Les (quelques) fois où il est plus rentable de ne pas vendre dans tes emails

Toujours à Tangalle, au Sri Lanka.

C’est bien de se poser un moment quelque part pour bien bosser et profiter quand tu voyages sans arrêt, comme c’est mon cas.

 

Tu le sais si tu me suis :

 

Je vends dans chacun de mes mailings.

Sans exception.

 

Parce que c’est mon job.

Parce que ça ne serait pas rendre service à mon audience que de ne pas lui laisser savoir que j’ai quelque chose qui peut les aider à résoudre ses problèmes.

Et parce que ça vend plus que tout ce que j’ai testé d’autre, tout simplement.

 

Mais il y a des cas de figure où il est plus rentable de ne pas vendre.

 

(Même si tu mets quand même un lien à la fin vers une de tes offres.

Mais plus pour la forme qu’autre chose.

Car tu sais très bien avant même de les envoyer que ces mails là, ils ne vont pas affoler les compteurs.

Voire rien vendre du tout)

 

A quoi bon les envoyer, alors ?

Et comment peuvent ils être plus rentables si ils ne vendent rien ?

 

Tout simplement parce qu’ils servent de tremplins.

 

Un peu comme ces travailleurs de l’ombre dans une équipe.

Ceux qui récupèrent les ballons au milieu de terrain.

 

Et sans qui les stars ne pourraient briller, et marquer des buts.

 

Ces « emails intercalaires », comme je les appelle ?

 

Ils servent à préparer le terrain, pour vendre encore plus par la suite que tu ne le ferais si tu ne les envoyais pas.

 

Et non, il ne s’agit pas de ces mails où tu files une tonne de gratuit, en espérant que les gens te soient reconnaissants pour ça le jour où tu leur demandes d’acheter.

 

(Si tu veux tout savoir : tout ce que tu obtiens des chasseurs de gratuit comme ça, en général, c’est des remerciements.

Et des emmerdes.

Mais pas des ventes)

 

Un exemple typique de mail « intercalaire » comme ça que j’utilise souvent ?

C’est quand je partage une interview qu’on a fait de moi.

 

Parce que les gens qui t’écoutent tchatcher pendant une plombe sur ton sujet et qui te supportent toujours après ça, ils deviennent tes meilleurs clients.

 

(C’est de très loin mon type de trafic et d’inscrits préféré.

D’ailleurs, ce que j’appelle les « clients qui font strike », c’est-à-dire ceux qui me découvrent tout juste et qui achètent presque tout ce que j’ai à vendre dès les jours qui suivent, y compris les formations dont je ne parle pas, c’est 9 fois sur 10 des Padawans qui m’ont découverts comme ça)

 

Mais les interviews, c’est loin d’être tout ce que tu peux faire pour vendre plus par la suite avec ce type de mails.

 

Tu peux utiliser des mails qui servent à prouver que ta dope, c’est de la bonne.

Que tu es LA personne à suivre sur ta thématique.

Démontrer ton expertise.

Prouver.

Ou encore affirmer un positionnement solide.

 

Je te montre comment faire ça dans la prochaine formation papier de la MMS (avec 3 exemples pour t’inspirer).

 

Ca devrait bien t’aider pour convaincre les plus sceptiques et augmenter tes tarifs, en parallèle de ce que je t’ai montré dans Marketing Magnétique.

 

Mais la plus grosse tuerie de la prochaine coquine à ventes ?

Je t’en parle dans mes prochains mails.

(Un vrai truc de fou…)

 

Stay tuned, donc…

 

En attendant ?

Tu peux déjà t’inscrire ici et récupérer ma formation Emailing 3.0 de suite pour connaître tout l’envers de mes méthodes de mailing :

http://lifestylers.fr/marketing-master-school/

 

Greg