Gros coup de gueule (et tant pis si je t’abîme)

Ce mail là ?

Ca fait une éternité que je me retiens de l’envoyer.

 

Je ne sais pas pourquoi d’ailleurs.

 

Parce que que ça sorte enfin va enfin apaiser le plus gros des loustics vivant dans la caboche du marketeux le plus surpeuplé de Francophonie.

Et surtout, si ça peut remettre les yeux en face des trous de quelques uns, ça sera tout bon pour eux.

 

Le truc qui me tue ?

 

C’est tous ces gens qui jouent aux wanna be entrepreneurs.

Qui passent leur temps à en parler ou étaler leur science là-dessus sur LoosetimeBook.

Qui veulent gagner plus avec leur projet.

 

En une phrase ?

Des gens qui veulent finalement vendre plus.

 

MAIS…

 

…qui font tout sauf se concentrer sur ce qui pourrait le plus les aider à y arriver.

 

Et qu’est-ce qui peut le plus aider à vendre plus ?

Et bien apprendre à…

 

… vendre, tout simplement.

 

Pour savoir attirer l’attention.

Pour savoir susciter la curiosité.

Pour savoir prouver.

Pour savoir provoquer le désir.

Pour savoir montrer que ta solution, c’est pile ce qu’il faut aux gens qui te suivent.

Pour savoir de l’urgence, pour qu’ils ne remettent pas leur achat à plus tard.

(C’est-à-dire à jamais, tu sais comment c’est…)

 

Oui, c’est tout bête ce que je te dis là.

C’est tout con.

Ca paraît être la plus flagrante des évidences.

 

Pourtant ?

99% des gens qui veulent (bien) vivre du web ne font pas ce qu’il faut pour suffisamment apprendre la seule compétence fondamentale à maitriser, quand tu y réfléchis ne serait-ce que 2 secondes.

 

Vouloir gagner sa vie avec son activité et ne pas apprendre un minimum sérieusement la vente, la persuasion et le copywriting ?

 

C’est comme monter une boulangerie et ne pas chercher à faire un meilleur pain que les 3 autres boulangeries de ton bled.

 

C’est comme vouloir traverser la Manche à la nage sans regarder la météo ni même savoir…nager plus d’une longueur de piscine.

 

C’est comme vouloir pécho un avion de chasse devant qui tous les mecs bavent en l’abordant avec un « Salut ! Ca va ? » qu’elle a déjà entendu 20 fois dans la journée de types aussi needy que toi.

 

Bref, je crois que tu as pigé :

C’est une aberration.

 

Alors, c’est sûr, tu peux continuer à faire mumuse à changer ton système de travail et d’ « efficacité » (lol) pour la 322e fois de l’année.

Tu peux continuer à acheter toutes les formations que tu veux pour trouver le raccourci ultime.

Tu peux continuer à bidouiller ton tunnel de ventes.

Tu peux continuer à chercher un meilleur « système ».

Tu peux passer tes journées à « networker » sur les réseaux sociaux.

Tu peux continuer à jouer à l’entrepreneur occupé.

 

Et tu sais quoi ?

Tu peux même continuer à dreamer.

 

Fantasyland ?

C’est une chouette place to be.

 

C’est confortable.

 

Mais personne n’est jamais arrivé à quoi que ce soit en vivant sur cette planète là.

 

Et si tu penses que j’en rajoute et que j’en fais 4 tonnes ?

Think again, une fois de plus.

 

Parce que tu te fous juste le doigt dans l’oeil aussi profondément que certains se font fister.

(Désolé de te le dire)

 

Sauf que toi, tu t’en rends même pas compte.

 

Pourtant ?

Apprendre à vendre, ce n’est pas si difficile que ça.

 

Mieux :

C’est vite passionnant.

 

Parce que tout repose sur la compréhension des autres.

Parce que tout n’est que de la simple psychologie.

 

Quand je vois le nombre de personnes qui trouvent ça fascinant dès qu’ils s’intéressent un peu aux mécaniques de séduction…

Ou à comment Jordan Belfort a pu arnaquer autant de gens…

Ou à comment Macron ou Trump ont pu se faire élire…

A comment les médias nous manipulent….

A comment ils peuvent négocier le prix d’un bien immobilier pour augmenter le ROI de leur investissement de quelques % rien qu’avec ça…

 

…mais qui ne daignent pas creuser un peu la persuasion, ça me tue.

 

Parce qu’on parle finalement exactement de la même chose.

 

Sauf que là, on parle de l’appliquer à ce qui peut t’enrichir bien plus et bien plus vite que n’importe quoi d’autre que tu ne découvriras jamais dans ta vie.

 

Ce n’est pas un hasard après tout si un vendeur ou un closer un minimum talentueux gagne bien plus qu’un neurochirurgien armé de 12 ans d’études.

Et même bien plus qu’un chef d’état.

 

Comme d’hab ?

Tu fais ce que tu veux de ce que je viens de te dire.

 

Tu peux continuer à faire mumuse.

Comme les 99% d’ « entrepreneurs » qui n’ont pas les yeux en face des trous.

 

(Peut-on appeler quelqu’un qui n’apprend pas au moins les bases de la vente et de la persuasion un entrepreneur ?

Laisse-moi avoir un doute…)

 

Ou tu peux décider de faire ce que si peu de tes concurrents sont prêts à faire.

Et leur piquer des dizaines de ventes et de clients rien qu’avec ça, même si tu es tout sauf ceinture noire sur le sujet.

 

Parce que tout est persuasion et copywriting.

 

Tes titres.

Tes contenus.

Tes appels à l’action vers tes pages ou vidéos de ventes.

Tes publicités.

Les accroches de tes produits.

Les mots que tu utilises pour convaincre les gens d’acheter.

 

Bref :

TOUT.

 

Même si tu ne fais pas de texte mais des podcasts ou des vidéos ?

Tout est persuasion et copywriting.

 

D’ailleurs :

Si peu de gens sur le web sont vraiment bons en persuasion que tu n’as probablement pas besoin de suivre plus de 3 formations pour déjà sortir du lot, et vendre bien plus que la moyenne.

(Regarde tous ceux que tu suis rien que sur la thématique du Mark et du Ting, qui est pourtant la plus concurrentielle de toutes, et là où les gens qui s’y intéressent sont le plus rompus à toutes les techniques de vente ?

Combien dans le lot te paraissent vraiment bons là-dessus ?

Probablement pas tant que ça…)

 

Pour t’y former et gagner potentiellement des mois si ce n’est des années ?

Tu peux me racketter sur toutes mes formations jusqu’à dimanche via cette page :

http://lifestylers.fr/la-promo-de-2019/

 

Et quand je dis me racketter, c’est vraiment me racketter.

Comme jusqu’à 1694€ de réduction et finalement des formations qui te reviennent juste à 57€ chaque.

Soit encore moins que ce que tu peux chopper chez un simple formarketeur.

 

Prendre au moins 3 formations sur la vente et le copywriting dans le lot ?

Pas la pire des idées que tu puisses avoir, tu l’as compris…

 

Greg

Le moyen le plus simple d’augmenter son CA auquel presque personne ne pense

Le moyen le plus simple d’augmenter ton chiffre d’affaires ?

 

Ce n’est pas d’augmenter la taille de ta liste.

Ce n’est pas d’augmenter tes conversions.

Ce n’est d’augmenter la fréquence à laquelle les gens achètent.

 

(Ca, c’est d’excellents moyens de vendre plus.

Les 2e, 3e et 4e meilleurs moyens.

 

Si on exclut, bien sûr, le fait de bien connaître les gens à qui on s’adresse, et le fait d’apprendre à vraiment convaincre et vendre.

Tellement ces 2 points là sont hors catégories…)

 

Ces deux là exceptés, donc ?

Le meilleur moyen de gagner plus, c’est tout simplement de commencer par…vendre ses trucs… plus chers.

 

(Scoop de ouf, oui !)

 

Comment tu fais ça ?

 

C’est simple :

Tu cibles mieux à qui tes trucs doivent s’adresser.

Pour vraiment parler à tes meilleurs clients potentiels.

 

Mais tu ne t’arrêtes (surtout) pas là.

 

Parce que, tant qu’à faire, tu veux viser aussi ceux que Gary Halbert appelait les « PWM » :

Les Players With Money.

 

En clair :

Ceux qui ont du blé.

 

(Yep, encore une évidence :

C’est bien plus simple que des gens qui ont pas mal d’argent en dépensent plus chez toi que ceux qui n’en ont pas, ou peu.

 

Mais on a tous tendance à zapper les évidences…)

 

Beaucoup de gens ne sont pas à l’aise avec le fait de vendre à plus riches qu’eux.

 

Et c’est normal.

 

Parce qu’on a tous tendance à se limiter à cause de nos propres réussites.

De nos propres biais psychologiques.

De nos propres croyances limitantes.

 

Pourtant ?

Vendre aux Players With Money n’a rien de différent de vendre à n’importe qui d’autre.

 

Tu as juste à apprendre à connaître ces gens là mieux qu’ils ne se connaissent eux-mêmes.

Tu as juste à apprendre à les comprendre.

Tu as juste à apprendre à se mettre dans leurs pompes.

 

Tu as juste à penser tes offres pour eux, spécifiquement.

Pour qu’ils voient bien à quel point elles vont les aider, et qu’elles sont bien pour eux.

 

Tu as juste à savoir les convaincre d’acheter.

Maintenant.

Et pas plus tard.

 

En jouant sur les boutons émotionnels qui les font passer à l’action.

 

En bref ?

Tu as juste à suivre le « cursus » classique pour devenir excellent sur le oueb :

 

1/ Trouver ta thématique (et pas t’embarquer dans un truc qui a zéro chance de succès, parce que ça ne répond pas à ce pour quoi les gens sont prêts à payer)

 

2/ Comprendre ce qui anime les gens qui s’y intéressent.

Ce qui se passe dans leur tête.

Ce qu’ils veulent vraiment, et pourquoi.

 

3/ Créer du contenu sur-mesure qui te permet de te faire connaître de ces gens là.

Et de leur donner envie de suivre tout ce que tu publies.

 

4/ Leur donner envie de rejoindre ta liste, pour que tu puisses les re contacter quand tu veux, en apprendre encore plus sur eux, et les orienter vers ce que tu vends pour les aider.

 

5/ Avoir quelque chose à vendre pour résoudre leurs problèmes ou leur permettre d’assouvir leurs désirs.

 

Ca peut être via des formations, du coaching, des prestations de services…

Ou un mix de plusieurs choses.

 

Ensuite ?

Là tu peux passer à la vitesse supérieure.

 

Faire entrer en jeu des multiplicateurs.

 

A la “Marketing Héroïne”.

Ou à la “Objectif 1000€ par jour vraiment en automatique”.

 

De la pub.

Des abonnements.

Des systèmes plus chiadés pour démultiplier tes résultats.

 

Tout ça, tout ça.

 

Tant que tu comprends bien que le plus important restera toujours de chercher à devenir sans cesse meilleur en persuasion, en copywriting et en vente.

 

La seule différence ?

C’est que tu peux gagner bien plus par vente, et par client, en décidant de cibler les PWM.

 

Et si tu penses que sur ta thématique à toi, il n’y a pas de gens comme ça, qui ont du gros cash ?

Think again.

 

Et relis les quelques lignes plus haut sur notre tendance naturelle à se limiter et à être influencés par nos propres croyances et biais psychologiques…

 

Est-ce que ça te dispense de faire ce qu’il faut pour avoir plus d’audience ?

Pour vendre plus souvent ?

Et à plus de tes inscrits ?

 

Bien sûr que non.

 

Mais tu peux déjà commencer par là.

 

Et pour t’aider sur ça comme sur tout le reste, où que tu en sois et quoique tu vendes aujourd’hui ?

Tu peux aussi commencer par me racketter comme jamais sur toutes mes meilleures formations tant qu’il est encore temps…

Greg

Il faut que je t’avoue quelque chose

Il faut que je t’avoue quelque chose :

Je n’ai jamais appliqué la moindre formation marketing que j’ai suivie.

 

Du moins, telle quelle.

 

En suivant les étapes qui y étaient données.

 

Tu sais :

 

En mode, tu fais ça.

Puis ça.

Puis ça.

 

Pire encore peut-être ?

Je n’ai jamais pris de notes de « lecture ».

 

Pourtant, des formations, j’en ai suivi des tonnes, comme tu peux te douter.

 

(En fait non :

J’en ai suivi PLUS que tu ne peux imaginer…)

 

De la folie totale de te dire ça, alors que je vends aussi des formations ?

Peut-être bien.

 

Est-ce que c’est parce que je suis un surdoué doté d’une intelligence supérieure ?

Nope.

(Ou alors je ne suis pas au courant)

 

Est-ce que je te recommande de faire comme moi ?

Pas forcément.

 

Ça dépend tellement de ton type de personnalité.

Du type d’apprentissage qui te convient le mieux.

Et de si tu sens que tu as besoin de t’aider de « béquilles », en mode plus scolaire, ou pas.

(Rien de mal à ça)

 

Pourquoi t’en parler, alors ?

 

Parce qu’il y a peut-être une leçon derrière qui peut beaucoup t’aider.

Même si j’admets qu’elle va être très contre intuitive pour beaucoup.

 

Ce que je recherche quand je me forme ?

 

Ce n’est pas forcément des techniques.

Et encore moins des listes d’étapes à suivre.

 

Même si oui, ça peut être un gigantesque raccourci.

Et que rien ne vaut l’expérience de ceux qui ont déjà obtenu les résultats que tu recherches, pour gagner des mois si ce n’est des années.

 

Ce que je recherche ?

 

C’est de toujours mieux comprendre les fondamentaux.

Les principes.

Les bases du marketing direct.

Et les mécanismes qui permettent d’influencer le cerveau humain.

 

Ce que je recherche ?

 

C’est de m’approprier le mode de pensée des meilleurs.

Pour ensuite savoir résoudre mes propres « problèmes » comme ils le feraient peut-être aussi.

 

Ce que je recherche ?

 

C’est de l’inspiration.

Des trucs qui ne vont pas forcément m’aider directement.

Mais qui vont m’amener à penser à d’autres choses, qui elles vont tout changer pour moi.

 

C’est toujours comme ça que j’ai mis le doigt sur mes meilleures stratégies marketing.

Que j’ai eu des idées de concepts encore jamais vus ailleurs.

 

Comme c’est toujours de là que me sont venues les actions les plus profitables de toutes celles que j’ai mises en place pour mes clients ou moi-même au fil des années, des projets ou des thématiques.

 

Se former ?

Je le vois comme apprendre une langue étrangère.

 

Ce qui va le plus t’aider ?

Ca ne va jamais être d’apprendre des phrases toutes faites que tu seras content de placer mais auxquelles tu ne sauras pas répondre si tu t’arrêtes à elles.

 

Pile comme apprendre des phrases toutes faites pour aborder une nana dans la rue ou sur Tinder ne va pas t’aider si tu ne sais pas derrière être drôle ou mystérieux.

Et que tu n’y bippes rien aux codes de la séduction.

 

Non, ce qui va le plus t’aider, c’est de d’abord chopper le vocabulaire.

Puis la grammaire.

 

Et de savoir faire tes propres phrases.

 

Puis de pratiquer, encore et encore.

 

C’est pour ça que quand je me suis vraiment mis au marketing, j’écoutais en boucle les formations dans lesquelles j’investissais.

 

Le soir.

Dans mon lit.

 

Je me faisais des petites playlists de 2 ou 3 heures de formations.

Et j’appuyais sur « play » au moment d’aller me pieuter.

 

(Et ça m’a vite tellement passionné que j’allais me coucher de plus en tôt, les soirs où je ne sortais pas)

 

En toute honnêteté ?

Aucune idée de si cette technique est la bonne pour toi spécifiquement.

 

Mais ce dont je suis sûr, c’est qu’elle m’a fait progresser et devenir bon, bien plus vite que je ne l’aurais jamais été autrement.

 

Et qu’il ne m’a fallu que quelques mois pour vraiment maitriser toutes les bases indispensables.

Au point de déjà pouvoir aider pas mal d’entrepreneurs à augmenter leurs ventes, à l’époque.

 

Et que rien que pour ça, ça vaut peut-être le coup que tu la testes à ton tour.

 

Fais donc absolument ce que tu veux de ça.

 

Comme tu fais absolument ce que tu veux de LA grosse promo de l’année sur toutes mes formations que tu peux retrouver sur cette page jusqu’à ce dimanche seulement : http://lifestylers.fr/la-promo-de-2019/

 

Greg

A partir de combien d’inscrits ça devient rentable de mailer ?

Si un marketeux lambda s’amusait à sonder sa liste sur à partir de combien d’inscrits les gens pensent que ça devient vraiment intéressant de mailer, de créer une formation, et de la vendre ?

 

Je suppose que le plus gros des réponses dépasseraient les 500 personnes, grand minimum.

Et que beaucoup seraient bien plus élevées encore.

 

Et si on demandait à ces mêmes loustics à partir de combien d’inscrits ça devient intéressant de mailer CHAQUE JOUR (comble de la folie selon eux, même si un peu près tout le monde se met désormais à suivre mes méthodes) ?

 

Je n’ose même pas imaginer ce qu’ils sortiraient.

 

De la connerie de penser qu’il faut tant de monde ?

Grave.

 

Et je vais te le prouver.

 

Enfin, non, c’est plutôt Jessica qui va te le prouver :

(Et ses résultats sont tout sauf un cas isolé…)

 

« Hello Greg,

 

J’aime beaucoup ce format dans lequel il n’y a pas de blabla inutile mais que de vraies pépites !

 

Merci beaucoup.

J’en redemande !

 

(Note : elle parle des épisodes de Breakthrough désormais inclus chaque semaine pour les membres de la Marketing Master School)

 

J’en suis encore au début, mais grâce aux stratégies que je met en place, notamment en suivant tes conseils, j’arrive à me créer une petite audience très qualifiée.

 

Pour preuve, il y a quelques jours j’ai vendu pour 1’400.- (2×700.-) à l’occasion de mon premier lancement alors que ma liste était constituée de moins de 20 personnes.

 

Je viens donc de rentabiliser mon investissement en formations depuis le mois d’avril en lançant la mienne.

 

Je sais que ce chiffre peut sembler ridicule mais j’ai réussi à convaincre des gens d’acheter chez-moi juste en leur envoyant quelques mails et c’est génial !

 

Bises,

Jessica »

 

Les bises ?

Je les accepte.

 

Comme tu devrais accepter la leçon que nous donne la louloute, si tu veux mon avis.

 

Parce que tu ne sais jamais qui se trouve vraiment sur ta liste.

Même si elle n’est encore peuplée que de 12 ou 20 pélos.

 

Et si en plus tu suis les bonnes méthodes pour bien cibler tes clients idéaux et te constituer une liste qualifiée comme il faut ?

 

Tout peut aller vite.

Très vite.

 

Quelle que soit la taille de ta liste aujourd’hui.

 

Mais ça, ça ne se fait pas tout seul.

 

Ma part du contrat ?

C’est de te montrer tout ce que j’ai découvert de meilleur au fil des années, des projets, des thématiques, des offres que j’ai créées et des lancements ou promos que j’ai gérés pour eux comme pour moi ou encore des (milliers et milliers) de mails rédigés pour pitcher le tout.

 

Pour t’amener le plus vite possible le plus haut possible.

 

Que tu le signes ou non, ce contrat ?

Ta part pour le remplir ?

Elle t’appartient.

 

Je suis pas ta mère.

Et si je voulais torcher des fions et changer des couches, je ferais des gosses.

 

Donc oui, tu vas trouver derrière ce lien une promo comme je n’en fait quasiment jamais sur mes formations.

(La dernière énorme braderie du genre a eu lieu il y a plus d’un an)

 

Mais sache que je ne fais pas dans le babysitting.

Parce que ça ne sera pas t’aider, contrairement à ce que tu pourrais croire.

 

Greg

This is Mark & Ting

Il y a une remarque que je pourrais faire à tous ceux qui vendent leurs compétences d’une manière ou d’une autre sur le oueb.

 

A l’aveugle total.

Sans même chercher à savoir ce qu’ils font ou à qui ils s’adressent, donc.

 

Et pourtant je sais que je taperais juste 99% du temps…

 

Extra-lucide, le loustic ?

Nope.

 

Ce diagnostic, en fait, il est très facile à faire.

 

Parce qu’on est tous naturellement enclins à s’auto limiter là-dessus.

 

De quoi je te groove ?

 

Que tu n’es pas assez cher.

Mais alors, vraiment, vraiment pas.

 

Franchement :

 

Tu croies vraiment que cette compétence que tu as mise des années à acquérir et qui peut tant aider les autres vaut juste les 59 balles de ta dernière formation ?

 

Que cette méthode qui n’a certes rien de révolutionnaire que tu as créée, mais qui peut donner des résultats plus rapidement ou de façon moins chiante aux gens, ne vaut pas plus que les tarifs que pratiquent tous ceux qui se lancent après avoir lu en diagonale les 3 mêmes bouquins que tout le monde sur ta thématique ?

 

Est-ce que la transformation que tu peux donner à tes Padawans en une seule heure de coaching ne vaut pas plus que les quelques dizaines d’euros que tu es même mal à l’aise à leur demander ?

 

Et ce diagnostic là, c’est pile le même si toi tu factures pourtant 4 ou 10 fois ces tarifs là :

 

tu n’es probablement toujours pas assez cher.

 

Je sais, je sais :

Possible que tu te dises que toi, tu n’es pas encore au niveau où tu pourrais justifier des tarifs plus élevés.

 

Parce que ça ne fait pas très longtemps que tu t’es lancé.

Que tu n’es pas encensé par ceux dont la parole pèse dans ton secteur d’activité.

Ou que tu n’es tout simplement pas encore très connu.

 

Mais c’est justement là le problème :

 

On est tous enclins à fixer nos tarifs en fonction de ce qu’on pense de nous-mêmes.

(Avec tous les putains de biais et de barrières limitantes qu’on se met tout seul)

 

C’est normal.

C’est humain.

 

On est tous pareils.

 

(C’est l’un des trucs sur lesquels j’ai toujours eu le plus de mal d’ailleurs, pour tout te dire :

Oser facturer mes trucs à leur juste valeur.

 

Et croies-moi, à chaque fois que j’ose enfin augmenter mes tarifs, je me les bouffe de pas l’avoir fait plus tôt quand je vois les résultats…)

 

Mais ton client potentiel lui ?

Celui qui a un problème pénible, urgent, douloureux qui lui revient régulièrement dans la caboche ?

Ou celui qui rêve depuis si longtemps d’autre chose ?

 

Tu penses qu’il en a vraiment quelque chose à foutre de depuis quand tu fais ce que tu fais ou de combien de temps ça t’a pris pour arriver à l’aider ?

 

Et si tu proposes ta came au tarif archi bradé qu’il va pouvoir comparer au prix d’une vulgaire commodité, quel message tu lui envoies sur la valeur de ce que tu peux lui apporter ?

 

(On en parlait encore dans ma dernière semaine copywriting :

Même à des tarifs pourtant indécents pour la plupart des gens, je ne suis pas le seul à avoir raté de gros clients potentiels pourtant convaincus, juste parce que…je n’étais pas assez cher)

 

Maintenant que je t’ai dit ça ?

Il y a de bonnes chances que tu te dises « oui, oui, il a raison » au fond de toi.

 

Mais que tu te demandes comment tu pourrais bien faire pour justifier des tarifs bien plus élevés.

 

Des tarifs qui te permettront enfin d’avoir besoin de 2 fois moins de clients.

De 2 fois moins de trafic.

De 2 fois moins de conversions.

De lancer 2 fois moins d’offres.

De créer 2 fois moins de contenus payants.

 

C’est là que 2 weirdos entrent en scène, chérie.

 

Leurs noms ?

Mark.

Et Ting.

 

Je sais :

Suffisamment t’acoquiner avec eux, ce n’est peut-être pas ce que tu as prévu de faire de ta life.

 

Pourtant ?

 

Savoir toucher les clients exacts qui n’attendent que ton offre et qui vont être ravis de te payer 3, 4 voire même 10 fois plus cher que ce que tu factures aujourd’hui ?

 

This is Mark & Ting.

 

Rien que mettre le doigt sur qui ils sont, et où les trouver ?

(Ce qui devrait être la première chose à faire tellement ça peut tout changer pour toi, si tu veux mon avis)

 

This is Mark & Ting.

 

Connaître les boutons émotionnels sur lesquels appuyer pour faire passer les gens à l’action, et à l’achat ?

 

This is Mark & Ting.

 

Te créer un positionnement supérieur aux autres qui te rend bien plus crédible et valide des tarifs bien plus élevés ?

 

This is Mark & Ting

 

Penser une offre qui va être irrésistible pour eux ?

 

This is Mark & Ting.

 

Savoir fixer un tarif, et justifier quelque chose d’hyper cher ?

 

This is Mark & Ting aussi.

 

Le fait est que je pourrais continuer TRES longtemps comme ça.

 

Because tout est this is Mark & Ting.

 

Pour m’amuser à tirer sur une ficelle que même un formarketeur pourrait utiliser :

 

Tu as le choix.

 

Continuer à faire comme tout le monde.

Continuer à facturer le même type de tarifs qu’eux.

Continuer à te brader.

Continuer à faire 2 fois plus pour les mêmes résultats.

 

Ou t’intéresser plus que les autres à ce que nos 2 psychopathes peuvent vraiment te permettre de faire.

 

La première bonne nouvelle ?

C’est que très peu de gens sont prêts à vraiment s’y plonger.

 

La seconde ?

C’est que c’est bien possible que tu te découvres une nouvelle passion.

Si ce n’est une nouvelle addiction.

 

La troisième ?

C’est que c’est bien moins compliqué qu’on ne le croit au premier abord.

(Tout n’est qu’une question de psychologie, finalement)

 

Et la quatrième ?

(Oui, je suis chaud)

 

C’est que tu peux exceptionnellement de chez exceptionnellement (la dernière fois que j’ai fait ça, c’était il y a plus d’un an, et possible que je ne le refasse jamais plus) accéder à LA promo de l’année sur toutes mes formations qui n’ont pas été retirées de la vente.

 

Je sais :

Ca va complètement à l’envers de tout ce que je viens de te dire de faire une telle offre.

 

Mais si ça permet à ne serait-ce que quelques personnes de voir leur activité complètement différemment et de vraiment penser Mark & Ting, ça aura valu le coup de faire une exception à la règle.

 

Je te dis tout sur cette promo de malade sur cette page :

http://lifestylers.fr/la-promo-de-2019/

 

Greg

C’est LA promo de 2019

Pas besoin de préliminaires aujourd’hui baby…

 

Parce que je viens d’ouvrir LA promo de 2019 sur toutes mes formations encore accessibles.

 

(La dernière du genre date d’il y a plus d’un an, et pas sûr que j’en refasse une comme ça un jour vu comment les choses évoluent…)

 

Plutôt qu’un long discours inutile ?

Je te donne tous les détails et te dis comment totalement me racketter sur cette page :

http://lifestylers.fr/la-promo-de-2019/

 

Greg