Tu ne serais pas trop cheap pour faire ton million ?

 

Groovons sur le flouze aujourd’hui tiens !

Et sur comment faire ton million de ventes.

 

En un an ou en 5 ans, peu importe.

Ce n’est pas l’important ici.

 

Une grosse erreur que je vois bien trop souvent ?

(et pas que chez ceux qui débutent)

 

C’est que c’est la grande braderie.

Trop cheap.

 

Ok, tu bosses sur une thématique où les gens ne SEMBLENT pas avoir trop de blé.

Tu fais quoi du coup ?

 

Tu vends des trucs qui apportent une grosse valeur et changent la vie des gens juste contre 17 ou 27 euros ?

 

Hmmm…

Tu peux.

(Tu le fais peut-être déjà)

 

Mais laisse-moi te prévenir si besoin est que tu n’es pas rendu.

 

A coups de 17 balles ?

Il te faut faire pas moins de 295 ventes pour encaisser 5000 euros.

(C’est un bon premier objectif je trouve, 5000, quand on veut vivre du web en tant qu’entrepreneur)

 

C’est pas infaisable bien sûr.

Loin de là.

 

Mais avec ce type de modèle, tu t’obliges à sévir sur une grosse thématique.

Qui intéresse BEAUCOUP de gens.

 

Parce que sinon tu ne les trouveras pas tes 295 clients chaque mois.

 

Et, derrière, il faut penser à pouvoir répéter ça.

Mois après mois.

 

Ok, bien sûr, tu ne vends sans doute pas qu’un produit.

(Ca serait du suicide).

Mais quand même.

 

Le cheap, le pas cher, comme ça ?

Ca t’oblige à te battre pour du volume.

 

Sauf que toi, tu n’es pas Amazon.

 

J’ai un projet entier qui tourne sur des produits pas chers.

Mon site sur le jardinage.

 

Mais là, je cible carrément tous les anglophones.

Et le jardinage, ça intéresse un paquet de gens.

C’est l’une des plus grosse thématiques qui soient.

 

Pourtant, même là-dessus, je ne me brade pas.

Mes formations, je les vends 67$.

Pas 17, 27 ou 37.

 

En faisant ça ?

Je cible moins de monde, certes.

 

Mais les gens les plus intéressés.

Et les plus intéressés, ceux qui veulent vraiment atteindre un objectif qui les fait vibrer ou qui veulent résoudre un problème pénible qu’ils ont, ils ne sont pas là à chipoter pour quelques euros.

 

Ils ne sont pas cheap, eux.

Au moins, pas là-dessus.

 

Donc n’hésite pas à réduire ta cible.

Et à augmenter tes tarifs.

 

Ne cherche surtout pas à convaincre tout le monde.

 

Mais uniquement les gens les plus motivés.

Ou désespérés.

 

Si tu fais ça ?

Ca rend ton travail bien plus facile.

 

Parce que tu sais qui tu cherches à convaincre.

Tu sais comment t’adresser à eux.

Sur-mesure.

 

Il est bien plus facile de convaincre quelqu’un dont on sait tout que quelqu’un dont on ne sait pas grand chose.

 

Même si tu n’as jamais rencontré cette personne.

Et que tu ne la rencontreras jamais.

 

 

Ses problèmes ?

Ses désirs ?

Ses frustrations ?

Ce qu’elle a déjà essayé mais qui n’a pas fonctionné ?

 

Et ce qu’elle RESSENT ?

 

Tu sais tout ça d’elle si tu suis cette approche.

 

Ca tombe bien :

Parce que c’est pile ce dont tu as besoin pour créer des offres irrésistibles.

Et pour savoir jusqu’à quels mots exacts utiliser pour leur vendre tes produits.

 

Tu n’as besoin de rien de plus.

 

Pour t’aider là-dessus, et te permettre de vendre plus facilement, tout en augmentant tes tarifs ?

Je te mets en promo jusqu’à demain soir ma formation “La machine à créer des formations bestsellers : le système pour trouver chaque mois des idées de produits qui cartonnent, et les transformer en offres irrésistibles, presque à tous les coups…”

Parce que si tu as un concept solide qui répond sur-mesure à ce que veulent vraiment les gens, tes tarifs ne sont plus un problème.

Et leur vendre devient facile, même si tu n’es pas une star en persuasion…

 

 

Greg