Comment closer des clients à des tarifs bien supérieurs à ce que tu pensais pouvoir facturer

Je sais, je sais…

 

Ca te parait forcément fou quand je te dis que, oui, tu peux closer des clients à des tarifs bien supérieurs à ce que tu pensais pouvoir facturer de plus cher.

 

C’est-à-dire que, oui, tu as un prix en tête auquel tu ESPERES facturer ta prestation au client potentiel à qui tu vas parler.

 

Et que finalement, tu te retrouves à ce qu’il te paye bien plus cher pour cette prestation que ce que tu avais en tête de meilleur.

 

Dingue ?

Et bien non.

 

C’est ce qui m’arrive désormais systématiquement à chacun de mes calls de closing pour vendre mes accompagnements en coaching.

 

Les 6 derniers clients que j’ai pris ?

 

Des accompagnements à 50 000€, 80 000€, 120 000€, 150 000€ et 240 000€ l’année.

 

Tout ça pour ne guère passer plus de 3 à 4 heures dans le mois avec eux (messages WhatsApp, Skype ou mails compris).

Soit même pas le double de temps que les accompagnements que je vendais auparavant à 1000€ de l’heure.

 

Oui : ça fait une p*tain de différence.

 

Et non, bien sûr, je ne suis pas en train de te dire ici que tu vas pouvoir facturer ce genre de tarifs.

 

Tout dépend de ta thématique, de ton expérience, de tes compétences, de ton positionnement, de ta spécialisation et de tant de choses encore.

 

Ce que je suis en train de te dire, par contre ?

C’est que oui, tu peux obtenir (bien) plus d’un client que ce que tu pensais même pouvoir lui facturer de plus cher avant que vous ne commenciez à discuter d’une éventuelle prestation de service ou d’un éventuel accompagnement.

 

Comment c’est possible ?

 

Et bien (comme d’hab’), si (et seulement si) tu renverses totalement la donne.

 

C’est-à-dire que tu arrêtes de faire ce tu serais tenté de faire naturellement, ou comme les formarketeurs qui n’ont jamais closé le moindre client de leur vie te disent de faire.

 

Comme essayer de pitcher tes services à tout prix, et de balancer bénéfices sur bénéfices à la tronche de ton client sur ce que travailler avec toi pourrait lui apporter.

 

Comme ces freelances qui te contactent de but en blanc, sans que tu ne leur aies rien demandé, et qui te disent comment ils vont t’aider à avoir plus de résultats.

Sans même chercher à comprendre ce que tu fais aujourd’hui ni même savoir quels résultats tu as vraiment.

 

Faire ça ?

 

Ca serait comme si tu étais médecin, et que tu filais une prescription générique.

La même qu’à tous tes autres patients.

Sans même chercher à savoir quels symptômes ils ont, et à d’abord faire leur diagnostic.

 

D’ailleurs, en parlant de médecins ?

 

Il y a quelque chose que les médecins, les chirurgiens et les meilleurs professionnels de la santé font tous qui leur permettent parfois d’être vus comme rien de moins que des génies.

Et de facturer des tarifs complètement indécents.

 

Et ça ?

Ils le font avant même de faire le job pour lequel ils sont payés :

Nous soigner.

 

Cette chose là ?

Tu peux toi aussi la faire pendant tes closes.

 

Et une fois que tu sais le faire ?

Tu sais aussi comment closer des clients à des tarifs qui te surprendront toi-même.

 

Sans avoir à vendre, ni même à convaincre.

Sans avoir à présenter de résultats que tu auras fait obtenir à tes clients par le passé ou la moindre référence.

 

C’est exactement comme ça que je vends des accompagnements à des tarifs aussi dingues que ceux dont je te parlais plus haut.

Sans rien faire d’autre que les laisser essayer de me convaincre que je les accepte comme clients…

 

Le fait est que mes meilleurs clients, je ne les ai jamais closés en leur vendant la lune.

Je ne les ai jamais closés en leur faisant la moindre promesse.

Je ne les ai jamais closés en cherchant à les convaincre.

 

C’est même tout le contraire…

 

Je les ai closé en les faisant parler.

Je les ai closé simplement en orientant la conversation d’une certaine façon, pour que ça soit le client lui-même qui se convainque de lui-même de vouloir travailler avec moi.

Pour que ça soit le client lui-même qui me dise pourquoi il voudrait travailler avec moi, et personne d’autre.

 

Jusqu’à le plus souvent, me demander comment c’était possible de le faire.

 

Sans même que la question de mes tarifs n’ait encore été abordée.

 

Et quand aux tarifs, d’ailleurs ?

C’est là que les méthodes que je te présente dans Clients Flash sont peut-être les plus bluffantes.

 

Parce que tout ce que tu veux faire, c’est te la jouer poker face.

 

Et laisser venir tes clients potentiels avec leur propre offre.

(Je te montre comment t’y prendre pour que ça soit eux qui te disent combien ils vont être prêts à te payer pour ton aide, au lieu que ça soit toi qui doive leur dire quels sont tes prix)

 

Et c’est justement là que, si tu as bien mené ton call et bien suivi toute la méthode, que beaucoup d’entre eux vont te proposer quelque chose de bien supérieur à ce que tu pensais même pouvoir leur facturer de plus cher.

 

Faire ça ?

Ca te permet non seulement de souvent gagner bien plus par client que ce que tu croies possible.

(Y compris si, comme moi, tu fais ton truc depuis super longtemps et que tu es pourtant déjà habitué à facturer des tarifs indécents)

 

Mais ça te permet aussi de ne jamais stresser quand à tes tarifs.

Et à ce que les gens avec qui tu vas décider de parler parce qu’ils ont le profil de tes clients ultra idéaux vont bien pouvoir en penser.

 

D’ailleurs…

 

Si la question des tarifs est quelque chose qui te paralyse rien qu’à l’idée d’y penser ?

Il y a une technique toute bête que tu peux utiliser dès les 30 premières secondes où tu vas parler avec ton client pour éliminer toute objection quand à tes prix.

 

Et que tu puisses te concentrer tranquillement sur ta conversation avec lui de la façon la plus naturelle possible, jusqu’à justement que ça lui qui te dise combien il va être prêt à te payer.

 

Je te donne cette technique, que j’ai découverte chez l’un des auteurs business les plus persuasifs ayant jamais foulé notre belle planète page 202 de Clients Flash.

 

Et tout le reste de la méthode pour closer des clients à des tarifs bien supérieurs à ce que tu pensais pouvoir facturer de plus cher dans toute l’avant dernière partie du livre.

 

Tu peux profiter de 300 boules offertes pour en fêter le lancement jusqu’à demain soir 23h59 en passant par ce lien qui te donne tout le programme :

http://lifestylers.fr/clients-flash/

 

Mais, au cas où tu le l’aurais pas encore vu :

Clients Flash ne va pas te coûter le moindre euro.

 

Tout ce que je t’y partage à l’intérieur en faisant à mon avis la méthode la plus efficace au monde pour trouver des tops clients, vite…

…tellement que j’ai décidé de te garantir tes résultats.

 

J’avoue, c’est quelque chose que je n’aime pas trop faire.

 

Parce que ça attire les losers qui veulent récupérer l’information, avec directement en tête de se faire rembourser plus tard.

(Et qui donc n’appliqueront jamais rien, n’auront jamais de résultats, et continueront tranquillement leur vie de losers….)

 

Mais si ça peut te convaincre d’avoir à ta dispo tout ça et de changer ta vie comme ça a changé la mienne et celle des clients que j’accompagne…

 

Greg

Toi aussi, tu commets cette erreur fatale qui fait fuir tes clients vers tes concurrents pas forcément meilleurs que toi ?

Continuons notre groove de la semaine sur ce qui fait fuir les clients potentiels de TELLEMENT de coachs et prestataires bossant sur le oueb vers leurs concurrents pas forcément meilleurs.

 

De quoi je parle ?

De tes tarifs, tout simplement.

 

C’est humain :

 

On n’ose pas facturer assez cher pour ce qu’on vend.

(Formations, coaching, prestation de service, peu importe…)

 

Parce qu’on a peur d’être trop cher.

Et que nos clients se barrent chez la concurrence.

 

Le truc ?

C’est qu’être pas assez cher envoie de toute façon nos clients acheter ailleurs.

 

Parce que si tu fais bien ce qu’il faut pour prouver que tes trucs fonctionnent…

Que tu es bon dans ton domaine…

Que tu as des références à ton crédit ou quoi que ce soit pour prouver que tu aies légitime…

(Comme je te montre dans Clients Flash, même si aujourd’hui personne ne te connaît et que tu es « à poil »)

 

… ne pas facturer à la hauteur de tout ça fait louche.

 

Les gens sentent le loup.

Et ne font pas appel à tes services.

 

Ce qui se passe dans la tête des gens si tu fais ça ?

(Et on est tous enclins à le faire)

 

C’est que tu bluffes les gens avec tes références, les résultats que tu amènes à tes clients, tes démonstrations de tes méthodes, etc, etc…

Et là, tu annonces tes prix (en one to one ou sur ton site).

 

Automatiquement ?

Ils se disent alors quelque chose comme « mec, si tu es aussi bon que tu le dis, pourquoi tu pratiques des tarifs de débutants ? ».

 

Et ils se barrent.

(Normal)

 

Tu penses peut-être qu’en étant si peu cher, tes clients vont t’adorer pour offrir tant de valeur pour si peu.

 

Ce n’est clairement pas comme ça que ça se passe.

 

(C’est l’erreur que j’ai le plus commise, et de très loin.

Pas sur le tarif de mes prestations en coaching ou en marketing.

Mais sur le tarif de ventes de mes formations sur Life Stylers.

Croyances limitantes à la c**, oui…)

 

L’élément le plus important ici ?

C’est ton positionnement.

 

Mieux vaut vendre tes trucs bien plus chers que ce que tu penses qu’ils valent.

Si tu ne veux pas passer pour un débutant, parce que tu proposes des prix de débutants.

 

Et pour aller encore plus loin ?

 

Arrête de paraitre avoir la dalle !

 

Si tu te comportes comme ça, ça veut dire que tu n’es pas demandé

(ou que tu ne vends pas assez).

 

Et si tu n’es pas très demandé ?

Alors tes clients sont immédiatement sceptiques, quoi que tu proposes.

 

Un jour, Gary Halbert (le meilleur copywriter de tous les temps, ni plus ni moins), s’était pointé carrément en retard à l’un de ses événements super chers.

 

En short.

Avec une chemise hawaïenne.

Et une casquette indiquant « CLIENTS SUCK » en capitales sur le devant.

 

La première chose qu’il a dite dans sa conférence ?

 

Qu’il ne prenait plus AUCUN client.

En AUCUN cas.

Qu’il était booké pour des années.

Et que rien que demander ne servait à rien.

 

A la fin de sa conf’ ?

Il y avait une file ENORME de gens qui voulaient faire appel à lui en tant que consultant ou copywriter.

 

Ce principe ?

Il a juste changé ma carrière à lui seul.

 

Me permettant de vendre mes prestations à des tarifs juste indécents.

 

Sans jamais chercher à vendre.

Mais au contraire, comme Halbert, en obligeant mes clients à tout faire pour me convaincre de les accepter.

A mes conditions.

 

Ces stratégies d’influence et de persuasion ?

Elles marchent, quoi que tu vendes.

 

Et pour t’aider à les mettre à profit pour toi, même si aujourd’hui tu n’es pas encore une rock star de ta thématique (voire que tu débutes et que personne ne te connaît), j’ai créé ce qui est (je t’en donne ma garantie morale) la meilleure formation que tu ne trouveras jamais sur comment trouver des clients : Clients Flash.

(Tellement que je te garantis aussi tes résultats,; si tu suis à la lettre le système que je t’y donne)

 

Mon objectif pour toi avec ?

Te montrer comment influencer les gens, pour qu’il leur soit presque impossible de ne pas vouloir faire appel à toi, et à personne d’autre..

 

Afin qu’il te soit bien plus facile de convaincre que jamais jusqu’ici.

Et de vendre bien plus de tes prestations.

 

Tout en justifiant des tarifs bien plus élevés, rien que par ton comportement et ton positionnement.

 

Ces principes et stratégies ?

Ce sont aussi exactement ceux que les meilleurs négociateurs utilisent pour « closer » des deals presque indécents (et tu vas vouloir les suivre à chaque fois que tu vends une prestation chère en one to one, comme je le fais)

 

Tu peux découvrir le programme complet du livre sur cette page et profiter de 300,00€ de réduction pour en fêter le lancement avant qu’il ne soit trop tard ici :

http://lifestylers.fr/clients-flash/

 

Greg

Comment déjà être payé pour convaincre tes clients de travailler avec toi

Si tu te demandes comment tu pourrais plus facilement convaincre bien plus de tes clients potentiels ?

De bien meilleurs clients ?

Des clients que tu pensais inaccessibles jusqu’ici ?

Ceux qui paient très très chers car ils savent ce qu’ils peuvent retirer de ton aide ?

 

Arrête de chercher partout et ailleurs encore les derniers hacks magiques ou une énième tactique.

 

Et arrête même de chercher tout court.

 

Parce qu’il y a un principe qui fonctionne mieux que tout le reste, et ce depuis la nuit des temps.

(Sans doute pour ça que c’est un « principe », d’ailleurs, et pas une « tactique » ou une « technique »…)

 

Ce principe ?

 

Tu le vois pourtant utilisé partout.

Tout le temps.

 

De l’invention des « infomercials » à la télé.

(Tu sais : les longs formats qui te montrent comment un produit fonctionne, et ce qu’il fait en pratique.

Pierre Bellemare style, avant l’heure, donc)

 

A l’envoi d’une maquette par les musiciens pour convaincre un label de les signer.

 

En passant par les stands dans les supermarchés où on te fait goûter un nouveau produit.

 

Ce principe ?

Il est bien plus efficace que tout ce que tu pourras bien dire ou écrire sur ton produit ou ce que tu pourras faire pour tes clients.

 

Ce principe ?

Il est bien plus puissant que tout ça parce que tu n’es plus en train de promettre quoi que ce soit.

 

Mais au contraire de prouver que tu es capable de tenir tes promesses.

 

Et ça, ça change toute la donne.

 

Jusqu’à ce qui se passe dans la tête des gens que tu veux convaincre.

 

Parce que si tu le fais bien, ils ne sont plus à essayer de savoir si oui ou non tu es the real thing.

Si oui ou non tu vas pouvoir tenir tes promesses.

 

Non.

Si tu l’utilises comme il faut, c’est eux mêmes qui vont se faire leur propres promesses sur ce que tu vas pouvoir leur apporter.

Et sur comment tu vas les aider.

 

Parce que tu leur auras déjà prouvé tes compétences.

 

Sans même rien faire d’autre.

 

Peut-être le meilleur avec ce principe ?

 

C’est que tu peux l’utiliser de différentes manières pour convaincre tes clients potentiels de faire appel à toi, et à personne d’autre.

 

(Et bien souvent même d’être 80% convaincus de signer avec toi avant même que tu ne leur parles)

 

Tu peux l’utiliser pour remplir ta mailing liste.

Tu peux l’utiliser pour que les gens te découvrent.

 

Et, mon favori :

Tu peux l’utiliser pour déjà être payé rien que pour donner envie à tes clients de travailler avec toi.

 

Ce qui, d’ailleurs, n’est pas la pire chose à faire si tu as besoin de cash aujourd’hui en attendant que tes prochaines demandes de prestations ne tombent…

 

Aussi :

Tu vas de suite comprendre, dès que tu auras découvert tout ça dans mon nouveau livre, Clients Flash, pourquoi tu n’auras même pas le moindre intérêt à chercher à signer le moindre client qui ne serait pas d’abord « passé » par ces contenus précis.

 

Ca ne serait juste pas rentable, par rapport à ce que certains des clients potentiels l’ayant fait pourraient être prêts à te payer…

 

Vu le nombre de commandes assez dingue ?

J’ai déjà du rappeler mon imprimeur ce matin pour qu’il prévoie plus de copies de la bête.

 

Donc pas de souci là-dessus.

 

Le tarif spécial lancement de Clients Flash, lui ?

Il s’évanouit déjà dimanche soir comme les scrupules d’un politicien honnête dès qu’il franchit le palier de Matignon.

 

Tu peux le commander tant qu’il est encore temps ici :

http://lifestylers.fr/clients-flash/

 

Greg

Pourquoi les freelances galèrent autant à trouver des clients

Je le constate sans arrêt :

 

Un paquet de freelances qui bossent d’une manière ou d’une autre directement avec des clients…

 

(Et peu importe qu’il s’agisse de vendre du coaching, une prestation de services, du done for you, des consultations, de l’accompagnement ou même des évènements)

…galèrent comme pas possible à trouver des clients.

 

Et quand ils y parviennent ?

Il s’agit généralement de clients au rabais.

 

Les premiers à être ok à leur payer ce qu’ils osent pourtant à peine leur facturer.

 

Une des raisons tient dans l’endroit même où la plupart des indépendants semblent prendre plaisir à perdre leurs journées à essayer de chercher des clients.

 

Cet endroit ?

Il est encore pire que les plateformes de freelancing.

 

Et y passer trop de temps revient carrément à décider volontairement de te rendre la tâche extrêmement difficile.

 

Justement parce que tu vas faire fuir les clients potentiels qui auraient pu être convaincus par tes compétences et ta capacité à les aider, rien que par le message que tu véhicules malgré toi en y étant si présent.

 

Dans le même genre, et en encore pire ?

Ce qui empêche le plus d’entrepreneurs de trouver des clients, et de très très loin ?

 

(C’est d’ailleurs exactement la même chose pour vendre des formations ou convaincre de quelque façon que ce soit…)

 

C’est quelque chose qui n’a rien à voir avec ton marketing, tes contenus, ton professionnalisme, ta personnalité, ta confiance en toi ou tes compétences.

 

Mais qui te garantit pourtant de t’empêcher de vendre, de trouver des clients, ou même de séduire tant que tu n’y remédies pas.

 

Le fait est que je vois à longueur de temps des gens talentueux faire fuir leurs clients juste à cause de ça.

 

De quoi il s’agit ?

C’est d’être needy.

 

Parce que plus tu montres de l’intérêt pour quelque chose, plus tu ne fais que repousser l’objet de ton désir, comme le disait si bien Robert Green dans son bestseller « Les 48 lois du pouvoir ».

(Peut-être la citation la plus profitable de l’histoire, celle-ci, d’ailleurs…)

 

Tout le monde est needy.

 

C’est normal.

Ça fait partie de la nature humaine.

Et l’évolution de la société n’aide pas.

 

Les hommes sont en chien d’amour des plus belles femmes.

Les femmes sont en chien d’attention des hommes les plus puissants.

Ceux qui bossent sur le oueb sont en chien de « J’aime » sur Facebook et d’approbation.

 

Et, de ce que je n’arrête pas de voir partout, en chien de ventes…

 

Rien ne peut te rendre aussi repoussant pour tes clients potentiels (ou pour n’importe qui d’autre) que ça.

 

Le pire ?

Beaucoup de gens qui pensent ne pas être needy le sont.

 

Ca se voit dans leurs mails.

Dans leurs posts sur les réseaux sociaux.

Ou dans leur copywriting.

Et dans tout ce qu’ils font d’autre pour essayer de convaincre les gens d’acheter ou de faire appel à eux.

 

Ca ?

C’est la mauvaise nouvelle.

 

La bonne ?

 

C’est qu’il y a tous un tas d’indices qui te permettent de savoir si tu es needy ou pas.

Certains évidents.

(Comme quand tu dis aux gens qu’ils « doivent » acheter tes trucs dans tes mails)

D’autres bien moins.

 

Mais quand tu connais les plus communs, tu peux les repérer direct partout dans ton marketing.

Et stopper l’hémorragie.

 

Quand je coache ou qu’on me demande mon avis ?

C’est toujours l’erreur principale que je remarque.

 

Que ça se voit que la personne a besoin de vendre.

 

Je n’ai jamais vu quiconque en être conscient avant que je lui fasse la remarque.

Mais dès qu’ils corrigent le tir, leurs ventes augmentent.

 

Rien que connaître ces indices pour ne plus en parfumer tes contenus sans t’en rendre compte est le moyen le plus rapide de vendre plus que je n’ai jamais découvert.

 

Pas besoin de devenir un meilleur copywriter pour ça.

Pas besoin d’un seul inscrit en plus à ta liste.

Ou de devoir amener plus de trafic sur ton site.

 

Et si tout ce que tu fais est juste de ne plus commettre cette erreur ?

Tu démultiplies déjà automatiquement tes chances de trouver des clients.

 

(D’ailleurs…

Quelque chose sur quoi méditer :

Le fait est que plus tu vas avoir besoin de clients et de ventes, plus tu risques de commettre cette erreur…)

 

C’est pour ça que dans Clients Flash, je commence avec une grosse partie pour t’aider à remédier à ça.

 

Qui va faire bien plus pour toi que n’importe quelle technique marketing.

 

Avec :

 

– La posture psychologique complètement contre intuitive qu’ont forcément ceux qui signent déjà tous les clients qu’ils veulent (et notamment ceux qui paient le mieux et qui sont les plus faciles à gérer) qui te permet d’obtenir ce que tu veux tellement facilement que tu vas te demander ce que tu as fait pour mériter de tels résultats 

(oui, c’est écoeurant, et ça ne marche pas qu’en business. Mais hey, rien ne t’empêche de l’adopter dès aujourd’hui. Y compris si personne ne te connaît ou que tu n’as encore aucune référence à montrer, comme tu vas voir…) Page 26

 

– Le blocage psychologique inconscient (et naturel, tellement il est humain) qui t’empêche de séduire tes clients idéaux et de vendre plus, et comment il te force à te « trahir » dans tout ton marketing et à faire fuir tes clients potentiels pourtant tout prêts d’acheter chez toi , sans même que tu ne t’en rendes compte ou que tu puisses y faire quoi que ce soit…

… et comment repérer en un instant, une fois que tu en es conscient, ce qui dans tous tes contenus et tout ton marketing te prive de dizaines de clients faciles. Page 32

 

– Ce que font 99% des indépendants qui cherchent des clients et qui les font fuir vers leurs concurrents sans scrupules et pas forcément meilleurs qu’eux…

… Et comment ne plus jamais PARAITRE être en chien de clients, pour être instantanément plus attractif, même si tu as BESOIN de clients pour bouffer ce soir…

 

(Ainsi que tout ce que tu dois BANNIR de ton marketing si tu en as marre de voir les gens filer signer chez tes concurrents pourtant pas meilleurs que toi) Page 33

 

– Comment switcher du penchant naturel inné qu’on a tous qui nous fait placer nos clients sur un piédestal…à l’attitude de ceux qui obtiennent tout ce qu’ils désirent, en ayant l’air de tout sauf de le demander

 

(Au delà de te permettre de vendre bien plus que jamais jusqu’ici, tu vas adorer prendre cette posture si tu n’es pas à l’aise avec le fait de demander aux gens de faire appel à toi. Mais attention : arriver à l’adopter va te demander du travail sur toi. Surtout si tu es quelqu’un de naturellement « gentil ») Page 29

 

Et…

 

– Les seuls petits détails à modifier dans ton marketing qui changent à eux seuls toute la psychologie de la vente : intègre les, et tu ne vas plus t’acharner sans arrêt à essayer de vendre. Au contraire, ça va être tes prospects qui vont comme tout faire pour que tu les laisses faire appel à toi

 

(Ce seul principe était la base de tout le travail du négociateur le plus craint de tous les temps, et est la base de tout mon travail désormais) Page 35

 

Une fois qu’on se sera débarrassé de ça ?

 

Là, on pourra vraiment s’intéresser aux tueries de pépites marketing qui permettent d’obtenir de bien meilleurs clients, bien plus vite et plus facilement, en renversant totalement la donne pour que ça ne soit plus toi qui cherche à les convaincre, mais que ça soit eux qui fassent tout pour que tu les acceptes comme clients.

 

Et, comme tu vas le voir, à des tarifs plus élevés que ce que tu pensais pouvoir leur facturer de plus cher.

 

Tu peux retrouver tout le détail de ces tueries en question sur cette page, et profiter de 300,00€ offerts pour fêter le lancement de Clients Flash jusqu’à ce dimanche, comme l’ont déjà fait plus de 50 clients rien que dans les 2 premières heures hier matin : http://lifestylers.fr/clients-flash/

 

Greg

Tu pourrais bien avoir tous les clients dont tu peux rêver d’ici 2 à 3 mois si tu as les balls d’appliquer ça…

Si tu proposes des prestations à des clients (ou que tu aimerais le faire), alors ce que tu vas découvrir dans ce mail peut tout changer pour toi.

(Enorme promesse, je sais, mais tu vas vite voir pourquoi je la fais)

 

Parce que je vais t’y parler de comment obtenir plus de clients que tu ne peux en gérer.

Et, oui, même si toi tu débutes et que personne ne te connaît aujourd’hui.

 

Imagine :

Si je te montrais un moyen de trouver plus facilement que jamais tous les clients dont tu as besoin (ou envie) ?

Et qu’il te faille même créer une liste d’attente si tu appliques ce moyen ?

 

Et ça, peu importe le type de prestation de service que tu vendes ?

(Ca marche pour tout)

 

Mais ce n’est pas tout.

 

Si ce moyen ne te permettait pas juste de récupérer et signer des clients plus facilement que jamais jusqu’ici ?

 

Mais aussi de séduire les meilleurs clients dont tu puisses rêver ?

 

Ceux qui sont conscients de ceux que tu peux leur apporter.

Et prêts à te payer très cher pour ça ?

 

(D’ailleurs, comme tu vas le voir, je déconseille fortement d’accepter quiconque ne répondant pas à ces critères quand tu vas utiliser ça.

Parce que ça serait juste gâcher ton précieux temps)

 

Et je le répète, même si tu es un « nobody » parfait aujourd’hui ou que tu n’as pas encore la moindre référence à montrer.

 

Parce que tu vas les convaincre avant même de leur parler.

Juste en quelques lignes.

 

(Un client à qui j’avais montré ça aux Philippines début 2019 a signé un client dans la journée à un tarif qu’il n’avait jamais pratiqué jusque là, juste en publiant un simple… statut sur Facebook)

 

Alors là, à ce stade, tu te dis peut-être que ton loustic de marketeux, il a pris un gros coup de chaud sur la caboche en gérant 3 gros lancements en parallèle cette semaine.

Ou qu’il s’est transformé en l’un de ces vendeurs de rêve qu’il dégomme pourtant à longueur de temps.

 

Je te rassure :

Tout va bien :-)

 

La stratégie dont je te parle, elle n’est pas de moi.

 

Mais d’un vieux spécialiste du marketing direct et consultant que les gens s’arrachaient aux Etats-Unis, Dick Benson.

 

Cette stratégie ?

Je l’ai utilisée intuitivement quand j’ai négocié mes premiers gros deals avec des clients pour rédiger leurs pages de vente ou me charger de leur marketing.

 

Enfin, en partie.

Parce qu’il y a un élément de la formule que je ne connaissais pas.

 

Celui qui change tout.

 

Cet élément ?

Celui qui est devenu depuis l’un des tous meilleurs copywriters de tous les temps l’a utilisé quand il s’est lancé en tant que freelance, selon les conseils de Benson.

 

Qui lui avait promis qu’il pouvait avoir tous les clients qu’il voulait avec ça.

(Pile comme le le fais avec toi aujourd’hui)

 

A ce moment là ?

Il n’était pas franchement rassuré.

 

Parce qu’il avait un crédit sur le dos.

Une famille à nourrir.

Dont une fille qui suivait un lourd traitement médical.

 

Bref, il ne pouvait pas se rater.

 

Très vite après avoir lancé son activité de copywriter ?

Il était booké pour 6 mois.

 

Puis peu après pour 2 ans.

 

Sa carrière a duré 30 ans de plus.

Jusqu’à ce qu’il tire sa révérence et partage ce que Benson lui avait conseillé.

 

Pendant ces 30 ans ?

Il avait toujours des clients pour 2 ans d’avance sur une liste d’attente.

 

(Et, de son propre aveu, aurait pu en avoir pour bien plus que 2 ans si faire attendre ses clients aussi longtemps avait fait sens)

 

Le meilleur ?

C’est que ses tous premiers clients (et pas des moindres, on parle de clients investissant des millions en marketing direct pour exposer leurs publicités) l’ont tous embauché sans même le tester avant.

Lui demander de références.

Ou quoi que ce soit du genre.

 

Juste parce que l’offre qu’il a présenté était simplement à tomber par terre.

Et que ses clients idéaux pouvait s’en rendre compte, en juste 3 lignes.

 

(Le truc étant de pousser l’un des éléments les plus efficaces en marketing à l’extrême, et de le présenter d’une certaine manière)

 

Si tu te demandes comment commencer à attirer des clients alors que tu n’en as pas

pour le moment ?

Ou que tu galères à signer des clients à des tarifs bien plus élevés qu’aujourd’hui ?

 

Tu ne trouveras pas plus efficace (et rapide) que ça.

 

C’est bien évidemment ce que j’utiliserais si j’avais encore besoin de clients aujourd’hui.

 

D’ailleurs, plusieurs de mes clients en coaching ont pris tous les clients dont ils avaient besoin (et pas des moindres…) en 2 à 3 mois seulement, rien qu’avec ça.

 

(Je te montre d’ailleurs la seule courte page dont a eu besoin l’un d’entre eux, pour que tu puisses t’en servir de template à adapter à ton activité, page 125. Tout ce que tu as à faire est de changer les mots pour que ça colle avec ce que tu proposes à tes clients)

 

Aussi là-dessus ?

 

Tu vas pouvoir (et vouloir) mettre en avant ces 3 lignes en question partout pour attirer bien plus d’attention, de clics et d’inscrits à ta mailing liste que tu n’obtiendras probablement jamais autrement.

 

(Je te montre la stratégie toute bête page 79, avant là-encore de te donner plus loin dans le livre une template que tu n’auras qu’à adapter )

 

Et si tu veux bien faire les choses, il va te suffire d’inclure quelque chose dans l’une de ses lignes pour montrer à tes clients idéaux que ton offre est justement PILE pour eux, et pas pour n’importe quel touriste ou débutant qui n’aura jamais le budget pour te payer une prestation ultra premium.

 

Le fait est que cette seule technique peut te suffire à toi aussi.

 

Rendant tout le reste des méthodes que je détaille dans le livre inutiles.

 

Par contre, il faut que je te prévienne :

Elle demande un minimum de « balls », et je m’attends à ce que pas mal de monde n’ose pas l’appliquer.

 

En tout cas, je te dévoile cette tuerie à partir de la page 117 de Clients Flash.

 

Et si jamais tu n’étais pas déjà 100% booké et pour longtemps malgré ça, et grâce à la seule offre dont tu auras probablement besoin de toute ta carrière dont je te parlais plus haut ?

 

J’en ai encore un paquet sous le coude pour t’aider à l’être, vite.

 

Comme tu peux le découvrir sur cette (longue) page :

http://lifestylers.fr/clients-flash/

 

Greg

 

PS : Oui, je sais…

Je te donne le moyen d’avoir tous les clients dont tu as besoin, et de ne plus jamais avoir besoin d’argent…

 

(Parce que ça revient à ça)

 

… dans un truc que je file pour juste 399€.

 

(Du moins, si tu profites du tarif spécial lancement qui se termine dès ce dimanche)

 

Et, en plus ?

 

Je te GARANTIS les résultats, de sorte que Clients Flash ne te coûte pas le moindre euro, comme tu vas voir sur la page de présentation.

 

Une telle offre peut te paraitre trop belle pour être vraie, et te faire penser qu’il y a un loup.

 

Il n’y en a pas.

 

Le truc ?

 

C’est que j’ai toujours recommandé à tout le monde de bosser directement avec des clients pour rapidement vivre de son activité.

(Pas besoin d’une grosse audience pour ça, par rapport à quand tu vends des formations)

 

Et que ça a pour avantage énorme également d’apprendre tellement plus et tellement plus vite sur ses clients idéaux que vendre de l’information devient bien plus facile ensuite.

 

Aussi ?

Bosser avec des clients a littéralement changé ma vie.

 

Tu le sais sans doute, mais entre les clients dont je fais tout le marketing depuis des années, les innombrables commandes de pages de vente ou de mailings que j’ai prises et les plus de 250 entrepreneurs que j’ai accompagnés en individuel depuis le début de ma carrière….

 

…le freelancing a toujours été le coeur de mon activité.

 

Bien au delà de la vente d’informations.

 

Et ça me tient vraiment à coeur de « rendre » à un maximum de personnes ce que ça m’a moi-même apporté.

 

D’où ce tarif que tu pourras probablement récupérer dès le premier ou second client que tu vas signer grâce à ce que tu vas découvrir dans Clients Flash…

Si tu cherches des clients, ce mail est le plus important que tu liras de toute ta vie (Enorme bombe)

Si tu travailles avec des clients d’une manière ou d’une autre…

(Que tu sois coach, consultant, prestataire de services, ou que tu fasses du done for you)

 

Ou si tu es bien conscient que c’est de très loin le moyen le plus efficace et le plus rapide de monter une activité très rentable

(Après tout, pas besoin d’une grosse audience pour avoir quelques clients qui rapportent pas mal chaque mois…)

 

Checke cette bombe :

 

Parce que je viens de créer un tout nouveau produit, Clients Flash.

 

Et que ce n’est rien de moins que…

…la méthode la plus simple, rapide et efficace jamais présentée (au monde, sans doute…) pour que tu sois harcelé par un flux continu de clients potentiels tel qu’il va te falloir une liste d’attente pour tous les gérer

 

Oui, je sais énormissime promesse.

 

Mais ton loustic de marketeux sait ce qu’il fait encore sur ce coup là.

 

(Et qu’il va te le prouver de toute façon.

…Et même te le GARANTIR)

 

Après tout :

Ce que j’y ai compilé, en pile 300 pages ?

(Oui, c’est un livre que je te fais expédier où tu veux sur Terre. Pas une formation numérique….)

 

Ce n’est rien de moins que les méthodes d’influence aussi psychologiques que contre intuitives pour que tes clients rêvés te HARCELENT… jusqu’à ce que tu acceptes de travailler avec eux…

et de leur prendre bien plus d’argent que tu n’aurais jamais pensé pouvoir facturer.

 

Tu remarqueras que je ne t’ai pas parlé de CHERCHER des clients.

Mais que que ça soit eux qui fassent tout pour que tu ACCEPTES de travailler avec eux.

 

Tu remarqueras aussi que j’ai mentionné « bien plus d’argent que tu n’aurais jamais pensé pouvoir facturer ».

 

Pour que ces 2 choses soient possibles ?

Il ne faut bien sûr pas suivre toutes les méthodes que tu connais.

 

Mais totalement renverser la donne.

A commencer par aller fouiller dans les simples techniques de psychologie auxquelles on réagit tous, sans rien pouvoir y faire.

 

Dès que j’ai commencé à le faire ?

(Et ce n’est finalement qu’assez récent, parce que comme tout le monde, je ne connaissais pas ces méthodes là, vu que quasiment personne au monde n’en parle…)

J’ai explosé tous mes résultats.

 

Oui, même après des années à faire le marketing de clients, à prendre des commandes de pages de ventes et de mailings à tour de bras, et à avoir vendu du coaching individuel à plus de 250 entrepreneurs différents.

 

Tellement que les accompagnements que j’ai vendus récemment, je les ai vendus entre 50 000€ et 240 000€ l’année (et en moyenne à 150 000), là où je les vendais auparavant 1000€ ou 2000€ par mois.

 

Soit, oui, 5 à 10 fois plus.

 

Et ça ?

Pour passer à peine plus de temps avec mes clients qu’avant.

 

Encore meilleur ?

 

Sans jamais avoir à leur annoncer ou leur dévoiler mes tarifs.

(C’est eux qui m’ont fait ces propositions)

 

Sans jamais faire le moindre call de closing avec quiconque pas au moins 80% convaincu de vouloir m’embaucher avant de me parler.

 

Et sans même avoir à les convaincre ou à leur pitcher mes services.

(Bien au contraire)

 

Bien sûr ?

Je ne te dis pas que que ce type de résultats est typique, et que tu vas pouvoir encaisser ce genre de tarifs.

 

Loin de là, même.

 

Mais que tu puisses trouver plus vite, plus facilement des clients que jamais jusqu’ici ?

Que tu signes de bien meilleurs clients ?

Et à des tarifs supérieurs à ce que tu penses même pouvoir facturer de plus cher?

 

Ca oui.

 

Du moins si tu suis à LA LETTRE le système tout bête (mais complètement contre intuitif) en 4 étapes que je suis sur le point de te présenter.

 

J’insiste vraiment sur le « contre-intuitif ».

 

Parce que ces méthodes vont tellement à l’encontre de ce qu’on est naturellement enclins à faire, et de tout ce qu’on nous apprend, que je ne serais pas surpris que tu aies pas mal de résistance naturelle à les appliquer.

Surtout au début.

(C’est normal, et humain)

 

Possible même que tu n’oses pas en appliquer une partie.

Ou que tu aies à pas mal forcer ta psychologie au départ pour appliquer certaines de ces méthodes.

 

Le fait est que c’est une bonne chose.

Parce que c’est exactement pour ça qu’elles fonctionnent aussi bien.

 

Bref.

Je te dis tout sur cette page de toute façon : http://lifestylers.fr/clients-flash/

 

Et, oui, comme je te le disais :

Je vais te garantir tes résultats.

 

Ce qui fait que Clients Flash ne va pas te coûter le moindre euro.

 

Par contre, si tu veux le recevoir dès que possible ?

Ne traine pas.

 

Parce que je n’en ai pas fait imprimer des centaines d’avance.

Loin de la même.

 

Et que je ne serais pas surpris du tout que ça soit le meilleur lancement de ma carrière sur Life Stylers, vu la nature de ce que j’y partage et ma garantie…

 

Greg