Comment apprendre à convaincre (et vendre)

sans m√™me s’en rendre compte :

La méthode ludique (et déjà lucrative)

(Et comment devenir copywriter professionnel)

 

Tu es bien conscient que pour cartonner sur le web (et vendre un maximum), tu dois savoir convaincre ?

Tu sais bien que TOUT est persuasion et copywriting ?

 

Qu’on parle d’accrocher l’attention des gens qui ne te connaissent pas encore, avec tes titres ?

Qu’il s’agisse de susciter la curiosit√© ?

De leur donner envie de lire ou regarder tes contenus, jusqu’au bout ?

De les convaincre ?

De leur donner envie de cliquer vers tes pages, vidéos de ventes ou tes webinaires ?

Puis, bien s√Ľr, de leur donner envie d’acheter, tout de suite, et pas plus tard ?

 

En bref :

Tu sais que tu dois maitriser le copywriting pour arriver √† ce que les gens fassent ce que tu veux qu’ils fassent…

dans leur intérêt et celui de ton compte bancaire ?

 

Mais toi, te former au copywriting, ça te semble être une montagne ?

 

Avec tous ces principes et toutes ces techniques √† apprendre…

Puis à savoir appliquer correctement ?

 

Tu n’as peut-√™tre pas envie de lire, √©tudier, diss√©quer, annoter les meilleurs ouvrages sur le sujet, comme l’ont fait tous les bons copywriters.

De relire ces bouquins l√† 10, 15, 20, 50 fois…

… jusqu’√† ce que les m√©canismes de persuasion deviennent comme une seconde nature pour toi.

De recopier de longs argumentaires (souvent en anglais), à la main, comme les gens comme moi ont tous fait pour devenir bons.

 

Tu sais pertinemment qu’aucune comp√©tence ne va t’aider √† augmenter plus tes r√©sultats que le copwyriting.

Et qu’en plus, cette comp√©tence l√†, elle va te servir toute ta vie.

 

Quel que soit le projet sur lequel tu bosses.

Quelle que soit ta thématique.

Ou ce que tu vendes (formations, livres, services, coaching, produits physiques, √©v√©nements, etc, etc…).

 

Tu sais bien que si demain, tu d√©cides de partir sur un nouveau projet, √ßa va t’aider.

Ou que tu es s√Ľr de toujours bien gagner ta vie si tu ma√ģtrises cette comp√©tence l√†.

 

Parce qu’elle ne change pas.

Contrairement à TOUS les autres domaines du web, qui, eux, se basent sur les technologies.

 

Les technologies ?

Elles changent sans arrêt.

Mais pas le cerveau humain.

Pas la psychologie de la persuasion.

Pas ce qui fait qu’on a envie de cliquer, qu’on veut en savoir plus, ou qu’on est convaincu que ce produit, c’est pile ce qu’il nous faut.

 

Tu sais bien qu’√™tre bon en copywriting, c’est non seulement le meilleur moyen de vendre sur-demande (y compris dans 20 ans), mais que c’est aussi une vraie assurance vie.

Tu sais bien que tu ne peux jamais te retrouver à poil si tu es bon là-en persuasion.

 

Car même si les formats changent, il y a toujours des choses qui doivent être vendues.

Comme c’√©tait d√©j√† le cas bien avant internet.

Et comme ça sera le cas bien après.

 

Encore mieux ?

Tu sais que tu peux aussi, si tu le souhaites, utiliser le copywriting pour vendre pour les autres.

Que tu peux profiter de leur audience.

De leur expertise.

Des produits ou services qu’ils cr√©ent.

 

Et prendre une jolie part du g√Ęteau en te chargeant de leur faire leur copywriting.

En rédigeant des mailings pour eux.

Leurs pages de vente.

Leurs scripts de vidéo de vente.

Ou de webinaires.

 

A force de me suivre, et de regarder ce qui se passe sur le web ?

Tu sais aussi qu’il y a une p√©nurie √©norme de bons copywriters en Francophonie.

 

Aujourd’hui, on doit √™tre une poign√©e, √† tout casser.

Et, forcément, on est est tous très vite bookés.

 

Très vite ?

On ne peut plus prendre plus de clients.

 

Pourtant, des gens qui se lancent sur le web avec de jolis projets, il y en a chaque jour encore plus.

 

Et dans le lot ?

Beaucoup de personnes qui ont d√©j√† une belle audience, des bons produits, de beaux chiffres d’affaires.

Des gens qui savent déjà ce que du marketing persuasif rapporte.

 

Mais qui n’ont pas forc√©ment le temps (ou les comp√©tences) pour se charger eux-m√™mes de cette partie l√†.

 

Que tu cherches juste √† t’am√©liorer…

√† savoir faire cliquer beaucoup plus de gens sur tes contenus et tes publicit√©s…

donner envie √† beaucoup plus de tes clients id√©aux de rejoindre ta liste…

√† convaincre beaucoup plus d’entre eux d’acheter ce que tu as √† vendre ou de faire appel √† tes services…

 

… ou que tu aies envie de devenir √† ton tour copywriter pro, et de profiter des √©normes besoin qu’il y a l√†-dessus…

(Il y a tellement de demande pour si peu d’offre qu’on arrive tr√®s vite au point o√Ļ on peut dicter nos tarifs et choisir uniquement les clients, projets et produits sur lesquels on a vraiment envie de travailler)

reste avec moi.

 

Parce que j’ai cr√©√© une toute nouvelle (double) formation qui va te montrer exactement comment faire √ßa.

 

Je l’ai cr√©√©e pour que tu puisses progresser chaque jour en persuasion.

En 30 minutes maximum.

Sans m√™me t’en rendre compte.

 

De façon ludique.

Mais déjà rentable.

 

Comment c’est possible ?

 

Tout simplement parce qu’au lieu de te former comme j’ai d√Ľ le faire…

(et ça a été pareil pour tous les bons copywriters)

en √©tudiant du Gary Halbert, du David Ogilvy, du Eugene Scwhartz et compagnie…

… en recopiant leur travail, √† la main, encore et encore, jusqu’√† ce que √ßa rentre…

 

… pour enfin se tester sur tes propres produits, puis sur diff√©rentes th√©matiques…

en r√©digeant des pages de ventes enti√®res, pour voir si √ßa vendait ou pas…

 

… On va proc√©der compl√®tement diff√©remment.

 

Et te former comme si tu jouais à un jeu vidéo.

Et que tu marquais des points √† chaque fois que tu t’am√©liores.

(Sauf que, ces points, ça va être des inscrits et des ventes)

 

Avec les exercices qui ont √† le plus permis aux clients que j’ai coach√© ces derni√®res ann√©es de progresser.

Vite.

Sans m√™me se rendre compte qu’ils √©taient en train de se former.

 

Et en rédigeant juste un simple texte chaque jour.

(Avec l’habitude, √ßa va te prendre 10 √† 20 minutes).

 

Mais pas n’importe quel texte.

 

Parce que ces textes là, tu vas déjà pouvoir les utiliser pour remplir ta mailing liste.

Et pour vendre tes produits et services.

Ou ton offre à abonnement.

 

Et pas grave si aujourd’hui, tu n’as juste qu’une ou deux formations √† vendre.

 

Ce qu’on va faire ?

C’est que plut√īt que de chercher √† tout savoir faire d’un bloc (comme une page de vente √©norme de 10 000 mots), on va s’entrainer tranquillou.

Avec juste un petit texte.

 

Dans ces textes ?

 

Tu vas juste chercher à chaque fois à mieux convaincre.

A mieux argumenter.

A mieux prouver ce que tu avances.

A mieux casser les objections qui emp√™chent le plus gros de ton audience d’acheter.

A mieux illustrer avec des exemples.

A mieux montrer aux gens quels problèmes ils ont, et comment ils peuvent les résoudre.

A mieux appuyer sur la douleur, pour leur donner envie de passer √† l’action tout de suite.

 

Bref, √† mieux convaincre, et √† mieux faire passer les gens √† l’achat.

Tout de suite.

Et pas plus tard.

 

Pour faire ça facilement ?

On ne va pas chercher √† tout faire d’un seul coup, loin de l√†.

(Ca ne sert à rien en plus, dans la plupart des textes de vente, comme tu vas voir)

 

 

On va juste partir d’une simple id√©e ou d’un simple argument √† chaque fois.

Et, √† chaque fois, on va se concentrer sur un seul objectif √† travailler pour t’am√©liorer en copywriting.

 

Pour y parvenir ?

Je vais te montrer sur quels points te concentrer.

Comment t’organiser pour tous les ma√ģtriser, au fur et √† mesure.

Et les meilleures façons de transformer ça en textes irrésistibles.

 

Ensuite ?

Ces textes ?

 

Tu pourras les envoyer par mail à ta liste.

Pour déjà tisser une relation plus forte avec ton audience.

Démontrer ton expertise.

Et vendre.

(Comme je le fais avec mes mails quotidiens).

 

Mais tu vas aussi pouvoir les utiliser pour remplir ta liste.

(Je vais te montrer comment).

 

J’ai con√ßu √ßa comme √ßa pour que tu progresses et devienne le plus vite possible un excellent copywriter…

mais tout en ayant déjà tous les contenus dont tu as besoin pour augmenter les résultats de ton business.

 

Jusqu’√† ce que tu n’aies plus qu’a assembler ces petits textes, et avoir des argumentaires de vente d√©j√† toutes pr√™tes.

 

Et si tu veux aller plus loin, et te lancer comme copywriter professionnel ?

Dans la seconde partie de la formation, je vais te donner tous mes meilleurs conseils pour y parvenir.

 

Avec, notamment :

  • Les crit√®res exacts des clients avec qui tu veux absolument travailler, et de ceux avec qui tu veux m√™me pas perdre ton temps √† discuter
  • Comment te faire conna√ģtre si tu te lances
  • Commet trouver les clients d√©j√† pr√™ts √† te payer cher pour tes services (et qui savent d√©j√† ce que vaut un copywriter pro)
  • Le meilleur syst√®me pour convaincre un maximum de personnes de faire appel √† tes services, m√™me si toi, tu n’es pas encore (re)connu ou que tu n’as pas encore de r√©sultats concrets √† montrer.
  • Comment fixer tes tarifs (et justifier des prix tr√®s √©lev√©s), puis comment les augmenter, au fur et √† mesure…
  • Comment encaisser des commissions sur les ventes que vont faire tes clients, tant qu’ils utilisent tes mailings ou tes argumentaires de vente (c’est le truc qui m’enrichit le plus de tout ce que je fais sur le web : on fait le travail une fois, et on touche des royalties chaque mois, pile comme Jean-Jacques Goldman se gave √† chaque fois que ses morceaux passent √† la radio…)
  • Comment te prot√©ger et quoi mettre dans ton contrat de prestation type pour t’assurer d’√™tre pay√©, pendant des ann√©es et des ann√©es…
  • Et bien plus encore…

 

Cette double formation ?

Elle s’appelle ¬ę¬†Comment apprendre √† convaincre (et vendre) sans m√™me s’en rendre compte : La m√©thode ludique (et d√©j√† lucrative) en 30 minutes par jour maximum + Comment devenir copywriter professionnel¬†¬Ľ

 

Et elle est disponible de suite derrière ce lien.