Pourquoi je fais toujours autant de coaching après tant d’années

Bretagne, soleil…

Mais complètement explosé à préparer la grosse formation E Commerce qui va sortir d’ici quelques jours, et un lancement avec partenaires par dessus (oui, je me transforme en diable, pour pas mourir idiot)

On me demandait récemment pourquoi je faisais toujours autant de coaching.

Après tant d’années.

Sachant que financièrement, ça va, j’en ai pas besoin.

Et qu’il paraît que vendre son temps est la pire des choses à faire pour gagner un max.

(Ce qui est une belle connerie quand on fait ça bien, mais bref…)

Est-ce que c’est pour le blé donc ?

Pas uniquement, loin de là.

Même si je vais pas te cacher que ça rapporte.

Le truc, c’est que j’adore ça, d’une part.

Rien de plus gratifiant je trouve que d’aider personnellement quelqu’un, et d’en voir les résultats.

De sentir à quel point tu peux changer la vie de quelqu’un.

(Soit dit en passant, quelques places en coaching se sont libérées.

Si tu veux que je te coache personnellement, n’hésite pas à sauter dessus en me contactant si tu as le budget et la motivation pour passer à la vitesse supérieure.

Par contre, on ne commencera que vers la fin du mois, je termine ce lancement d’abord)

Mais le plus important à mes yeux, il n’est même pas là.

Ce que c’est ?

C’est tout ce que ça m’apporte.

Toutes ces problématiques qui me permettent de progresser sans cesse sur ma thématique.

Toutes ces personnes différentes avec leur difficultés propres.

Toutes les façons qu’elles ont de formuler les choses.

Les questions qu’elles me posent.

Etc, etc…

Tout ça ?

Ca fait progresser à vitesse folle.

Et permet d’avoir des idées de contenus et de produits à ne plus savoir qu’à en faire.

De savoir quels mots font réagir les gens.

Quelles émotions les habitent (sur lesquelles on va pouvoir appuyer ensuite pour le reste de notre audience).

Et tout ce qu’un marketeur a besoin de savoir.

Voilà pourquoi je continue même après grosso merdo 200 entrepreneurs coachés ces dernières années.

Et pourquoi je compte pas m’arrêter.

Le meilleur ?

C’est que si tu débutes, il est bien plus facile de trouver assez de clients pour en vivre en les aidant individuellement que de créer une audience suffisante pour vendre assez de formations.

J’avais commencé comme ça, et je ne changerais rien si je devais repartir de zéro aujourd’hui.

Ca, c’est un (petit) pan de la méthode Life Stylers.

Tout le reste ?

Il est ici :

http://lifestylers.fr/la-methode-life-stylers/

Encore en promo.

Mais jusqu’à ce soir seulement.

 

Greg