Profiter de l’explosion de l’E Commerce, sans en faire…

A part si tu vis dans une grotte cachée au fin fonds des montagnes du Kirghiszistan

(auquel cas je te félicite pour ta connexion wifi si tu lis ceci)

tu l’as remarqué :

L’E Commerce est en plein boom.

Ca n’a pas commencé hier.

Et ça ne va pas s’arrêter demain.

 

Le truc ?

C’est que tu peux en profiter.

Sans même avoir à faire de l’E commerce ou à vendre le moindre produit physique.

Je pourrais te faire tout un teasing de fou là-dessus, et te vendre une formation sur comment y parvenir.

Mais désolé Choupie, j’ai pas ça en stock.

Alors je vais te filer le tuyau, gratos.

(Je m’en excuse devant l’éternel, je sais, c’est pas bien…)

Si aujourd’hui…

Tu n’as pas de liste.

Pas de trafic.

Pas de site.

Bref, que t’es à poil…

Mais que tu as une expertise ou une passion

(oui, il faut au moins la b*te et le couteau)

 

Pose-toi ces questions :

Est-ce qu’il n’y a pas quelqu’un sur cette thématique qui vend des produits physiques ?

Et qui a donc une mailing liste ?

Mieux encore :

Une liste de clients ?

De gens qui ont prouvé qu’ils sont prêts à dépenser de l’argent dans un domaine donc ?

Ce quelqu’un ?

Il y a de grandes chances qu’il ne vende que des produits physiques.

Et pas d’information.

Pourtant, ses clients ?

Ils sont comme tout le monde.

Ils ont des problèmes.

Et ils ne savent pas forcément comment s’y prendre pour les résoudre ou atteindre les résultats qu’ils veulent.

Et toi, tu peux les aider, si tu as ces infos là.

Et simplement monter un partenariat avec la personne qui gère son Shopify ou son dropshipping.

Et si tu fais tout le taf (création de formation, pages de vente, emailings) là-dessus, tu peux prendre une grosse part du gâteau.

Genre 80%.

(C’est exactement ce que j’ai recommandé à un Padawan que je coache récemment, et la propriétaire de la boutique E commerce a été ravie d’accepter.

Tu m’étonnes : 20% dans sa poche, sans rien faire !)

 

Du vrai gagnant-gagnant.

Et si tu as déjà des formations à vendre ?

Un site ?

Et tout le tintouin ?

Ca n’empêche rien.

Au contraire.

 

Tu peux tout à fait contacter des E commerçants comme ça.

C’est du très bon marketing d’affiliation.

Et bien mieux que de chercher à faire vendre tes formations par des gens qui en vendent déjà, comme tout le monde cherche à le faire.

Là, on est plus sur de la concurrence.

Mais vraiment sur du complément idéal à ce qu’ils proposent déjà.

Tu vas voir que les gens que tu vas contacter vont tous de suite être bien plus motivés !

(D’ailleurs, tu peux aussi leur proposer d’offrir une de tes formations, juste contre l’inscription à ta mailing liste ;-))

 

“Oui, mais, il faut créer des formations !”

Tsssss !

Tu veux que je fasse tout pour toi aussi ptet ?

Ca prend 2 heures à tout casser de créer une formation que tu peux vendre entre 50 et 200 boules si tu connais ton marché.

Je te montre comment le faire sur cette page.

Tu ne connais pas ce qui se passe dans la tête des gens, ni ce qu’ils veulent ?

Pas de souci non plus.

J’ai ce qu’il faut pour toi sur cette autre page, quelque soit le domaine auquel tu puisses bien penser.

D’ailleurs, E commerce ou pas…

Que tu aies déjà un site ou pas…

Que tu aies une liste ou pas…

…Si tu galères à vendre aujourd’hui c’est par cette formation là que je te recommande de commencer.

Avant tout le reste.

Et je te fous les 2 en promo jusqu’à demain soir minuit, sur leurs pages respectives.

Comme ça tu n’as plus d’excuse ;-)

 

Quoi ?

Tu ne sais pas qui a un site E commerce sur la thématique qui te branche ?

Arrête, tu m’énerves ! :-P

 

Greg

Des gros pics de nouveaux membres payants, sur demande (je te montre tout ce que j’ai fait)

En octobre 2014 ?

Je me décidais à créer mon offre à abonnement, a Marketing Master School.

 

2 mois plus tard ?

Je la lançais.

 

En utilisant la stratégie la plus efficace que je connaisse pour faire s’abonner un maximum de personnes dès le premier jour, avec une “astuce” même pas déguisée pour qu’il restent membres et te paient mois après mois, longtemps…

 

Flash forward presque 3 ans et demi plus tard :

La coquine ?

(qui te donne chaque mois une nouvelle formation audio ou vidéo pour que tu augmentes ton trafic, tes inscrits ou tes ventes, et une formation papier dédiée spéciale copywriting pour que tu progresses un peu plus chaque mois sur la compétence la plus rentable que je connaisse…)

Elle ne s’est jamais bien aussi portée.

 

Bien plus de nouveaux abonnés chaque mois que de personnes qui se désabonnent.

Et donc bien plus de revenus récurrents qui tombent dans ma besace.

(Sans compter qu’il y a toujours plus de “gros” du web qui la suivent, et ça, ça fait toujours plaisir)

 

Mais assez de paluchage sur clavier de ma part…

 

Le truc qui peut vraiment t’aider (que tu aies déjà un abonnement ou que tu comptes en lancer un prochainement) ?

 

C’est de comprendre ça :

Le plus dur, ce n’est pas l’amorçage.

Parce qu’au final, si tu crées bien ton offre, ceux qui te suivent et qui aiment ton travail vont s’abonner dès que tu vas sortir ton offre, si tu fais bien les choses.

Non, le plus dur, c’est de continuer à régulièrement remplir ton abo de nouveaux membres, qui vont rester abonnés longtemps.

 

Au delà de faire un mailing comme celui que je suis en train de faire tout de suite, et qui tease ton audience sur ce qui arrive de nouveau dans ton espace membre (ou par la Poste et par email, dans mon cas…) ?

Tu veux parvenir à régulièrement faire des gros pics de nouveaux abonnés.

Du niveau de ce que tu as obtenu quand tu as lancé ton abonnement au début.

Si ce n’est plus.

Je ne te parle pas de faire rentrer quelques membres de plus chaque mois là.

Non.

Mais d’au moins 2 fois par an, faire rentrer 10, 20 ou 30% d’abonnés de plus que ce tu as déjà.

 

Des opérations comme ça ?

J’en ai fait pas mal pour booster la MMS depuis 3 ans et demi.

 

Et dans la nouvelle formation spéciale persuasion du mois, qui sera postée ce lundi, je te montre toutes celles que j’ai faites depuis 2014.

Ce qui a le mieux fonctionné.

Ce qui a moins bien marché.

Ce que je te recommande de faire absolument.

Des trucs que tu peux tester aussi, et qui marcheront mieux sur certaines thématiques que d’autres (notamment si toi, tu ne vends pas des produits chers).

 

Je te détaille les principes.

Les techniques.

 

Et je te montre les mailings et argumentaires exacts que j’avais utilisés.

De façon à ce que tu puisses faire pareil.

 

Formation 100% dédiée à générer des gros pics de nouveaux abonnés, sur demande, donc.

 

Mais bien sûr, je te détaille aussi la psychologie et les techniques de persuasion utilisées, comme d’hab.

 

Si ça t’intéresse de recevoir la formation ?

Sache qu’il faut que tu sois membre de la MMS dimanche soir au plus tard.

Parce que même si je leur donne un beau billet pour qu’ils se chargent de préparer toutes les enveloppes à ma place et d’aller poster tout ça, mes parents, je vais pas leur demander de se taper la Poste plus d’une fois dans le mois.

Pour t’inscrire, recevoir Emailing 3.0 tout de suite, cette formation la semaine prochaine puis ma nouvelle formation vidéo début mars, clique sur ce lien avant qu’il ne soit trop tard donc.

Pas de flash back là-dessus, sorry…

 

Greg

Ceux qui cartonnent sur le web aujourd’hui ? Ils savent tous faire ça (et non, ce n’est pas de la magie…)

Quelque chose qui m’étonne de moins en moins…

mais que je constate de plus en plus chez tous ceux qui obtiennent de gros résultats sur le oueb ces temps-ci ?

Cet espèce de don apparemment magique qu’ils semblent avoir.

(C’est comme si ils étaient magnétiques…)

 

Leurs clients idéaux sont bombardés d’informations et d’autres contenus où cliquer, dans leur boîte de réception, sur Facebook ou ailleurs ?

Pas de souci pour eux !

Parce qu’ils savent accrocher leur attention avec un simple bout de titre.

 

Mieux :

ils savent faire faire à ceux qui les lisent tout ce qu’ils veulent.

 

Pendant que tous les autres n’en peuvent plus que les gens zappent leurs contenus, parce qu’il y a cette autre vidéo sur YouTube, cet autre statut sur Facebook ou cet autre mail qui chatouille leur curiosité ?

Eux, ils savent réussir ce qui est devenu le plus dur sur internet tellement ça regorge de contenus :

Accrocher l’attention des gens.

Et la garder.

Jusqu’au bout.

 

Tout en faisant monter le désir progressivement, jusqu’à ce qu’il soit douloureux de ne pas savoir ce qui se cache derrière l’une de leurs puces promesses (si ce n’est toutes).

Jusqu’à ce que ça soit très difficile pour eux de NE PAS acheter leur produit.

 

Mais ça, ce n’est presque que le début…

 

Parce que ces nouveaux “magiciens” du web qui ont compris que le nerf de la guerre désormais est surtout de gagner la bataille pour l’attention des gens…

 

Ils parviennent aussi facilement à….

– tisser une relation et engager leur audience de façon bien plus rapide qu’avec des formats où tout ça semble plus facile à faire, comme la vidéo ou l’audio…(sans même qu’on ne les voient ou les entendent, donc…)

– en un simple paragraphe, totalement changer ce dont leurs prospects croyaient avoir besoin

(pour qu’il se rendent compte que ce dont ils ont vraiment besoin, c’est de leur solution…)

– dévoiler leur personnalité de façon à faire fuir en quelques phrases les personnes qui ne seront jamais clients chez eux

…et, surtout, rendre les personnes qui leur ressemblent, avec qui ils ont plaisir à travailler (en 2 mots : leurs clients idéaux) totalement accros à tout ce qu’ils partagent.

 

Mais ce n’est pas tout…

Ils arrivent aussi à complément modifier ce qui se passe dans la tête de leurs prospects !

 

Et à….

– totalement changer ce qu’ils croyaient être les meilleures façons de résoudre leurs problèmes ou d’obtenir ce qu’ils veulent plus que tout

– les motiver comme jamais, et leur montrer qu’eux aussi peuvent réussir (même si jusque là ils étaient persuadés qu’ils en étaient absolument incapables)

– les inciter à acheter tout de suite, et pas plus tard (en général, quelqu’un qui remet ça à « plus tard » finit par ne jamais acheter)

 

Est-ce que ces marketeurs là sont des magiciens ?

Est-ce qu’ils sont plus doués ou intelligents que toi ?

Est-ce qu’ils ont des techniques que tu ne connais pas pour parvenir à faire tout ça ?

Non.

 

Le seul truc, c’est qu’ils ont compris qu’ils devaient totalement changer leur façon de rédiger.

 

Pour susciter la curiosité, pour accrocher l’attention, pour convaincre, pour faire monter le désir et pour rendre douloureux le fait de ne pas acheter nos produits et services ?

Il faut oublier tous les principes de rédaction qu’on a appris à l’école.

Parce qu’on nous a appris à BIEN écrire.

Mais jamais à rédiger pour convaincre. Pour vendre.

Ce que tu veux faire ?

Que tes textes donnent envie d’être lus quand on les ouvre.

Qu’on voit en un clin d’oeil qu’ils sont faciles à lire

(et pas qu’on est envie de se barrer en voyant un gros pâté de texte…).

Les rendre aérés.

Rythmés.

Presque musicaux.

En un mot :

HYPNOTIQUES.

Et c’est exactement ce que je te montre sur cette page, et dans une formation qui s’appelle Rédaction Hypnotique que tu peux récupérer à prix bradé si tu te traines pas…

 

Songe juste à ce que ça changerait pour toi si ne serait-ce que 20% de plus de ton audience lisait n’importe lequel de tes contenus, JUSQU’AU BOUT.

Et donc jusqu’à ton bouton d’achat.

Ne ferais-tu pas bien plus de ventes ?

Je pense que tu connais déjà la réponse…

 

 

Greg

Ce mail ? C’est presque de l’hypnose…

Ce qui suit va te scotcher jusqu’au bout, tu vas voir…

(Et va beaucoup t’aider à augmenter tes résultats, aussi).

 

Ce que je vais faire dans ce mail ?

Te montrer ce que tu dois faire dans n’importe quel texte.

 

Que ce soit un mailing.

Un article.

Un statut (ou une publicité) Facebook.

Ou même une landing page.

 

Tu commences par une promesse.

Sans tout dévoiler.

 

Elle peut même être très vague.

Comme celle de ce mail.

 

Ton but ?

Amener les gens que tu cibles à te lire jusqu’au bout.

 

T’offrir du temps.

Comme si tu avais une bombe à désamorcer.

 

Et que tu trouvais un moyen de la mettre en pause d’une manière ou d’une autre.

Avant que le compte à rebours ne reprenne sa course folle.

 

Et que tout explose.

Ce temps ?

Il te permet de convaincre.

 

Mais pas seulement.

Tu peux l’utiliser aussi pour que ton audience (ou ta future audience) te connaisse mieux.

Pour qu’elle apprenne à te faire confiance.

 

Ce temps ?

C’est tout ce qui nous manque aujourd’hui.

Pas juste nous, non.

Oui, c’est notre ressource la plus précieuse.

(Bien plus que le flouze…)

Mais c’est surtout ce que tu veux obtenir en tout premier lieu des gens à qui tu veux vendre tes produits.

Tu veux qu’ils passent du temps avec toi.

 

Qu’ils te donnent un peu de ce qu’ils ont de plus précieux.

 

Si tu y réfléchis ?

C’est comme pour désamorcer une bombe.

 

Plus tu as de temps, plus tu as de chances d’y arriver.

 

Avec tes prospects ?

C’est pareil.

 

Tu veux t’offrir le temps qu’il faut pour les convaincre.

Sans avoir à les bousculer à coups de promesses racoleuses en mode pistolet sur la tempe.

« Achète ma came tout de suite sinon les terroristes vont gagner… »

 

C’est comme ça que tu te crées une vraie audience qualifiée.

Que tu transformes des inconnus en serial customers.

 

Et que tu désarmes leurs objections.

Une à une.

 

Ce que je suis en train de faire ?

Là ?

Tout de suite ?

C’est te montrer exactement comment faire ça.

 

Avec du teasing.

Des métaphores.

Et une façon de rédiger vraiment spéciale.

 

Rien à voir avec ce qu’on nous apprend à l’école.

Pas une seule phrase de 4 kilomètres de long ici.

 

Jusque là ?

Je n’ai utilisé qu’une seule virgule.

 

Ma phrase la plus longue ?

21 mots.

Mais très courts.

 

A chaque fois que je risquais de perdre ton attention ?

J’ai relancé.

Avec une question.

Hyper courte.

Ce que j’essaie de faire ?

C’est comme de la musique.

Ou comme une série dont tu ne peux décrocher.

 

Parce qu’il y a toujours ce petit quelque chose qui t’accroche.

Et t’empêche de vouloir faire autre chose que connaître la suite.

Là. Tout de suite.

 

J’appelle ça rédiger de façon hypnotique.

Parce que c’est l’objectif.

 

Et que ça te permet d’amener un maximum de gens pile là où tu veux qu’ils aillent :

Jusqu’à ton bouton d’achat.

 

Voici comment apprendre à rédiger comme ça.

(C’est beaucoup plus simple que tu ne le croies. Et pas besoin d’être doué en écriture pour ça.)

Greg

Garantir le succès de tout ton marketing, version Clara Morgane au milieu d’une réunion Tupperware…

Un moyen puissant de pratiquement garantir le succès de ton marketing ?

Ton positionnement.

Ca a l’air un poil chiant au premier abord, yes.

Mais pour l’entrepreneur du web qui comprend ça, c’est presque « game over ».

Il n’y a plus qu’à « dérouler » ensuite pour que son projet cartonne…

Besoin de te le prouver peut-être ?

Ok, laisse-moi commencer par te poser une question.

Si je te dis « moteur de recherche », tu penses à quoi ?

Et si je te dis « soda » ?

Ou « mouchoir » ?

« Réfrigérateur » ?

Un dernier : « Vidéo sur internet » ?

Il y a de fortes chances (ce ne sera pas forcément le cas pour tout le monde mais ça SERA le cas pour presque tout le monde) que les premières choses qui te soient venus à l’esprit soient Google, Coca-Cola, Kleenex, Frigo et You Tube.

Aujourd’hui, plus personne ne dit « fais la recherche sur les moteurs de recherche ». Mais « regarde sur Google ».

Et rares sont ceux qui te diront « tiens, voici un mouchoir en papier » au lieu d’un « Kleenex ». Même si ce qu’ils te tendent est d’une autre marque !

Ce que tout ça signifie, concrètement ?

Que ces sociétés, que leur produit soit le « meilleur » ou non, détiennent le meilleur positionnement de leurs marchés. Elles sont la première chose à laquelle la majorité des gens pensent dans leur domaine. Comme une boîte de céréale placée au niveau de l’oeil dans le rayon d’un supermarché, elles vont générer des ventes (et continuer à le faire jour après jour) même si elles ne sont pas les meilleures céréales, de qualité supérieures ou même juste bonnes. Elles sont visibles AVANT TOUTES leurs concurrentes sur leur marché.

C’est, en résumé, la puissance du positionnement.

Sans lui ?
Tu es pratiquement invisible.

Mais avec le bon positionnement, tu es le roi du pétrole.

Même si ta promotion est moyenne et que tu n’es pas super doué pour vendre.

C’est tout sauf un hasard si c’est la première chose que je travaille (ou affine), de façon systématique, avec tous mes clients que j’aide en coaching et consulting.

Ce n’est pas pour rien si c’est le premier sujet que j’ai traité dans la Marketing Master School.

Réussir son positionnement web, c’est s’assurer de devenir hyper rapidement le numéro 1 de sa thématique. Et sans avoir à se battre, ou presque, pour y parvenir.

C’est se donner toutes les chances de dominer ta thématique, d’entrée de jeu.

C’est aussi éviter de créer du contenu et des produits ou services qui ne s’adresseront pas aux personnes que tu dois cibler en tout premier lieu.

Et c’est encore le meilleur moyen d’éviter de découvrir après des mois de « blogging » que tu as complètement fait fausse route et pris le problème à l’envers.

Pour aider des entrepreneurs du net jour après jour depuis des années, crois-moi, réussis ton positionnement et tu vas t’épargner bien des galères !

C’est le meilleur raccourci que tu puisses prendre.

De façon à avoir des bases solides, et que tout ce que tu vas décider de faire par la suite clique pile poil dans la tête de tes clients idéaux.

Et que tes clients idéaux, ils te trouvent facilement (et aient envie de te suivre de suite), tellement ce que tu vas faire va flasher pile pour eux comme Clara Morgane au milieu d’une réunion Tupperware remplies de grand-mères aux dentiers qui claquent…

Pour t’aider à faire ça, j’avais créer une formation papier de la Marketing Master School où je te donne toutes les manières simples (et rapides) de te positionner de façon à ce que tu sois aussi mémorable sur ta thématique que Google…

… avec 15 méthodes pour devenir remarqué et remarquable à vitesse express sur ta thématique…

Aussi inclus dans cette formation :

  • Comment programmer ton cerveau pour réussir sur le web
  • Connaître et comprendre son audience : comment « profiler » ses visiteurs
  • Comment créer son avatar client
  • Et de nombreux conseils pour booster les résultats de ma méthode d’emailing quotidien…

Cette formation ?

Elle était accessible uniquement pour les abonnés de la MMS à l’époque.

Mais, exceptionnellement, et jusqu’à demain soir minuit, tu peux la récupérer au format PDF de suite.

En cliquant sur ce lien.

 

Greg

Deux stratégies radicales pour devenir un killer dans n’importe quelle domaine

Si tu prends un peu près n’importe quel bouquin de « dev perso pour wanna be rich ou wanna be entrepreneurs », tu trouveras un peu près toujours les mêmes conseils :

(à juste titre)

Pour très bien gagner ta vie, formes-toi dans un domaine.

A fond.

Et surtout :

Spécialise-toi !

Car, comme quelqu’un qui fait trop de « hard teaching » dans ses contenus contrairement à quelqu’un qui sait faire juste ce qu’il faut de « soft teaching » (pour savoir comment faire ça, étudies Emailing 3.0, que tu trouveras offert sur cette page)…

…un généraliste ne gagnera toujours qu’une petite fraction de ce que fera un spécialiste.

(Et si tu te demandes d’ailleurs pourquoi trop enseigner/donner trop de valeur dans tes contenus ne rapporte pas autant que mes méthodes contrariennes, songe simplement à combien est payé un prof : oui, pas des masses.

Parce que de l’info pure, ça ne vaut rien…)

 

Et quand je dis « spécialise-toi », je te recommande de te spécialiser encore plus que ce à quoi tu penses !

Jusqu’à devenir le spécialiste incontournable aux yeux de tous.

Et tant pis si ce que tu fais ne s’adresse pas aux foules.

(Tant mieux devrais-je dire).

Tiens, par exemple :

J’ai commencé Life Stylers en parlant de webmarketing, un peu près comme tout le monde.

Puis, je me suis positionné comme le seul gars qui ne faisait pas que vendre des formations sur comment gagner sa vie sur le web, mais qui faisait aussi ça sur d’autres sites (et thématiques), en coachant, et en me chargeant du marketing de gros clients.

 

Ensuite ?

Je me suis naturellement spécialisé vers le copywriting.

De façon à devenir la référence sur le domaine en France (je sais pas si c’est le cas hein, mais au moins je suis perçu comme ça par la majorité des gens à qui je veux m’adresser…).

Et depuis un bon moment maintenant, j’ai resserré ce que je faisais encore plus, autour de l’emailing.

Ce qui se passe, à chaque fois que tu te concentres sur un domaine encore plus pointu comme ça ?

C’est que ton expertise saute aux yeux des gens.

Qu’ils te voient comme la référence numéro Une dans ton domaine.

D’ailleurs, quand ils pensent à ton domaine, c’est à toi qu’ils pensent en premier.

Et c’est pile l’objectif.

T’imagine même pas comment ça devient facile de convaincre les gens d’acheter ou de faire appel à tes services quand tu as un positionnement aussi pointu que ça…

 

Mais, tu vas peut-être me dire « Ok, mais je fais comment pour devenir un expert dans un domaine ? Ce n’est pas encore mon cas aujourd’hui… ».

Simple :

Tu dévores tout ce que tu trouves sur le sujet.

Tu suis les meilleures formations.

Tu lis.

Et tu commences à appliquer.

Rien que l’équivalent d’une heure par jour, ça suffit à très vite dépasser en compétences à peu près tout le monde sur à peu près n’importe quelle domaine.

Et pas au bout de 5 ans…

J’avais passé une année au RSA à bouffer quasi que des pâtes avant de me lancer.

A défaut de ketchup, j’ai bouffé de la formation.

A bloc.

La moitié de ce que je sais aujourd’hui en marketing ?

Je l’ai appris rien que cette année là.

(L’autre moitié, c’est bien sûr de la pratique et continuer à se former régulièrement)

On est loin des promesses magiques qui te promettent la fortune dans les 30 jours là.

Mais si tu veux vraiment arriver au stade où tu fais des mois indécents, de plus en plus facilement, c’est ptet pas idiot d’y songer.

C’est comme ça que j’ai conçu la Marketing Master School.

Bien que je t’y donne des systèmes tout-en-un pour obtenir des résultats rapides dans ma nouvelle formation audio ou vidéo du mois, ce qui va le plus t’aider à arriver à vendre comme sur demande, à chaque fois que tu envoies un mailing à ta liste, c’est le côté « formation continue » des formations papiers que j’envoie chaque mois.

Lire, prendre des notes et appliquer à tes prochains mailings et argumentaires.

Couple ça à un positionnement et à une spécialisation bétons, et tu ne peux que que finir par atteindre des résultats hors-normes.

Peut-être pas en 2 mois.

Mais bien assez vite pour que ça vaille ton temps.

 

Greg

PS : Si tu as bien compris qu’avoir un positionnement qui va te rendre instantanément plus visible et différent de tous les autres est la meilleure chose à faire pour que tes projets cartonnent sans avoir à te battre comme un dingue pour toucher tes clients idéauxx, regarde ce que je t’ai préparé sur cette page.

C’est exceptionnel, et ça ne va pas durer longtemps…