Lost in New York (et peut-être que toi aussi)

Me voilà calé sur un banc new yorkais, en face de ce qui doit être l’Hudson River.

(En tout cas en face d’une grande rivière qui sépare un côté de Manhattan du reste de la Grosse Pomme…une chance sur deux d’avoir bon donc…)

Jamais été aussi jet largué je crois.

9h33 du mat, réveillé depuis 6 heures, et l’impression qu’il est 17h…

Je suis sorti en mode zombie de l’appart que j’ai loué, et je me suis dirigé à l’odeur vers un coin plus frais.

Là, coup de bol, j’ai trouvé un coin avec de l’air assez vite.

Mais quand tu te balades au pif et sans carte ou GPS à New York, tu peux marcher longtemps avant de t’extraire du chaos de béton, de buildings et de klaxons et de trouver une lichette de calme bien relative…

Quand tu voyages, ç’est souvent cool de partir au feeling comme ça avec ton ordi et ton couteau.

Ca permet de découvrir le « offside » d’un lieu.

De trouver des pépites hors des sentiers battus.

De rencontrer des locaux et de vivre de vraies expériences que ne te donneront jamais un selfie devant la Statue de la Liberté ou de courir comme un malade pour caler Times Square, Central Park, Braodway et le World Trade Center dans la même journée histoire « d’y avoir été ».

Mais quand comme moi là tu t’en fous complètement de New York et que tu veux juste émerger un peu et avoir l’impression d’avoir au moins une narine, c’est pas la meilleure idée de partir à la wallah comme ça….

Pourquoi je te speake de ça today Choupie ?

Because sur le web c’est pareil.

Si t’es pas là pour faire du tourisme, c’est quand même un peu utile de savoir où tu vas.

Et là tu as 2 options :

– Tu pars au feeling sans GPS, et tu risques de mettre un paquet de temps à trouver ce que tu cherches.

– Ou tu te poses et tu réfléchis un peu avant de partir à l’aventure.

Ca te paraît forcément tout con ce que je te dis là.

Pourtant, 99 (virgule tellement de 9 que ce mail pourrait être bien long) % des gens qui cherchent à vendre leurs idées et leurs compétences sur le net bossent à l’arrache total.

Leur positionnement ?

Ils n’en ont pas.

Ou, juste un copier-coller de ce que fait tout le monde et qui n’attire donc personne.

Leur ciblage ?

Aussi précis que le mien quand j’ai foutu le nez dehors là.

Autant te dire que pour monter une audience, trouver des clients et convertir, ils peuvent toujours y aller…

Je suis le seul formateur en Mark & Ting à autant saouler tout le monde avec le positionnement et le ciblage.

Pour deux raisons sans doute :

One/ C’est pas aussi vendeur que la dernière technique soit disant magique pour gratter 3 ventes en 2 clics.

Two/ Ptet parce que ça fait près de 7 ans que je coache des entrepreneurs et que je sais un peu ce qui est le plus important pour réussir à force.

C’est dingue mais ça viendrait jamais à l’esprit de construire une maison sans plan ni fondation.

Même Trump ne se lancerait pas dans une guerre sans un minimum de plan (si, si !).

Mais juste parce qu’on peut se lancer sur le web avec 3 cents, on se dit qu’on peut faire n’importe quoi.

Que nos trucs vont forcément trouver leur audience vu le monde qui consulte internet.

Bah non, forcément.

Tu le sais aussi.

Tout le monde le sait.

C’est tellement évident.

Mais quasiment personne ne commence par faire ça.

Si aujourd’hui tu as du mal à te faire connaître ou à obtenir les ventes et les clients que tu mérites, regarde cette page.

J’y partage comment obtenir un niveau de ventes hors normes sans grosse audience ni système marketing complexe.

C’est le genre de résultats qu’on peut atteindre quand on pose les bases avant tout le reste.

Et qu’on met un peu ses services de renseignements sur le coup avant de partir chercher Ben Laden au Groenland ou aux îles Tonga…

(Conditions spéciales pour récupérer la formation jusqu’à demain soir minuit ici au fait)

Greg,

Qui va arrêter d’être con et demander son chemin pour trouver les 2 trucs dont il a besoin là : un café et du wifi.