Le mail que je ne devrais pas envoyer : La nouvelle façon de plagier un marketeur

Normalement, quand des gens te copient (voire te plagient ou te piquent littéralement tes trucs…), la meilleure réponse, c’est le silence.

 

Tu ne t’abaisses pas à ça.

Tu ne perds surtout pas ton énergie à te polluer le crâne.

 

Et tu continues à faire tes trucs.

(Après tout, c’est plutôt très bon signe quand ça t’arrive.

C’est que tu fais ce qu’il faut comme il faut)

 

Retrouver mes idées ou mes concepts ré adaptés quelques semaines plus tard par certains de mes concurrents ?

Je suis habitué.

 

Je considère que ça fait partie du jeu.

(Et quand je parle de mes idées ou de mes concepts, je dis bien MES idées et concepts, c’est-à-dire des trucs que personne d’autre n’a jamais fait bien sûr)

 

Récemment, par contre ?

Ça a vraiment dépassé les bornes.

 

Entre un formateur (pourtant très bon et que je respecte beaucoup) qui lance un tout nouveau système de vente en le présentant comme un truc jamais vu ailleurs et la nouvelle façon de vendre de l’information…

 

Et qui indique aussi ensuite que c’est le premier à montrer tout ce qu’il fait, quand il le fait et pourquoi il le fait

Alors que j’ai juste sorti…pas moins de 3 programmes de plusieurs mois sur ce même concept…

(99 jours dans la tête d’un marketeur pro en 2016, Je double ma liste et je te montre tout en 2017 et Inside l’an dernier, pour ne pas les nommer)

 

Mais il y a plus fort :

Un autre formateur.

 

Un de mes clients qui plus est.

 

Qui va charrier le premier en lui disant que c’est lui l’inventeur de ce système de vente.

 

Qui, quand je lui envoie un petit mot pour lui rappeler où il a découvert tout ça, ose essayer de noyer le poisson et de me faire passer pour un con auprès de sa liste.

 

Là, j’avoue que la pilule a du mal à passer.

 

Juste pour rendre à ton loustic ce qui lui appartient :

(Et pour la postérité dont je me fous pourtant comme de l’an 40)

 

Le « tout nouveau système qui révolutionne la vente d’information et qui te fait dire adieu aux formations » dont tu entends parler un peu partout ces jours-ci, c’est le système Marketing Héroïne que j’ai créé…l’an dernier (j’ai sorti la formation en septembre, alors qu’on utilisait déjà le système depuis 7 mois avec l’un de mes clients dont je fais tout le marketing), après des nuits de brainstorming avec lui.

Pour qu’il n’ait plus à sortir de nouvelles formations chaque mois, sans rien sacrifier à son chiffre d’affaires de pourtant près de 2 millions d’euros.

 

Qu’est-ce que j’ai à gagner à te dire ça ?

Rien du tout.

 

C’est juste que ça fait bien chier quand tu te pètes le crâne pendant des mois et que tu finis par trouver un système aussi dingue, pour que certains fassent leur marketing en disant qu’ils ont tout inventé.

Bref, enough drama.

 

C’est juste qu’écrire des mails, ça fait du bien aussi des fois ;-)

 

L’original, si tu veux voir ?

Il est ici :

http://lifestylers.fr/marketing-heroine

 

La seule différence avec ce qu’ils te pitchent tous ces jours-ci ?

 

C’est que je n’avais pas pensé à l’époque à utiliser WhatsApp ou Telegram pour délivrer le contenu payant à tes clients.

Ce qui n’est pas bête du tout.

(Surtout Telegram, parce que tu peux ajouter et enlever les gens qui s’abonnent et se désabonnent super facilement)

 

Pour le reste ?

Fais comme eux.

 

Et utilise simplement mon système tel qu’il est conçu pour des résultats extrêmes.

 

Après tout, je le fais tourner depuis près d’un an et demi pour mon client.

Et il n’a jamais eu à refaire une page de vente ou un nouveau produit depuis.

Sans pour autant perdre en ventes.

 

Et les formateurs en question ont l’air tous plus que contents du système aussi…

 

Greg

Je sais quel est ton plus grand fantasme. Et cet homme le rend possible

Je te parlais hier de la retraite de l’un des 3 clients dont je me chargeais du Mark et du Ting.

Et je te disais que je finissais de mettre en place une grande séquence automatique avec tout le meilleur matériel qu’on a créé ensemble ces 4 dernières années.

 

Via ce qu’on appelle un media buyer.

(Je préfère le terme « Trafic Man » perso)

 

Et justement…

 

Un des trucs qui demande le plus de travail (et de compétences, d’ailleurs), tu le sais  :

 

C’est d’acquérir un maximum d’inscrits sur ta mailing liste.

Et au meilleur tarif.

 

Pour que tu sois le plus rentable possible, et que tu augmentes tes marges.

 

Tu l’as sans doute remarqué si tu fais de la publicité, régulièrement, notamment sur Facebook.

 

Facebook…

Tu sais, la régie publicitaire qui change ses algorithmes toutes les semaines et qui te demande de suivre tes pubs et tes ciblages sans arrêt si tu ne veux pas te retrouver après ton bol de Chocapic à découvrir que tu payes 8€ le lead, alors que jusque là, tu tournais à 1,20€…

 

Je ne vais pas (trop) cracher sur la firme de Zuckerberg.

Parce que j’ai fait de belles opérations en y faisant de la publicité.

 

Reste que si tu veux du 100% automatique, mieux vaut oublier.

 

Ca tombe bien.

Parce qu’il y a un autre moyen.

 

Et des gens dont le métier est de faire tourner et d’optimiser tes pubs pour toi.

(Les “media buyers” donc).

 

En gros :

Tu fais ta commande, et le mec, il t’envoie des inscrits, au tarif que tu veux.

(dans la limite du possible bien sûr).

 

Généralement, tu lui fournis ta landing page.

 

Il te donne son avis.

Et des éventuelles suggestions d’amélioration.

(C’est son métier, au dude, après tout, de voir ce qui convertit, et son intérêt aussi, que tes campagnes soient rentables…)

 

Puis, vous faîtes un premier test.

 

Et si c’est concluant, il n’y a plus qu’à ouvrir le robinet de la machine à trafic.

 

La mauvaise nouvelle ?

C’est que ça ne fonctionne que sur les thématiques qui intéressent un minimum de monde.

(Si toi tu cibles les fans de nains de jardin polonais, forcément le gars va pas pouvoir te faire de miracle…)

 

Les bonnes nouvelles ?

C’est que c’est exactement ce que je fais sur mon site anglophone.

 

Que c’est comme ça que j’ai pu automatiser tout le projet.

Vraiment.

C’est-à-dire à 100%.

 

(Rien à voir donc avec ce que les vendeurs de formations peuvent bien essayer de te refourguer…

alors qu’ils n’ont bien sûr jamais ne serait-ce qu’essayer de faire tourner un truc pareil)

 

Et qu’il me rapporte tout seul comme un grand, avec juste Trafic Man et Miss SAV aux manettes, plus d’un SMIC par jour net de chez net depuis plus de 2 ans maintenant.

 

Même si je ne peux clairement pas te promettre ce genre de résultats ?

Qui ne sont pas typiques, et qui demandent un minimum de skill ?

 

Je te montre comment faire, de A à Z, dans ma formation “Objectif 1000€ par jour (vraiment) en automatique”.

 

Que tu peux encore récupérer à prix fracturé d’ici 23h59.

(Oui, ce soir)

 

Sur cette page :

http://lifestylers.fr/objectif-1000e-par-jour-vraiment-en-automatique/

 

 

Greg

Automatiser tout ce que tu as fait et laisser tourner en automatique ?

Peut-être que tu fais partie de ceux qui rêvent d’automatiser tout ce que tu as créé.

 

Tes mails.

Tes produits.

Tes promotions.

 

Tout.

 

Histoire de te retirer du truc.

De prendre ta retraite.

(Au moins sur ce projet là)

 

Et de continuer à palper comme un rentier.

 

Ou que tu songes à le faire dès que ça sera possible pour le projet que tu lances ou que tu comptes lancer.

 

Si c’est le cas ?

A friendly warning.

 

(Tu me remercieras plus tard)

 

Tout reprendre comme ça, pour tout automatiser ?

C’est une VRAIE galèèèèère.

 

Si tu rappelles, je t’avais annoncé le truc au printemps :

L’un des clients dont je me charge du Mark et du Ting depuis 4 ans a décidé de tirer sa révérence.

 

Et tant qu’à prendre « notre » retraite, on s’est dit qu’on allait quand même reprendre tout le meilleur de ce qu’on a créé ensemble pendant tout ce temps.

Tout mettre dans une séquence gigantesque.

 

Et simplement confier l’acquisition de nouveaux inscrits à un spécialiste de la pub contre des commissions.

 

Le plan parfaitsur le papier pour continuer à encaisser .

Yep.

 

Sauf que…

 

Dans les faits, je suis toujours dessus (depuis début avril !).

(et pourtant, on ne parle pas d’une thématique où tout change sans arrêt…)

 

Le souci qui fait que ça prend autant de temps ?

C’est que ce projet là…

 

… il n’a pas été pensé à l’origine pour qu’on fasse ça.

 

Du coup, il y a des tonnes de détails à reprendre.

Des éléments techniques à mettre en place de partout.

Beaucoup de petites choses auxquelles penser et à modifier complètement pour que ça fonctionne et donne de vrais résultats.

 

(Je ne vais pas me saouler moi même à tout te lister, j’en rame déjà bien assez comme ça, même si j’en vois le bout tant bien que mal…)

 

La morale du truc ?

 

Est-ce que c’est faisable ?

Oui.

 

Est-ce que tu vas continuer à autant vendre en automatisant tout ?

Clairement pas.

 

Et surtout :

Si ton fantasme absolu est de créer un projet 100% automatique ?

(C’est-à-dire où tu n’as VRAIMENT plus rien à gérer une fois que tout est créé, testé et optimisé)

 

Créées ton projet avec cet objectif là dès le départ.

 

Exactement comme je l’ai fait début 2017 avec mon projet anglophone sur la création de jardin.

 

Oui, c’est du taf.

Oui, ce n’est pas donné à tout le monde de réussir à lancer avec succès un projet pareil, si tu veux mon avis.

 

Mais c’est bien plus rapide et ça va bien plus vendre que si tu cherches à rafistoler de l’existant pour le transformer en machine à rentes.

 

Si tu veux savoir comment je m’y suis pris exactement pour créer la mienne ?

J’avais tout détaillé dans une formation qui s’appelle « Objectif 1000€/jour vraiment en automatique ».

 

Que tu peux exceptionnellement récupérer à prix cassé aujourd’hui sur cette page :

http://lifestylers.fr/objectif-1000e-par-jour-vraiment-en-automatique/

 

Greg

Pourquoi tu ne gagnes pas les sommes dont tu rêves

Je ne sais pas si tu l’as déjà vécu, comme tant d’autres :

 

Si tu fais ce qu’il faut comme il faut quand tu te lances sur le oueb ?

Gagner ta vie ?

Ca va assez vite.

 

Mais tu te retrouves vite à ne pas pouvoir dépasser un certain palier de revenus.

 

Pour certains, ça va être 1000€ par mois.

Pour d’autres, 3000€.

Pour d’autres encore, 5000€.

Voire 10 000.

 

La raison ?

 

Elle n’a rien à voir avec ce que tu fais ou ce que tu ne fais pas.

(Du moins, directement)

 

La raison ?

 

Elle n’a rien à voir avec ton niveau.

Ton QI.

Ta motivation.

Ou le sens du vent.

 

La raison ?

 

Elle est généralement juste…psychologique.

 

C’est que tu ne te croies simplement pas capable de dépasser ce niveau de revenus précis.

 

En même temps, ça peut se comprendre.

On parle quand même de sommes à nous faire passer aux yeux des autres pour un mafioso ou un vendeur de drogue.

 

C’est d’autant plus dur si toi, tu viens d’un milieu modeste.

Où ce n’est vraiment pas la norme de gagner autant.

(Encore plus si tu as zéro entrepreneur dans ta famille ou dans ton entourage)

 

Je sais que perso, j’avais eu un bon moment de flottement avant de dépasser les 5000€ par mois.

 

Cette somme ?

Qui me paraît être presque rien aujourd’hui ?

 

Je la trouvais complètement folle à l’époque.

 

Surtout que je ne gérais pas encore le marketing de clients.

Et que je bossais donc vraiment pas beaucoup dans la semaine pour l’atteindre.

 

Le truc, c’est que je ne connaissais absolument personne qui palpait autant.

 

Et qu’avec 5000 par mois, j’avais déjà l’impression d’être Bill Gates.

 

Ce plafond de verre juste complètement psychologique ?

Je suis sûr que tu en as déjà entendu parler pas mal de fois.

 

Reste à savoir comment le péter.

 

Pour te prouver que tu en es capable.

Avant que le sky ne devienne la limite.

 

Un bon moyen, à mon sens ?

(En tout cas, j’ai pu aider pas mal de clients qui étaient dans ce cas en coaching au fil des années)

 

C’est, comme souvent, de tricher avec notre propre psychologie.

Et de lui faire penser à complètement autre chose.

 

C’est tout con, mais tu peux par exemple ne plus calculer ce que tu gagnes au mois.

Mais par jour.

Ou par semaine.

 

Pour changer ton cadre de référence.

 

Tu peux essayer de ne plus réfléchir en euros.

 

Mais en nombre de personnes qui vont acheter ta prochaine formation, ou les produits sur ta boutique.

Ou en nombre de clients qui prennent ton accompagnement ou font appel à tes prestations de services.

 

Et à chaque fois, tu cherches juste à faire mieux que le coup d’avant.

 

Tu te concentres sur le processus.

Et surtout pas sur le résultat.

 

Qui n’est que la conséquence de ce que tu fais finalement.

 

Tu ne te demandes pas comment tu pourrais gagner X 000€.

 

Non.

Tu te poses et tu te demandes comment tu pourrais faire la meilleure offre possible.

 

Comment tu peux la penser pour la rendre irrésistible.

Comment tu peux la présenter pour convaincre le plus de gens possibles.

 

Et tu ne penses qu’à ça.

 

Tu auras alors tout le temps de regarder tes ventes au moment de ton lancement.

 

Jusqu’au jour où tu vas te rendre compte que tu peux exploser ton plafond juste avec une SEULE offre.

Et que tout devient possible.

 

C’est exactement comme en sport :

Tu ne penses pas à l’enjeu du match.

 

Mais juste à faire le meilleur coup possible.

Puis encore.

Puis encore.

 

Ce qui est le meilleur moyen de gagner bien plus de points que ton adversaire.

Et donc ce fameux match.

 

La seule différence ici ?

C’est que tu n’as pas d’autre adversaire que toi-même.

 

Et que tu t’en fous complètement si tu ne gagnes pas à tous les coups.

 

Car tu progresses et tu apprends, à chaque fois.

 

Prends mon site sur la conception de jardin que j’ai lancé il y a plus de 2 ans maintenant sur le marché anglophone.

 

Mon objectif ?

Ca n’a jamais été de faire 1000€ par jour vraiment 100% en automatique.

Puis 1500.

Puis 2000.

 

Je m’y serais pris comme ça ?

Je n’y serais jamais arrivé.

 

Non, l’idée, c’était de trouver comment vraiment faire tourner un projet réellement automatique.

Sans que je n’ai plus rien à faire une fois tout en place.

 

Au delà de suivre mes ventes et de demander à mon Trafic Man combien je veux de trafic le mois qui vient.

 

La vérité ?

C’est que même si il n’avait rapporté « que » 200 balles par jour, j’aurais été content.

 

Parce que je me serais prouvé que je pouvais faire ce qui est le fantasme absolu de tous ceux qui bossent sur le web.

 

Mon énergie, et mes 2 neurones et demi ?

 

Je les ai mis uniquement sur quoi vendre.

Comment.

Et à qui.

 

Puis à tester le bordel.

 

Bosse comme ça.

Toujours.

 

Et tant pis si tout ne fonctionne pas comme tu veux du premier coup.

Parce que c’est presque normal.

 

Si tu ne lâches pas l’affaire et que tu recommences, encore et encore ?

Tu risques de te surprendre bien plus vite que tu ne le croies possible aujourd’hui de toute façon.

 

Greg

 

PS : Ah, et si tu demandes comment j’ai pensé et mis en place ce projet full automatique ?

Regarde cette page : http://lifestylers.fr/objectif-1000e-par-jour-vraiment-en-automatique/

 

Il y a une petite surprise…

Mon Whatsapp perso ? :-P

Tu as dû voir ça passer aussi petit coquinou :

Tout le monde se met à vendre des offres autour du coup du WhatsApp ces jours-ci.

 

Genre tiens :

Ajoute moi direct sur ton téléphone.

Et je vais t’envoyer des conseils exclusifs.

 

Ou, tiens, si tu souscrits à telle offre, je vais t’envoyer tout l’envers du décor.

 

Pas con ?

Non, pas con.

 

A condition de bien penser ton offre et ton système, comme d’hab’.

 

(Je ferais ça complètement différemment de ce que j’ai vu perso pour encore plus de résultats, mais bref…

 

D’ailleurs, je l’avais fait complètement différemment, pour l’un de mes clients.

Possible que je te donne le système dans l’édition d’août ou de septembre de la Marketing Master School, vu que ça avait ramené un peu plus que « quelques » dinars irakiens à mon partner in crime, et donc de belles commissions à Titi)

 

Est-ce que je vais moi aussi me fendre d’une offre où tu vas pouvoir avoir accès à mon numéro de téléphone ?

Pour me poser toutes tes questions ?

Ou, surtout, comme je devrais, t’envoyer des offres de malade là où je suis sûr que tu vas les voir ?

 

Bien sûr que not.

 

C’est que ton loustic favori, il n’a pas le même temps libre que les marketeux qui ne font que te vendre leur came.

 

Mais j’ai bien mieux que ça pour toi dans les cartons…

 

Par contre, ce n’est pas juste limité aux 250 personnes que tu peux ajouter dans un groupe WhatsApp.

Mais à UNE SEULE personne.

 

Tout simplement parce que les autres places sont déjà pourvues.

 

Et qu’à vrai dire, cette dernière place était déjà prise aussi….

…sauf que le client en question, que j’accompagne également en coaching, a fait des étincelles récemment et va devoir déclarer forfait pour honorer un sacré truc cette semaine là.

 

Bref…

 

C’est ta chance donc si tu veux passer une semaine avec moi, et 3 autres top players du web francophone.

Du 12 au 18 octobre.

 

En Italie.

(Bien plus près donc que les 2 seules éditions précédentes, que j’avais organisées en Thailande puis aux Philippines)

 

Je vais louer une villa de compet’, pour te mettre bien.

En Toscane ou sur la côte Amalfitaine.

Avec tout ce qu’il faut pour bien bosser et te détendre.

 

Parce que, par contre, tu vas en chier.

 

Pendant 7 jours ?

On va rédiger une page de vente ensemble.

Et des mails.

Des mails.

Et encore d’autres mails de vente.

 

De sorte que tu repartes avec de quoi balancer une offre qui va envoyer du lourd sur ta liste.

 

Histoire de rentabiliser ton investissement directement.

(Parce que yep, il n’est pas donné)

 

Et, surtout, que tu aies fait un bond de géant sur ton copywriting.

 

Le reste du temps ?

Tu vas pouvoir me poser toutes tes questions.

 

Et je vais adapter le programme en fonction de tes besoins et de celles des 3 autres participants.

 

Mais le meilleur, c’est sans doute encore autre chose…

 

C’est que je vais te partager toutes mes meilleures pépites.

 

Tout ce qui m’a le plus aidé sur mes différents business.

 

Sur Life Stylers.

Pour mon business en anglais 100% automatisé sur le jardinage.

Sur ce que je fais avec les clients dont je fais tout le marketing depuis des années pour aller taquiner des CA annuels à plusieurs millions.

Ou encore sur les pages de ventes ou campagnes marketing en « one shot » dont je me suis occupé pour d’autres clients encore ces 6 dernières années.

 

En gros ?

Ce qui m’a fait générer près de 25 millions d’euros de ventes pour mes clients et moi.

(Je ne compte que les résultats que je peux encore suivre :

C’est-à-dire ceux pour lesquels je touche encore des royalties et peux encore suivre les résultats exacts)

 

Sur une dizaine de thématiques différentes.

 

Ton investissement si tu veux venir ?

7500€.

 

Tu peux régler en plusieurs fois si ça t’arrange niveau tréso.

Tant que tu peux mettre 1500 direct pour réserver ta place, et me verser le reste avant la semaine en question.

 

Et tout le reste est à mes frais, à part ton vol pour la Tatalie.

 

Mais le but, c’est évidemment que ça ne te coûte rien.

Et que, bien au contraire, tu repartes avec de quoi faire x beaucoup cette somme.

 

D’ailleurs…

Ma garantie :

 

Si jamais tu pensais à la fin de la semaine que tout ce que j’ai montré ne va pas te rapporter au moins 250 000€ au cours de ta carrière, tu me le dirais.

Et je te rembourserais.

 

Sans même chercher à comprendre.

 

Pour postuler ?

Easy.

 

Tu réponds à ce mail.

 

Tu me dis ce que tu fais.

Quels sont tes objectifs à terme.

Pourquoi tu veux venir.

Et pourquoi je devrais retenir ta candidature.

 

Et moi, je vois tout ça dans la semaine.

 

Je loue la villa.

Et te dis tout pour que tu puisses prendre tes vols si je te choisis.

 

Greg

 

PS : Est-ce que je referais ça cette année ?

Non, pour sûr.

 

Dans le futur ?

Vraiment pas sûr non plus.

Attention : mail quitte ou double (tu pourrais vouloir tout abandonner après celui-là)

On parlait avant-hier de comment vendre juste par email.

Sans page de vente.

 

Et de ce à quoi il fallait faire attention si tu veux faire ça.

 

Mon plus gros conseil, pour résumer ?

C’était de ne pas vendre juste par email, en envoyant directement vers un lien de paiement…

… tant que tu ne sais pas faire une bonne page de vente.

 

(Ou vidéo de vente, c’est exactement pareil.

Sauf que quand on débute, c’est plus facile de poser tranquillement ses idées et ses arguments à l’écrit)

 

Mais comment faire justement pour créer une bonne page de vente ?

Qui ne parait pas juste bien écrite, mais qui convainc vraiment beaucoup de personnes d’acheter ce que tu vends ?

 

Il n’y a malheureusement pas vraiment de secret.

 

Tous les excellents copywriters te diront la même chose :

Tu bouffes de la page de vente au kilo.

 

C’est-à-dire que tu en lis des tonnes.

Tu en recopies beaucoup, à la main.

Pour que la mécanique te rentre dans le crâne.

 

Tu analyses ce que tu lis.

Tu essaies de piger ce qui fait que ça fonctionne.

Tu prends des notes.

Et encore des notes.

 

Puis tu t’y mets, à ton tour.

 

Et tu rédiges texte de vente sur texte de vente.

Tu lances tes offres.

Et tu vois ce qui marche, et ce qui ne marche pas.

 

Jusqu’à savoir isoler ce qui fait que ça fonctionne ou non.

 

Tu pratiques, jusqu’à devenir bon.

 

Le parcours du combattant ?

Sans doute.

 

(Quoique, dès que tu passionnes pour le truc…)

 

Mais si tu veux vraiment devenir excellent, tu ne peux pas vraiment y couper.

 

Tout comme tu ne voudrais pas te dispenser d’étudier quelques bouquins de référence sur la persuasion.

Comme ceux de Gary Halbert ou d’Eugene Schwartz.

 

Pour…commencer.

 

Dit comme ça ?

Ca te décourage sans doute.

 

Tu te dis peut-être que tu ferais mieux de retourner bosser chez le premier patron prêt à t’offrir plus que le SMIC.

 

Et peut-être que tu devrais d’ailleurs, si tu n’es pas prêt à apprendre à rédiger pour vendre.

 

Parce que si c’est le cas…

(à moins d’avoir le cash pour faire appel à un bon copywriter qui rédige tes textes pour toi, et encore, bon courage pour en trouver un de bon ET de dispo…)

…tu ne peux espérer grand chose sur le oueb.

 

Oui, pour vendre, il faut savoir….vendre.

Pas de miracle.

 

Mais avant que tu n’abandonnes tous tes rêves et te résigne à vivre comme les autres, je te recommande quand même quelque chose…

 

Quelque chose qui ne va pas être un scoop.

 

Ce que c’est ?

C’est de te former.

 

D’investir sur toi.

D’investir dans la compétence la plus rentable qui existe.

 

Et la plus « stable » aussi.

Parce que le cerveau humain et les façons de l’influencer n’évoluent pas.

 

Pour prendre un gros raccourci sur ce processus.

 

Tu cherches n’importe quelle formation sur le copywriting d’un formateur sérieux.

 

Idéalement de quelqu’un qui fait ça depuis un bail.

Dont tu sais qu’il vend, et pas qu’un peu.

 

Idéalement de quelqu’un qui a déjà étudié tout ce qu’il y a à étudier.

Qui a rédigé des tonnes d’argumentaires de vente.

Sur autant de thématiques que possible.

 

Et cette formation là, tu la ponces.

 

Plus que toutes les autres que tu as en stock.

 

C’est-à-dire que tu y reviens souvent.

 

Pour « capter » un peu mieux à chaque fois.

Et pout tester tout ce que tu découvres au fur et à mesure.

 

Tu peux même faire ce que j’appelle des pages de vente « progressives » pour rendre le truc plus relax.

 

C’est-à-dire que tu crées une première version de ta page de vente.

Aussi bonne que possible.

 

Puis, dès que tu as de nouvelles idées, que tu penses à de nouveaux arguments, à des exemples, à de la preuve ou à quoi que ce soit pour l’améliorer, tu prends un peu de temps pour la rendre meilleure.

 

Et tu la testes à nouveau sur ta liste.

 

Très vite ?

Ce qui va se passer, si tu fais ce qu’il faut ?

 

C’est que tu vas te rendre compte que tu peux quand même bien vendre avec une page de vente « juste ok ».

 

Je ne vais pas te mentir :

 

Tu ne vas pas encore exploser tous les records.

 

Mais si tu as une liste un minimum ciblée et une offre qui colle aux besoins des gens, tu devrais récupérer quelques milliers d’euros.

 

En attendant de mieux en mieux maitriser le truc, et de savoir rédiger des argumentaires quasi irrésistibles, à tous les coups ou presque ?

 

Je ne serais pas surpris que ça t’encourage et te sur motive plus que tout le reste.

Que ça te montre que c’est possible.

Que toi aussi tu peux y arriver.

 

Si tu te demandes ?

Oui, j’ai cette formation en stock.

 

(Enfin, jusqu’à ce soir 23h59.

Parce qu’après il ne sera plus jamais possible d’y accéder)

 

Elle s’appelle Copywriting 3.0.

 

C’est la SEULE formation que j’ai créée où je te montre comment rédiger des pages de ventes irrésistibles.

De A à Z.

 

Et l’ironie d’ailleurs :

 

Si j’ai bien tout mis dans cette formation…

…le fait est que la page de vente est vraiment pas ouf.

(Et même très mauvaise par mes standards)

 

Je me rappelle encore du jour où je l’avais claquée.

 

C’était surtout moi qui était claqué ce jour là en fait.

 

J’avais 2 heures à peine devant moi pour la mettre en ligne avant de sortir la formation.

Parce que j’avais été assez con pour annoncer quand elle allait être dispo.

Alors que j’étais en pleins lancements pour plusieurs clients.

 

Du coup ?

Je l’avais rédigée d’une seule traite.

Sans même me relire.

 

Et je t’avoue que j’ai préféré enchainer les nouvelles offres plutôt que de prendre le temps de l’améliorer.

 

Tant mieux d’ailleurs, si ça peut te montrer qu’il n’y pas besoin de faire un chef d’oeuvre de persuasion pour bien vendre.

 

Elle a juste 2 mérites :

 

Avoir quand même bien rapporté, donc.

 

Et te détailler tout le programme de Copwyriting 3.0.

 

Comme tous les exercices que j’avais préparé pour rendre le processus le plus simple et rapide possible.

Même si c’est ta première fois.

Et que la vente et toi ça fait 42.

 

Pour savoir quoi dire.

Où.

Comment.

 

Jusqu’à mon générateur d’arguments imparables.

 

Par contre ?

Je retire cette page de vente de la honte et Copywriting 3.0 à 23h59 ce soir.

 

A tout jamais.

 

Tu peux voir qu’il y a de l’espoir en cliquant là :

http://lifestylers.fr/copywriting.3.0/

 

Greg