Plutôt me pendre que d’écouter ces gens là

Faut que je te parle d’une choupette que je pratiquais il y a 2 ou 3 ans.

Ou plutôt de ses amis.

 

Des gens biens.

Et certaines soirées étaient marrantes.

Mais la plupart du temps, c’était juste à se pendre.

 

Pourquoi ?

Parce qu’ils ne parlaient QUE de leur taf.

Ça jasait sur leurs collègues (et sur les autres, quand un d’entre eux n’était pas là).

Et sur à quel point le patron était ceci ou cela, etc, etc…

 

Je peux te dire :

C’était comme écouter des ongles crisser sur un tableau.

Je ne sais pas pour toi, mais je préférerais me pendre que d’écouter des gens se plaindre constamment de leur job pourri, de leur réincarnation en diable de patron ou de leurs lèche-boule de collègues.

Surtout quand c’est leur choix de vivre comme ça.

Donc oui, c’était chiant.

 

Mais tu sais quoi ?

C’était aussi extrêmement RENTABLE.

Et j’ai fait beaucoup de ventes grâce à ça.

 

Comment ?

Parce que je prenais des notes mentales.

Je cataloguais leurs plus grosses complaintes.

(En incluant les mots qu’ils utilisaient, très important).

 

Très vite, je me suis mis à les enregistrer avec un dictaphone, parce que je n’arrivais pas à noter assez vite pour suivre leur rythme !

 

Pourquoi faire ça ?

Parce que c’est la France de Monsieur et Madame Tout le Monde.

 

C’est une grosse part de mon marché :

Les gens qui n’en peuvent plus du monde des bureaux.

Qui rêvent secrètement de bosser pour eux.

Et qui veulent s’extirper de la rat race.

 

C’est les gens qu’aider me passionne.

(Même si je préfère les plus avancés qui bippent déjà quelque chose à ce que racontent Mark ou Ting)

 

Et oui, même si mater la messe m’aurait sans doute plus excité que de les écouter, j’ai pu mettre à profit toutes ces précieuses infos dans mes mailings depuis.

Et voir de beaux résultats.

 

Hey, tu DOIS fréquenter ton marché.

L’observer dans son habitat naturel.

Te la jouer cérébral, et jouer aux échecs avec eux de façon plus profonde que tes concurrents ne le font.

 

Si tu ne le fais pas ?

Tu perds pied.

Tes ventes en souffrent.

Et, ton game finit par être over.

 

TOUT est connaissance de ton marché.

Tu ne peux pas te planter si tu le connais mieux que personne.

 

Ce mindset « le marché d’abord » ?

On l’a beaucoup travaillé avec les clients qui sont venus avec moi à Koh Chang en novembre pour une semaine 100% copywriting.

Oui, même si ils m’ont payé 5000€ chacun pour passer la semaine avec eux et que je leur montre mes trucs les plus ninja en persuasion.

Et ça va être encore le cas cette semaine à Mindoro aux Philippines pour ma 2e version de cette semaine VIP-exclusive-Super Jedi tout ça tout ça.

Parce que c’est la base de tout le reste.

 

Et si tu veux te mettre à niveau sur ton marché ?

Tout savoir d’eux ?

Pour que tu saches pile quoi vendre ?

Et exactement comment leur vendre ?

(Jusqu’aux mots exacts à utiliser ?)

 

Mets tes mains sur ma formation Brain Hacking avant demain soir minuit.

Du moins, si tu veux profiter de la promo que je t’offre dessus…

http://lifestylers.fr/brain-hacking/

Greg