Petit coup de blues parce que tu vends moins ces temps-ci ?

Ca arrive même aux meilleurs marketeux :

Parfois, on a une période de vaches maigrichonnes.

 

Pendant quelques jours (ou quelques semaines)…

On a beau continuer à faire ce qu’il faut

(comme publier du bon contenu, communiquer avec sa liste régulièrement ou continuer à faire rentrer de nouveaux leads dans la machine)

il y a pas moyen.

 

On vend moins.

Voire carrément moins.

 

Du coup, on se met à cogiter.

Dur.

 

A flipper un peu aussi.

Parce que quand on est entrepreneur, on a besoin de plus d’argent pour vivre.

Pour assurer nos arrières.

 

Et les revenus qui font forcément le yoyo, c’est parfois dur à gérer.

 

Le meilleur truc à faire dans ces cas là me thinks ?

C’est de lâcher un peu l’affaire.

 

Pas d’abandonner, non.

Mais de prendre un peu de recul.

 

(Genre zapper l’ordi pour quelques heures et aller se lifestyler les omoplates).

 

Et de revenir avec un oeil neuf sur ce qu’on fait.

(Je le répète tout le temps, mais rien ne m’aide autant que les mini-retraites à méditer sur la stratégie…)

 

De revenir avec de nouvelles idées.

Fraîches.

Et qui nous ENTHOUSIASMENT.

 

Parce que, j’en démordrais jamais, c’est toujours le meilleur moyen de réussir.

 

Quand on a le blues du poulet des mauvais jours de vente comme ça, on a tendance à ne plus trop savoir de quoi on va parler dans nos contenus.

A plus trop savoir ce qu’on va sortir comme prochaine offre.

Quelle formation on va créer.

 

Là, je vois 2 choses à faire :

 

1/ Trouver un sujet qui t’excite beaucoup plus que ce que tu as fait récemment.

Et prévoir d’en faire ton prochain produit.

(Faut que ça puisse intéresser ton audience bien sûr, mais souvent, ça fait du bien de sortir un truc qui tranche avec tout ce qu’on fait d’habitude.

Pour nous, pour les gens qui nous suivent, et pour notre compte bancaire)

 

2/ Fouiner dans nos anciens produits pour trouver un bestseller à remettre en avant pour re générer un bon pic de vente comme on les aime.

Qui va nous remettre de bon oilp’.

Et en confiance.

 

La meilleure façon de faire ça, dans les 2 cas ?

(Y compris quand ça va bien et que tu veux continuer à empiler les ventes comme Rocco S. enchainait les…euh…prises de vue ?)

Sortir régulièrement de nouvelles formations.

 

Une par mois, minimum.

Pour que tu puisses rattraper les mauvais lancements en remettant en avant des produits que tu sais qu’ils vendent bien.

 

Je sais, ça peut paraître impossible de produire autant de contenu payant.

 

Pourtant, si tu connais bien ton domaine et ton audience, tu peux toujours trouver des tonnes de (bonnes) idées de formations.

Plus que tu n’auras besoin d’en sortir.

 

Le meilleur ?

Avec les bonnes tactiques (et en se concentrant sur la seule chose importante : comment tu aides les gens à résoudre leurs problèmes), tu peux créer ces formations là en tout juste 2 heures.

 

Je te montre quoi créer, et comment faire ça dans « Formations Faciles ».

Et yes, la coquine est en promo aujourd’hui.

 

Parce que le blues du poulet, j’aime pas ça.

Et que je ne veux pas que tu l’aies.

 

Greg