Pourquoi je ne dis pas combien je palpe

En train de compter mes liasses de billets quand vient cette question de Khaled :

“Bonjour Greg,

Pourquoi tu ne donnes jamais ton CA comme Maxence Rigotiter ?”

 

Euh, LOL.

M’a bien fait marrer cette question là.

 

Rien contre le gars en question hein.

Jamais suivi son contenu.

Il peut être très bon ou une grosse tanche que je n’en saurais rien.

(La vérité, c’est qu’il a une voix qui me fait l’effet d’une craie sur un tableau, donc j’ai jamais regardé plus de 12 secondes de ses vidéos.

Mes excuses mec si tu me lis, ma tronche doit pas revenir à tout le monde non plus et c’est très bien comme ça)

Donc, je ne sais pas comment il communique sur son CA (hormis avec ses titres).

Mais oublions Maxence en particulier.

 

Ce que je n’aime pas ?

C’est la pratique elle-même.

Pas que ça ne soit pas une très bonne chose d’apporter des preuves, bien au contraire.

La preuve sociale, ça vend.

Et les gros chiffres, ça attire l’attention.

Je pourrais me faire 10 fois plus de flouze si je faisais la même chose sur Life Stylers.

Juste en changeant ça.

En mettant des titres bien bourrins.

Et en faisant du show off à mort.

Costard Gucci, voiture de luxe, et toute la panoplie.

Juste que ça me fait gerber.

Mais surtout, 2 choses :

1/ On peut littéralement dire tout ce qu’on veut sur les chiffres qu’on fait.

(Les miens pourraient en rendre jaloux plus d’un, mais mon égo s’en bat les couilles…)

On peut les cheater comme on veut.

Photoshop, c’est pas bien compliqué à utiliser.

Et montrer ces gains en filmant son écran (la grande mode ça, vu que les copies d’écran, plus personne n’y croît), c’est tellement facile à bidouiller aussi que ça me fait fuir en courant…

2/ Ca attire les mauvaises personnes de promettre des gros chiffres.

Genre tout ceux qui pensent qu’ils vont être riches d’ici jeudi juste en appuyant sur un bouton.

Alors, ces gens là, je les laisse passer par là.

Que le tri naturel se fasse.

Pour ne bosser qu’avec des gens avec qui j’ai envie de travailler.

Même si ils ne font que lire mes mails et investir dans mes formations, et que je n’ai jamais à faire à eux.

(Note que j’ai écrit “investir”, et pas “acheter”…)

C’est beaucoup plus dur à faire, mais ce que je veux, c’est que mes contenus PROUVENT aux gens qu’ils peuvent réussir si ils appliquent ce que je partage dans mes formations.

Je veux les convaincre par l’évidence.

Pas par des preuves de ce que je gagne, alors qu’on sait tous très bien que 95% des gens n’arriveront jamais à en faire la moitié, même en 20 ans.

J’ai toujours été OK avec le fait que je gagnais moins en faisant ça.

Du moins, sur le court terme…

En attendant, j’ai fait mes calculs il y a quelques semaines, et j’ai découvert un chiffre qui me fait encore plus plaisir que tous les mails de clients qui obtiennent des résultats que je reçois :

Quasiment 80% des ventes que je fais, c’est des ventes sur des clients qui ont acheté au moins une première fois chez moi.

Je suppose que c’est un chiffre énorme.

En tout cas, moi, ça me conforte sur la qualité de mes formations.

Si elles ne donnaient pas des résultats, 4 personnes sur 5 ne resteraient pas clientes chez moi.

Mais oui, ce que je partage promet rarement la réussite rapide.

Parce que le Mark & le Ting, ça demande quand même du boulot.

Et que ce qui fonctionne le mieux, ce ne sont pas les techniques magiques que les vendeurs de rêve adorent pitcher.

(arriveraient-ils à vendre des principes et des compétences comme le copywriting d’ailleurs, je suis curieux…?)

Si tu fais partie de ceux qui ont déjà compris que c’était ça qui faisait toute la différence, alors tu es le bienvenu sur cette page :

http://lifestylers.fr/marketing-master-school/

Si non, pas grave.

Si t’es pas mélomane, y a des vidéos sympas sur YouTube…

 

Greg