Sans doute le plus gros flop de ma carrière

Il y a à peine de plus d’un an maintenant, je fais ce qui est qui sans doute le plus gros flop de ma carrière sur Life Stylers.

 

En relançant E-Commerce 3.0, ma grosse formation de 7 semaines sur le copywriting E-Commerce pour la 3e fois.

(Juste en re programmant les mails que j’avais déjà rédigés et qui avaient cartonnés les 2 premières fois, donc)

 

Sauf que ce coup-ci, les choses ne se passent pas exactement comme prévu…

 

Le résultat ?

Tout juste 15 000€ de ventes.

 

Rien de honteux en soi.

Mais TRES loin des résultats de mes 2 premiers lancements.

 

Ce qui s’est passé ?

 

C’est que l’E-Commerce est sérieusement passé de mode.

(High ticket, tout ça, tout ça…)

 

Que l’énorme majorité de ma liste a déjà été exposée à cette formation.

 

Et l’a donc déjà achetée.

(Ou n’est tout simplement pas intéressée par l’E-Commerce)

 

Aussi ?

Je n’ai pas fait appel à des partenaires cette fois-là.

 

Et, surtout :

Les campagnes de pub Facebook que j’avais confié à un pro ont été complètement niquées par le sucrage en règle de mon compte pub, sans aucune raison, par ce même Facebook, 2 fois d’affilée…

 

…pile quand je voulais amener de la « chair fraîche » potentiellement intéressée par la question juste avant mon re lancement.

 

Pourquoi je te dis tout ça ?

 

Parce que là, on est vraiment sur le scénario du pire.

Et qu’il y a bien peu de chances que tu aies tous les vents contraires un jour comme ça sur un (re) lancement.

 

(N’oublie pas que je te parle ici de copywriting spécial E-Commerce, avec un positionnement et un ton aussi particuliers que ceux que tu connais.

Pas exactement le truc qui excite la Terre entière, donc…)

 

Mais ça te donne une idée de ce qu’il est possible d’obtenir…

…juste en re programmant dans ton auto répondeur une série de mails de lancements que tu as déjà rédigés il y a des mois, voire des années.

 

Pas que je puisse te garantir ce type de résultats, toutefois.

Car ça dépend tellement de toi…

 

 

En tout cas ?

 

Les seules personnes à qui j’ai détaillé toutes mes méthodes de lancement…

(Soit les clients dont je fais tout le Laurel et Hardy, les clients que j’accompagne personnellement et ceux qui ont investi des milliers d’euros pour passer une semaine copywriting avec moi)

…ont systématiquement battu leurs records de vente dès la première fois qu’ils les ont utilisées.

 

Que ce soit pour lancer ou relancer leur propre produit.

Remplir leur offre à abonnement de nouveaux membres.

Trouver des nouveaux clients premium avec une opération spéciale sur une semaine.

 

Ou même vendre un produit affilié.

 

Ce qui fait que ça explose tous les résultats qu’eux comme moi n’ont jamais eus avant ?

 

Ce n’est pas uniquement la qualité des mails.

Ou de l’offre.

 

Mais surtout une manière sournoise de légalement « hacker » les ordinateurs et smartphones des procrastinateurs et d’en transformer une partie en acheteurs de dernière minute…

 

Soit pile les gens qui n’achètent normalement jamais.

 

D’ailleurs ?

 

Ce système est pensé pour aller taper dans la partie cachée des prospects déjà présents sur ta mailing liste qui sont à la fois le groupe d’acheteurs le plus silencieux de ton audience, bien moins enclins à demander des remboursements et aussi les meilleurs acheteurs sur le long terme pour toutes tes autres offres.

 

En plus de faire appel à une astuce psychologique utilisée par l’un des tous plus gros sites E-Commerce du monde qui peut créer une frénésie d’achats pendant les lancements de produits et d’offres affiliées

(Bien utilisée, elle permet d’ancrer un niveau de besoin dans l’esprit de tes inscrits pour des produits dont ils ne voulaient pas forcément…qui va leur rendre très difficile de ne pas acheter avant l’heure limite…)

 

Et ça ?

Ce n’est que 3 des raisons qui font que ce système fonctionne aussi bien.

 

Toutes les autres ?

Je te les détaille dans les bullets de cette page :

http://lifestylers.fr/master-of-tease/

 

 

Mais ne te laisse pas éblouir par les belles promesses et les gros chiffres avant de commander Master Of Tease.

 

Car si tu n’as pas une bonne offre (même si ce n’est pas la tienne) et un minimum de prospects qualifiés sur ta mailing liste (pas besoin qu’elle soit grosse), et si tu n’es pas prêt à suivre mon système A LA LETTRE, il ne te sera d’aucune utilité.

 

Et vu le prix du bouquin malgré la grosse promo pour en fêter le relancement cette semaine, tu ne veux pas balancer ton cash par la fenêtre.

 

 

Mais au contraire lire rapidement les 100 pages et quelques qui te détaille tout le système (oui, il est simple), puis commencer à consulter quelques unes des 500 pages de mails de démo que je t’ai inclus. Pour t’inspirer tes propres offres, tes propres idées de mails, d’angles, d’arguments, de preuves, de façon de présenter tes bénéfices, le retour sur investissement de ton offre, tes appels à l’action…

 

…et tout ce qui te passera par la tête en parcourant ce qui est sans doute le swipe file de mails ayant généré le plus de cash par inscrit jamais partagé dans un même livre.

 

Puis rédiger tes mails de lancement plus vite et plus facilement que jamais jusqu’ici.

 

D’ailleurs ?

 

J’ai notamment inclus une template pour lancer une promo par email sur 4 jours que tu peux facilement adapter à quasiment n’importe quelle offre…

…pour faire des dizaines et des dizaines de ventes, sur demande, avec juste quelques minutes de travail.

 

Et même si je ne peux rien te promettre, je suis quasiment sûr que si tu ne faisais rien d’autre de ce livre que d’utiliser cette template de mails de promo sur 4 jours sur ne serait-ce qu’une petite liste d’inscrits qualifiés…

…Il te serait difficile de NE PAS récupérer au moins l’équivalent de nombreuses fois le tarif de Master of Tease.

 

Mais le mieux ?

C’est que tu regardes le programme complet sur cette page si tu penses profiter des 500,00€ de réduction ces jours-ci :

http://lifestylers.fr/master-of-tease/

 

Parce que le loulou pèse quand même lourd…

 

Greg

Tu es complètement taré !!!

Je m’en rappelle comme si c’était hier :

 

Sa réaction la première fois que je lui ai parlé de tester ça ?

« Tu es complètement taré ! »

 

Sa réaction la première fois vu qu’il a vu les résultats ?

« C’est juste hallucinant ! »

 

Soyons honnête :

Tu te doutes bien que j’entends assez souvent que je suis un peu…spécial.

(Le fait que je sois un chouïa surpeuplé du bocal ne doit pas aider…)

 

Mais la seconde réaction, j’y ai le droit à chaque fois aussi…

 

De quoi je te parle ?

Et de qui ?

 

De la première fois que j’ai parlé à l’un de mes clients dont je faisais tout le Rock et le Roll de tester un système de lancement vraiment particulier…

 

Qui impliquait d’envoyer vraiment beaucoup de mails.

En très peu de temps.

 

Sur une thématique et à une époque où les gens n’étaient vraiment pas habitués à être aussi sollicités.

 

Le truc ?

C’est que mon client avait entendu parler du résultat assez dingue du lancement récent de son plus gros concurrent.

 

Et qu’il voulait vraiment voir si il était possible de faire autant.

Voire mieux.

 

Seul souci ?

Ca faisait vraiment un moment qu’il planchait sur son nouveau gros produit.

Et ne voulait vraiment pas retarder le lancement pour enfin passer à autre chose.

 

Pas le temps donc d’arranger des partenariats comme son concurrent l’avait fait.

Ni de se lancer dans une grosse opération de publicité pour acquérir un maximum de trafic ciblé.

 

Il fallait faire avec ce qu’il avait sous la main.

C’est-à-dire ton loustic qui tape à un seul doigt, et une mailing liste probablement 5 fois plus petite que celle du type dont il voulait atteindre les résultats.

 

Alors on a fait extrêmement simple.

Mais aussi très hardcore.

 

Et « lâché la meute de loups ».

 

Depuis ?

 

Pour rien au monde on est revenu en arrière.

(Même si ce client a depuis pris sa retraite)

 

Pour rien au monde on a lancé une nouvelle offre importante différemment.

 

Et ça été exactement la même chose pour mes autres clients, et chacun de leurs lancements.

 

Que ce soit pour vendre de l’information, des offres affiliées, organiser des lancements avec des partenaires, remplir des évènements, remplir une liste de clients pour de l’accompagnement ou du service, ou encore faire une razzia à de nouveaux membres payants sur des abonnements.

(Les principes sont exactement les mêmes, quoi que tu vendes)

 

Et c’est bien sûr aussi ce que j’utilise pour vendre mes produits les plus importants sur Life Stylers.

Comme tu as pu me voir faire à de nombreuses reprises, même si je sors moins de nouveaux produits depuis l’été dernier.

 

Et je t’en fais justement une nouvelle démo en temps réel cette semaine, pour fêter le re lancement de mon tout premier livre, Master of Tease.

 

Master Of Tease ?

C’est un très gros et très lourd livre qui te détaille comment je m’y prends pour extraire bien plus de cash de n’importe quel lancement que via tout ce que j’ai pu tester d’autre dans ma carrière.

Et comment tu peux faire pareil.

 

Et ça, sans avoir à y passer des jours.

Sans devoir faire appel à des partenaires.

Ni même devoir avoir une grosse mailing liste.

 

(Tu as juste besoin d’inscrits de qualité, même si il sont peu nombreux.

Et de quelque chose à vendre, même si il s’agit d’une offre affiliée)

 

Absolument TOUS les clients à qui j’ai montré ces méthodes ont systématiquement battu leur record de ventes dès la première fois où ils les ont testées.

 

Mais attention :

Bien que simpliste, ce système n’est pas pour les entrepreneurs timides.

 

N’achète donc pas Master Of Tease si tu n’es pas prêt à mailler ta liste (ou celle de ton client) de façon agressive.

Et à suivre le système pile comme je te le présente pour la première fois de A à Z dans ce livre.

 

(Le système est simple.

Mais essayer de le modéliser sans en connaître les ressorts risquerait plus de t’exploser à la figure que d’exploser tes résultats…

Parce que ce qui rend ce type de résultats possible ne tient pas juste dans le fait d’envoyer plus de mails que d’habitude)

 

Et ne le prends pas non plus si tu ne comptes pas l’utiliser.

 

Tu ne ferais que perdre ton blé.

Au lieu de déjà le rentabiliser de multiples fois dès la première fois où tu vas tester mes méthodes.

 

Le programme complet de Master Of Tease, mon système pour penser et rédiger vite des mails de lancement qui permettent de systématiquement EXPLOSER les résultats des business des « grands noms » bien plus reconnus et aux mailing listes pourtant bien plus grosses ?

 

Tous les détails ?

 

La grosse promo valable seulement quelques jours pour fêter son re lancement ?

 

Ils sont derrière ce lien :

http://www.lifestylers.fr/master-of-tease

 

Greg

Un moyen tout bête d’empêcher nombre de losers de te gratter tes formations

Je ne sais pas si ça t’est déjà arrivé aussi :

 

Tu fais la promotion d’un truc.

Genre une formation.

 

Tu reçois un email d’un loulou qui hésite à acheter.

Et qui te demande si tu proposes ou non une garantie « satisfait ou remboursé ».

 

Mon conseil de vieux singe à qui on n’apprend plus à faire de gymnastique faciale, si c’est le cas ?

Tu ne réponds pas.

 

Surtout pas.

 

Tout simplement parce que ce que vient de faire le loulou en question, c’est simplement de t’annoncer ses intentions.

 

Oui, 99% du temps :

Il voudra se faire rembourser.

 

Et ne commets pas l’erreur de croire que ça ne sera pas le cas, et qu’il va changer d’avis…

 

…Parce que ton produit est top.

…Qu’il va vraiment l’aider.

Ou pour je ne sais quoi encore.

 

Ce n’est pas comme ça que ça se passe dans le monde des humains.

 

Si le loustic a cette intention en tête ?

Rien ne le fera changer d’avis.

 

Simplement parce qu’il va de toute façon appréhender ce qu’il va découvrir dans ton produit, en tant toujours en tête son idée de se faire rembourser.

 

C’est exactement la même psychologie qui fait qu’on n’accorde pas autant de valeur à quelque chose qu’on récupère gratos, ou pour vraiment pas assez cher, qu’à quelque chose pour lequel on s’est saigné un minimum.

 

C’est exactement pour ça qu’on va bien plus avoir de résultats si on investit dans quelque chose de plus cher.

 

Le tarif étant douloureux, on s’engage à utiliser l’information.

A la mettre en pratique.

Et, forcément, à obtenir bien plus de résultats.

 

Je le vois sans arrêt rien qu’avec les nouveaux clients que j’accompagne en consulting :

 

Le plus souvent ?

Ce qu’ils doivent faire ?

 

Ils le savent déjà.

 

Mais ils ne passent pas massivement à l’action.

 

Et dès qu’ils me font un virement indécent pour que je les coache ?

Tu ne les arrêtes plus.

 

Il s’y mettent enfin.

A bloc.

 

Avant même notre premier rendez-vous.

 

Je n’ai encore rien fait pour eux, que je leur amène déjà des résultats.

 

Il y a des siècles de sagesse et de psychologie humaine dans ce que je viens de te dire.

 

Et, entre les lignes, une des plus puissantes leçons que tu puisses jamais recevoir sur comment fixer tes tarifs.

Quoi que tu vendes.

 

En parlant de tarifs et de psychologie ?

Ce n’est pas un hasard si j’ai repositionné la Marketing Master School à 197€ par mois il y a un moment déjà maintenant.

 

Est-ce que c’est assez cher pour ceux qui sont plutôt débutants ou qui n’ont pas encore de grosses rentrées avec leur activité, voire pas encore de rentrées du tout ?

J’avoue.

 

Mais c’est justement le but.

 

La vérité ?

C’est que pour moi, ça ne fait pas une très grosse différence.

 

Je fais un peu plus de cash en la proposant à 197 au lieu de 97, oui.

Mais rien d’hallucinant.

 

Pour mes membres, par contre ?

La différence est énorme.

 

Justement à cause de la psychologie dont je viens de te parler.

 

Aussi :

 

Dans la formation papier de décembre 2019 de la MMS que tu peux exceptionnellement récupérer au format PDF jusqu’à 23h59 ce soir  ?

Justement tout ce que j’ai découvert de meilleur au fil des années, des clients, des projets et des thématiques sur comment fixer ses tarifs.

 

Soit probablement ce qui donne le plus de noeuds aux cerveaux aux gens qui bossent sur le web.

Et le sujet le plus difficile à appréhender.

 

Je ne serais pas surpris que tu puisses vendre beaucoup plus, et bien plus cher, une fois que tu auras digéré cette édition et compris les mécanismes (principalement psychologiques) du pricing.

 

Ca a clairement été le cas pour moi.

 

Et si tu penses que le sujet est trop « avancé » pour où tu en es aujourd’hui, comme beaucoup des choses dont je te parle ?

Well, think again…

 

Mais pas trop longtemps.

Parce que je retire ce lien à 23h59 ce soir : http://lifestylers.fr/marketing-master-school-decembre-2019/

 

Greg

Complètement perdu toi aussi quand tu dois fixer tes prix ?

Si il y a bien une chose qui rend les entrepreneurs complètement dingues ?

Et qui peut aussi les tuer d’entrée de jeu en les incitant à tellement se brader qu’ils vont laisser beaucoup d’argent sur la table, en plus d’attirer uniquement les pires clients qui soient ?

 

C’est les histoires de pricing.

 

Savoir à combien fixer le tarif de telle ou telle offre est l’une des questions que je reçois le plus souvent par mail.

 

Et même pour ceux que j’accompagne en coaching, ça semble rester un mystère absolu.

Qui revient les hanter à chaque fois qu’ils sont sur le point de sortir quelque chose de nouveau.

 

Ce qui peut se comprendre.

 

Parce qu’il n’y a pas grand chose de rationnel avec les prix.

 

(Une montre peut être vendue 10€ comme plusieurs millions.

Tout comme le prix d’une formation ou d’un accompagnement peut varier du simple à…vachement beaucoup plus)

 

Et que fixer le tarif de quelque chose implique de prendre en compte tellement de critères que ça devient vite un vrai casse tête.

 

Des critères comme ton expertise.

Tes compétences.

Ton expérience.

Ton offre.

Ta thématique.

Ton positionnement.

Ta marque.

Ton statut.

Tes clients idéaux.

Si tu es un spécialiste sur le sujet.

Comment tu es perçu sur ta thématique.

Si tu es légitime aux yeux de tes prospects sur le sujet de cette offre là.

Ce que ça va faire gagner ou économiser à tes clients.

(Pas qu’en argent : pense aussi en temps, en énergie, en stress, en douleur, etc, etc…)

Le coût de ne pas résoudre le problème.

Le coût des solutions alternatives pour résoudre ce problème là, si il y en a.

Les prix pratiqués sur ta thématique.

Tes objectifs financiers.

 

Et tellement d’autres encore qu’il est juste impossible pour quiconque de vraiment te conseiller sans connaître toutes le spécificités de ce que tu fais et de ton activité.

 

Bien sûr ?

 

Il y a tous un tas de questions que tu peux te poser pour définir des prix qui vont bien fonctionner pour toi.

Des points de repères auxquels te référer si tu es dans le flou total, pour éviter de commettre de grosses erreurs qui te coûteraient un paquet de ventes, et de clients.

(Voire qui te feraient faire un flop absolu, même si ton offre est top pour le reste)

 

Comme il y a des méthodes que tu peux utiliser d’un lancement à l’autre, ou avec le temps, pour arriver à mettre le doigt sur le tarif qui va le mieux fonctionner pour toi et te rapporter le plus.

 

Mais ce que je suis le plus quand je dois pricer n’importe quelle offre, sur n’importe quelle thématique ou pour n’importe quel client ?

C’est complètement autre chose.

 

Avec une question que je me pose systématiquement, qui n’a a priori rien avoir avec le pricing.

 

Et dont l’objectif est finalement plus d’avoir des clients satisfaits qui vont acheter encore et encore chez toi.

Qui vont te recommander aux autres, et devenir des ambassadeurs de ta marque.

Voire qui vont te voir comme la seule et unique option chez qui ils vont jamais songer acheter dans ton domaine.

 

Ce qui est amusant avec ça ?

 

C’est, qu’en plus, quand tu suis cette « règle » un peu particulière, tu commets bien moins d’erreurs sur tes prix.

 

Tellement que ce n’est clairement pas quelque chose que j’aurais intérêt à dévoiler juste ici.

 

Mais j’en parlais en détails (tout comme de toutes les autres méthodes pour savoir comment fixer tes prix, autant que pour savoir les faire évoluer avec le temps) dans la coquine à ventes de décembre 2019 de la Marketing Master School.

 

Que tu peux exceptionnellement récupérer au format PDF jusqu’à demain soir par ici : http://lifestylers.fr/marketing-master-school-decembre-2019/

 

Aussi au programme de cette 60ème édition qui avait marqué les 5 ans de la coquine la plus rentable de toutes les coquines ?

 

Ces douceurs :

 

– La folie derrière mes méthodes pour craquer des emails jour après jour après jour…et encore et encore…

 

Avec comment je m’y prends pour toujours avoir aussi vite des idées de mails qui vendent, même quand je dois en rédiger 3, 4 ou 5, chaque jour…sans jamais tomber dans les mêmes structures que les gens ne regardent très vite même plus si tu ne gardes pas leur attention au plus haut…

 

…et ce que je fais quand je suis vraiment en panne d’inspiration pour instantanément me débloquer et quand même pondre un bon mail en quelques minutes seulement

 

– Les 3 objectifs cachés derrière mes mailings (au delà donc des « évidences », comme les ventes…)

 

– 2 types de mails 100% vente qui fonctionnent même si tu ne donnes aucune valeur, parce que les gens adorent lire des textes présentés comme ça

 

(Leur autre gros avantage ?

C’est qu’ils finissent forcément par convaincre les gens qui aiment ce que tu fais, mais qui ont plus besoin d’être rassurés que les autres avant d’acheter…)

 

– Comment utiliser les retours que t’envoient forcément tes inscrits ou clients par email en ventes en plus que tu n’aurais probablement pas faites autrement

 

– Quand, et comment donner stratégiquement de la valeur pour vendre plus

 

(Oui, ça ressemble à de la pure manipulation quand on y pense.

 

Mais parfois, décider de donner ce que tu garderais normalement uniquement pour tes produits payants est l’un des meilleurs moyens de faire un gros pic de vente…

A condition d’éviter l’erreur que 95% des gens qui vendent de l’information commettent quand ils font ça)

 

– Comment devenir un maître du pricing…

Et imposer tes tarifs, au lieu de subir ce qui se fait sur ton marché…

 

Ca ?

C’était le coeur de cette édition.

 

Où je te montrais en détails…

 

– Toutes mes méthodes pour savoir fixer puis optimiser le tarif de n’importe quel produit et service

 

– Comment augmenter tes prix (et même comment les baisser si nécessaire, sans que ça ne soit un problème pour tes clients )

 

– La méthode illégale mais invisible pour mettre le doigt sur le prix idéal d’une offre à abonnement

 

– Le process exact que je suis pour savoir quand augmenter le tarif de mes accompagnements ou prestations en copywriting

(Qui est d’ailleurs le même pour savoir quand tu dois augmenter le prix de tes formations)

 

– La question que je me pose systématiquement, qui n’a a priori rien avoir avec le pricing…mais qui me permet pourtant de quasiment toujours trouver le tarif optimal auquel vendre n’importe quelle offre…

 

…dont l’objectif est finalement plus d’avoir des clients satisfaits qui vont acheter encore et encore chez toi.

Qui vont te recommander aux autres, et devenir des ambassadeurs de ta marque.

Voire qui vont te voir comme la seule et unique option chez qui ils vont jamais songer acheter dans ton domaine.

 

 

Et tout ce dont tu as besoin d’autre pour à la fois fixer tes tarifs sans y laisser 4 packs d’aspirine, facturer de plus en plus cher, et justifier des tarifs plus élevés que ceux que tu pratiques actuellement.

 

Ce qui est, of course, le moyen le plus simple et le plus rapide d’augmenter ton chiffre d’affaires…

 

Cette édition de décembre 2019 ?

 

C’est la seule formation que j’ai faite sur comment fixer et faire évoluer tes prix.

Quoi que tu vendes.

 

Et comme toutes les autres éditions de la formation papier incluse dans la Marketing Master School ?

Il est normalement impossible de la récupérer.

 

Sauf là, exceptionnellement.

 

Du moins, jusqu’à demain soir.

 

Tu peux en profiter en passant par là tant qu’il est encore temps : http://lifestylers.fr/marketing-master-school-decembre-2019/

 

Greg

Journée open bar exceptionnelle

Tu le sais si tu me suis depuis un moment, quand je dis un truc, je m’y tiens.

 

(Mais tu vas voir que là je suis bien emmerdé, et que tu vas pouvoir en profiter pour accéder à plusieurs tueries….)

 

Ce que j’entends par là ?

C’est que si je dis que je retire une formation définitivement de la vente, et bien je le fais vraiment.

(Je pourrais te lister toutes celles qui se sont évanouies vers les archives de Gregsland comme ça, et il y en aurait beaucoup)

 

Si je dis que telle formation est limitée de la vente à X clients seulement, je le fais vraiment.

 

Si je dis que que je ne vais pas la réouvrir avant X mois, je le fais vraiment.

 

Et pareil pour tout.

 

En bref :

Ton loustic de marketeux, il n’a qu’une parole.

 

Et ç’est hyper important pour moi aussi d’être cohérent et congruent dans tout ce que je fais.

 

Comme ne pas tomber dans la vente du nouveau système sexy dès qu’une idée sympa me passe par la tête, comme le font tant de formarketeurs.

(Ceux qui ne vendent que des formations sur le marketing, sans même en faire pour ou avec leurs clients, pou sur d’autres thématiques)

 

Et vas-y que je te dis que c’est ce que j’ai trouvé de plus génial depuis que je suis né.

Que je te le vends à toutes les sauces, jusqu’à épuisement du truc.

 

Et que je change tout pour faire exactement pareil avec ma dernière trouvaille.

(Tout un art de savoir faire ça, il faut l’avouer, mais paye les résultats de tes clients derrière.

Et ça même si tu adores le mec et que ce qu’il te dit parait marcher ou peut marcher)

 

Bref…

Tout ça pour dire que je déteste revenir sur quelque chose que j’ai annoncé.

 

Mais là, comme je te disais, je suis bien emmerdé.

 

D’une part…

…Parce que j’ai limité il y a plus de 6 mois à 450 membres seulement le nombre de personnes qui pouvaient s’inscrire à ma meilleure formation, la Marketing Master School.

 

Et donc que quand les places sont prises, il n’est plus possible de la rejoindre tant que personne ne cède la sienne.

 

L’objectif avec ça ?

Travailler avec des gens sérieux, qui comprennent que c’est en suivant cette formation sur la durée qu’ils vont obtenir le plus de résultats.

 

Parce qu’elle est conçue comme ça.

Et pour que chaque chose que tu y découvres fasse de toi un meilleur marketeur.

Et que tu vendes de plus en plus au fil du temps.

 

Bref :

Je ne cherche pas à travailler avec tout le monde, mais avec ceux qui sont prêts à faire ce qu’il faut pour obtenir le plus de résultats possibles.

 

Et vu tous les retours que j’ai sur la MMS de ceux qui la suivent et l’appliquent suffisamment longtemps, il semble que la stratégie soit la bonne.

 

(Moment arrogance dont tu penseras ce que tu veux, même si en fait c’est juste de la confiance, ce qui est très différent :

Oui, j’ai la prétention de penser, et même la certitude, que je te parle de la meilleure formation existante en français pour apprendre à vendre plus.

 

En même temps, c’est qu’il y a de l’expérience et du travail derrière…)

 

Mais là, il y a un double bug qui chafouine ton cher serviteur :

 

Déjà ?

J’arrive trop vite à remplacer chaque membre qui décide de quitter la School (même si ils savent bien que c’est définitif, et qu’il n’y a pas de retour possible) par un nouveau Padawan sérieux et motivé comme je les veux.

 

La limite à 450 membres maximum est donc devenue trop basse.

 

Et là, les membres vont accéder à 3 tueries coup sur coup :

 

Avec mes 2 prochains épisodes de Breakthough (dont je te parlais hier) sur comment créer de toutes pièces l’une des choses dont absolument personne ne parle qui peut pourtant faire plus pour tes ventes que ton talent, ton expertise, ou ce que tu délivres à tes clients.

 

(Entre autres grosses pépites)

 

Et la coquines à ventes papier de ce mois de mai que je fais expédier lundi aux membres.

 

Où je te montre mieux que je n’ai jamais su le faire jusqu’ici (en même temps, on progresse sans arrêt)…

 

…comment mieux connaître ton client idéal qu’il est possible autrement.

… comment obtenir des informations de sa part qui sont des faits avérés (et pas juste ce qu’ils peuvent bien dire quand ils répondent à un sondage ou un questionnaire, avec tous les biais que ça implique)

 

…et presque encore meilleur, avec comment savoir taper pleine balle dans la psychologie la plus profonde de tes clients idéaux, en rejoignant la conversation qui se passe déjà, consciemment ou non, dans leur esprit…

 

Mon objectif avec cette dernière partie ?

 

C’est que tu sois capable à ton tour de créer des mails, des accroches pour tes publicités ou des pages de ventes aussi irrésistibles que des trucs comme ça :

 

« Dégoûté de voir tes concurrents bien moins bons que toi prendre la plupart des clients de ta thématique ? »

« Ce que les formateurs sans scrupules pensent vraiment des gens comme toi »

« Ce que vos employés disent de vous à la machine à café »

 

Et bien sûr, de pas juste savoir créer ce genre de titres ou d’accroches qui tapent dans la psychologie la plus profonde de tes clients idéaux…

(Sur des choses qu’ils ne te diront forcément jamais)

 

…mais aussi que tu saches le faire de façon stratégique, pour vendre sur demande n’importe quelle offre que tu as.

 

J’arrête là, car j’aurais beaucoup à te dire tant il y a du très lourd dans ces prochains contenus à venir pour les membres.

 

Et je fais en sorte que ça soit pareil dans chaque épisode que j’envoie chaque dimanche.

Et dans chaque formation papier du mois.

 

En tout cas :

Ce n’est pas le pire des moments pour monter à bord même si tu es débutant, si tu veux mon avis, vu ce que je vais te montrer.

 

A condition que tu comprennes bien qu’il te faudra plus de temps pour obtenir des résultats que quelqu’un qui a déjà un business qui tourne, bien sûr.

(Pas de magie là-dessus…)

 

Donc, en attendant que je réfléchisse à un nouveau système ?

Aujourd’hui, c’est journée open bar.

 

C’est-à-dire no limit sur le nombre de gens qui peuvent rejoindre la MMS par ici : http://lifestylers.fr/marketing-master-school/

 

Mais jusqu’à 23h59 uniquement.

 

Ensuite ?

Je referme à nouveau tout à triple tour.

 

Jusqu’à trouver la formule qui convient à son succès.

(Mais ne t’attends pas à pouvoir t’inscrire rapidement après ce soir pour autant)

 

Bien sûr ?

J’aurais pu simplement vendre en « one shot » ces 2 épisodes et cette édition du mois.

 

J’y ai pensé, of course.

 

Mais on en revient toujours à la même chose :

Vendre juste ça et ne pas laisser accéder au reste sur la durée n’est pas la meilleure façon d’aider les entrepreneurs sérieux qui comprennent bien comment devenir bons en vente et en copywriting peut tout changer à leur vie.

 

Yep :

Pas simple de trouver la formule idéale quand tu penses plus aux résultats de tes clients qu’à ce qu’à ça te rapporte, même si je ne crache pas dans la soupe et sur le blé que ça me rapporte.

 

Mais on va faire ce qu’il faut pour trouver la moins pire des solutions très vite.

 

En attendant ?

C’est ta chance, et jusqu’à ce soir 23h59 uniquement.

 

Tous les détails sur à quoi t’attendre et les formations offertes sur cette page : http://lifestylers.fr/marketing-master-school/

 

Mais par pitié :

Ne fais pas ton junkie de la formation, et ne saute pas sur le bouton d’inscription sans avoir lu la page pour t’assurer que cette affaire soit bien pour toi.

Car c’est très possible que ce ne soit pas le cas.

 

Greg

Encore une tuerie qui fait bien plus pour tes ventes que tout ce à quoi tu penses

La semaine dernière, j’ai beaucoup parlé lors d’un coaching à l’une de mes clientes (qui vend bien mais qui a du mal à franchir un nouveau palier) de toutes ces choses qui permettent de manufacturer de la preuve, de la confiance, de crédibilité et de la légitimité.

 

Bien sûr ?

J’ai repris avec elle de nombreux points de ma toute dernière formation sur le sujet.

 

(Plus disponible à la vente, je l’avais limitée à 120 clients uniquement pour leur laisser de l’avance sur leurs concurrents, et les 120 places sont parties en à peine plus de 24 heures)

 

Et toutes ces choses qui font finalement au moins autant pour tes ventes que tout ce à quoi tout le monde pense.

 

Dans le même genre ?

 

Il y a quelque chose d’un peu différent, mais qui va aussi dans ce sens là, que je n’ai pas abordé dans cette formation là.

Volontairement.

 

Parce qu’il s’agit d’un sujet complet à lui seul.

 

Ce truc ?

 

Il est aussi puissant et a autant d’impact qu’un bon positionnement.

Qu’une bonne spécialisation.

Que ça se voit qu’il y a du monde derrière ton travail.

(Des clients. Des ventes. Des gros chiffres)

Que tu démontres à quel point tu es pertinent, compétent et que tu vas vraiment résoudre les problèmes des gens dans tes différents contenus.

 

Mieux encore ?

Il est complémentaire à tout ça.

 

Et permet donc d’encore démultiplier tes résultats.

 

Quoi que tu dises, fasses ou vendes par ailleurs.

 

Pourtant ?

Il s’agit de quelque chose dont personne ne parle, une fois de plus.

 

Et pourtant aussi ?

 

C’est quelque chose que tu peux également manufacturer.

Et créer de toutes pièces, si tu y réfléchis bien.

 

Dan Kennedy résumait d’ailleurs très bien à quel point c’est important dans l’un de ses tous meilleurs produits :

 

« Tes revenus à 7 chiffres vont avoir bien moins à voir avec ton talent, tes compétences, ton expertise ou ce que tu délivres à tes clients qu’avec ta capacité et ta volonté de créer et d’exploiter ça »

 

Ce truc ?

 

C’est finalement pile ce qui fait le plus que les rock stars de leurs thématiques vendent comme des porcs même avec un marketing parfois complètement pété.

Et nettement moins travaillé que ce que toi tu dois faire si tu débutes ou que tu n’es pas encore à leur niveau.

 

Et tout ça pour des résultats bien inférieurs aux leurs.

(Même à audience égale.

Ou si on compare à audience égale)

 

Bien sûr ?

Comme tous les principes d’influence les plus puissants qui soient, c’est quelque chose que tu ne retrouves pas qu’en marketing.

 

Loin de là.

 

Par exemple ?

Si tu es impressionné quand tu rencontres pour la première fois un politique ou une célébrité (même si à la base tu as zéro respect pour eux…), c’est aussi en raison de ce principe.

 

Le fait est que je me DOIS de faire une formation sur le sujet.

(C’est dans mes notes depuis longtemps, et je la ferais forcément un jour, dès que j’aurais bien tout au clair sur comment l’enseigner au mieux)

 

Mais j’ai quand même une bonne nouvelle pour toi, petit impatient :

 

C’est que ce long coaching avec ma cliente, je l’ai enregistré.

Et qu’il a tellement de valeur que je vais le partager aux membres de la Marketing Master School.

 

Ils vont recevoir la première partie (qui traite justement de tout ça) ce dimanche dans leur « Breakthrough » de la semaine.

 

Et la seconde partie (pas dégueu du tout non plus…) le dimanche suivant.

 

Parce que yes, c’est ça la MMS :

 

Un nouvel épisode de Breakthrough chaque semaine, autour d’un concept, d’un principe ou d’une technique parmi tout ce que j’ai découvert de meilleur et de plus efficace au fil des années, des projets et des thématiques.

 

Et chaque mois, une nouvelle formation papier spéciale vente/persuasion/copywriting/emailing/page de vente directement dans ta boite aux lettres.

(Les membres vont d’ailleurs recevoir l’édition de mai la semaine prochaine)

 

Bref :

Peut-être pas le pire moment pour rejoindre la School par ici : http://lifestylers.fr/marketing-master-school/

 

Seul hic dans la machine ?

 

Les places sont très limitées.

(450 membres maximum)

 

Et hier matin, avant que je n’envoie mon mail qui en faisait déjà la promo, il n’y avait que 3 places dispo.

 

Greg