Ceux qui palpent le plus sur le web ? De vraies coquines !

Ceux qui remplissent largement plus (et plus vite) leur Paypal ou leur Stripe que les autres sur le net ?

De vraies coquines !

 

Et tu veux maîtriser leur art du teasing.

(Rien ne vend autant que de savoir jouer sur la curiosité d’ailleurs…)

 

La bonne nouvelle ?

C’est que tu n’as pas à te saper comme une traînée pour ça.

Pas besoin de faire péter la mini jupe et les talons de 12 centimètres comme les relous des gros lancements.

 

La longueur idéale de ta jupe marketing ?

Plutôt comme celle d’une charmante bourgeoise propre sur elle mais qui se lâche grave au pieu une fois dans le mood.

(Si je peux me permettre le délire…

D’ailleurs, je m’y autorise, tiens)

 

Suffisamment courte pour susciter l’attention.

Mais suffisamment longue pour cacher l’essentiel.

 

Cette comparaison, à la base, elle n’est pas de moi.

(Le coup de la longueur de la jupe j’entends, après j’illustre Greg style…)

 

Mais c’est une des leçons qui a mis le plus de cash dans mes poches et celles de mes clients de toutes celles que j’ai apprises.

 

Parce que vivre du web aujourd’hui (avec toute la concurrence qu’il y a, gourous-après-avoir-lu-3-articles-de-blog inclus…), c’est en premier lieu savoir susciter l’attention.

 

Si tu ne sais pas le faire ?

Tu peux toujours publier encore et encore.

Tu peux toujours investir comme un dingue en publicité.

 

Tes prospects idéaux, ceux qui seraient prêts à acheter chez toi si tu leur montrais la voie, ils ne sauront jamais qui tu es.

 

 

Une fois que tu as su les faire cliquer vers tes contenus et accrocher leur attention ?

Cette attention, tu veux la garder.

Et faire monter le désir.

 

Parce que c’est aussi mathématique que de chercher quelqu’un qui te plaît sur Tinder :

Il y a le feeling et le hasard, bien sûr.

Mais aussi les probabilités que tu mets de ton côté si tu multiplies les rencarts.

 

 

Plus les gens vont jusqu’au bout de tes contenus et voient tes appels à l’action, plus tu t’es donné le temps de les convaincre.

Et plus tu vas avoir de personnes qui vont découvrir tes produits.

 

Dans le lot ?

Des nouveaux clients que tu n’aurais jamais sans ça.

 

C’est pour ça que tu dois savoir ajuster la longueur de ta jupe au centimètre près.

 

Et savoir que dévoiler et que garder pour toi pour non seulement garder l’attention de tes clients idéaux jusqu’à tes boutons d’achat…

… mais aussi comment rendre tes textes faciles comme des anglaises à la sortie du pub.

 

Car il n’y a rien de pire pour tes ventes qu’un contenu qui ne donne pas envie d’être lu.

 

Mes meilleurs conseils pour mettre un peu de coquine en toi et écrire des textes qui se lisent et qui vendent tout seuls ?

Je te les donne dans Rédaction Hypnotique, que tu peux récupérer en (grosse) promo sur cette page jusqu’à demain soir minuit.

En vraie coquine, je ne t’allumerais pas deux fois.

Si tu veux la pécho, tu sais ce qu’il te reste à faire….

 

Greg

 

PS : si tu es plutôt kilt (ce qui me parle moins perso, mais chacun son truc hein), ça marche tout pareil…