Monter une activité rapidement en mode « test de jolies serbes » (ou de folklore nord-coréen…)

Ca fait un peu plus de 2 semaines que je suis arrivé à Belgrade maintenant (et, yes, je kiffe, si tu veux savoir…)

Le premier truc que tu veux faire quand tu arrives dans une ville où tu connais juste ZERO personne ?

C’est de rencontrer du monde.

Tu peux avoir envie de 20 amis, d’une superbe serbe (ou 2, ou 3…) si t’es un homme de goût comme ton galopin du oueb favori ou de rencontrer des gens qui partagent ta passion pour … la musique folklorique nord coréenne (si t’es…euh…bizarre).

Sauf que dans les faits, c’est pas forcément comme ça que ça va se passer, sauf coup de bol.

Pour te faire 20 potes ?

Tu vas bien devoir commencer par t’en faire un premier.

Pour rencontrer cette charmante créature ?

Tu vas peut-être avoir quelques ratés avant de…hmmm…convertir.

Pour les passionnés de zic expérimentalo-dictatoriale ?

Va falloir traîner là où trainent ces gens là

(Bon, oublie peut-être cette exemple…)

Le rapport avec le fait de monter une activité lucrative sur interoueb tu vas me demander ?

C’est que sur le net, c’est exactement pareil.

Le meilleur moyen de réussir, c’est d’y aller étape par étape.

Comme tu ne veux pas devenir pote avec toute la ville où tu débarques.

Mais commencer par rencontrer des gens cool.

Ceux qui ont le plus de points communs avec toi.

Et avec qui donc tu as de bonnes chances de bien t’entendre.

Sur le net ?

Tu peux chercher à vouloir construire une grosse audience le plus vite possible.

Et créer suffisamment de produits pour en vendre assez pour en vivre.

Mais ça te prendra forcément plus de temps que si tu vises la qualité.

Comme tu as plus de chances de rencontrer quelqu’un de sympa en allant faire ce qui te passionne, là où trainent les gens qui se passionnent pour la même chose que toi passent du temps….

tu vas beaucoup plus facilement monter ton activité en te concentrant à juste convaincre quelques clients.

Et pas toutes les personnes qui s’intéressent à ton domaine.

(Ca, tu pourras le faire après).

Le truc pour ça ?

C’est de savoir quels sont exactement tes clients idéaux.

Ceux qui ont déjà conscience de la valeur de ce que tu peux leur apporter (même si ils n’ont encore jamais entendu parler de toi).

Ceux qui ont déjà un niveau où ils savent tout de suite que faire appel à toi, ça va vraiment être rentable pour eux.

Ceux qui ont déjà le plus besoin de ton expertise, et le cash pour te payer.

Ensuite ?

Reste à créer tes offres sur mesure pour ces gens là, en te focalisant sur là où tu es le meilleur.

Pour que ça soit facile pour toi de leur apporter des gros résultats.

Puis de t’adresser à ces gens là pile où ils passent du temps.

(Ce qui est le plus facile de nos jours sur le web…).

Je te montre en détails comment faire tout ça sur cette page :

Monter un business un 5000 euros par mois sans site, publicité ni mailing liste : le système pour convaincre des clients premium chaque semaine

Tu peux récupérer cette formation en promo jusqu’à minuit…

Greg

Ce que je ferais si je devais repartir de zéro aujourd’hui

Tu n’as peut-être pas (ou plus) envie de t’embêter avec un site pour monter ton activité et signer des clients hauts de gamme DEJA prêts à te payer cher pour tes compétences.

Et encore moins avec une mailing liste.

Peut-être aussi que la publicité Facebook pour te faire connaître, ça te paraît compliqué (ou trop cher pour le moment).

Si c’est le cas, ce que je te recommande est de totalement zapper ça.

Parce que rien ne t’y oblige.

Tu n’en as pas forcément besoin.

Tant que tu sais qui sont tes clients idéaux, il te suffit de te trouver là où ils sont sur la toile.

Et de partager avec eux tes idées, tes compétences et tes offres.

Ce qui est top ?

C’est qu’il y a un endroit idéal pour ça.

Ton audience s’y trouve déjà, et aime y passer du temps.

(C’est même pile là où elle se rend quand elle a du temps à perdre.

Et donc du temps pour toi, si tu sais susciter sa curiosité et quoi y faire exactement).

Je te disais hier que si je devais recommencer de zéro, je referais exactement la même chose que quand j’ai débuté.

Je me concentrerais à nouveau sur du coaching et de la prestation haut de gamme.

Parce que, si tu connais ton domaine, c’est ce qu’il y a de plus facile pour commencer.

Pas besoin de convaincre les foules que tu es bon dans ton domaine si tu fais ça.

Tu as juste besoin de signer une poignée de clients pour bien vivre.

(Ce qui est quand même beaucoup plus facile et rapide que de chercher à se faire un nom et de vendre un maximum de formations à 100 balles…)

Le truc que je changerais, par contre ?

C’est que je ne publierais plus non stop pour me faire connaître au début.

Je ne ferais pas d’articles invités.

Je ne chercherais même pas à créer un site.

A remplir ma mailing liste.

A faire de la publicité.

A faire des vidéos et à les poster sur YouTube.

Je ne mettrais pas pour autant à s**… chercher à convaincre les influenceurs de ma thématique de bien vouloir m’envoyer du trafic.

Ou aux webinaires.

Nope.

Je ferais beaucoup plus direct (et simple) que ça pour commencer.

Comme je l’explique dans ce système.

Beaucoup de personnes s’y sont mis depuis que j’ai crée cette formation (que tu peux récupérer pour 2 fois rien jusqu’à demain soir).

Et de ce que je sais, peu d’entre elles le regrette.

Greg

C’est exactement comme rencontrer des gens dans un pays où tu ne connais personne…

Belgrade, Beogradska (ce qui veut dire « Rue de Belgrade », je me suis dit que ça allait être plus simple d’habiter là…)

J’en suis à ma 3e expatriation.

Le (triple) point commun entre les trois ?

A chaque fois je suis parti dans une ville que je ne connaissais que très peu (jamais passé plus de 3 jours là-bas avant de partir y vivre).

Dans un pays dont je ne parlais pas la langue.

Et, surtout, où je connaissais exactement ZERO PEOPLE en arrivant (et, bien sûr, sans job qui m’y attendait, pas drôle sinon).

Tu fais quoi dans ces cas-là pour pas passer tes journées tout seul ?

Et te faire une vie ?

Tu vas là où il y a du monde.

Et tu sors de ta zone de confort (© gourous du dev perso) pour parler aux gens.

En gros, tu te sors les doigts de l’endroit d’où les placer n’est pas exactement glamour (là, c’est © moi par contre…)

En faisant ça ?

Tu vas apprendre à les connaître.

Tu vas voir comment ils (ré) agissent.

Et, dans le lot, tu vas forcément accrocher avec quelques uns.

Après, à toi de leur proposer quelque chose de cool pour les revoir et aller plus loin…

Ca te rappelle quelque chose ?

Normal.

Parce qu’en marketing c’est pile tout pareil.

Si tu débarques sur une thématique où tu connais personne et que tu cherches à vendre, c’est pas en portant un t shirt « I’m cool, comme to speak to me! » que les gens vont venir acheter tes trucs.

Pourtant, à peu près tout le monde fait ça.

(Et, forcément, ça marche pas des masses…)

Une bien meilleure approche ?

Ne jamais rater une occasion de parler aux gens qui s’intéressent à ton domaine.

Sur Skype. Sur Facebook (seule chose recommandée de faire là-dessus hormis gérer tes pubs…). En décrochant ton téléphone.

En organisant n’importe quoi pour passer du temps avec eux.

(Même si c’est gratos.

Super investissement qui te sera rendu au centuple plus tard).

Va même traîner dans les évènements si c’est ton délire

(je trouve pas ça rentable perso car les gens n’y viennent pas pour ça et tu auras moins la chance de mieux connaître ton marché que si tu passes ne serait-ce que 20 minutes avec eux sur Skype).

Au début (c’est-à-dire tant que tu ne vends pas autant que tu le voudrais), c’est le truc numéro un sur lequel te concentrer.

Parce que mieux connaître ton audience que quiconque est le meilleur moyen qui soit d’en faire ce que tu veux.

Pour leur bien.

Et celui de ton compte bancaire.

Tu peux même faire d’une pierre deux coups et en profiter pour signer des clients en coaching.

(Ou pour n’importe quelle prestation que tu peux faire pour eux, ou avec eux).

Ce qui est le meilleur moyen de gagner du gros cash quand tu débutes sur ta thématique.

Parce que ça a beaucoup plus de valeur qu’une formation numérique ou un vulgaire ebook à 27 balles.

Et que ça ne te demande pas d’avoir une audience énorme pour commencer à bien gagner ta vie.

(J’ai commencé sur le oueb exactement comme ça. Et si c’était à refaire, je referais exactement pareil)

Voilà pour mes meilleurs conseils là-dessus.

Après, tu as peut-être envie de gagner du temps et de systématiser tout ça.

Pour glaner toutes les infos dont tu as besoin pour savoir ce que veut exactement acheter ton audience, tout en commençant à la construire.

Tout en commençant à l’aider.

En te positionnant déjà comme la personne à contacter en tout premier.

Afin de signer des clients prêts à te payer cher le plus rapidement possible, même si ils ne te connaissent pas encore aujourd’hui.

Si c’est ton cas, regarde la formation qua j’avais crée il y a quelques temps pour faire exactement ça.

Pas mal de gens sont en train de tout déchirer avec ça ces temps-ci.

Promo exclusive on it jusqu’à mercredi soir midnight.

Greg

Tu ne vas peut-être pas aimer ce mail….

Un des meilleurs moyens d’aider les gens qui nous suivent à réussir ?

Ne pas hésiter à les pousser dans leurs derniers retranchements.

A les secouer de temps à autre.

Je ne vois quasiment personne (oser) faire ça.

Pourtant, quand on y pense, c’est parfois nécessaire.

Après tout, on est là pour aider les gens à résoudre leur problèmes en tout premier lieu.

Pour qu’ils réussissent.

Ce qu’on leur vend ?

Une transformation dans leur vie.

Et souvent, pour changer, pour sortir de sa zone de confort, pour atteindre le niveau supérieur, on a besoin d’un bon coup de pied au derche.

Pense à comment tu ferais avec quelqu’un que tu aimes.

Comme ton meilleur pote.

Tu lui donnes de bons conseils, régulièrement.

Tu es toujours là pour l’écouter.

Mais cette personne, elle n’avance pas.

Elle continue de se plaindre que sa situation actuelle ne lui convient pas.

Mais elle ne se sort pas les fingers du uc’.

Qu’est-ce que tu ferais au bout d’un moment dans ces cas là ?

Tu tenterais l’électro choc.

Tu n’hésiterais pas à secouer les puces de ton ami.

Pour qu’il se bouge enfin.

Parce que c’est naturellement ton rôle en tant qu’ami.

Et que passé un certain stade, tu sais qu’il n’y a plus que ça pour t’aider.

Avec notre audience sur le oueb ?

C’est tout pareil.

Il y a des moments où il faut savoir les mettre en face de la vérité.

Leur dire que si ils ne sont pas foutus de faire ceci ou cela, on ne peut rien pour eux.

Tu n’as pas à avoir peur de faire ça.

Oui, des personnes ne vont pas être prêtes à entendre ça.

Ces gens là ?

C’est juste qu’ils ne veulent finalement pas être aidés.

Et que tu ne peux rien faire pour eux tant qu’il n’y aura pas ce « déclic » dans leur tête.

Pour tous les autres qui sont bloqués par contre ?

Les mettre en face de la vérité peut vraiment être salutaire.

Ils ont besoin de ce coup de pied au fion.

Tu veux être celui qui va leur donner.

Non seulement tu vas les aider à enfin aller vers ce qu’ils recherchent si tu fais ça, mais en plus ils te le rendront au centuple à un moment ou un autre.

Et notamment en achetant tes produits ou en faisant appel à tes services.

Je te donne un exemple de « mal traitance volontaire » qu’on peut avoir avec son audience :

Les personnes qui me suivent ?

Elles doivent se former en marketing.

Il y a pas à chercher midi à 14 heures.

Personne ne réussit sur le web sans se former.

Pas de pognon pour ça ?

Think again.

C’est que ce n’est pas suffisamment important pour toi.

Sinon, le blé pour te former, tu le trouves.

Pas besoin de dépenser des milliers d’euros chaque mois, loin de là.

J’ai crée la Marketing Master School (et notamment la formation papier qui va avec) pile parce que je sais, depuis le temps que j’accompagne des entrepreneurs (je dois en être à plus d’une centaine en coaching déjà), que c’est exactement de ça qu’ils ont le plus besoin pour attirer l’attention, convaincre et vendre.

C’est la seule formation que tu peux trouver en français qui t’apprend la compétence numéro une quoi que tu fasses sur le web : la persuasion.

Et j’ai l’énorme arrogance de penser, sur ce coup là, que n’importe qui sur ma liste n’étant pas membre de la MMS est dans l’un des deux cas de figure suivants :

1/ Pas encore prêt à monter son business sur le web, parce qu’il découvre juste le marketing

2/ N’est pas prêt à se donner les moyens de réussir.

Tant pis si ça te déplait ce que je te dis là.

Je suis là pour aider les gens sérieux qui veulent vendre chaque jour encore plus.

Les autres ?

Pas mon problème.

Si tu veux vendre quasiment sur demande, tu peux t’inscrire ici.

Greg

Tu voulez te prendre une fessée Mademoiselle ?

Une question de Tsanta sur que faire dans ses mailings :

« Tu ou vous ?

Pour être honnête avec toi , j’ai un préférence pour le « tu »

Mais , j’ai peur que mes lecteurs les prennent mal.

genre je les respecte pas.

Donc , je voudrais ton humble avis là-dessus. »

Mon humble avis ?

C’est qu’honnêtement c’est beaucoup moins important que ce que les gens peuvent penser.

Il y a des gens qui vouvoient leur audience qui arrivent à avoir un rapport très proche avec leur audience.

Alors que d’autres qui utilisent le tutoiement sonnent aussi faux qu’un politique.

Je pense qu’il faut juste être le plus naturel possible.

That’s it.

Etre soi-même.

Avec ses qualités et ses défauts.

Les gens accrocheront beaucoup plus à quelqu’un d’imparfait mais de parfaitement lui-même qu’à quelqu’un de trop propre sur lui.

Trop lisse.

Trop dans le calcul.

Si t’hésite vraiment, teste le « Tu voulez te prendre une fessée Mademoiselle ? ».

Tu vas te rendre compte que même ça ça passe à l’aise si ça te ressemble.

Si c’est toi.

Pour ce qui est du respect ?

C’est pareil.

Tu peux tutoyer quelqu’un tout en lui vouant beaucoup de respect.

Comme vouvoyer quelqu’un qu’on considère comme une grosse merde.

Mon dernier patron ?

(Bon, ça date, mais quand même)

Je le vouvoyais.

Toi, qui vient peut-être de débarquer sur ma liste ?

Je te tutoie.

Parce qu’on est pareil toi et moi.

Sur au moins suffisamment de choses pour qu’on se tutoie naturellement direct si on se rencontrait un de ces 4.

On veut vivre notre vie à notre sauce.

Sans rendre de comptes à quiconque.

Juste en aidant des gens comme nous.

Si les gens comme toi sortent de l’ENA , tu vas naturellement les vouvoyer (quoique…)

Sinon, prends ce avec quoi tu es le plus à l’aise.

Dans tous les cas, un excellent moyen d’installer un super rapport avec ta liste, si ce n’est pas trop naturel pour toi d’écrire ?

C’est d’écrire en tutoyant.

Et de passer au vous avant de publier.

(Si vraiment tu y tiens)

Teste ça.

Tu vas voir : tu vas naturellement parvenir à avoir une relation beaucoup plus proche avec ton audience.

Ce qui est exactement ce que tu veux pour faire claquer les Nouveaux Deutsches Marks sur ton Paypal.

Les traces que ça va laisser sur ton audience ?

Elles vont s’effacer bien plus vite que celles d’une petite fessée…

Greg

PS : D’ailleurs, si tu as besoin de conseils pour rédiger et pour garder l’attention de ton audience aussi longtemps que nécessaire pour vendre tes produits, regarde cette page.

On fait un lancement de produit ensemble ?

Et si on faisait un lancement de produit, ensemble, toi et moi ?

Le principe ?

Je te montre comment décider de la prochaine formation que tu vas lancer.

(Avec les critères exacts des formations qui se vendent bien plus que la moyenne)

Le sujet que tu veux traiter.

Comment tu veux la présenter à ton audience pour faire un maximum de ventes.

On fait un simple texte en guise d’argumentaire de vente.

(Mais avec tous les ingrédients qu’il faut, et juste ceux là.

En mode minimaliste donc).

Après, on rédige les mailings pour la vendre.

Un pour faire un gros teasing qui va donner envie à ta liste de se jeter dessus quand tu vas lancer ton produit.

Et 3 pour balancer la sauce.

Notre objectif ?

Que cette formation soit celle qui vende le plus de toutes celles que tu as créées jusqu’ici.

(Oui, si c’est ta première, on va pas avoir trop de mal à y arriver…)

Comment on va s’y prendre ?

Simplement en rédigeant une page de vente en mode small talk.

Décontract.

Comme si tu parlais à un de tes potes d’un truc que tu as découvert.

Et que tu lui expliquais pourquoi tu trouves ça aussi cool.

(Ce qui, tu t’en doutes, est loin d’être la pire façon de convaincre…)

On va mettre juste ce qu’il faut d’éléments de persuasion pour qu’il soit presque insoutenable pour les gens qui te suivent de ne pas acheter.

Rien que pour savoir quel est le seul truc qu’on va savamment « cacher ».

Que tu te demandes comment faire pour lancer une formation qui se vend (vraiment) bien facilement ou que ça te saoule de devoir rédiger des longs argumentaires de ventes comme tu dois faire trop souvent, je pense que ça va vraiment t’aider.

Pour qu’on fasse ça toi et moi, j’ai rédigé la nouvelle formation papier de la Marketing Master School comme si on lançait ton produit ensemble.

Je te donne mes instructions, et tu n’as plus qu’à adapter ça à ta thématique à toi.

Et, pour t’aider encore plus, je t’illustre tout ça avec un lancement de produit que j’ai fait.

Tout inclus.

De la recherche de l’idée au dernier mailing de promo envoyé.

Avec pourquoi j’ai tout fait comme ça.

Et pas autrement.

De façon à ce que tu puisses faire pareil.

Seule façon de recevoir cette formation (au format papier chez toi et PDF par mail si ta boite aux lettres est en taule comme mon coiffeur) ?

Etre membre de la School avant que je la fasse expédier, d’ici 2 jours max.

Inscription ici.

Greg

PS : Si tu m’as rejoins il y a peu sur ma liste, la MMS c’est ça chaque mois (tant que tu as envie de continuer) :

Ma nouvelle formation audio ou vidéo en début de mois, pour t’aider à monter ton business de quelques crans, avec ce qui fonctionne le mieux de tout ce que j’ai testé récemment pour moi et pour mes clients.

+ Cette formation papier spécialisée persuasion/copywriting/emailing/rédaction d’argumentaires de vente

(ça me prend des plombes chaque mois de la rédiger, mais je ne compte pas arrêter tellement ça aide à vendre plus d’apprendre le copywriting)

+ 2 formations offertes en bonus pour rejoindre ma crew.

Plus d’infos sur cette page si ça t’intéresse ;-)