La meilleure chose que j’ai faite en 2017

Allez, je continue ma série “grosses leçons retirées de 2017”…

(même si elle peuvent paraître évidentes, c’est comme tout :

c’est vraiment pas la même chose quand on les applique que quand on sait juste que “c’est ça qu’il faut faire”…)

 

Le truc sur lequel je me suis le plus concentré je pense l’an dernier ?

Ce n’est pas sur comment faire plus de ventes.

J’ai beaucoup travaillé là-dessus, forcément.

(Le contraire serait un peu con, faut dire.

Surtout quand on fait ce que je fais)

Mais sur comment garder plus du cash qu’on fait rentrer.

Sur comment gagner plus, sans faire la moindre vente en plus.

Ou prendre le moindre client en plus.

 

C’est tout bête, mais si peu de gens le font bien :

Le meilleur moyen d’être plus vite super à l’aise financièrement…

(quelque soit le montant qu’on gagne aujourd’hui)

et d’atteindre ce qu’ils appellent tous “l’indépendance financière” le plus vite possible…

… c’est de commencer par maitriser ses dépenses.

Par arrêter de cumuler des centaines voire des milliers d’euros chaque mois dans des choses qui ne nous apportent aucun plaisir.

(Le but n’étant surtout pas de se priver je pense, mais d’allouer notre cash sur ce qui nous rend heureux)

Puis, d’apprendre à (vraiment) épargner.

 

Et enfin, à faire fructifier notre argent.

Pour qu’il bosse pour nous, jour et nuit.

En l’investissant au mieux donc.

De façon à se construire un petit empire à revenus passifs, petit à petit.

Sans presque s’en rendre compte.

 

 

Le premier truc à faire ?

Pour moi, ça a été de quitter la France.

De m’installer ailleurs.

De monter mes sociétés à l’étranger.

D’ouvrir mes comptes bancaires là où il fallait.

Ca a pas forcément été de gaité de coeur de se résoudre à repartir et à quitter la Bretagne.

Et j’entends bien tout ce que tout le monde peut dire sur les gens qui font comme moi.

 

Leurs arguments se tiennent.

Ils ont raison.

Je suis d’accord avec eux.

 

Sauf que les gens qui tiennent ces arguments là, ce ne sont pas ceux qui font beaucoup d’argent.

Désolé de leur dire.

(Quand c’est le cas, ils changent tous d’avis)

Quand tu fais un chiffre d’affaire à 7 chiffres tout cumulé, excuse-moi, mais ça fait mal au c** d’en refiler près de 70% à un état qui n’a rien compris.

Dans le genre “arrêter de dépenser” pour des conneries, récupérer du cash flow (et pas qu’un peu), et pouvoir l’investir pour le faire travailler pour moi, c’était mon “One thing” à faire.

Pour toi ?

Ca peut être complètement autre chose pour le moment.

 

Sur cette page ?

Mes meilleures idées pour gagner plus, avant même de faire la moindre vente en plus.

Où que tu en sois aujourd’hui.

Tu en trouveras forcément au moins une qui va tout changer pour toi cette année.

Et vu que je ne te veux que le meilleur pour 2018, cette formation est elle aussi en promo, là.

Mais vraiment pas pour longtemps.

 

Greg