Créer du contenu pour vos offres à abonnement sans travailler plus ?

Besoin de progresser en copywriting et d’obtenir des ventes, vite ?

Chaque mois, dans une formation papier de 28 pages que je vous envoie chez vous, je partage mes meilleurs conseils, techniques, stratégies pour écrire pour faire cliquer et acheter. Et je vous montre ce que je fais, comment je le fais, pourquoi je le fais comme ça, de façon à ce que vous puissiez faire la même chose chez vous et générer des ventes quasiment sur demande.

En plus chaque mois, vous recevez ma nouvelle formation audio ou vidéo, en avant-première.

Cliquez ici pour voir les détails et récupérer 2 formations offertes tout de suite.

 

Je vous propose de « goûter » à cette formation bien différente de tout ce que vous pouvez trouver sur le web francophone en téléchargeant cette édition :

Avez-vous pensé à la VITESSE de votre contenu ?

Non, je ne parle pas de la fréquence à laquelle publier.

Ni de la longueur idéale de vos articles, podcasts ou vidéos.

 

A ce sujet, c’est selon moi la qualité qui compte.

Dans l’idéal, publier tous les jours est le meilleur moyen de rendre notre audience accro à notre rythme de publication.

Reste encore à avoir des choses pertinentes à dire pour tenir sur la durée (et c’est bien là le souci de ceux qui publient tous les jours au delà des 3 ou 6 premiers mois…) !

 

Mais ce dont je veux vous parler est de…vitesse.

La vitesse à laquelle vous parlez dans vos vidéos.

Ou la vitesse à laquelle vous enchainez les idées dans vos textes.

 

Personne n’en parle, personne n’y pense.

Pourtant, c’est un outil de ciblage et de positionnement hyper important.

 

Vous n’avez jamais remarqué que vous n’arriviez pas à accrocher à certains formateurs parce qu’ils parlaient beaucoup trop lentement ou beaucoup trop vite pour vous ?

 

Pour moi c’est clairement le cas, et toujours dans un sens (je suppose que si vous me suivez, ça sera la même chose pour vous) : je suis incapable d’aller jusqu’au bout d’une vidéo où le rythme est trop lent.

Ca me saoûle, m’endort.

Si en plus on accroche pas mon attention avec une promesse forte ou quelque chose qui pique ma curiosité d’entrée de jeu, c’est mort. Je zappe.

 

Pour d’autres personnes, c’est tout l’inverse.

Si ça parle trop vite, ils ont le tournis.

Si il y trop de boucles ouvertes, d’apartés, de digressions pour expliquer avec un exemple ou pour aller plus loin ou faire un parallèle pour mieux apporter de la valeur par exemple, ils sont perdus.

 

C’est tout bête, mais vous devez être conscient de ça.

 

Certaines personnes ont besoin que la voix soit posée.

Ils ont besoin de temps pour assimiler ce qu’on leur dit.

De pause entre les mots et les phrases.

 

Généralement, ces personnes là sont souvent aussi les plus scolaires.

Elles peuvent avoir absolument besoin d’un support visuel, de slides, qu’on numérote nos idées pour eux pour qu’ils suivent bien et assimilent bien ce qu’on leur apprend.

 

Sans vouloir tomber dans la généralisation abusive, ce type d’approche est mieux adaptée quand on s’adresse aux débutants dans une thématique. Ou à une audience plus large, moins calée sur notre sujet.

 

Plus vos prospects sont passionnés, avancés et, il faut bien l’avouer, vifs d’esprit, plus il faut que vos contenus soient « rapides ».

Qu’ils en aient pour leur temps.

 

Et peu importe si parfois il leur faut prendre des notes ou ré écouter un passage important.

Car c’est ça qu’ils veulent : pas uniquement les bases, mais des « game changers ». Des déclics, des idées, des techniques qui vont tout changer pour eux.

Et parce qu’ils ont souvent besoin de piqûres de rappel pour réussir.

 

C’est la différence entre ce qu’ils veulent et ce dont ils ont besoin.

Attirez les par le ce qu’ils veulent. Toujours.

Et donnez-leur dans le contenu ce dont ils ont besoin pour obtenir ce qu’ils veulent (sinon ils ne cliqueront pas).

 

Sans chercher à aller en profondeur sur ce sujet (et parler par exemple des différents types de mémoires et de formats d’apprentissage) pensez-y juste.

Parce que rien que le rythme  auquel vous parlez ou enchaînez vos idées définit en bonne partie qui va accrocher à vos contenus.

 

Ca serait quand même dommage de ne pas trouver votre audience idéale juste à cause de ça…

 

Besoin de progresser en copywriting ?

Chaque mois, dans une formation papier de 28 pages que je vous envoie chez vous, je partage mes meilleurs conseils, techniques, stratégies pour écrire pour faire cliquer et acheter. Et je vous montre ce que je fais, comment je le fais, pourquoi je le fais comme ça, de façon à ce que vous puissiez faire la même chose chez vous et générer des ventes quasiment sur demande.

En plus chaque mois, vous recevez ma nouvelle formation audio ou vidéo, en avant-première.

Cliquez ici pour voir les détails et récupérer 2 formations offertes tout de suite.

 

Je vous propose de « goûter » à cette formation bien différente de tout ce que vous pouvez trouver sur le web francophone en téléchargeant cette édition :

Comment leur vendre ce qui leur paraît impossible

Envie qu’on étudie ensemble une de vos pages ou vidéos de ventes ?

Une question spécifique sur le copywriting ?

Indiquez juste votre adresse email ci-dessous pour m’indiquer le lien de votre page ou votre question :


 

Besoin de progresser en copywriting ?

Chaque mois, dans une formation papier de 28 pages que je vous envoie chez vous, je partage mes meilleurs conseils, techniques, stratégies pour écrire pour faire cliquer et acheter. Et je vous montre ce que je fais, comment je le fais, pourquoi je le fais comme ça, de façon à ce que vous puissiez faire la même chose chez vous et générer des ventes quasiment sur demande.

En plus chaque mois, vous recevez ma nouvelle formation audio ou vidéo, en avant-première.

Cliquez ici pour voir les détails et récupérer 2 formations offertes tout de suite.