Plus de 10 millions de ventes te disent ce qu’elles en pensent

Laurent Chenot m’a envoyé un petit message spontané après avoir suivi ma dernière formation, Marketing Héroïne.

 

Laurent ?

On aime ou on n’aime pas.

C’est comme pour tout le monde, myself inclus : la personnalité et le style de marketing polarisent forcément.

 

Mais quoi qu’on en pense, le loulou pèse quand même plus de 10 ans d’expérience sur le oueb et plus de 10 millions de ventes…

 

Et je dois te faire 2 confidences à son sujet :

 

La première ?

 

C’est que je n’ai jamais suivi une de ses formations.

Honte à moi sans doute, mais impossible pour moi de te donner mon avis donc.

 

Même si je doute fort qu’il raconte des conneries, pour avoir eu l’occasion de papoter pas mal Mark et Ting avec lui et de noter la pertinence de ses remarques pendant 2 masterminds privés qu’on a fait avec quelques autres marketeux de niveau 11 et plus.

 

La seconde ?

C’est que c’est peut-être la personne avec qui j’ai le plus plaisir à échanger sur le sujet justement.

 

Parce qu’il a une vraie sensibilité, une vraie compréhension de la nature humaine, et parce qu’il cherche (et teste) sans cesse de nouveaux moyens d’améliorer ses résultats.

Quitte à suivre 10 formations sur un sujet pour trouver quelques détails qui peuvent tout changer ou la meilleure approche pour ce qu’il veut faire…

 

(Oui, tu peux déjà avoir dépassé tous les compteurs et toujours te former.

Grosse leçon ici, même si elle devrait être évidente…)

 

Bref, voici ce qu’il m’a envoyé sur Skype :

 

« Dis-moi Greg, tu aimes bien te faire voler par tes clients ?

 

Parce que ta nouvelle formation est l’une des meilleures que j’ai vu sur le sujet du marketing 4.0 tout en étant largement moins chère.

 

Je pense comme toi que ce modèle est l’une des meilleures opportunités actuellement pour générer des revenus récurrents avec un minimum d’efforts, pour les débutants comme pour les business établis.

 

En un mot, c’est brillant, bravo !

 

Il manque juste un module, la meilleure façon d’adapter ton système a du contenu evergreen, mais je ne doute pas que tu le rajoutes ;-)

 

Merci encore pour partager ces pépites de façon aussi pédagogique et abordable ! »

 

 

Laurent a raison au moins sur un point :

Mes formations ne sont vraiment pas assez chères.

 

Quand au module qui “manque” ?

Tout est dans ma formation Objectif 1000€ par jour (vraiment) en automatique.

Pour le reste ?

Tu peux te faire ton propre avis par toi-même en récupérant “Marketing Héroïne” sur cette page : http://lifestylers.fr/marketing-heroine/.

 

 

Greg

La coquine la plus rentable de toutes les coquines

Heya,

 

Un rapide mail en mode vente même pas déguisée pour te dire que la nouvelle formation papier “Dans la tête d’un Copywriter Pro” incluse dans la Marketing Master School est déjà partie à l’imprimeur.

 

Ce qui t’attend à l’intérieur de la coquine la plus rentable de toutes les coquines ce mois-ci ?

 

– Le type de mailing que presque personne n’utilise (en fait, j’attends toujours de voir quelqu’un d’autre en faire des comme ça) qui peut mettre tout un tas de nouvelles ventes dans tes petites poches et te faire ressortir de la tête et des épaules dans la boite de réception des gens.

 

Le secret de persuasion utilisé par Donald Trump pour rendre tes inscrits obsédés par tes emails, de leur boîte de réception à tes boutons d’achats (et pour que les gens qui te détesteraient normalement se mettent aussi à te suivre de près)

 

– Pourquoi tes publicités Facebook ne te donnent pas les résultats que tu espères (non, ce n’est pas une question de copywriting, de ciblage ou même dû à ce que tu offres…), et que faire pour récupérer des chariots de nouveaux inscrits à moindre coût…(avec une pub rédigée devant toi pour un membre)

 

Comment rendre des produits et services chiants comme un dictionnaire fun et excitants (même pour les gens qui ignoreraient normalement ce type de produits)

 

– Comment vendre de l’information pour laquelle les gens ne sont pas habitués à payer (c’est pour toi si tu t’adresses à des gens qui ne sont pas habitués à payer pour de l’information, pour de l’aide tout court ou qui ne sont juste pas habitués à acheter une méthode pour résoudre leurs problèmes sur le web, mais aussi si aujourd’hui tu as du mal à justifier des tarifs élevés)

 

(je t’ai rédigé un exemple de mailing que tu as juste à adapter à ta thématique à toi et à envoyer pour DEMONTRER à ta liste que non seulement ça fait sens d’acheter ce que tu vends, mais que c’est aussi bien plus valable pour eux que les solutions qu’ils connaissent aujourd’hui…)

 

– Une façon bizarre de rédiger des mailings vieille de plus de 50 ans (oui, inventée bien avant l’email) qui peut attirer l’attention sur les tiens comme une nonne au milieu d’un gang bang

 

– Comment transformer ce qui semble être un gros défaut de ton produit en un avantage qui va donner envie à tes inscrits de cliquer sur ton bouton d’achat

 

– Ce que veulent VRAIMENT les gens, mais qu’ils ne te diront jamais (découvre ça pour ton audience et tu ne peux que vendre plus que tes concurrents qui l’ignorent, même si tout le reste de ton marketing est POURRI et que le leur est du travail d’orfèvre)

 

– Les problèmes pour lesquels les sont prêts à payer (et ceux qui ne provoquent pas l’incendie suffisant pour qu’ils passent à l’action, et à l’achat, même si ils sont pourtant bien conscients que ça les aiderait)

 

Et bien plus encore…

 

 

De toutes les coquines que j’ai sorties, celle-ci est peut-être l’une des plus rentables de toutes.

 

Cette formation (papier, que je te fais expédier chez toi, et que tu reçois aussi au format PDF) ?

Elle n’est (et ne restera) accessible qu’aux membres de la Marketing Master School.

 

Mais tu peux encore t’inscrire ici et accéder aussi de suite à ma formation Emailing 3.0 (c’est cadeau) avant qu’il ne soit trop tard pour la recevoir.

Seul souci ?

C’est que je la fais expédier demain.

 

Il ne te reste donc plus que quelques heures si tu ne veux pas la manquer.

(Je vais envoyer les dernières adresses à faire poster juste après diner)

 

Greg

Les mails de niveau 5 (ils vendent plus que les autres, sans même forcément mentionner ton produit)

L’un des (rares) bouquins de copywriting que je te recommande d’étudier (et quand je dis étudier, c’est étudier…

Voire mieux encore : ETUDIER) ?

 

Breakthrough Advertising”, d’Eugene Schwartz.

 

Et en l’honneur du génie et de son chef d’oeuvre, je veux te parler aujourd’hui de que quelque chose qui peut faire de toi un infiniment meilleur copywriter.

 

Ce que Schwartz appelaient les “titres de la 5ème phase”.

 

(Une tuerie ça !)

 

J’ai remarqué au fil des années que ce type de titres était juste parfait quand on doit envoyer beaucoup de mails (et yes, tu dois envoyer beaucoup de mails).

 

Que tu envoies du frais chaque jour comme moi.

Que tu fasses tourner une séquence automatique.

Et même si tu fais la promo d’offres en affiliation.

 

Un truc qui te permet que tes mails soient constamment ouverts et lus (et bien sûr qu’ils claquent des ventes en veux-tu en voilà)…

 

…Même si tu les fais tourner longtemps ?

…Même si tu as peu de produits à proposer, et que tu vends plus ou moins toujours la même chose jour après jour ?

…Même sans des masses de personnes actives sur ta liste ?

 

C’est d’écrire ce qu’on peut appeler du coup des “mails de la 5e phase”.

 

Ils paraissent différents des mails de tous les autres.

Ils ont un feeling différent des mails de tous les autres.

(Leurs titres comme le texte ressemblent à tous sauf de la vente, et la plupart du temps, tu ne parles même pas de ton produit dedans)

Et oui, ils vendent différemment (c’est-à-dire bien plus) des mails de tous les autres.

 

Et je ne te parle pas que des mailings qui se contentent d’empiler les bénéfices, les promesses, qui sont chiants comme la mort à lire ou qui débutent par un pauvre “Plus que quelques heures !”, entre autres “merveilles” que ton audience ne voit que trop ces temps-ci…

 

Et tu sais quoi ?

Je te montre aussi dans l’édition de septembre de “Dans la tête d’un Copywriter Pro” exactement comment rédiger ce type de mails.

 

Avec aussi un exemple (qui a rapporté un paquet au client pour qui je l’avais rédigé) qui te montre comment les écrire à ton tour, en pratique.

 

Par contre, elle est déjà partie à l’impression.

Et je la fais expédier aux membres dès vendredi.

 

Si tu ne veux pas manquer ça, une seule option : être inscrit ici avant qu’il ne soit trop tard :

http://lifestylers.fr/marketing-master-school/

 

Greg

Fais ça dans tes mailings et tu n’auras plus jamais besoin d’argent

I know, i know…

Il peut te sembler en lisant ce titre que le soleil breton m’ait un peu trop secoué les 757 cheveux qu’il me reste (bien plus selon les manifestants, mais il a bien fallu faire une moyenne avec la police) et que je me sois transformé en vendeur de tapis…

 

Pourtant, le truc dont je vais te parler est une bénédiction.

 

Noël avant l’heure.

Et un paquet de fois dans l’année.

(A chaque fois que tu vas utiliser ce principe de mailing en fait).

 

Parce que c’est peut-être…non… sans doute… non… assurément en fait la façon la plus rentable de faire des mailings.

(Pourtant, il y en a un paquet de méthodes pour faire des mails qui rapportent gros !).

 

Rien que ça, si tu as des produits qui répondent aux besoins réels des gens et que tu sais mettre ces offres en face des bonnes personnes, peut te rapporter l’équivalent de…

 

Pfff…

Je ne saurais même pas calculer en fait.

 

Je peux juste te dire que certains des mails que j’ai rédigés en utilisant ça ont rapporté à eux-seuls à mes clients dont je me charge du marketing plusieurs dizaines de milliers d’euros.

(Et pourtant, ils ne tournent même pas dans des séquences automatiques ! On les ré utilise juste de temps en temps en mode Emailing 3.0)

 

Et que des 180 et quelques mailings de ma séquence automatique sur mon site anglophone sur le jardinage, ceux qui rapportent le plus sont pile les 6 ou 7 qui sont basés sur ce principe précis.

 

Bref…

 

Ce principe ?

Il est régulièrement utilisé par Donald Trump himself.

(Sans doute pas une référence sur de nombreux points, mais on ne peut pas dire que le mec ne sache pas convaincre les foules…)

 

D’ailleurs :

 

Même si tu penses que Trump est la réincarnation du diable, tu serais dingue de ne pas étudier comment il sait se positionner.

Comment il sait établir sa marque.

Et sait faire (et faire faire par les autres contre rien du tout) sa promotion.

 

L’une des (nombreuses) leçons que j’ai glissées dans l’édition de septembre de “Dans la tête d’un Copywriter Pro” te montre comment il fait pour s’adresser aux désirs primaires des gens.

A tel point que même ceux qui le détestaient ont fini par voter pour lui.

 

Impossible que tes inscrits ne soient pas obsédés par tes mailings si tu fais ça.

De leur boite de réception à tes boutons d’achats.

 

C’est l’essence même des mailings qui sont forwardés aux amis et à la famille, qui sont commentés (ou dont les gens se plaignent) sur les réseaux sociaux ou les forums et que les gens conservent (voire impriment) indéfiniment.

Et, bien sûr, qui battent des records de ventes.

 

Non.

Il ne s’agit pas de “contenu” ou de “valeur”.

Ou de quoi que ce soit que tu puisses leur enseigner ou leur prouver.

 

Mais d’un très ancien principe de psychologie de la persuasion auquel on réagit tous, sans pouvoir se raisonner.

 

Pas besoin donc d’être un ninja en copywriting pour faire des mails comme ça une fois que tu connais ce principe.

 

Surtout que, yes :

Je te montre comment appuyer pile où ça fait acheter en utilisant ça.

(C’est comme si tu touchais un nerf à chaque fois)

Avec 6 exemples de mailings rédigés sur 6 thématiques différentes.

 

Mais le temps file.

Et cette fille de joie un peu différente des autres est sur le point de partir à l’imprimeur.

 

Abonne-toi ici pour la recevoir avant qu’il ne soit trop tard :

http://lifestylers.fr/marketing-master-school/

 

Greg

Le premier produit à proposer à tes clients dans ta séquence automatique

Tu le sais, je ne travaille pas avec une séquence automatique.

Du moins, pas sur Life Stylers.

 

Parce que j’ai trop plaisir à te partager mes découvertes ou des conseils pour t’aider et t’inspirer chaque jour de l’année (sauf le week-end, où je me la joue feignasse).

 

Et, surtout, parce que mailer chaque jour en mode infotainment est juste imbattable niveau ventes comme système (en suivant les bons principes, of course).

 

Dans ces cas là ?

Quelqu’un s’inscrit à ma liste, et reçoit juste le même mail que mes chers autres Padawans dès le lendemain.

 

(Le tunnel de vente le plus simple de l’histoire du marketing donc : on s’inscrit, et on reçoit un mail par jour, jusqu’à ce qu’on ait envie d’acheter une première fois ou de se désinscrire. Ce qui est parfait dans les 2 cas !).

 

Ca ?

C’est THE système pour tout arracher quand tu as mal de produits à proposer, et pour atteindre des résultats hors-normes y compris sur les thématiques qui ne passionnent pas la moitié du pays… en vendant chaque jour de l’année, en donnant l’impression de juste envoyer de l’information et des news comme on le ferait à un pote.

(C’est Emailing 3.0, si tu n’as pas encore testé…)

Après, toi, tu as peut-être envie d’automatiser tout ton marketing.

De faire le taf une fois, et d’encaisser jour après jour en ayant juste à gérer tes publicités.

 

(Ou devrais-je dire en les faisant gérer pour toi, si tu suis les mêmes méthodes que j’utilise sur mon site anglophone sur la thématique du jardinage)

 

C’est notamment super efficace sur les thématiques qui intéressent plus de monde, et où l’information n’évolue pas tout le temps.

 

Et là, tu te demandes peut-être quel produit tu dois proposer en premier dans ta séquence ?

(J’en discutais encore avec Nadia, une marketeuse de compet’, la semaine dernière lors de son dernier coaching)

 

La plupart des gourous vont te parler de mettre un produit peu cher.

Un “no brainer” que tu vends quelques euros, histoire de transformer le plus vite possible tes nouveaux inscrits en clients.

 

D’autres gourous vont eux te dire que tu dois proposer au contraire quelque chose de très cher pour assurer ton positionnement, et montrer que tu ne fais dans le cheap.

 

Mon avis ?

C’est qu’on s’en cogne pas mal.

 

Le premier truc que tu dois vendre (et c’est pareil quelle que soit ta thématique)…

…c’est simplement ce que tout ton marché veut.

 

Donc le produit qui correspond pile au problème le plus pénible et urgent qu’ils ont déjà en tête.

Et peu importe le tarif du produit.

 

Les gens ont DEJA un problème qu’ils veulent résoudre.

Ils cherchent DEJA de l’aide.

 

Alors proposes-leur.

Direct.

 

Et parles leur en régulièrement jusqu’à ce qu’il soit douloureux pour eux de ne pas l’acheter.

 

Sur mon projet anglophone ?

Je n’ai pas cherché à faire un petit produit à 17$ qui serait juste un petit bout de ce dont ils ont besoin.

 

Non, ils veulent créer un beau jardin, vite, sans attendre des années, passer des heures à l’entretenir ni y laisser leur PEL.

 

Donc c’est pile ça que je leur propose.

D’entrée.

Et sans reduc’.

 

Ensuite ?

Tu as tout un tas de produits que tu peux proposer en complément dans ta séquence qui vont quand même taper dans leur psychologie et leur donner envie d’acheter plus chez toi.

 

En attendant ?

Toi, tu fais rentrer pas mal de cash dès les premiers jours où ils sont inscrits chez toi.

 

Et tu rembourses tes campagnes de pub sans attendre.

 

Ce qui te permet de ré investir encore plus vite pour démultiplier tes ventes…

 

Je te montre comment faire tout ça dans ma formation “Objectif 1000€ par jour (vraiment) en automatique” que tu peux récupérer sur cette page : http://lifestylers.fr/objectif-1000e-par-jour-vraiment-en-automatique/

 

Greg

Rien qu’éviter de commettre ces pêchés peut rendre ton business presque divinement rentable

Je suis vraiment pas fan des religions.

Mais il y en a quand même une qui me fait poiler.

 

C’est le catholicisme.

 

En gros ?

Tu commets tout plein de pêchés.

Tu trompes ta femme.

Tu bats tes gosses.

Ce que tu veux.

 

Tu vas te confesser.

Et bim, c’est bon mon fils, t’es reparti blanc comme neige pour la semaine…

(C’est énorme quand même quand t’y penses !)

 

Je sais que du coup il y a aucun intérêt à aller se confesser le slip propre.

(Et tu es peut-être pas plus plus croyant que moi en plus)

 

Mais sur le oueb, commettre certains des pêchés capitaux ci-dessous, c’est surtout se priver d’un paquet de clients et de ventes faciles.

 

Et ça coûte cher.

Très cher.

(Et le curé de ta paroisse ne peut rien pour t’absoudre)

 

Quelques uns des pêchés les plus fatals pour ton business ?

 

* Ne pas être unique, et directement reconnaissable

 

(avec une Unique Selling Proposition forte)

 

* Ne pas proposer de produits additionnels à tes clients (ou carrément ne pas en avoir !).

 

Si tu sais vendre à tes clients ne serait-ce qu’un autre de tes produits dans les 45 jours qui suivent leur premier achat, tu doubles la valeur de tes clients.

Tout d’un coup, tu es carrément rentable.

Alors que juste avant, tu es étais probablement perdant (penses à tes dépenses pub, ou au temps que tu mets à créer tes contenus ou signer tes clients…)

 

* Ne pas savoir ce que tes clients veulent VRAIMENT.

 

Ca parait tout bête, mais c’est la clé :

Tu dois découvrir ce dont ils ont le plus besoin ou veulent le plus, et leur vendre pile ça.

Et surtout pas autre chose.

Encore et encore.

 

* Ne pas savoir les éduquer.

 

Non, tes clients ne sont pas des gamins.

Mais si tu ne leur expliques pas clairement, ils ne vont pas forcément comprendre ou apprécier une réduction, un service ou un bénéfice que tu leur proposes,

Et ne vont du coup pas passer à l’action.

 

* Ne pas leur expliquer pourquoi tu fais ça.

 

Quand tu fais une offre, leur demandes d’acheter quelque chose ou vend quelque chose à un prix spécifique ?

Dis-leur toujours pourquoi.

Justifie ce que tu fais, pour leur donner une vraie bonne raison d’acheter de suite et pas plus tard.

 

* Oublier qui est ton client idéal.

 

Tes publicités et tes offres ?

Elles doivent toujours s’adresser clairement d’une manière ou d’une autre à ton client idéal.

Et juste à lui.

Pour qu’il sache que ton truc, c’est pile pour les gens comme lui.

Et pas pour n’importe quel pelos.

 

Evite les accroches et les titres qui sont abstraits ou pas assez spécifiques et tu vas clairement augmenter tes inscriptions, les résultats de tes publicités et tes ventes.

 

* Arrêter trop vite ce qui fonctionne.

 

Prenons l’exemple d’une campagne de pub Facebook par exemple.

Le nombre de fois où je vois des gens se fatiguer d’une de leur campagne longtemps avant que leur marché ne s’en fatigue est juste dingue.

Et hop, on teste autre chose.

Qui peut faire flop.

Alors qu’on avait quelque chose qui performait super bien.

Ne lâche jamais ton meilleur “performer” tant que tu n’as pas trouvé quelque chose qui fonctionne encore mieux.

 

Là ?

Je te parle de pub.

Mais c’est pareil pour ton rythme de publication, de création de produits, ou tout ce que tu veux !

 

 

Rien qu’éviter de commettre ces pêchés peut rendre ton business presque divinement rentable.

 

Encore plus divin ?

 

Suivre les principes qui fonctionnent depuis bien avant internet (et qui fonctionneront encore dans 150 ans).

Et en faire tes règles d’or.

La base de tout ce que tu fais.

 

Ces principes ?

C’est ce qui m’a le plus aidé depuis que je bosse sur Internet.

Quel que soit le projet, le client ou la thématique.

 

Les suivre va te rapporter bien plus de ventes et de cash que n’importe laquelle des dernières techniques qui flashent que te vendent les gourous du oueb comme “The new big thing”.

Et, longtemps, car tu pourras toujours t’en servir.

 

Je t’ai compilé ceux qui m’ont le plus aidé je et te montre comment t’en servir dans “La méthode Life Stylers”.

Ou comment vivre du web en ne se concentrant que sur les PRINCIPES marketing qui fonctionnent depuis bien avant internet (et se permettre de zapper toutes les nouvelles « TECHNIQUES »).

 

Que tu peux récupérer en promotion ici jusqu’à ce soir seulement.

Possible que tu sois déçu en découvrant ce que sont certains de ces principes.

Surtout si tu fais partie de ceux qui cherchent toujours le dernier nouveau truc hyper sexy.

 

Mais si tu veux juste le best of de ce qui fonctionne le mieux selon moi et des résultats que tu vas pouvoir constater dès que tu vas les appliquer dans ton marketing…

 

 

Greg