Pire que le RGPD !

Non, on ne va pas groover aujourd’hui encore sur le RGPD.

(Même si s’attaquer à l’ennemi qu’on a en commun avec notre audience est une excellente stratégie pour faire accrocher son audience à qui on est, à nos idées, et donc, pour vendre).

Non, on va parler de ce qui est pire que ça quand on bosse sur le web :

Les trollls.

Les boulets.

Et les casse-c** en tous genres.

A chaque fois que je voyais sur Facebook des “compères” se plaindre de recevoir des mails à la noix ou qu’ils me parlaient de ce type de retours qu’ils recevaient ?

Je trouvais toujours ça bizarre.

Parce que depuis début 2013 et le lancement de Life Stylers, j’étais complètement épargné.

Je devais recevoir ce type de mails genre 2 fois par an, pas plus.

Ces temps-ci ?

(Et notamment depuis que j’ai fait le lancement d’E-Commerce 3.0 via des partenaires, pour toucher une audience plus large)

J’en reçois bien plus.

Alors, ça reste infime par rapport à la taille de ma liste de recevoir 2 ou 3 mails dans le mois comme ça.

(Sans doute parce quand tu envoies des mails vraiment personnels, avec de la valeur, les gens te respectent plus)

Mais perso, je fais pas ce que je fais pour gratter le max de thunes.

Oui, je gagne extrêmement bien ma vie.

Et oui, je veux aider le maximum de personnes à le faire aussi.

Mais pas à n’importe quel prix.

Mon conseil ?

Les gens qui sont irrespectueux quand ils t’envoient un truc, qui prennent un malin plaisir à te faire ch*** ou à te faire perdre ton temps pour des conneries ?

Tu les vires de ta liste.

Tout simplement.

Et même si ils ont acheté un truc chez toi.

Parce qu’il y a une grosse différence entre répondre à tous tes mails toi-même et à conseiller les gens du mieux que tu peux et devenir leur chien.

Surtout quand ils ne te respectent pas, toi ou ton temps.

Bien sûr, je ne parle pas ici de ne pas accepter les critiques, ou les retours négatifs qu’on peut nous faire.

Je te le disais vendredi :

Je vais rendre plus difficile le fait de suivre mon travail, pour me concentrer uniquement sur les bonnes personnes, comme je l’ai toujours fait.

Et ça commence par là :

Ne pas hésiter à virer nous-même des gens de notre mailing liste.

D’ailleurs, ça m’amuse toujours autant de voir à quel point les gens “protègent” leur mailing liste à tout prix.

Parce que ça leur paraît si difficile de la remplir sans doute.

Mais une mailing liste, il faut bien comprendre qu’elle ne te sert pas à grand chose si tu n’oses pas lui envoyer autant de mails que tu ne le voudrais.

De peur que ça offense des gens ou d’avoir des désinscriptions.

Les désinscriptions ?

C’est normal.

Exactement comme dans la vie.

On n’achète pas dans tous les magasins dans lesquels on rentre.

On n’a pas envie de coucher avec toutes les nouvelles personnes qu’on rencontre.

C’est pour ça qu’il faut toujours chercher à attirer suffisamment de nos clients idéaux pour trouver les bons.

Ceux là ?

Ils restent longtemps.

Achètent encore et encore.

Et tu as plaisir à répondre à leurs emails et à les aider.

Ce que je regarde quand j’envoie des mails ?

Pas mes taux d’ouvertures.

Pas mes taux de clics.

Pas les desinscriptions.

(Ca fait des années que je regarde plus jamais tout ça).

Mais juste les ventes.

Et, ô surprise !?

Plus j’envoie de mails ?

Plus je vends.

C’est aussi simple que ça, quand on a de bonnes offres qui correspondent aux besoin des gens.

Et c’est pour ça que mon système Emailing 3.0 bat tous les records de vente par rapport à tout ce que j’ai pu tester pendant des années.

Reste à avoir suffisamment de nouveaux produits à vendre pour en tirer le potentiel maximal.

Ca tombe bien, parce que tu peux enregistrer des formations en moins de 2 heures, tout compris, sans rien sacrifier à la valeur que tu offres à tes clients.

Comme je le montre dans Formations Faciles, dispo en promo ici jusqu’à demain.

 

Greg