Comment reconnaître les vrais marketeurs des imposteurs

Une question qui revient souvent :

« J’ai vu tellement de sites, de webinaires, de vidéos et pages de ventes de différentes personne que j’en ai le tournis…J’aimerais que quelqu’un m’aide à obtenir des résultats pour mon site mais à moins de gagner au loto ça ne semble pas être une option. Et puis il y a tous ces gars qui arrivent chaque jour sur le marché. Comment savoir qui est légitime et connaît vraiment le marketing dans le lot ? Comment différencier les vrais marketeurs expérimentés des imposteurs ? Je ne peux pas croire que tous ces gens gagnent des 10 000 euros par mois (ou bien plus) alors qu’ils vendent tous la même chose. »

Ma réponse va sans doute te surprendre :

Assume que nous sommes tous des imposteurs jusqu’à preuve du contraire.

(Oui, même moi)

* Ne croies pas quelqu’un juste parce que tu le vois en photo avec des « grands noms » et qu’il passe son temps à traîner avec.

* Ne croies pas quelqu’un qui parfume ses pages de ventes de preuves

* Ne croies pas quelqu’un juste parce que les vidéos sont tournées sur une île de rêve ou au bord d’une piscine (tu serais surpris de savoir le nombre de gens qui roulent en Mercedes mais n’ont pas de quoi remplir leur frigo…)

* Ne croies pas quelqu’un qui se positionne comme le dénonciateur de toutes les arnaques qui existent dans le monde du marketing

* Ne croies pas quelqu’un juste parce qu’il est doué en copywriting ou en marketing

* Ne croies pas quelqu’un juste parce que c’est une « rockstar » dans ton marché et que les foules s’évanouissent à chacun de ses tweets comme des groupies de Justin Timberlake dès qu’il bouge un sourcil

* Ne croies pas quelqu’un juste parce qu’ils sont honnêtes à propos de leurs défauts et transparents sur ce qu’ils (ou leurs produits) ne pourront pas faire pour toi (ça s’appelle la sincérité, et c’est très puissant en marketing…)

* Ne croies pas quelqu’un juste parce qu’ils ont le charisme de George Clooney (après tout, beaucoup de tueurs en série et autres psychopathes paraissent très charmants de prime abord…) ou parce qu’ils te montrent 10 pages remplies de témoignages clients sur leurs résultats (ils peuvent être manufacturés ou exagérés)

* Ou encore parce que personne n’en parle en mal nulle part sur interoueb

* Ne croies pas quelqu’un juste parce qu’il affirme avoir testé ce qu’ils te vend (les données sans contexte ne valent rien pour une multitude de raisons intangibles : ton positionnement, la relation que tu as avec tes inscrits, ta marque, tes offres, la cohérence d’un message avec le degré de sophistication d’un marché, …)

(C’est d’ailleurs pour ça que je ne partage que des systèmes dans mes tests et jamais des données)

Et je pourrais continuer longtemps comme ça…

Bref, ne croies pas qui que ce soit qui utilise ces techniques pour construire de la confiance avec leur audience, même si je te recommande fortement d’en utiliser la plupart.

(Je le fais moi-même)

Car ces techniques, elles peuvent être (et sont) mal utilisées par les racketeurs du web.

Alors, que croire ?

La démonstration.

C’est le meilleur moyen de prouver ce que tu vaux. Comme de déceler si quelqu’un est un vrai marketeur ou un imposteur…

Hey, tu veux savoir si je me la raconte ou si mes stratégies fonctionnent ?

Facile.

Prends ce que j’enseigne dans ces emails, mes vidéos et sur la copie numérique offerte de la newsletter de la Marketing Master School.

Ou profites d’une promo comme celle d’aujourd’hui pour récupérer une formation.

Et applique ce que je partage avec toi.

Ca a fonctionné ?

Non ?

Alors n’achète plus sur Life Stylers.

Sérieusement.

Garde tes thunes.

Je ne prétends pas être la résurrection marketing de Jesus-Christ.

Le fait est que pour beaucoup de gens, mes techniques NE fonctionnent PAS.

Particulièrement pour les stressés de la vie, les perfectionnistes incurables, les procrastinateurs de niveau 9, ceux qui ont besoin de validation avant d’oser ne serait-ce qu’éternuer, ceux qui s’auto paralysent à force d’analyser tout ce qu’ils pourraient ou devraient faire ou encore ceux qui jouent pour ne pas perdre au lieu de gagner.

Ceux là seront bien mieux ailleurs qu’avec moi.

Mais si mes stratégies fonctionnent pour toi ?

Et bien continue à utiliser ce qui a marché, et si tu peux t’offrir les 3,23€ par jour que ça coûte, fonce vers ma Marketing Master School et implémente ce que tu vas y trouver deux fois par mois.

Et tu sais…

Tu peux appliquer ce même critère à tous les marketeurs.

Si tu veux apprendre d’un expert en marketing mais que tu ne sais pas s’il s’agit d’un vrai expert ou d’un énième alien qui ne sera plus là dans 3 lunes : prends ce qu’il offre en gratuit (ou achètes un de ses produits les moins chers) et appliques.

Ca a marché ?

Parfait !

Sinon, au suivant…

L’idée :

Ne fais confiance à personne.

Nous sommes tous coupables jusqu’à preuve du contraire.

Et même là, toujours en probation.

C’est comme ça que je fonctionne pour choisir où je me forme.

Et, tu sais quoi ?

Ca m’a économisé un paquet de temps et de cash.

Fais pareil.

Puis jette un oeil à ça : http://lifestylers.fr/80-sur-toutes-mes-dernieres-formations/

Jusqu’à dimanche, tu peux y récupérer une (ou plusieurs) de mes toutes dernières formations à prix donné.

Un excellent moyen de savoir à moindre frais dans quelle catégorie tu dois me ranger…

Greg

80% sur toutes mes dernières formations, pour fêter ce que je n’aurais jamais crû possible…

Je viens de me rendre compte que je viens de stabiliser un niveau de revenus assez exceptionnel vu la taille de mon audience

(et le style de ce que je propose, bien loin des systèmes magiques et des grosses promesses de certains de mes concurrents…qui sont d’ailleurs de plus en plus nombreux à faire partie de la Marketing Master School…)

Ce qui m’intéresse ?

Partager avec toi ce qui va t’aider sur le long terme, et vraiment te permettre de devenir un bon marketeur…

…Capable de vendre sur demande, quel que soit le projet sur lequel tu travailles….

Et pas juste les trucs sexy du moment qui ne te serviront plus à rien dans 6 mois parce que les techniques auront changé.

Et, surtout, uniquement des choses que j’ai testées moi-même, et pas que sur mon site ou ma thématique…

Pour fêter ça, j’ai décidé de t’offrir une promotion comme j’en fais très rarement.

(La dernière fois, ça devait être l’an dernier…)

Pour marquer le coup.

Te remercier de ta fidélité.

Et, surtout, pour t’aider à augmenter ton audience, tes inscrits et tes ventes.

Sur cette page, tu peux accéder pour une durée très limitée à toutes mes dernières formations à prix fracassé.

Fracassé comme jusqu’à 80% de réduction…

Greg

Comment convaincre n’importe qui de mettre en avant tes concepts et de te booker

Aujourd’hui, une interview de ton galopin favori par Monsieur M.

(oui, c’est son nom)

On y parle de comment convaincre des organisateurs d’évènements.

Des promoteurs.

Des labels de musique.

Ou un peu près n’importe qui peut mettre en avant les évènements que tu organises ou tes concepts artistiques.

Dans le cas de Monsieur M., c’est du spectacle vivant.

Mais les principes derrière, ça marche pour tout.

Et cette interview est remplie de leçons que tu peux appliquer à ce que tu fais toi, que tu fasses du blogging autour de ta pomme ou que tu vendes du dentifrice…

Si tu ne veux plus jamais avoir à rebosser pour un patron…

Sur le oueb, on ne sait jamais ce qui peut se passer…

Ca t’est peut-être déjà arrivé, ou tu connais forcément du monde à qui c’est arrivé :

Tu as un business qui tourne bien, mais dont tout le trafic vient d’une régie publicitaire, comme Adwords ou Facebook.

Et du jour au lendemain, tu te fais shooter ton compte parce que tu n’as apparemment pas respecté l’une de leurs obscures consignes.

Et bim, la cata.

Plus un euro qui rentre dans la machine…

Ou tu bosses avec des partenaires, et, d’un coup, ces « gros » qui t’amenaient tout ton trafic ne veulent plus mailer pour toi.

Autres possibilités ?

Ta thématique se met à passer de mode, et n’intéresse presque plus personne.

Un changement de loi t’empêche de continuer ce que tu fais aujourd’hui.

Un nouveau concurrent émerge et explose tout, ne te laissant plus que des miettes.

Ou tu ne vends plus, pour je ne sais quelle raison…

Et tu te retrouves à poil…

Ca paraît extrême comme scénarii, je sais.

Pourtant, ça arrive à des centaines de personnes chaque année.

Je te parle pas d’un extra terrestre qui vient te péter ton site et te piquer ta mailing liste là.

Mais de trucs qui arrivent tout le temps.

(Je connais au moins une personne à qui l’une de ces catastrophes est arrivée, pour chacune d’entre elles)

Le meilleur moyen de se refaire ?

Déjà, fais un back up de ta mailing liste régulièrement.

Au moins une fois par mois.

Ensuite, vise d’avoir le plus rapidement un an d’économies avance, aussi vite que possible.

Ca te permet de ne pas avoir à accepter à nouveau un job ou des clients dont tu ne veux plus.

Et d’avoir le temps de remonter un nouveau projet qui va cartonner.

Troizio, mais le plus important :

Mets le plus gros de ton énergie à devenir le plus fort possible en copywriting.

Parce que si tu sais convaincre, tu vas forcément retomber sur tes pattes.

Et vite.

Tu sauras déjà faire attirer les clients idéaux de ton nouveau projet.

Tu sauras attirer leur attention.

Tu sauras susciter leur curiosité.

Tu sauras les faire cliquer où tu veux.

Tu sauras les amener à l’étape d’après.

Tu sauras les convaincre.

Bref, tu sauras faire l’essentiel :

Les persuader d’acheter chez toi.

Et ça, ça ne change pas quel que soit ce que tu vends.

Comme un excellent vendeur ne crèvera jamais de faim.

Parce que les excellents vendeurs, ça ne court pas les rues.

A tel point que les meilleurs gagnent bien souvent plus que leurs patrons.

Et au pire ?

Tu pourras toujours faire le copywriting des autres.

Et prendre une belle part de ce que tes clients gagnent en les aidant à gagner plus.

Cette compétence là ?

Elle est encore plus rare.

Pourtant, le besoin n’a jamais été aussi élevé.

Et ce n’est pas près de changer, bien au contraire, vu le nombre de gens qui vivent bien du web et qui on besoin d’aide.

(Tu t’en doutes : je suis pas trop mal placé pour te le dire…).

Le hasard fait vraiment bien les choses (haha) :

Jusqu’à ce soir minuit, tu peux encore télécharger « Devenir un monstre de persuasion en quelques semaines » à prix donné sur cette page.

Et constater les résultats dès ton prochain lancement si tu appliques ce que tu vas y découvrir…

Greg

La question qui tue…(et mon avis sur les marketeux à paillettes)

Une question super pertinente de Sarah :

(genre la question qui tue…)

« Greg, tu parles tout le temps de persuasion, de copywriting, d’émotions, de connaître son marché, de positionnement, de spécialisation, etc…

Parce que c’est le plus important et ce qui fonctionne le mieux selon toi (et c’est pas moi qui vais te contredire : depuis que je me mets mes efforts sur ces points là, je vois la différence à vue d’oeil !).

Mais pourquoi les autres ne parlent jamais de ces points la ?

Ils pensent qu’on est trop bêtes pour comprendre ou quoi ? »

Hmmm…

Je ne suis pas dans leur tête aux loulous.

(Et même rarement à regarder leurs contenus à vrai dire)

Donc dur à dire.

Mon avis ?

C’est juste que c’est plus dur à vendre ces trucs là.

Parce que ce n’est pas sexy.

Ca ne fait pas rêver comme un système tout en un (pour être gentil et ne pas dire « magique » qui te promet des tonnes de ventes en automatique ou je ne sais quoi dans le genre).

Pourquoi ils s’emmerderaient à proposer ça alors qu’il suffit de proposer des techniques qui font rêver pour s’en mettre plein les fouilles ?

Pourquoi ils chercheraient à te convaincre que ç’est de ça dont tu as besoin quand toi ce que tu veux, c’est juste des trucs qui brillent et qui promettent la lune ?

Je ne juge rien ni personne ici.

Ni les gens qui vendent ça (je le fais parfois aussi).

Ni ceux qui achètent ça (j’ai investi en formations des sommes qui te feraient t’évanouir…)

C’est encore une illustration de la différence entre le « ce qu’ils veulent » et le « ce dont ils ont besoin » dont je parle tout le temps…

(Après, je mettrais une pièce sur le fait que la plupart des marketeux n’aient jamais pris le temps de vraiment apprendre ces trucs là non plus, mais bref…)

Ma politique sur Life Stylers ?

Juste te donner ce qui peut le plus t’aider.

Et tant pis si je gagne pas autant que je ne le pourrais.

Pas besoin d’être Einstein pour s’en douter :

Si vraiment je ne cherchais que le cash à tout prix, je ferais les choses différemment.

Mais je m’en mets déjà plein les poches en faisant du marketing pour mes clients.

Life Stylers ?

C’est presque que du plaisir à côté.

Un défouloir.

Une façon de rendre un peu de tout ce qu’on m’a donné.

(Même si je suis bien conscient que beaucoup seraient prêts à tuer pour gagner ce que LS me rapporte…)

Bref…

Si tu es conscient qu’empiler les systèmes magiques ça ne vient que dans un second temps pour obtenir des résultats solides sur interoueb, file t’inscrire ici de tout urgence.

Sinon ?

No souci.

On en reparle avec plaisir dans quelques mois peut-être.

Je te laisse avec deux choses :

Ce que Mika m’a envoyé cette semaine sur le sujet (il a tout compris) :

«  merci d’une part de souvent chambouler ma vision des choses et pour l’ouverture forcée à coups de pinces coupantes de mes yeux sur les ouebmarketeux à paillettes (putain, c’qu’on est con quand on connait pas les biais psychologiques…) : Ils m’ont appris que c’était possible, que ça coutait très cher et ne m’ont appris que des trucs qui fonctionnent pas… Parce qu’ils ne livrent que la forme…  Mais bon, leçon retenue (très chère putain de bordel de merde) »

Et le lien de ce que je peux t’apporter de mieux pour débuter si tu n’as pas encore suffisamment de fonds ou confiance en moi pour investir dans la MMS (pas que ça soit bien cher quand on monte un business, mais bon…) :

C’est une formation sur la persuasion que j’ai enregistrée il y a quelques temps.

Et que tu peux récupérer en promo ici jusqu’à ce dimanche minuit si tu veux.

Greg

Le moyen le plus simple de vendre sans en avoir l’air (même pas besoin de chercher la moindre idée de contenu)

Le moyen le plus simple de vendre, sans paraître « pushy » en mode « t’en veux c’est de la bonne il me faut de la thune là » ?

Tu prends simplement un feedback qu’on te fait.

Ou une question qu’on te pose.

(Tu vas en avoir plus qu’il n’en faut si tu envoies du fun tous les jours à ta liste)

Et tu grooves dessus.

Je te donne un exemple :

Je lance une nouvelle formation cette semaine, Créer une vie dont tu n’auras pas envie de divorcer.

Je peux simplement prendre un des retours que j’ai des personnes qui ont déjà suivi la formation.

Comme celui-ci de Jérémy :

« Trop fort cette dernière « formation » ! J’espère ne pas te faire mal au bide mais…c’est pile du développement perso ! Lol

Mais du dev perso comme je l’aime, comme je transmets aussi à mes clients.

Le dev perso n’a pas forcément à être New age, ésotérique ou casse couille (putain j’ai horreur de ça aussi).

Pour moi le dev perso doit être pratique, efficace, direct…Et c’est exactement ce que tu fais dans cette formation…Et dans contenus en général.

Donc merci, continues à détester le développement perso et à en faire de façon aussi efficace »

Hop.

Me voilà avec :

– un témoignage de la qualité de mon produit (la preuve sociale, ça aide toujours…)

– un angle complètement what the fuck qui me donne un titre qui va forcément accrocher l’attention

(là je peux faire un titre comme « C’est pile ce que je ne voulais pas faire ! », « Du dev perso direct comme un mal au bide après une bière trop fraîche », ou « Le New Age du dev perso ». Bref, mon titre qui va susciter l’attention et faire cliquer, il m’est servi sur un plateau ici…)

– un simple copier-coller à faire sur lequel je vais juste ajouter une idée ou deux pour amener tranquillement vers le lien vers ma page de vente

Pile tout ce dont j’ai besoin donc.

C’est la force de mon système Emailing 3.0.

C’est simple.

Rapide.

Efficace.

Et pas besoin d’être bien créatif pour rédiger des mails que les gens vont adorer lire.

Et détester tant il leur est difficile de ne pas finir par acheter un jour ou l’autre…

Tes prospects et clients vont faire une bonne partie du boulot pour toi, exactement comme quelqu’un avec qui tu discutes te donnes de la matière sur laquelle rebondir.

C’est quand même bien plus facile que de devoir se taper toute la conversation sans pouvoir espérer ne serait-ce qu’un hochement de tête en guise d’encouragement…

Greg