La triple vérité que tant d’entrepreneurs préfèrent ne pas voir

Un truc que je supporte de moins en moins ?

(Et ça m’étonnerait que ça te surprenne, vu le peu de concessions que je fais dans mes mails…)

 

C’est ce foutu bullshit généralisé qu’on voit partout sur la toile.

 

Autant sur ce qui fonctionne vraiment en marketing…

 

(Il faut dire ce qui est :

il y a bien plus de coachs et de formateurs que de gens qui savent vraiment de quoi ils parlent)

 

…que sur ce que réussir demande réellement.

 

(Et peu importe ce que tu entends par « réussir »)

 

Je sais :

Ca va complètement à l’envers de ce qu’on est censé dire aux gens en persuasion.

 

Genre :

« Mais si, toi aussi, tu peux y arriver ! ».

 

Ou le classique « Mais non, ce n’est pas de ta faute si X ou Y… »

 

Sauf que ce n’est pas les aider.

 

La vérité ?

C’est que c’est loin d’être sûr que tu puisses y arriver.

 

La vérité ?

C’est que seule une petite minorité arrivera à faire des trucs de fou.

 

La vérité ?

C’est que si tu n’arrives pas à obtenir de vrais gros résultats, c’est bien probable que si, ça soit de ta faute.

 

Ce n’est pas que ce soit particulièrement compliqué.

 

Mais tu ne peux rien espérer de grandiose si tu te mens.

 

Et il est là le problème pour la majorité des gens :

 

C’est qu’ils se mentent.

 

Oui.

A eux mêmes.

 

Sur ce qui fonctionne vraiment.

 

Sur les raccourcis magiques qu’ils cherchent sans arrêt.

Au lieu de se concentrer sur les quelques principes, fondamentaux et actions qui comptent et rapportent.

 

(Si tu veux continuer à perdre des années, keep going là-dessus…)

 

Sur ce qu’ils doivent être prêts à faire.

 

Sur l’état d’esprit que ça demande.

 

Et même (et peut-être pire) :

Sur qui ils sont vraiment.

 

(Si tout parait si facile pour certains, c’est peut-être justement parce qu’ils sont eux-mêmes, à 100%…)

 

Et donc sur ce sur qu’ils devraient amener sur la table avec leur projet.

 

I know, I know :

 

Ca ne fait jamais plaisir à entendre.

Et c’est bien pour ça qu’on préfère continuer à se mentir plutôt qu’oser aller regarder en face là où fait de la merde.

 

C’est humain.

 

Un peu comme tant de gens qui veulent perdre du poids vont continuer sans cesse à alimenter l’industrie du régime.

Alors que la solution, ils la connaissent aussi bien que tout le monde :

 

Manger plus sainement.

Faire de l’activité physique.

Et avoir un minimum de volonté.

 

Mais ce n’est pas un hasard si les gros résultats, et les grosses transformations, elles arrivent justement quand tu es enfin prêt à regarder en face là où tu buggues.

 

Et c’est pile pour ça que je suis si excité d’avance pour les 10 participants qui viendront en Suisse du 26 au 30 juin pour l’immersion que j’organise avec Margaux Klein.

 

Et que j’organise justement une immersion pour la première fois avec quelqu’un.

(Elle, en l’occurence, et personne d’autre)

 

Parce que Margaux, elle est comme moi :

 

Le bullshit ?

Elle s’en tape.

 

Elle n’est pas là pour te faire plaisir.

Mais pour t’aider à exploser toutes tes limites.

 

Peu importe par quoi elle est obligée de te faire passer pour y arriver.

Et peu importe si ça fait mal sur le coup.

 

Et parce qu’après ça ?

Les participants n’auront plus la moindre excuse.

 

(Ce qui fait que cette immersion n’est clairement pas pour tout le monde…)

 

Autant niveau mindset.

Autant niveau émotionnel.

 

(Avec la partie de Margaux, qui a cette faculté incroyable à lire les gens, à mettre le doigt sur leurs blocages et ce pour quoi ils sont vraiment faits.

 

Et qui elle non plus, ne va pas hésiter à te dire là où tu merdes)

 

Que niveau marketing.

 

(Avec la stratégie complète et le plan d’action sur mesure que je concocterais avec eux, en fonction des spécificités de leurs projets, et de leur personnalité.

Et avec tout ce que vais leur montrer sur la persuasion et la vente)

 

Alors, oui :

 

Cette immersion, à 10 000€ les 5 jours (dont un jour de break pour que tu te rappelles comment tu t’appelles…) elle n’est pas donnée.

 

Et elle risque de complètement te retourner le crâne.

Autant que le bide.

 

Mais je te laisse imaginer ce que ça pourrait changer pour toi d’en ressortir avec et le mindset et le marketing, et de ne plus avoir que le « sky » comme limite…

 

Si tu veux postuler ou savoir si c’est vraiment ce qu’il te faut ?

Réponds juste à ce mail dès que possible et dis moi tout.

 

(Je sais bien que le contexte est un peu tendu ces temps-ci.

Mais il n’y a que 10 places en tout et pour tout, pour qu’on puisse garantir la plus grosse transformation possible à chacun.

 

Et pas dit du tout qu’on refasse ça un jour)

 

Et je te donnerais mon avis, ou on se programmera un call rapide pour que je vois si c’est bien pile ce qu’il te faut, avant qu’il n’y ait plus de place.

 

Greg

 

PS : Si tu veux, tu peux aussi regarder cette vidéo qu’a faite Margaux là dessus  :

https://www.youtube.com/watch?v=azzhmn3knXg

La (vraie) raison, cachée au plus profond de toi, qui t’empêche de tout déchirer

Je ne suis clairement pas le seul coach ou formateur à remarquer ce schéma sans arrêt :

 

Des entrepreneurs qui ont de vrais compétences.

Quelque chose à offrir qui a de la vraie valeur.

Des bases solides en marketing, à force de se former.

 

Mais derrière ?

 

Pas de résultats.

 

Ou des résultats qui plafonnent…bien loin de leur potentiel.

Et de ce qu’ils pourraient pourtant facilement obtenir, si ils avaient enfin le déclic.

 

C’est là qu’on est tous pareils, à différents niveaux, et pour différentes raisons :

 

LE truc qui nous empêche le plus d’obtenir de gros résultats avec notre activité…

(et même des résultats tout court, au début)

 

… avant même de faire entrer Mark et Ting en scène comme accélérateurs…

 

C’est juste nous-mêmes.

 

Le hic ?

 

C’est notre propre psychologie.

 

Nos peurs.

Nos blocages.

Nos croyances limitantes.

Nos blessures non cicatrisées.

Le fait de ne pas se croire capables de réussir, ou de dépasser tel ou tel palier de revenus.

 

Ou tant d’autres choses encore.

 

Et c’est pour ça que c’est si difficile.

 

Parce qu’aller fouiller là-dedans jusqu’à trouver ce qui nous fait bugguer, ce n’est pas un exercice facile.

Surtout seuls.

 

Et que ça peut être très douloureux dans certains cas.

 

Ca va même au delà du mindset tout ça.

 

Parce que là, on ne parle pas forcément de savoir pourquoi tu veux obtenir tel résultat.

 

Jusqu’à avoir un « why » tellement puissant que tu vas faire sauter la dernière barrière dans ta tête avant que tout ne devienne no limit, et que tu sois inarrêtable.

 

Mais de mettre le doigt sur ce qui t’empêche vraiment de réussir.

 

Comme la peur d’échouer.

La peur de réussir.

 

Ou je ne sais quelle croyance limitante ou blessure que tu te traines depuis gamin comme un boulet et qui te bloque sans que tu n’y vois le moindre rapport.

 

D’ailleurs, en parlant de peurs et de blessures émotionnelles ?

 

J’ai vu passer l’autre jour ce truc, que je trouve tellement vrai :

(J’adorerais rendre à César ce qui lui appartient, mais je n’ai pas noté quel coach l’avait partagé)

 

« Ton don ultime est la réponse inconsciente à ta douleur la plus insupportable et intense »

 

Bon, après, tu appelles ça comme tu veux.

 

« Don ultime ».

« Super pouvoir »

« Zone de génie »

 

Ou « Ton truc », tout simplement.

 

Ce pour quoi tu es vraiment fait.

Et où tu vas forcément exceller.

 

Je pense que tu commences à voir encore plus à quel point c’est difficile de résoudre ça, si ce n’était déjà pas le cas.

 

Parce que non seulement ce n’est pas simple d’aller « s’auto diagnostiquer » sur des causes aussi profondes…

… mais qu’en plus les causes en question, elles peuvent être très différentes d’une personne à l’autre.

 

Et c’est là qu’il faut que je te parle de Deglingator.

Aka Margaux Klein.

 

Parce que cette meuf, elle a non seulement un mindset à motiver un gilet jaune anarchiste à vouloir devenir Bill Gates.

(Et à le persuader qu’il va y arriver, en plus !)

 

Mais elle a surtout un don de fou pour mettre le doigt sur les blocages, les peurs profondes et les blessures émotionnelles des gens.

Et sur ce pourquoi ils sont vraiment faits.

 

(Je te le disais hier :

J’ai eu l’occasion de la voir à l’oeuvre, et c’est juste impressionnant)

 

Jusqu’à exploser toutes leurs limites, et les transformer en machine de guerre prêts à atteindre des résultats qu’ils n’auraient même jamais cru possibles.

 

Et c’est pile pour ça que j’ai voulu proposer une immersion très spéciale avec elle, pour 10 personnes uniquement.

Qui va voir lieu en Suisse, du 26 au 30 juin.

 

Pour qu’elle t’aide à mettre le doigt à la fois sur ce pour quoi tu es vraiment fait.

Et sur ce qui t’empêche d’aller beaucoup, beaucoup, beaucoup plus loin qu’aujourd’hui.

 

Pour que tu n’aies plus la moindre limite.

 

Et une fois ça fait ?

 

On ne s’arrête surtout pas là.

 

Et on enchaine pour que tu aies tout ce dont tu as besoin pour connaître la transformation de ta vie.

 

Avec ton cher serviteur à la baguette du marketing de ton projet.

 

Pour que tu ne repartes pas seulement complètement transformé, mais aussi avec un plan d’action marketing et stratégique complet pour les mois à venir.

 

En fonction de qui tu es.

Et de ce que tu as de meilleur à amener sur la table.

 

Tu peux t’en douter :

 

Ca va donc être intense.

Très intense.

 

(Tellement qu’on a décidé avec Margaux de programmer une journée de break au milieu de l’immersion, pour que tu puisses reprendre tes esprits, réfléchir à tout ce qui se sera déjà passé pour toi, et être prêt pour enchainer…)

 

Et je n’ai pas le moindre doute que les participants rentabiliseront leur investissement de 10 000 euros ultra vite et fois beaucoup après un truc pareil.

 

(C’est déjà easy pour Margaux comme pour moi d’amener ce genre de résultats seuls, alors imagine à deux…)

 

Bref, si tu es chaud bouillant pour venir ?

 

Voici ce que tu dois faire tant qu’il reste de la place

(C’est limité à 10 participants seulement) :

 

Réponds simplement à ce mail sans trainer.

 

(Plusieurs places ont déjà dû être pourvues ou sont sur le point de l’être au moment où tu liras ceci, surtout que Margaux communique aussi dessus, bien sûr)

 

Et dis-moi ce que tu fais aujourd’hui.

Tes résultats.

Les objectifs les plus fous que tu aimerais atteindre si tout était possible.

(D’ailleurs, un indice : ça l’est)

Ce qui te bloque vraiment aujourd’hui si tu es honnête avec toi-même.

 

Pourquoi on devrait accepter ta candidature et te faire venir plutôt que quelqu’un d’autre.

Ce que tu attends vraiment d’une immersion comme celle-ci.

 

Et tout ce que tu jugeras nécessaire pour me convaincre.

 

Si jamais tu y arrives ?

Je transfèrerais ton mail à Margaux, pour voir si elle est ok aussi avec ta candidature.

 

Et bien possible qu’on fasse malgré tout ça tout notre possible quand même pour te décourager de venir…

 

Greg

 

PS : Peut-être que tu te demandes ce qui se passerait si jamais ce foutu virus trainait jusqu’à fin juin.

(Ca serait quand même étonnant, et franchement la misère, mais bon…)

 

On reporterait simplement l’immersion.

Et on te rembourserait si jamais tu ne pouvais vraiment pas venir à la nouvelle date, bien sûr.

La transformation de ta vie ? (Immersion avec Margaux Klein)

Tu as peut-être vu la « breaking news » passer sur Facebook :

Je vais co-organiser une immersion très spéciale, avec Margaux Klein.

 

Très spéciale déjà parce que je ne bosse d’habitude jamais avec qui que ce soit.

(C’est pas rentable pour moi, et faudrait déjà que je trouve quelqu’un dont je serais 100% convaincu par le travail…)

 

Et très spéciale aussi vu la transformation de taré qu’on va amener aux participants pendant ces quelques jours.

 

Avec bien évidemment toute la partie marketing by ton cher serviteur.

 

(Je vais te montrer tout ce que j’ai découvert de meilleur après toutes ces années à groover sur autant de projets et de thématiques, avec autant de clients.

 

Et, surtout :

 

Je vais m’assurer que tu captes tous ces principes si contre intuitifs jusqu’à ce que tu puisses jouer le game en « cheat mode ».

Quitte à te les faire entrer dans le crâne au marteau-piqueur si nécessaire.

 

A commencer par comment tu vas pouvoir totalement renverser la donne, pour ne plus jamais avoir à vendre, mais que ce soit au contraire tes clients qui te supplient d’accepter leur argent.

 

Avant de tout faire avec toi pour que tu saches comment les appliquer dans ta propre activité pour péter tous les paliers qui te bloquent peut-être jusqu’ici…

 

… et créer avec toi un plan d’action stratégique sur-mesure, en fonction de ton activité, de ta personnalité, de ce que pour quoi tu es fait, de ton positionnement, de tes clients idéaux et de tout ce qui fait la spécificité de ton projet…

 

…que tu n’auras plus qu’à dérouler à ton retour)

 

 

Mais si tu veux des résultats extrêmes de chez extrêmes ?

Il n’y a pas que la partie marketing qui compte.

 

Mais aussi toute la partie mental et mindset.

 

Et c’est là que Margaux entre en scène…

 

Margaux ?

 

Ce n’est pas uniquement l’une des entrepreneurs à l’ascension la plus fulgurante de la Francophonie.

 

(Elle est passée en quelques années seulement du Mc Do à lancer un gros site sur la perte de poids à vendre des coachings et des immersions super chères.

 

Et maintenant ?

Elle rachète des entreprises aux Etats-Unis en mode Bernard Tapie.

Rien que ça…

 

Son objectif est d’ailleurs de devenir milliardaire.

 

Et elle a un tel mindset que je si devais parier sur quelqu’un en Francophonie pour y arriver, ça serait sur elle.

Et sur personne d’autre)

 

Le mindset, justement…

C’est l’un des trucs qu’elle va savoir te transmettre mieux que personne.

 

Mais ça, c’est presque rien encore, parce que cette meuf, au delà d’être une vraie machine de guerre qui va forcément changer tout ce que tu croies possible d’atteindre aujourd’hui…

 

… elle a vraiment un don.

 

Un don que j’ai pu voir à l’oeuvre lors du séminaire de Gwendoline à Toulouse où elle intervenait aussi.

 

Ce qui m’a le plus bluffé chez elle ?

 

C’est qu’elle sait « lire » les gens en quelques instants seulement.

Et voir ce qui merde.

 

C’est juste hallucinant.

 

(On m’en avait déjà parlé, mais il faut le voir pour le croire.

 

Et c’est pile pour ça que je lui ai suggéré qu’on propose une immersion ensemble à une poignée de clients triés sur le volet, et prêts à remettre en cause tout ce qu’ils sont et font aujourd’hui pour exploser tous leurs compteurs)

 

C’est-à-dire que si tu mens, elle va le voir tout de suite.

 

Si tu te mens à toi-même ?

Idem.

 

Si tu as un blocage qui te freine ?

N’importe quelle croyance limitante ?

Peur d’échouer, ou de réussir ?

Une blessure d’enfance que tu trimballes comme un boulet et qui t’empêche de même penser possible les résultats dingues que tu pourrais atteindre si tu t’en libérais ?

Ou n’importe quoi du genre ?

 

Elle va mettre le doigt dessus direct.

 

Et appuyer fort.

Très fort.

 

Jusqu’à ce que tu mettes le doigt dessus toi aussi.

 

Que tu ne puisses plus te cacher.

Et que tu saches exactement quoi changer à ta psychologie pour ne plus avoir la moindre limite.

 

A ce propos…

 

Je préfère te prévenir :

Ca peut être une expérience émotionnellement très difficile.

 

Donc oublie direct si tu n’es pas prêt à faire ce qu’il faut pour aller au delà de ce que tu croies même possible d’obtenir aujourd’hui.

 

Le fait est que cette immersion n’est clairement pas pour tout le monde de toute façon.

 

(Et encore moins qu’à chaque fois que j’ai dit ça à propos de quoi que ce soit que j’ai mis en avant).

 

Déjà, c’est limité à 10 entrepreneurs uniquement.

 

Et Margaux est comme moi sur ce coup :

On s’en fout total de si on ne trouve pas 10 personnes ayant le profil requis pour cette immersion.

 

Le but étant d’amener ceux qui sauront nous convaincre qu’ils ont leur place (car oui, il va falloir nous convaincre, et tous les deux en plus !) à la transformation la plus extrême qu’ils vivront de toute leur vie.

 

Et, bien évidemment, ce n’est pas donné.

Voire même très cher.

 

L’immersion de 5 jours… (dont un jour de « trêve » au milieu pour que tu aies le temps de te remettre, car on ne va clairement pas se priver de t’abimer autant que nécessaire… et de te poser pour réfléchir afin que toute la partie marketing et stratégique te soit la plus utile possible ensuite) est un investissement de 10 000€.

 

Hors vols et logement.

 

(Il y a une offre VIP pour 3 personnes seulement à 12 000€ incluant ta chambre dans la même villa que nous, et les soirées ensemble en plus, si tu veux la totale absolue)

 

D’ailleurs, c’est volontaire si le tarif est aussi douloureux.

 

Parce qu’il fait partie du processus de transformation, exactement comme avec n’importe quel accompagnement.

 

(Tu ne vas clairement pas te cacher pendant ces 5 jours ni trouver la moindre excuse pour ne pas appliquer tout ce que tu vas découvrir si tu as mis beaucoup de blé et une partie de tes tripes sur la table)

 

Donc surtout :

 

Si tu n’as pas le cash (même si tu peux régler en 3 fois si ça t’arrange niveau tréso), si tu n’es pas 100% « all in » là-dessus et prêt à te faire déglinguer par nos soins (et croies moi : on ne va pas se gêner !), merci de laisser ta place à quelqu’un de vraiment motivé, qui voit vraiment ce que cette immersion va pouvoir changer pour lui.

 

Et merci de ne pas nous faire perdre notre précieux temps à nous envoyer ta candidature.

 

Parce que yes, comme je te disais :

 

Tu vas devoir nous convaincre que tu as ta place pour cette immersion, et que tu es prêt à aller aussi loin que nécessaire (c’est-à-dire plus loin encore que tu ne le penses en lisant ceci…) pour en récolter le max du max.

 

Pour ça ?

C’est simple.

 

Réponds simplement à ce mail, genre pour hier.

 

(Les places vont sans doute partir assez vite, surtout que Margaux va bien évidemment aussi communiquer là-dessus)

 

Et dis-moi ce que tu fais aujourd’hui.

Tes résultats.

Les objectifs les plus fous que tu aimerais atteindre si tout était possible.

(D’ailleurs, un indice : ça l’est)

Ce qui te bloque vraiment aujourd’hui si tu es honnête avec toi-même.

 

Pourquoi on devrait accepter ta candidature et te faire venir plutôt que quelqu’un d’autre.

Ce que tu attends vraiment d’une immersion comme celle-ci.

 

Et tout ce que tu jugeras nécessaire pour me convaincre.

 

Si jamais tu y arrives ?

Je transfèrerais ton mail à Margaux, pour voir si elle est ok aussi avec ta candidature.

 

Et bien possible qu’on fasse malgré tout ça tout notre possible quand même pour te décourager de venir.

 

Ah oui :

Pour info, cette immersion « Limitless » va se passer dans un sublime coin de Suisse, du 26 au 30 juin.

 

Pas nécessaire de chouiner si c’est trop loin pour toi, ou à des dates où tu es déjà pris.

 

Parce que si tu es vraiment motivé comme tu dois l’être pour venir, tu n’auras aucun mal à arranger ça.

 

Greg

Les zombies te filent la trique à toi aussi ?

Budapest.

(Et peut-être bien parti pour y rester un moment vu les frontières qui se ferment les unes après les autres alors que je m’étais concocté le programme de voyage qui m’excitait le plus depuis longtemps pour les semaines à venir…)

 

Je ne souhaitais vraiment pas parler de ce bon vieux COVID19 jusqu’ici.

 

Et je n’ai pas envie non plus de faire dans le marketing de la peur.

 

Pas plus que d’en profiter en visant super large sur à qui je cherche à vendre ma came pour exploser mes ventes.

 

(Ca serait tellement facile de surfer sur le fait que lancer une activité sur la toile est pile le truc à faire vu le contexte actuel et à venir…)

 

 

Ce qui attirerait les mauvaises personnes, forcément.

 

Et plus particulièrement les chasseurs d’opportunités.

Soit pile les gens qui n’arrivent jamais à rien, parce qu’ils ne sont pas dans le bon état d’esprit pour réussir.

 

Surtout que de toute façon, le machin risque d’être calmé dès le retour des beaux jours.

Et que tu ne montes pas un projet à succès en un mois ou deux si tu découvres tout juste le truc aujourd’hui.

 

(Pour quelqu’un qui se forme sérieusement depuis un moment et qui voit bien son futur projet comme un vrai business, là, la donne est complètement différente.

Et le timing juste superbe pour enfin se sortir les doigts, si tu veux mon avis…)

 

 

Des conseils pas trop bêtes, dans la mesure de mon domaine de compétences, par contre ?

Je pourrais t’en donner un paquet.

 

Comme penser à ton froc avant d’avoir froid, la prochaine fois.

 

(Notamment si tu es de ceux qui se les bouffent de ne pas encore t’être lancé là, ou de ne pas avoir mis le maximum de cash de côté pour profiter de la crise qui était sûre d’arriver à force, pour acheter tout ce que tu peux au rabais et faire le casse du siècle dans les prochaines semaines ou les prochains mois.

 

Parce que virus ou pas, la récession, elle, elle est enfin bien là.

Et que ce n’est probablement que le début)

 

Comme profiter des opportunités dingues qu’un tel contexte apporte toujours.

(Et pas que sur la grande braderie à venir des marchés financiers)

 

Ou encore comme bien choisir le pays où tu as prévu de passer ton temps pour les semaines qui viennent.

Si tant est qu’il ne soit pas déjà trop tard pour toi pour bouger.

 

Car ça risque d’être un sacré merdier pour t’en extirper une fois que tu y seras…

 

Mais celui qui m’intéresse et qui peut faire le plus la différence, à mon sens ?

 

C’est de comme d’hab’ te concentrer sur ce sur quoi tu as le contrôle.

 

Est-ce que tu peux contrôler la panique ambiante ?

La propagation du virus ?

Le temps que ça va mettre avant de revenir à la normale ?

Les frontières qui se ferment ?

Les endroits où tu ne peux plus te rendre ?

La chute des marchés ?

Le fait que tu doives peut-être avoir tes gamins dans les pattes pour un moment ?

 

Et n’importe quelle autre des conséquences chiantes que tout ça provoque ?

 

Nope.

Aucune chance.

 

Par contre, il y a tout un tas ce choses sur lesquelles tu as le contrôle.

 

Comme décider de ce que tu fais de tes journées.

Pendant que tout le monde passe sa life à paniquer, à commenter le bordel sur Facebook ou à dévaliser les supermarchés.

 

Comme profiter de la tonne de temps libre qui se dégage, faute de ne plus pouvoir faire pas mal de choses, pour te former plus activement.

Plus te plonger dans tes projets.

En lancer de nouveaux.

Chercher à créer de meilleurs contenus.

Lancer de nouvelles offres.

 

Et tout un tas de choses encore.

 

Comme sérieusement étudier la finance pour extraire le max de cash possible de cette période bénie, aussi.

Même si tu n’as pas des millions à investir.

 

Parce que yes, c’est de ça qu’on parle :

 

D’une période bénie.

 

(Le temps dingue que les gens vont passer sur la toile faute de pouvoir faire autre chose n’étant pas le pire non plus, quand tu vends sur le web…)

 

Du moins ?

Si tu vois le positif dans l’affaire.

 

Et que tu en profites un max.

 

Au lieu de te la jouer victime comme tellement de gens.

 

Si je me la joue une fois de plus trop Jean-Michel Moralisateur à ton goût ?

Tant pis.

 

(Libre à toi de préférer ceux qui te disent juste ce que tu as envie d’entendre, et tout le bullshit qui va avec, hein…)

 

Mais je te souhaite de profiter comme jamais du contexte actuel.

Parce qu’il y a vraiment de superbes choses à faire.

 

Comme d’hab’ ?

C’est juste une question de choix.

 

Et les conséquences ?

Le résultat de nos décisions et de nos actions.

 

Perso ?

 

Les zombies ?

La crise ?

 

Tout ça me file la trique.

 

Et j’ai décidé d’en profiter pour te préparer du très lourd pour les semaines qui viennent.

(Je t’en reparlerai très vite)

 

Tout comme j’ai aussi décidé de proposer une nouvelle place pour mon accompagnement en coaching individuel.

 

(Uniquement pour toi si tu es HYPER motivé, que tu as de GROS objectifs par rapport à tes résultats actuels et que tu es ok avec le fait que je coûte un bras.

Si non, inutile de m’écrire)

 

Greg

La mailing liste de la loose

Autant sur certains projets, ça fait vraiment sens…

(Comme avec ce que je fais en automatique sur le marché anglophone avec mon projet sur le jardinage)

 

…autant sur d’autres, c’est limite inutile de faire de la publicité.

 

Ou, en tout cas, de l’utiliser comme méthode d’acquisition de trafic et d’inscrits principale.

 

C’est clairement le cas pour moi sur Life Stylers.

 

Pourquoi ?

Parce que les inscrits que tu récupères ne sont clairement pas les meilleurs.

 

L’énorme majorité ?

Juste des chasseurs de gratuit qui ne feront rien de leur vie.

 

Et au bout du compte, ton retour sur investissement n’a rien de fou.

 

Oui, tu peux être très rentable.

 

Mais si je vois bien pourquoi c’est LA voie à suivre pour certains projets (comme l’un des business de mes clients ou le mien sur le jardinage, donc), ça ne l’est clairement pas pour tous.

 

Surtout si tu veux un business comme moi, où tu ne veux pas passer un temps fou à éduquer tes prospects.

A devoir gérer des boulets qui cherchent du pas cher et qu’on leur tienne la main.

Ou simplement à bosser comme un dingue pour les transformer en clients.

 

Tout ça pour te retrouver confronté à des gens qui se plaignent sans cesse, voire qui ne savent même pas lire.

(Je n’exagère pas là-dessus)

 

C’est pour ça que je vais continuer à groover en toute priorité sur le marketing de recommandation comme je le fais depuis près de 2 ans déjà maintenant.

 

C’est-à-dire des inscrits pour lesquels je suis hautement recommandés par ceux dont la parole compte.

Et rassure.

 

Non, tu ne peux pas injecter d’effet de levier sur ce type d’acquisition d’inscrits.

 

Même si il y a une méthode que j’utilise qui me permet d’obtenir de grosses vagues d’inscrits d’un coup.

Sans avoir à dealer avec ces fascistes de Google, Facebook et compagnie ni à sortir le moindre euro de ma poche.

 

Cette méthode me permet toutefois de siphonner les prospects récupérés sur ces plateformes là.

 

Sauf que c’est les autres qui ont fait le job (et investi) pour moi.

Et déjà fait le tri nécessaire…

 

Je t’en parlais en détails dans ma formation Objectif leads lucratifs.

 

Avec toutes mes autres méthodes préférées pour récupérer les inscrits des gros, avec leur recommandation en prime.

 

Et, peut-être meilleur encore :

le seul système que je n’ai jamais découvert qui permet à la fois de récupérer un maximum d’acheteurs tout en en prenant beaucoup d’inscrits au passage.

 

Mais, il faut que je te prévienne :

 

Hormis cette dernière stratégie, il n’y a rien de « sexy » dans tout ça.

Voire rien de « nouveau ».

 

Il s’agit de méthodes que certains marketeurs très intelligents utilisent depuis le début des années 90.

Mais dont, bizarrement, quasi personne ne parle encore.

 

Peut-être parce qu’elles demandent du temps.

Des efforts.

Et, oui, de la patience.

 

Si tu as ces qualités ?

Ces méthodes peuvent cartonner pour remplir ta liste.

 

Si ce n’est pas le cas ?

N’investis pas dans cette formation, bien qu’elle soit en grosse promo aujourd’hui uniquement.

 

Garde ton argent.

 

Et d’ailleurs :

N’achète rien chez moi.

 

Tu serais juste déçu.

  

Voici le lien :

http://lifestylers.fr/objectif-leads-lucratifs/

 

Greg

Son avis après 3 mois de vie commune

« Je voulais te faire mon retour sur tes formations. Il faut dire que j’en ai acheté quelques une dernièrement … et j’ai vraiment l’impression d’être rentré dans le monde de gregsland !

 

Si on ajoute a ça ma récente adhésion a la MMS, ça me fait un paquet d’information à traiter …

 

Alors j’ai décidé de d’abord tout écouter, en passant de l’une à l’autre, puis en boucle,  :  Le matin au réveil, quand je cuisine, quand je fais du sport, quand je sors mon chien, quand je conduis mes gosses à l’école … (tu t’es même « inséré » dans ma chambre en restant tranquille sur la table de nuit …)

 

Bref, comme une sensation de t’avoir souvent à cote de moi ! ;-0

 

Je ne sais pas si le fait que tu dises que tu n’es pas pédagogue fait partie de ton positionnement mais perso, je trouve que tu l’es !

 

Pas scolaire, ça je te l’accorde ! Mais pédagogue oui !

 

Tu fais poser les bonnes questions …

 

Assez inspirant …

 

Je « n’étudie » pas vraiment encore, mais je mets en pratique ce qui me parle sur le moment , ce qui fait sens dans mon business et … ce qui m’excite le plus !

 

A l’enthousiasme …

 

Et depuis que j’applique tes conseils …mon CA a fait X3 !

 

Alors oui, je n’ai pas encore beaucoup de recul (mon activité a seulement 5 mois) , on parle de petit chiffre, mais je suis passé de 1000€ a 3000€ par mois, et de 100 a 300 inscrits sur ma liste.

 

Mes 1ères pages de vente convertissaient a 5% et mes dernières … a 20% !

 

Je sors une nouvelle offre tous les 15 jours, et entre 5 à 10 mails par semaine … tout dépend de mes offres …

 

Alors je voulais te dire … Merci !

 

Sincèrement … c’est de l’argent bien investi ;-0

 

 

Mais la bonne surprise ?

 

C’est que je me suis découvert un vrai plaisir d’écrire !!

 

La partie « copywriting » est clairement devenu ce que je préfère faire dans mon activité !

 

Je trouve ça hyper fun et c’est un procédé qui te demande de toujours chercher à s’améliorer ! 

C’est très motivant !

 

La partie persuasion  ? c’est juste … WOW !

 

J’ai une impression  « d’écriture scientifique » , ou la rencontre entre les maths et les langues …

 

 

Take Care, MAT »

 

Si je te partage ça ?

 

Ce n’est pas pour flatter mon égo.

(tu peux lui demander : il s’en fout total, ).

 

Est-ce que c’est pour que tu voies qu’investir par chez moi peut te rapporter quelques dollars ?

 

Et, yes, même si tu débutes aujourd’hui ?

 

Il y a de ça, bien sûr.

 

(C’est quand même mon job, après tout)

 

Mais si je te partage ce retour plutôt qu’un autre ?

 

C’est parce que je trouve que Mat a tout compris sur l’approche à prendre.

 

Et qu’il résume parfaitement ce que je te recommande de faire rien qu’avec cette ligne :

 

« je mets en pratique ce qui me parle sur le moment , ce qui fait sens dans mon business et … ce qui m’excite le plus ! »

 

 

Et ça, c’est valable quels que soient les formations et les formateurs que tu suis.

 

 

Quand on se forme comme il faut ?

 

On est exposés à tout plein de concepts.

Et d’actions à faire.

 

C’est normal.

 

Et c’est une très bonne chose.

(C’est comme ça qu’on se crée le plus rapidement possible une bonne culture marketing, jusqu’à savoir adapter n’importe quoi à son propre projet avec succès)

 

Mais oui, chercher à tout appliquer ne fait pas forcément sens.

 

 

Et là ?

Tu as deux camps.

 

Et une question de mindset entre les deux.

 

 

Avec, d’un côté, ceux qui arrêtent de se former, parce qu’ils « n’arrivent pas à suivre le rythme » et qu’ils en ont déjà « bien trop à appliquer ».

 

Et ceux qui font comme Mat.

 

 

Lequel des 2 « camps » va avoir le plus de résultats, et le plus vite, selon toi ?

 

Oui, on est d’accord…

 

 

Pourquoi une telle différence ?

 

Parce que c’est aussi tout ces concepts, tout ces principes, toutes ses idées auxquels tu es exposé mais dont tu ne feras peut-être jamais rien qui font que tu es bien meilleur avec ceux que tu appliques.

 

Pile comme tous ces trucs qu’on a appris à l’école qui ne nous ont apparemment jamais servi dans la vie.

« Apparemment », oui.

 

Parce que quand tu y réfléchis bien, tu te rends compte qu’ils t’ont appris à penser.

A réfléchir.

Et à devenir un adulte qui s’en sort plus facilement que les autres.

 

 

C’est exactement pareil avec Mark et Ting, si tu veux mon avis.

 

Est-ce que ça demande de revoir un peu son mindset ?

Possible.

 

Mais, hey, c’est aussi comme ça que ça marche en business…

 

 

Et tiens, puisqu’on est dans les conseils d’ami sur les formations, en voilà un qui peut te faire gagner des années et des années, et beaucoup d’argent :

 

Ne suis que des formations qui sont…

 

…directement applicables

 

… evergreen

 

et qui peuvent être appliquées à n’importe quel format ou plateforme.

 

C’est-à-dire celles qui se concentrent bien plus sur les principes que les techniques.

 

 

Si tu es de ceux qui cherchent sans arrêt le raccourci ultime ?

 

Désolé de te décevoir.

 

Mais ce n’est pas en changeant une fois de plus de système que tu vas avoir de meilleurs résultats.

 

Comme ce n’est pas en sachant tout du gestionnaire de publicité Facebook ou de je ne sais quel outil que tu sauras faire cliquer, s’inscrire et acheter les gens.

 

(Quelqu’un qui sait tout de ses client idéaux, de leur psychologie et qui sait convaincre te mettra la misère autant en nombre d’inscrits récupérés qu’en coût par inscrit, même si il ne bippe quasi rien au gestionnaire de pub en question…)

 

 

C’est pile pour ça que la Marketing Master School est pensée telle qu’elle est.

 

Avec notamment un épisode de « Breakthough » chaque semaine où je m’attarde bien plus sur les principes que sur les techniques.

 

 

Je sais très bien que ce n’est pas ce que veulent la grande majorité des gens.

 

Mais ça tombe bien :

 

Parce que je ne suis pas là pour vendre au plus grand nombre.

Mais pour donner un max de résultats à mes clients.

 

Et qu’en plus, l’accès à la MMS est limité.

 

 

Peut-être qu’une ou plusieurs places sont dispo derrière cette page :

http://lifestylers.fr/marketing-master-school/

 

Ou peut-être que tu ne verras même pas le formulaire pour t’inscrire tout en bas, parce que les 450 places sont pourvues.

 

(Si c’est le cas, le mieux est de repasser voir régulièrement et de sauter sur ta place dès qu’il y en a une qui se libère)

 

 

Greg