Retraite J-365

Sofia, chez les yaourts.

Retraite J-365.

 

« Retraite J-365 ».

 

L’idée a taquiné l’esprit du marketeur le plus surpeuplé de Francophonie à plusieurs reprises.

 

Lancer un compte à rebours un an avant.

Pour le style.

 

Puis notifier du nombre de jours restant avant le retrait définitif…

non pas de l’offre mais carrément du loustic…

au début de chaque mailing.

 

Jusqu’à définitivement me retirer du game dans un an.

 

Dans mon esthétique post punk néo romantique blindé comme un capitaliste ?

L’idée a de la gueule.

 

Et me plait franchement bien.

 

Mais y a quand même un gros problème avec ça.

 

Le problème ?

C’est pas les fonds.

(J’aurais déjà pu tirer ma révérence il y a un moment si je voulais)

 

Nope.

 

Le problème, c’est le vide.

Et la passion.

 

Je sais pas pour toi.

Mais perso, j’ai beau être passionné par what mille trucs, je vois pas encore ce que je foutrais de toutes mes journées si je ne bossais plus.

 

Je ne suis juste pas encore prêt.

 

Et, yes, je pense que les deux loustics, Mark et son taré de pote, me manqueraient trop.

 

Du coup, plutôt que de continuer à faire ma crise de la quarantaine avant même de la sonner ?

(Je passe en mode 4.0 aujourd’hui)

J’ai cogité ces derniers temps.

 

Pas trop quand même.

 

Mais juste ce qu’il faut pour avoir mieux conscience que ce qui rend le plus heureux dans la vie, c’est pas le pognon.

Ni ne rien faire.

 

Mais trois choses :

 

La liberté de faire tout ce que tu veux.

 

La liberté de savoir que tu peux arrêter à tout moment, sans J- je ne sais combien.

Sur un coup de tête si tu veux.

 

(Ce qui est finalement vachement plus ma façon de fonctionner qu’un compte à rebours)

 

Et, surtout, de faire un truc que tu kiffes tellement que tu n’as jamais l’impression de travailler.

 

Que tu le ferais même pour rien.

 

La morale de l’histoire ?

Pourquoi je te parle de tout ça ?

 

(Au delà du fait que j’ai décidé de continuer Life Stylers encore un peu, tu l’auras compris)

 

C’est que le but ultime, c’est de te créer un business dont tu n’as pas envie de prendre ta retraite.

 

Tu sais, comme la sublime citation :

« Au lieu de vous demander où vous allez passer vos prochaines vacances, demandez-vous comment vous créer une vie dont vous n’avez pas envie de vous échapper ».

 

En ce qui me concerne ?

Ca va impliquer énormément de changements dans mon business model.

 

Sur ce que je fais.

Sur ce que je vends.

Et sur comment je le fais.

 

Des choses que je prépare depuis des mois.

 

Certaines vont être très visibles.

D’autres nettement moins.

 

Et même si te montrer tout ce que je vais changer et tout le système que je vais utiliser désormais n’est pas forcément la meilleure idée du monde niveau stratégie…

(il y a des choses qu’il est bien plus rentable de garder pour soi que d’enseigner, et encore plus quand beaucoup de tes clients bossent sur la même thématique que toi…)

…j’ai décidé de le faire.

 

Dans un truc complètement alien qui sort demain.

 

Je ne peux pas te dire que c’est une formation.

Je ne peux pas te dire non plus que c’est un mastermind.

Vu que je ne serai pas avec toi pour brainstormer sur ton business.

 

C’est plus dans le style « Inside » ou « Dans la tête d’un marketeur pro » donc.

Mais pas étalé sur des semaines et des semaines d’épisodes.

 

Avec un seul vrai objectif :

Que tu comprennes vraiment comment on pense stratégiquement son business model pour en monter les résultats de quelques crans.

 

Comme de 4 chiffres annuels à 5.

De 5 à 6.

Ou de 6 au million.

 

Avec la réflexion stratégique que ça implique.

Les choix forts à faire.

Sur quoi te concentrer.

 

Et presque surtout :

Tout ce que tu dois éliminer.

 

Pour ne plus faire que ce qui rapporte le plus et que ce que tu adores.

 

La retraite avant l’heure, donc…

 

En attendant ?

Tu peux rejoindre la MMS d’ici ce soir si tu veux recevoir le gros code promo spécial membres que je leur envoie demain matin pour ça.

http://lifestylers.fr/marketing-master-school/

 

Ou boire un coup à la santé des 40 piges de ton loustic favori d’ici ce soir 23h59…

 

Greg