– Tout ce que j’ai changé au business model de Life Stylers, et la psychologie et la stratégie derrière

 

(La plupart des décisions que j’ai prises sont radicales, et vont te paraître complètement contre intuitives.

Pourtant ?

Ce n’est que le prolongement logique de mes méthodes.

Et le résultat de mois et de mois de réflexion.

 

D’années d’étude de la persuasion.

De la psychologie humaine.

Et, plus particulièrement, de la psychologie du comportement des gens.

 

Dans le cadre de ce qui nous intéresse quand on travaille sur le web :

 

Ce qui les touche.

Ou pas.

 

Ce qui les fait passer à l’action.

Ou pas.

 

Ce qui fait qu’ils appliquent l’information qu’on leur propose (et dont ils ont besoin).

Ou pas.

 

Ce qui fait qu’ils achètent.

Ou pas.

 

Ce qu’il fait qu’ils deviennent des acheteurs à répétition.

Ou pas.

Et le résultat de toutes ces années à travailler sur la toile, sur de nombreuses thématiques pour moi comme pour les projets de mes clients. 

 

– Le meilleur moyen (et le seul efficace) d’apprendre et de collecter toutes les informations dont tu as besoin pour savoir exactement quoi vendre, en étant certain d’avance que tu vas faire des razzias de ventes…

 

(et non, il ne s’agit pas de faire de la recherche pour connaître tes clients mieux qu’ils ne se connaissent eux-mêmes)

 

… et l’option que tu as que tu veux privilégier au départ qui te permet à la fois de tout savoir comme ça sur ton avatar plus vite, tout en ayant besoin de bien moins d’audience pour gagner ta vie

 

(ceci va être une évidence pour certains, mais c’est un tel game changer que tu risques de te demander si tu ne veux pas vendre uniquement ça tout au long de ta carrière…)

 

– Pourquoi j’ai toujours choisi de ne pas vendre de « dopamine » aux gens qui me suivent, à coups de nouvelles formations qui vendent sans cesse des nouveaux systèmes « magiques » qui provoquent de l’espoir et des achats impulsifs comme le font 99% des autres formateurs en marketing, mais que leurs clients n’appliquent jamais…

 

… et comment ça m’aide à obtenir des niveaux de vente par inscrit bien supérieurs aux leurs sur le long terme

(je te fais la démo mathématique derrière pour que tu voies si ça fait sens pour toi de faire la même chose que moi)

 

– Ma stratégie numéro une pour que mes clients actuels m’amènent de nouveaux clients déjà convaincus d’acheter chez moi …avant même de voir le moindre de mes contenus

 

(si tu es surpris de me voir faire si peu de publicité ou que je travaille autant dans mon coin, sans partenaire ni me rendre dans le moindre évènement, tu vas comprendre comment je peux m’en passer aussi facilement)

 

– Comment je gagne plus (aussi étonnamment que ça puisse paraître) en ne laissant pas les gens qui se désabonnent de la Marketing Master School se ré inscrire à l’avenir (et toute la psychologie derrière qui me permet d’augmenter mon CA mois après mois)

 

– Comment préparer ton audience et tes clients à une évolution de ton business qui risque de sérieusement leur déplaire (même si c’est dans leur intérêt avant tout), comme l’augmentation du tarif de toutes tes offres, ou le fait d’en donner moins qu’aujourd’hui dans un abonnement

 

– Pourquoi tu perds beaucoup d’argent en en donnant trop à tes clients, en plus de les empêcher d’obtenir des résultats avec tes méthodes

(et ce que tu peux modifier de suite pour changer la donne)

 

– Pourquoi, sauf rarissime exception, je ne vais plus vendre que 3 types de formats de produits, qui n’ont rien à voir avec ce que veulent a priori mes clients et avec ce que tout le monde vend sur ma thématique

 

– Le système de vente qui te permet d’avoir plus d’arguments pour que les gens s’abonnent à tes offres récurrentes, tout en ayant bien moins de contenu à créer chaque mois

 

– L’élément que tu connais déjà (et qui ne prend pas plus d’un paragraphe) que tu veux intégrer à toutes tes offres de façon différente de ce que tu fais aujourd’hui pour instantanément doubler tes ventes

 

– Tout ce que j’ai changé à la Marketing Master School, et pourquoi, même si j’ai perdu quelques  membres au départ, je vais forcément gagner bien plus sur la durée

 

– Pourquoi mettre des formations dans un espace membres te coûte énormément de ventes

 

– Pourquoi décider d’éliminer définitivement les 3/4 des actions que tu fais aujourd’hui chaque semaine est la meilleure décision que tu puisses prendre, à la fois pour prendre plus de plaisir que jamais avec ton activité, devenir bien meilleur et gagner bien plus

 

– Mon système en 4 étapes pour penser et préparer tout ton business (ce que tu vends, tes argumentaires, tes mailings, tes publicités, bref : TOUT) pour progressivement tout avoir pour le passer en automatique si tu le souhaites (ou simplement n’avoir presque plus de nouveau contenu à créer et pourtant gagner de plus en plus chaque mois si tu fais ce qu’il faut pour remplir ta liste)

 

– Le système marketing qui te permet d’injecter tellement d’urgence et de rareté que tu vends non seulement plus dès que tu lances ton produit… mais que tu t’assures aussi un pic de ventes supérieur à ce que tu obtiendrais normalement quand tu vas reparler de ton offre 

 

(en plus de pouvoir faire des ventes « invisibles » pour ton audience entre temps, en parallèle de ce dont tu parles normalement)

 

– Le type de problème précis qu’ont tes inscrits sur lesquels tu veux proposer au moins un nouveau produit chaque année (et comment le penser pour que ça paraisse 100% nouveau)

 

– L’exercice tout bête (il va te prendre que quelques minutes) qui te dit exactement quoi vendre à ton audience pour un maximum de résultats.

Mieux encore : travailler comme ça te permet de te créer une gamme de produits complète, et de toujours garder l’attention de ta mailing liste en leur proposant des offres dont tu ne parles plus régulièrement…

 

… Et où et quand proposer ces différentes offres pour augmenter ce que tes clients dépensent chez toi d’encore 30 à 70% de plus…

 

– Comment vraiment savoir ce que te rapporte une promo (notamment si tu utilises différents mails vers une offre) et quelle séquence de contenus convertit mieux

 

(C’est notamment pour toi si tu veux relancer une offre en faisant juste un « copié-collé » ou que tu veux tout automatiser à l’avenir)

 

– Les 3 seuls types de produits (que quasiment aucun marketeur ne vend) que je vais vendre dorénavant

 

– Comment inventer tes propres promotions, et sans cesse injecter de l’urgence pour que tes clients achètent sans jamais les lasser

 

– Le plus gros game changer (qui va te paraître évident quand tu sauras de quoi il s’agit) si tu veux atteindre des résultats extrêmes

 

– Comment je planifie mes lancements et je pense mes nouveaux produits pour arriver presque tous les coups à faire des cartons de vente

 

– La stratégie cachée derrière mes lancements de produits pour ajouter des paiements récurrents en plus de la vente d’abonnements (et comment planifier tes dates de lancements pour gagner le maximum d’euros par inscrit, tout au long de l’année)

 

– Les différentes questions à te poser pour trouver la plupart du temps le tarif optimal auquel vendre tes produits et services, sans jouer aux devinettes, et ainsi optimiser ton CA 

 

(et le test ultime qui te permet de valider ton idée de pricing, sans avoir à demander l’avis de qui que ce soit)

 

– Comment proposer des promos accessibles au plus grand nombre même quand tu as profité d’augmenter tous tes tarifs pour encaisser un maximum de cash

 

– Comment « forcer » tes inscrits à ouvrir tes emails rapidement, pour qu’ils ne loupent plus tes promotions

 

Et bien plus encore.

 

Si tu t’y mets sérieusement ?

 

Tu peux avoir sur papier toutes les bases de ton nouveau business model (avec tout ce que ça implique : quoi vendre, à quel prix, comment…) d’ici demain soir.

Puis, au fur et à mesure que tu vas murir ta réflexion et prendre du recul, l’affiner pour des résultats encore plus élevés.

 

MAIS…

Et tu l’as sans doute deviné en me lisant :

 

Je ne te parle pas donc pas ici d’un nouveau système magique.

Comme le font ces formateurs en marketing qui changent de business model et de système marketing comme de chemise, le temps de te vendre un maximum de formations sur le sujet.

Avant de tout mettre la poubelle à nouveau, pour continuer à t’en vendre encore plus sur leur « nouveau » système.

 

Ni d’une formation scolaire.

Que tu peux appliquer étape par étape.

 

Cette formation est à vrai dire encore moins pour tout le monde que ce que je fais d’habitude.

 

Car elle demande de la réflexion.

Du travail.

Et du temps avant de constater les résultats.

 

Mais hey, on ne passe pas au (gros) niveau de CA supérieur sans rien faire…

 

En tout cas :

Si c’est pour toi, et que tu veux qu’on passe plus de 2h30 ensemble en mode « mastermind », tu peux accéder à Life Stylers 4.0 en rejoignant la Marketing Master School via cette page :

http://lifestylers.fr/marketing-master-school/

 

Car oui, je ne veux pas que trop de personnes accèdent à cette formation, vu les infos cruciales sur mon business que j’y partage.

(Après tout, on parle de tout mon business model et de ma stratégie pour les mois et les années qui viennent…)

 

Et c’est pour ça que j’ai limité l’accès à « Life Stylers 4.0 » à seulement 120 clients quand je l’ai sortie en juin.

 

Et que le seul et unique moyen de la récupérer désormais est en rejoignant la MMS.

 

Est-ce qu’elle va être offerte longtemps, comme ça, en plus d’Emailing 3.0 et de Devenir Copywriter Pro ?

 

Pas sûr.

Vraiment pas sûr…

 

Greg

Seuls ceux qui réussiront sur le web iront au bout de ces interviews

Ton loustic de marketeux di competizione s’est récemment fait charcuté lors de 2 entretiens.

(Enfin 3, parce qu’il a répondu à encore une autre interview hier, mais patience, mon petit chou…)

 

La première interview ?

Elle a été intitulée « Comment devenir excellent en copywriting et vendre tout ce que vous voulez » par un copywriter de longue date, formée au marketing direct à l’ancienne et qui a longtemps bossé en agence, Robert Dupiquigny, de Red de Redac.

 

Et tu peux la trouver ici :

https://www.youtube.com/watch?v=dG-NwkwUBns

 

La seconde, by Pierre Godard, un jeune loup du copywriting très prometteur ?

Elle s’appelle « Seuls ceux qui réussiront sur le web iront au bout de cette interview ».

 

(Pierre m’a demandé quelle titre je lui donnerais, so here you go)

 

Et elle est dispo ici :

https://www.youtube.com/watch?v=BwgUZ4dEpwM

 

Le fait est que les deux auraient pu s’appeler pareil.

Parce que c’est vraiment de ça qu’il s’agit.

 

Et qu’on a bien plus parlé des fondamentaux qui font toute la différence que de techniques ou de hacks.

 

Et que c’est justement ceux qui feront avant tout ce dont on parle qui auront le plus de résultats.

Et le plus vite.

 

Pas étonnant donc que ceux qui cherchent du raccourci magique seront vite tentés de zapper.

 

A mon avis ?

Tu retireras bien plus de ces 135 minutes que dans bien des formations payantes.

 

Mais tu peux te faire ta propre idée par toi-même.

 

Et laisser le petit like qui fait toujours plaisir ou un commentaire si c’est le cas.

 

Cheers,

 

Greg

Pourquoi tu veux être infidèle (et comment te gaver avec les thématiques parallèles)

Munchen Flughafen.

(quelle douceur pour les oreilles, un vrai bonbon…)

 

Laisse-moi te donner un conseil que tu n’as pas sollicité :

Tu veux être infidèle.

 

Et pas qu’un peu.

 

Je ne te parle pas ici de ton couple.

 

(Même si je pense que tu aurais tort de te priver.

On a qu’une vie, après tout…^^)

 

Je te parle encore moins du système que tu utilises.

 

Parce que plus ton système est simple et immuable, plus c’est facile de t’y tenir.

Et plus tu as d’énergie et de « cervelle disponible » pour te concentrer sur ce qui compte et rapporte le plus :

La stratégie.

Et les idées.

 

Pour moi ?

 

C’est un mail par jour.

Et basta.

 

Un épisode de Breakthrough que j’envoie aux membres de la School chaque semaine.

Et basta.

 

Une formation papier que je leur envoie aussi, chaque mois.

Et basta.

 

Et c’est pareil pour les systèmes des clients pour qui je suis aux manettes :

 

Leurs systèmes sont aussi les plus simples possibles.

 

(Si tu demandes d’ailleurs comment j’arrive à mener autant de projets en même temps sans péter des piles ni bosser 12 heures par jour, tu as désormais une grosse partie de la réponse)

 

A quoi je te recommande d’être infidèle, alors ?

 

Et bien…

…à ta thématique.

 

Oui, tu veux régulièrement la tromper.

Et aller voir ailleurs.

 

Pas n’importe comment bien sûr.

Parce que tu dois rester quand même sur des sujets qui vont intéresser ton audience.

 

Et mieux encore :

Aller sur des sujets qui correspondent aussi à leurs problèmes et à ce dont ils ont besoin.

 

Sauf que je te parle de choses dont tes prospects et clients ne vont pas forcément te parler.

Ou t’avouer.

 

Des infidélités comme ça ?

J’en commets régulièrement.

 

Les avantages de le faire ?

Ils sont nombreux

 

D’une part, ça te permet de créer du contenu qui fascine.

Parce que tu vas choisir de groover sur des sujets qui te passionnent également.

 

Et pas des sujets qui te passionnent en général.

 

Mais des sujets qui te passionnent bien, là, tout de suite.

Ces temps-ci.

 

Ce qui va faire que tu vas avoir gavée d’idées.

Que t’y mettre ne va plus être qu’une simple formalité.

(Et surtout bien plus simple que de parler une énième fois des sujets « logiques » de ta thématique dont tu satures peut-être parfois, à force)

 

Et quand tu es vraiment animé par ton sujet comme ça ?.

Ton contenu est de suite plus qualitatif.

Et les gens le ressentent vraiment.

 

Aussi ?

Ca va te permettre de mettre le doigt sur des problèmes et de potentielles offres bestsellers auxquels tu n’aurais jamais pensé autrement.

 

Auxquels tes concurrents ne penseront sans doute pas.

 

J’appelle ça les « thématiques parallèles ».

Et c’est l’une des pépites que je te partage aussi dans l’épisode de Breakthrough de la semaine.

 

Aussi au programme de cet épisode ?

 

– Le levier émotionnel le plus puissant qui soit, que tu peux utiliser autant pour vendre plus d’une tes offres existantes, avec un simple mail, que pour créer l’une des meilleures offres de ta carrière

(je te donne un exemple de quelque chose que je pourrais tout à fait sortir prochainement qui ferait sans doute une grosse razzia de ventes, et qui serait d’ailleurs pile dans l’idée de ces « thématiques parallèles »…

Mais TOUS les plus gros bestsellers de l’histoire du marketing direct ont été pensés pour jouer sur cette émotion spécifique)

 

– Un livre que je te recommande absolument de lire si tu veux savoir quelles sont les émotions qui vendent, et les déclencheurs d’achat dont tu veux saupoudrer un maximum de tes contenus.

 

Et sans doute quelques autres concepts qui feront particulièrement tilt pour toi, et qui t’aideront à la fois à penser comme un marketeur pro et à vendre sur demande.

 

J’envoie l’épisode demain matin aux membres.

 

Tu peux les rejoindre de suite via l’URL la moins sexy mais plus profitable du web francophone :

http://lifestylers.fr/marketing-master-school/

 

Greg

Je lui ai menti

Dans un navion, entre Nantes et Munich…

 

Dans l’une des 2 interviews qu’on a faites de moi récemment ?

On m’a posé cette question :

 

« De quoi as-tu peur ? »

 

J’avoue que ça m’a tellement surpris que je n’ai pas su répondre.

Et que le seul truc qui m’est venu à l’esprit sur le coup, c’était « rien ».

 

Pourtant ?

Comme tout le monde, il y a des trucs qui me font flipper.

 

Comme perdre les gens qui me sont chers.

(Que mon père soit gravement malade n’arrange rien)

 

La mort.

Et toutes ce genres choses sur lesquelles on n’a finalement aucun contrôle.

 

Et en mode plus terre-à-terre ?

Quelque chose qui devrait vraiment t’inquiéter aussi si tu ne vois pas juste ta life et ton activité au jour le jour, en mode hippie des temps modernes :

 

La crise financière de taré qui nous pend au nez depuis une éternité.

Et qui va forcément finir par nous tomber sur le coin du nez en question.

 

Sauf que celle-là, elle risque de faire mal.

Très très mal.

 

Genre explosion totale du système financier mondial.

Faillite des banques.

Plus moyen de retirer son argent.

Et ton argent qui ne vaut finalement tellement plus rien, qu’il te faut une valise de billets pour acheter une simple baguette.

 

Pas glop quoi.

 

(Même si après la pluie vient le beau temps, et que tu n’imagines même pas comment j’ai hâte que cette crise arrive…

Juste parce qu’il sera si facile de faire du blé juste après, en rachetant de l’immobilier qui ne vaudra presque plus rien ou des tonnes d’actions solides à prix fracassé…)

 

Si je te parle de ça ?

Ce n’est pas pour te flinguer le moral de bon (lundi) matin.

 

Mais parce que ça cache une énorme leçon de marketing dont tu peux profiter.

 

Et l’un des leviers les plus puissants pour faire réagir (et surtout agir tout court) les gens qui te suivent.

Quel que soit ton domaine d’activité.

 

Ce levier ?

Tu peux t’en servir pour décider de mettre en avant stratégiquement certains messages dans tes contenus.

Avec des signaux bien précis qui jouent sur l’un des plus puissants boutons émotionnels sur lesquels tu peux appuyer pour que les gens achètent.

 

Et tu ne veux d’ailleurs surtout pas t’arrêter là.

 

Parce que tu passerais à côté de beaucoup de ventes faciles si tu ne créais pas des produits ou des offres spécifiquement conçus pour jouer sur ce qui est sans doute le sentiment qui a le plus généré d’argent dans l’histoire.

 

Des milliards et des milliards de dollars, d’euros et de toutes les monnaies ont été faits juste avec ça.

 

Et tu serais con de ne pas prendre ta part en ne jouant pas là-dessus.

 

Est-ce que ça t’aidera à passer sereinement la sale crise qui arrive ?

Aucune idée.

 

Mais mieux vaut avoir beaucoup de blé que pas assez sur un coup comme ça, si tu veux mon avis.

 

Quel est ce levier ?

Ce bouton émotionnel à l’origine des campagnes marketing les plus rentables de l’histoire ?

Comment tu peux l’utiliser toi aussi dans ton marketing pour créer l’une des offres les plus profitables que tu n’auras jamais faites, et un possible bestseller ?

Et une idée toute bête que je vais pouvoir utiliser moi-même dans le style, pour mieux t’illustrer ce concept ?

 

Ca fait partie du programme de l’épisode de Breakthough de la semaine que les membres de la School vont recevoir mercredi matin.

 

Comme d’hab ?

Le seul moyen d’y accéder est d’être membre de la MMS avant que je ne l’envoie.

 

Tu connais le chemin :

http://lifestylers.fr/marketing-master-school/

 

Greg

Tu as aussi ces problèmes avec tes emails ?

Tu as peut-être aussi avec tes emails ces problèmes que je vois presque sans arrêt :

 

– Sans forcément t’en rendre compte, tu te trahis en étant trop needy.

Et ça fait fuir ceux qui étaient pourtant interressés par tes produits ou services vers tes concurrents pas forcément meilleurs, mais qui eux, ne paraissent pas être en chien de ventes ou de clients

 

  Tu as du mal à faire ressortir une idée forte, un argument phare, des exemples pertinents ou tout simplement à prouver ce que tu avances, et que tes méthodes marchent et qu’elles vont fonctionner aussi pour ceux qui te lisent

 

– Tu as tout simplement du mal à structurer de bons mails qui ont tout ce qu’il faut, là où il faut, pour convaincre un maximum de gens d’acheter

 

– Tu as tendance à trop en dire (et à donner trop de valeur) dans tes mailings, et les gens n’ont finalement plus aucune raison d’acheter

 

– Tu as du mal à susciter un niveau de curiosité tel sur tes méthodes, que personne n’achète tes trucs rien que pour savoir ce qui se cache derrière ce dont tu leur parles

 

– Tu as du mal à mettre le doigt sur les vraies motivations profondes ou les vrais problèmes qui habitent tes prospects, et sur ce dont tu dois du coup leur dire pour faire toute la différence

 

Tu peux t’en douter :

Ces erreurs là, je les vois sans cesse.

 

Et c’est normal de les commettre.

Surtout au début.

 

Le problème ?

 

C’est qu’il est difficile de les identifier quand on partage ce qui nous passionne, ce qu’on a mis des années à découvrir ou à maitriser.

C’est qu’il est difficile de les identifier quand on a la tête dans le guidon, et les yeux devant ce qu’on vient d’écrire.

 

Et que ça fout un peu les boules de passer autant de temps à rédiger ou à créer un produit ou un truc de fou où tu mets toutes tes tripes, tout ça pour ne faire que quelques pauvres ventes.

Quand ce n’est pas carrément rien.

 

Si c’est ton cas ?

J’ai une bonne nouvelle pour toi.

 

Parce que j’ai pensé la toute nouvelle édition de la coquine à ventes de la Marketing Master School pour t’aider à mettre plus facilement le doigt sur ce qui cloche peut-être dans tes mails.

Avec une édition spéciale « avant/après ».

 

Ce que je veux dire par ça ?

 

C’est que j’ai pris des mails que certains de mes clients avaient rédigés.

Et que je les ai disséqués devant toi.

 

Avec ce qui merdait dedans et qui les empêchait de vendre, ou au moins de vendre bien plus.

Et des versions ré écrites par ton loustic favori pour les améliorer.

 

Je ne serais vraiment pas surpris que ça t’aide finalement bien plus que de te montrer des mails qui ont déjà ce qu’il faut où il faut.

 

Parce que là, tu vas pouvoir noter les erreurs qu’ont fait mes Padawans.

Constater celles que tu fais aussi.

Et systématiquement y penser à chaque fois que tu seras en train d’écrire tes prochains mails.

 

Au lieu de continuer à te demander pourquoi tu ne vends pas, ou pas autant que tu l’aimerais.

 

En tout cas ?

C’est mon objectif pour toi avec cette édition, et pourquoi je l’ai pensée comme ça.

 

Si tu veux la recevoir, par contre ?

Pas le temps de traîner.

 

Car je suis sur le point de la faire expédier aux membres.

Et que tu ne la recevras pas si tu ne les rejoins pas avant ce soir minuit via cette page ;

http://lifestylers.fr/marketing-master-school/

 

Greg