Nouveau : Mon hôpital psychiatrique recrute

Il y a toujours un loustic pour faire ce genre de retour :

 

« Tes mails sont nuls.

Tu ne fais que vendre.

Tu devrais donner de la valeur.

Ou apprendre le marketing »

 

Les comme ça ?

C’est des bons.

 

Ils sont priceless.

 

De tous les loustics ?

Mes favoris.

 

Et de TRES loin.

 

Leur activité à temps plein ?

Commenter sur YouTube, propager la bonne parole sur Facebook ou te faire la morale par mail.

 

Le tout validé par zéro vente à leur actif, ou même pas de quoi poster une copie d’écran PayPal.

 

Le top pour te dire ce que tu devrais faire, donc…

 

De la façon dont je vois le truc ?

 

(Et pour avoir trop longtemps commis l’erreur de penser que donner toujours plus de valeur et de gratuit me serait remboursé par la Sécurité Sociale…

Ou…à peine plus probable…

Que les gens sur ma liste achèteraient ma came pour me remercier de leur avoir donné leur fix…)

 

Je donne de la valeur.

Tous les jours.

 

Même quand je balance un mail de vente super agressive.

Avec juste des puces promesses.

 

Porque, mon mignon ?

 

Tout simplement parce que oui, je vends.

Tous les jours.

 

Et je ne m’en cache pas.

(Je ne suis pas Père Théresa ou l’Amère Pierre)

 

Et, rien que pour ça, et pour la démo, mes mails donnent plus de valeur réelle que 99% des mailings que tu peux voir ailleurs.

 

Si tu veux des ventes ?

(Et c’est le cas a priori, ou alors je ne sais pas trop ce que tu fous là)

 

J’ai un scoop pour toi :

Oui, tu dois vendre.

 

D’ailleurs si vendre consistait à donner aux gens ce qu’ils veulent en priant pour qu’ils te filent du blé en échange ?

Ca s’appellerait du « bénévolat ».

« Prier ».

« Les Restos du Coeur ».

 

Ou juste de la connerie pure.

 

Mais pas « vendre ».

 

Si tu en doutes ?

Fais le test :

(Pas besoin de quitter Facebook, t’inquiète…)

 

Partage tout ton meilleur contenu.

Gratos.

 

Donne tout.

Le meilleur de ce que tu n’as jamais appris.

 

Et fais les comptes :

 

Les likes que tu obtiens.

Et les ventes que tu fais.

 

Tu vas te rendre compte que tu vas être super populaire.

(C’est top pour l’égo.

Et pour que plus de gens voient tes conseils qu’ils ne t’ont pas demandé.

Bref, tu vas kiffer…)

 

Ensuite ?

Tu regardes tes ventes.

 

(Partie optionnelle, mais pas inintéressante :

Tu demandes à ta banquière ce qu’elle en pense)

 

Sinon ?

Oui, je suis d’accord.

 

Ça serait quand même vachement mieux d’être payé en « j’aime », en « commentaires » et en « mercis ».

 

Dans le style ?

 

Le Père Noel aussi, c’est top.

Et la gauche.

Et Dieu.

 

Mais bon, on fait avec.

Et, heureusement, il y a toujours Facebook pour en débattre.

 

Pour les autres ?

Les assez chtarb pour lire chaque jour mes mails sans valeur ?

 

Peut-être que mes méthodes peuvent aider.

Et notamment la Marketing Master School.

 

C’est cher.

(97 boules par mois, juste pour une formation…papier)

 

C’est pas remboursé par l’Etat.

 

C’est chiant.

(Je t’y parle bien plus de ce que tu as besoin que de ce que tu veux)

 

Ce n’est vraiment pas bon pour l’égo.

(Tu feras très peu de likes avec mes méthodes)

 

Et ça ne va pas améliorer ta santé mentale.

 

Bref, faut aimer.

 

Mais on se marre bien quand même dans mon asile psychiatrique à envoyer des mails rédigés en 10 minutes où on donne zéro contenu et à passer le reste de la journée à faire nos comptes et des concours de grimaces.

 

Procédure d’admission ici :

http://lifestylers.fr/marketing-master-school/

 

Greg

 

PS : Dans la prochaine édition ?

La formule qui m’a permis de faire le plus gros des 20 millions d’euros de ventes que j’ai générées ces dernières années, pour mes clients et moi.

 

Par contre, ne t’attends pas à beaucoup de « likes » avec ça…

Pourquoi je ne donne pas dans l’affiliation

Reçu récemment cette question de Pierre :

 

« Greg, j’ai remarqué que tu ne faisais jamais d’affiliation.

Ni pour les produits des autres, ni pour les tools comme Click Funnels, tel ou tel autorépondeur, etc…

Tu peux me dire pourquoi ?

Pas assez rentable selon toi ? »

 

Yep.

Je peux te le dire :-)

 

Pour les produits des autres, c’est simple :

Pour que je les recommande à ma liste, il faudrait déjà qu’ils soient excellents et que j’ai le temps de les suivre en intégralité pour m’en assurer.

 

(Pas le style de la maison de promouvoir un truc dont je ne sais même pas ce qu’il vaut)

 

Et vu que ça va presque aussi vite de créer son propre produit et de garder 100% des profits…

 

Pour les tools ?

Ça m’est arrivé de parler d’un ou deux sur Life Stylers.

Il y a des années de ça maintenant.

 

C’est sûr que ça fait vite de jolies commissions notamment quand tu fais passer ton audience via des liens affiliés pour des trucs chers, à paiements récurrents, comme ClickFunnels.

 

Reste que même les outils que j’utilise sont pourris.

Et que je les déteste.

 

Click Funnels ?

De la merde.

 

Trop de choses que tu ne peux pas faire.

 

Et c’est de toute façon pareil pour tous les outils tout en un.

 

Tu te retrouves enfermé dans un truc qui te bloque.

Et qui t’empêche de mettre en place certaines idées marketing souvent toutes simples mais bien plus rentables.

 

Infusion Soft ?

Trop cher dès que tu as un minimum d’inscrits.

(Juste la flemme de tout migrer sur un autre auto répondeur…)

 

Rien ne vaut ces 2 outils gratuits :

Un bon vieux WordPress, dont tu enchaînes les pages en fonction de ce que tu veux faire exactement, sans contrainte.

Et un simple Text Edit (ou Word) pour rédiger tes textes.

 

Bien sûr, tu as besoin de quelques tools.

 

Mais autant que possible ?

 

Fais au plus simple.

Et au plus flexible.

 

Tu me remercieras plus tard…

 

Prends ma Marketing Master School par exemple :

 

Ce que je donne dans mon abonnement ?

 

C’est une formation numérique uploadée sur Dropbox, et envoyée par mail aux membres.

 

Et une formation papier rédigée sur Pages (l’équivalent mac de Word).

 

J’envoie juste le PDF à l’imprimeur par mail.

Et je file juste un billet à quelqu’un pour qu’il se charge de mettre tout ça sous enveloppe et s’occupe de poster les éditions aux membres.

 

Jamais eu de maux de têtes avec ça, depuis que j’ai commencé à utiliser ce système en 2014.

 

Rien de technique là dedans.

Tout va vite.

Tout fonctionne.

 

Rien ne bugue jamais.

 

Even better ?

 

La valeur perçue du produit est plus élevée que n’importe quel produit numérique.

Les taux de rétention des membres sont plus élevés qu’avec n’importe quel autre type d’abonnement.

 

Et c’est tellement simple à sous-traiter que même ma mère peut s’en charger.

(Et c’est le cas d’ailleurs…)

 

Que tu souhaites augmenter les résultats de ton abonnement en incluant une formation papier ?

Ou que tu aies la bonne idée de t’en servir comme arme de persuasion massive pour convaincre des clients premium là où ils vont forcément te lire ?

 

Je te montre tout ce que j’ai découvert en marketant 3 formations papier sur 3 thématiques différentes sur cette page :

http://lifestylers.fr/print-money/

 

Seul problème ?

Je retire cette nouvelle grosse formation de la vente dès que 200 clients y ont eu accès.

Et on y est déjà presque…

 

Greg

Pourquoi tu veux que ça soit difficile

Un truc dont on ne parle clairement pas assez en business :

La barrière à l’entrée.

 

C’est-à-dire ce qui doit être fait pour pouvoir se lancer.

 

Un gros problème sur l’interoueb de nos jours, ça.

Vu que n’importe qui peut lancer son activité avec 3 francs 6 sous et à peine plus de neurones.

 

Là où il y a finalement pas si longtemps, il FALLAIT apprendre le marketing direct.

Il fallait avoir de quoi envoyer des milliers de lettres aux gens et faire une offre, directement, pour pouvoir se lancer.

Ou faire tourner des publicités dans les journaux, magazines, à la radio ou à la télé.

 

Une bonne chose, ça, tu dis ?

Génial que tout le monde ait sa chance désormais ?

 

J’ai comme un gros doute.

 

Parce que, justement, vu que l’accès est facile, et qu’il n’y a (quasi) pas de barrière à l’entrée, on devient paresseux.

On ne voit pas notre activité comme ce que c’est vraiment :

Un business.

 

Avec tous les investissements que ça implique.

 

En formation

(Qui apprend vraiment le marketing direct aujourd’hui ?)

En temps.

En énergie.

En argent.

 

Pourtant ?

Tu peux prendre un avantage énormissime sur tous les autres si tu es prêt à faire ce que les autres ne sont pas prêts à faire.

Parce que ça leur parait « difficile ».

 

Des exemples, tu dis ?

Apprendre les fondamentaux du marketing de réponse directe, comme je te disais.

La persuasion (of course).

N’importe quoi que tes concurrents ne sont pas prêts à faire pour avoir autant d’expertise que toi dans ton domaine.

(Penses-y, à ça…)

Ou simplement avoir un système que les autres ne vont pas pouvoir (ou au moins vouloir, par paresse) te copier.

 

Est-ce que ça demande du boulot ?

Devine..

 

Est-ce que ça vaut le coup ?

Probablement bien plus que tu n’imagines…

 

Dans le genre :

La décision la plus profitable que j’ai jamais prise pour Life Stylers, comme pour certains de mes clients, c’est de lancer une formation papier.

Oui, à l’ancienne.

 

Et, « pire » encore :

Ne vendre certains produits qu’au format physique.

(Ca arrive très vite sur Life Stylers aussi ça…)

 

Voir vendre directement par courrier postal.

A la papa, oui.

 

Mais, si tu y regardes de plus près ?

C’est là où tu as le moins de concurrence.

(Pour ne pas dire pas de concurrence du tout)

 

Le plus de valeur perçue aussi.

 

Et (tu le sais si tu t’intéresses en profondeur au marketing) le plus de cash.

Les meilleurs clients.

Les meilleurs taux de rétention.

Les meilleurs retours sur investissement.

 

La morale de ce mail ?

Sois prêt à faire ce que les autres ne feront jamais pour rouler sur ta thématique.

Et laisser tous les autres loin dans ton rétroviseur.

 

Et si tu veux savoir comment créer, imprimer et démultiplier tes ventes avec un abonnement incluant une formation papier ?

Ou simplement utiliser le marketing postal pour trouver des clients qui n’auraient pas pris le temps de te lire autrement ?

 

Jette un oeil à cette page avant qu’il ne soit trop tard :

http://lifestylers.fr/print-money/

 

Ça pourrait être la meilleure décision business que tu n’aies jamais prise toi aussi…

 

Par contre, il ne reste plus que quelques places avant que tout ça ne soit plus accessible avant un sacré bout de temps.

 

Greg

Le nombre de pages idéal pour une formation papier ?

Si tu savais le nombre de fois où on m’a demandé quelle était la longueur idéale d’une formation papier…

(Bon, être l’un des rares à en vendre une n’aide sans doute pas)

 

« Oui, mais est-ce que 24 pages, c’est assez ? »

« Je ne vois pas comment je pourrais rédiger ça chaque mois »

Etc, etc…

 

24 pages ?

C’est probablement trop.

Beaucoup trop même.

 

Et, oui, c’est un type qui envoie des formations papier de…28 pages chaque mois qui te dit ça !

 

Le fait est que (comme d’hab) ce n’est pas la taille qui compte.

Mais comment tu t’en sers.

 

Euh…

Comment tes clients vont s’en servir.

 

Ton objectif numéro un ?

C’est que tes clients appliquent l’information qu’il y a dedans.

Et obtiennent des résultats.

 

Car c’est ce qui leur pré vend le plus le fait de rester membres.

(Ça et un autre élément que tout le monde oublie…)

 

Et donc que tu encaisses un nouveau paiement le mois suivant.

Et ainsi de suite.

 

C’est pour ça qu’il vaut mieux moins d’information.

Mais plus détaillée.

 

Et se concentrer sur la pédagogie.

 

C’est-à-dire bien expliquer par exemple comment et pourquoi ça va tout changer pour eux si ils appliquent ce que tu leur montres.

 

(Sans contexte, personne n’ai amené à implémenter.

Je peux te résumer comment gagner des sommes indécentes sur le web en 2 lignes.

Et je l’ai souvent fait d’ailleurs dans mes mails.

Mais quand on donne la solution aux gens comme ça, ils n’en font rien.

Question de psychologie, encore…)

 

La longueur idéale ?

C’est 8 à 16 pages.

 

Pas plus.

(Oublie pas qu’un multiple de 4 c’est quand même vachement plus pratique en impression^^)

 

Pourquoi j’en donne 28, alors ?

 

Simple :

Parce que ce que j’enseigne s’y prête.

 

J’intègre toujours des mails ou des pages de ventes (entières ou non) à mes formations.

Pour mieux illustrer ce que j’apprends à mes Padawans.

 

Du coup ?

Je n’ « écris » quasiment jamais plus de 16 pages.

 

Le reste est juste du copié-collé.

Qui me permet de mieux expliquer.

Et d’augmenter la valeur perçue de ce que je propose.

 

Les seuls cas où je recommande de dépasser les 16 pages, donc ?

C’est quand tu as du « visuel » comme ça qu’il fait sens de montrer.

 

Ca peut être des choses très différentes selon ta thématique.

 

Dans la Marketing Master School, par exemple ?

Au delà d’expliquer des mails ou des pages de ventes complets (ou de parfois juste les mettre pour illustrer un concept que je venais de partager), j’ai parfois utilisé des copies d’écran de mon gestionnaire de publicité Facebook.

Ou d’argumentaires de ventes des légendes de la persuasion.

 

Pour toi ?

Peut-être qu’il s’agira de mettre des schémas ou des photos.

 

Ou juste de te tenir à tes 8, 12 ou 16 pages.

(Ce qui ne fait que 2, 3 ou 4 articles de blog…)

 

Mais l’équivalent de ces quelques articles de blog ?

Ils ne te donnent pas juste des revenus récurrents chaque mois.

Ou un positionnement dingue si tu es le seul à proposer ça sur ta thématique.

 

Ils te donnent SURTOUT les meilleurs clients qui soient.

 

Des clients qui te restent fidèles plus longtemps que ce que je n’ai jamais vu avec aucun autre format.

Des clients qui sont prêts à aller beaucoup plus loin ensuite.

(Indice: si tu veux vendre du high ticket, ne cherche pas meilleur endroit pour le faire…)

Des clients qui deviennent tes meilleurs ambassadeurs, et font ta promo souvent sans même que tu le saches.

 

Je ne vais pas te mentir :

Oui, c’est un peu plus dur à vendre que d’autres types de produits d’information.

 

Au départ en tout cas.

 

Du moins, si tu suis les méthodes traditionnelles de lancement de produits.

 

Ce qui fonctionne pour créer un abonnement qui tue avec des formations papier ?

Comment rédiger une formation papier en 5 heures environ ?

Comment l’utiliser et la vendre dans un abonnement, tout comme t’en servir pour trouver de nouveaux clients au seul endroit où tu n’as pas de concurrents ?

 

Je te le montre sur cette page :

http://lifestylers.fr/print-money/

 

Comme d’hab’ ?

Pas de blabla trouvé/recyclé de bouquins comme le font les formarketeurs.

 

Je vends des formations papier depuis près de 5 ans.

Sur 3 thématiques différentes.

 

Je te dis tout ce que j’ai découvert qui fonctionne le mieux (et, presque plus important : les erreurs à ne surtout pas commettre) ici :

http://lifestylers.fr/print-money/

 

Greg

Inspiré par les enchères eBay : La façon la plus simple de vendre des abonnements

Tbilissi, Géorgie.

 

Tu l’as remarqué si tu suis mes mails régulièrement :

Je fais beaucoup plus de mails qu’avant pour promouvoir mon offre à abonnement, la Marketing Master School, depuis quelques mois.

 

Et ça paye.

Au delà même de tout ce que j’aurais pu imaginer.

 

En février, par exemple ?

Alors que je prévois toujours large en nombre d’exemplaires de ma formation papier ?

 

J’ai dû recontacter 4 fois mon imprimeur lors des 2 derniers jours avant l’expédition pour lui redemander des exemplaires supplémentaires.

 

Comment j’en suis arrivé à de tels résultats ?

(Et comment tu peux faire pareil pour remplir de plus de nouveaux membres ton abonnement que ce que tu penses même possible jusqu’ici ?)

 

Je vais te le dire de suite.

 

Et non, ça ne s’applique pas que si tu offres une formation papier dans ton abonnement.

 

Le truc ?

C’est que pendant trop longtemps, il y avait un problème avec les mails que j’envoyais pour pitcher la Marketing Master School.

 

Est-ce qu’ils étaient mauvais ?

Je ne pense pas.

 

Est-ce qu’ils manquaient de force de frappe niveau persuasion ?

Non plus.

 

Après tout, j’augmentais chaque mois mon nombre de membres depuis 3 ans et demi…

 

Et ça me faisait quand même de jolis revenus récurrents qui tombaient chaque mois, pour un produit pricé à 97€ sur une liste pas énorme et avec un positionnement clairement pas à même de séduire la moitié de la planète.

 

De quoi ne faire que ça et vivre très confortablement.

 

Le souci des mails que j’envoyais, avec le recul ?

 

C’est qu’ils étaient bons pour donner envie de s’abonner.

Mais qu’ils donnaient trop rarement une vraie bonne raison de s’abonner TOUT DE SUITE.

 

Tout simplement parce que je n’étais pas assez stratégique.

Et que le tout manquait bien trop souvent d’un des plus gros éléments pour vendre :

L’urgence.

 

Tu sais comment ç’est :

Si on n’a pas une bonne raison d’acheter tout de suite et pas plus tard…

On procrastine.

Et on n’achète pas du tout.

 

Et puis, j’ai complètement changé de stratégie…

 

J’ai beaucoup plus planifié le contenu de ma formation papier.

De façon à avoir bien plus de temps pour la promouvoir.

 

Avec un mail sur un truc dans la prochaine édition.

Puis un autre.

Puis encore un autre.

Et ainsi de suite.

 

Jusqu’à ce qu’il soit difficile de ne pas avoir absolument envie de s’abonner pour accéder à cette formation du mois là.

 

Le résultat ?

Plus de nouveaux membres qui se sont inscrits ces 5 derniers mois que les presque 4 années précédentes.

Cumulées.

 

Et quasiment plus de désabonnements.

 

(Même type de résultats pour mes clients, sur d’autres thématiques)

 

Pourquoi ça marche aussi bien ?

Pas juste parce que je tease beaucoup mieux le contenu de chaque édition.

Avec un maximum de curiosité.

 

Non.

L’élément numéro un pour prendre autant de nouveaux membres comme ça, et vendre aussi facilement des abonnements que des simples formations, c’est ce que tu trouves sur eBay.

 

Avec leur système d’enchères.

 

Les premiers jours où tu teases ton nouveau contenu avec cette stratégie ?

(Ca n’a pas à obligatoirement être une formation papier)

 

Quelques nouveaux membres.

Pile comme tu as quelques enchères qui ne volent pas haut sur cet objet vendu sur eBay.

 

Et puis ça s’excite au fur et à mesure.

Jusqu’à ce que ce soit du n’importe quoi dans les dernières heures.

 

Tout simplement parce que tu ancres la même émotion dans l’esprit des gens :

 

Ils savent que si ils ne passent pas à l’action tout de suite, ils ne pourront pas y accéder.

Et que l’opportunité ne se reproduira sans doute jamais.

 

C’est, de très loin, la façon la plus simple de vendre des abonnements que je n’ai jamais testée.

(Et c’est pas faute d’avoir fait des tonnes de tests ces dernières années que ce soit pour mes clients ou pour moi)

 

Et c’est tellement efficace que tu veux clairement concevoir (ou modifier) ton abonnement avec ça en tête si tu veux de plus en plus de nouveaux membres.

Systématiquement.

Chaque mois.

 

Le meilleur ?

C’est que tu peux penser les différents éléments que tu offres dans ton abonnement pour qu’ils intègrent tous ces critères là.

 

De façon à obtenir des pics de nouveaux membres plusieurs fois dans le mois comme ça.

Ou même chaque semaine.

 

Par exemple ?

Plusieurs de mes clients en coaching prennent plus de nouveaux membres chaque mois en proposant juste un simple bonus une ou deux fois par mois en suivant cette stratégie.

 

Bien sûr, comme toujours ?

Le diable est dans les détails.

 

Notamment dans la façon de rédiger ces mails de teasing.

 

C’est pour ça que dans ma toute nouvelle formation, Print Money, je ne fais pas que t’expliquer toutes mes meilleures stratégies pour obtenir des résultats limite obscènes avec les abonnements.

 

Non, j’ai aussi joint 70 pages de mailings qui te montrent comment je fais ce type de teasing en mode e-Bay.

 

Pour que tu voies bien comment je suscite le désir, de plus en plus, jour après jour.

Comment je suscite au maximum la curiosité, pour qu’il soit presque insoutenable de ne pas acheter rien que pour savoir de quoi il s’agit.

Et comment j’injecte de plus en plus d’urgence, jusqu’à ce qu’il soit trop tard et qu’on soit obligé de s’abonner sous peine de ne jamais avoir accès au contenu.

 

Et que tu puisses faire pareil à ton tour.

 

Rien que cette stratégie justifie à elle-seule ton investissement dans Print Money.

 

C’est tellement efficace que je te garantis tes résultats, d’ailleurs, comme tu vas voir.

 

Mais ce n’est qu’une toute petite partie de ce que tu vas y découvrir.

 

Je te laisse découvrir le programme complet ici :

http://lifestylers.fr/print-money/

 

Le hic, par contre ?

C’est qu’une fois que 200 clients ont accès à la formation, je la retire de la vente.

 

Greg

 

(Tu peux voir combien de clients peuvent encore y accéder sur la page de commande)

Le business de la drogue

Je sais pas si ça t’arrive aussi :

 

Parfois, à, force qu’on te demande ce que tu fais dans la vie, ça te saoule de répondre que tu es marketeur.

Ou que tu bosses sur le web.

 

Surtout si tu sens qu’en face, la personne n’a aucune idée d’en quoi ça consiste vraiment.

(Ma grand mère n’a toujours aucune idée de ce que je fais dans la vie, depuis le temps.

Pas faute de me demander souvent pourtant !)

 

Maintenant ?

Quand je me sens joueur ?

 

Je dis que je suis magicien.

 

Parce qu’après tout, c’est pas complètement faux.

 

D’autres fois ?

Je dis que je vends de l’argent à prix réduit.

 

Parce que là encore, ça revient à ça pour mes clients.

 

Et le jour où ça me saoule ?

Ou que je sens que la personne qui me demande sent que c’est louche que j’ai autant de blé ?

(Pas faute d’être discret avec ça pourtant…)

 

Je dis ce que le gus à envie d’entendre :

Que je suis dans le business de la drogue.

 

Et là encore ?

C’est finalement pas complètement faux non plus.

 

Parce que la base de toutes mes méthodes, c’est de rendre les gens accros.

 

Pas que via mes méthodes de mailing un peu « spaced out ».

(Oui, même en anglais ça veut rien dire.

Mais j’aime bien…)

 

Non.

C’est pareil aussi pour mes contenus payants.

 

Je cherche toujours à devenir meilleur en maitrise de la dopamine.

 

La dopamine ?

C’est une drogue dure.

 

Elle n’est pas nocive pour la santé par contre, elle.

(Pour les finances, c’est autre chose par contre)

 

La dopamine ?

C’est cet élément chimique qui nous file un shoot quand on achète quelque chose.

 

(D’ailleurs : beaucoup de gens malheureux consomment à tout va juste pour oublier un moment que leur life est misérable.

Pas la meilleure chose à faire, mais ce n’est pas le sujet ici…)

 

Non, ce qui t’intéresse toi ?

C’est d’arriver à vendre plus en jouant sur le fait que les gens ADORENT acheter.

 

(Anomalie chelou de la nature humaine :

Les gens adorent acheter, mais n’aiment pas qu’on leur vende.

 

Enfin, sauf avec les bonnes méthodes)

 

C’est pour ça que tu dois sans cesse chercher quels sont les boutons émotionnels les plus à même de faire craquer tes prospects.

Pour leur donner le plus facilement les sensations qu’ils recherchent tant.

 

Dans le même genre ?

Un autre élément de psychologie qui permet de vendre bien plus :

L’attente.

 

On peut appeler ça l’effet Père Noël.

 

T’es gosse.

Tu as fait ta commande au barbu.

(Pas celui en galère sur sa croix depuis 2 millénaires.

L’autre.

Le gros en rouge…)

 

Tant qu’il n’est pas descendu du ciel et de la cheminée, le loustic de Rovaniemi ?

T’es excité comme un pou.

 

Cet effet Père Noël ?

Et cette attente qui fait qu’on valorise bien plus ce qu’on attend ?

 

(Et donc qu’on est prêt à payer plus cher pour ça…

 

en plus d’être bien plus à même de vraiment utiliser ce qu’on a acheté….

 

et donc d’obtenir des résultats bien supérieurs…

 

et donc de continuer à acheter chez quelqu’un ou de rester abonné ?)

 

Tu peux le re créer pour gagner bien plus en ligne.

 

Comment ?

En vendant des choses que tes clients ne vont pas pouvoir télécharger de suite.

 

Tout ce qui est physique, donc.

 

C’est pour ça que je suis aussi fan des formations papier par exemple.

 

Non seulement elles me permettent de me différencier de tous mes concurrents.

Ou de me positionner bien plus haut qu’eux.

 

Mais ça m’aide aussi à faire un teasing dingue.

Pour récupérer de plus en plus de membres chaque mois.

 

Et pour mes chers Padawans qui y ont goûté ?

L’impression que le Père Noël est arrivé à chaque fois que leur facteur met ma coquine à ventes du mois dans leur boîte aux lettres…

 

Tu peux t’en douter :

Pas étonnant d’avoir des membres qui restent bien plus longtemps avec ça qu’avec n’importe quel autre format.

 

Le truc ?

C’est qu’il y a vraiment beaucoup de choses à savoir pour obtenir des résultats dingues avec un abonnement qui inclue une formation papier.

 

Depuis que j’ai lancé la MMS en décembre 2014 ?

Et pour les 2 autres formations papier que je vends pour mes clients ?

 

J’ai commis des tas d’erreurs.

 

Ca ne m’a pas empêché de faire de (très) jolis mois.

Et de bien gagner ma vie.

 

Mais quand je vois le types de résultats que j’arrive à obtenir maintenant, je me dis que c’est fou le pognon en plus que j’aurais pu gagner.

(Facile 100K de plus, rien que sur Life Stylers…)

 

Si tu veux te lancer dans l’aventure ?

(Un des meilleurs choix stratégiques que je n’ai jamais fait, et je suis sûr que ça sera pareil pour toi, quelle que soit ta thématique ou ce que tu vends)

 

Tu peux profiter de tout ce que j’ai découvert de meilleur en bientôt 4 ans et demi.

Dans ma toute nouvelle formation, Print Money.

 

Ne la prends pas si tu es un accro aux nouvelles formations que tu n’appliques jamais, parce qu’elle est chère, en plus d’être longue.

 

Et vu que je l’ai limitée à 200 clients avant de la retirer longtemps de la vente, merci de laisser ça à quelqu’un qui va vraiment s’en servir.

 

Et augmenter ses ventes avec.

 

Mois après mois.

Encore et encore.

 

Le programme complet et le nombre de places encore disponibles avant retrait sont sur cette page :

http://lifestylers.fr/print-money/

 

Greg