Tes clients te prennent le volant, et t’envoient dans le décor

Batangas, en face du volcan Taal, Philippines.

 

Quand vient cette question de Marc :

« Greg, j’ai vu plusieurs « gros noms » du marketing laisser choisir les gens à quelle fréquence ils voulaient recevoir leurs mailings. Tu mailes tous les jours, mais je voulais savoir ce que tu penses de ça ? »

 

Oui, j’ai vu ce genre de choses.

Ca n’a juste aucun sens pour moi.

Mais peut-être qu’ils ont une bonne raison de le faire qui m’échappe.

Et très bien si çà marche pour eux.

 

Moi ?

Je ne laisse pas mes clients piloter mon bolide.

Je garde le volant.


Si tu les laisses le faire à ta place ?

Tu es sûr de finir dans le décor.

 

Et les laisser te dire à quelle fréquence leur envoyer des emails (en prenant en compte ce qu’ils disent, et pas comment ils achètent), à combien leur vendre tes trucs ou quoi que ce soit d’autre sur comment tu dois gérer ton business…

… c’est commettre une erreur marketing classique :

Croire ce que les gens DISENT au lieu de ce qu’ils achètent.

 

Tu veux savoir ce que quelqu’un veut vraiment ?

Regarde ce qu’il achète.

A quel tarif.

Et si il est content de son achat.

 

Pour te donner un exemple :

L’une des meilleures « formations » marketing que je n’ai jamais suivies est le séminaire d’adieu de Gary Bencivenga (sans doute le meilleur copywriter encore vivant au monde).

Y assister coûtait 5000$.

Idem pour accéder aux enregistrements (désormais introuvables) peu de temps après.

 

Si il avait écouté les gens ?

Il aurait vendu ça 50$, au lieu de 5000.

Et les gens l’auraient traitée comme n’importe quelle autre formation en copywriting :

ça aurait fini par prendre la poussière sur une étagère ou au fin fond d’un disque dur, comme tous les autres produits à 50 balles qu’ils achètent.

 

Même chose pour ma Marketing Master School (et notamment sa formation papier).

 

Si j’avais fait un sondage, les gens l’auraient probablement voulu pour 17 euros.

Au format PDF.

Et avec tout un tas de premiums (groupe Facebook privé, etc…)

 

Mais je le propose tel que je le fais pour une raison :

 

Pour que les gens l’utilisent.

Pour qu’ils y associent de la valeur.

Et pour que les membres fassent du cash avec.

 

Le tarif, le formatage, le nombre de pages et tout le reste avec cette formation papier (même la page de vente, qui casse plusieurs « règles » marketing) ont été pensés avec attention pour leur donner ce dont ils ont besoin.

Et pas forcément ce qu’ils veulent.

 

Ceci dit, avant que tu me demandes :

 

Je ne te dis pas de ne pas demander l’avis de tes clients.

De ne pas prendre en compte leur feedback.

Ou de les ignorer.

 

Pas du tout.

Ne les laisse juste pas te dire comment tu dois gérer ton business.

Ne le laisse pas piloter ton bolide.

Sinon, tu VAS finir dans le décor.

 

C’est (aussi) comme ça que tu crées des formations bestsellers.

Qui se vendent comme des petits pains tout juste sortis du four.

Et qui prévendent déjà ta prochaine offre à tes clients, car ils sont ravis de leur premier achat chez toi.

 

Et si tu veux ma connaître ma méthode pour créer des produits comme ça, sans y passer des jours ?

Mets un coup de volant vers cette page : http://lifestylers.fr/machine-a-creer-formations-bestsellers/

Greg