Le trou noir du nouveau riche, et le trou noir qui t’empêche de le devenir

Une petite réflexion, comme ça, en passant :

 

Forcément, quand on est entrepreneur, on a des hauts et des bas.

Et notamment de meilleurs mois que d’autres.

 

Et pour peu qu’on enchaine quelques jolis mois, il est bien possible qu’une grosse baisse momentanée arrive à un moment ou à un autre.

 

C’est là que c’est parfois la panique.

 

Qu’on se demande comment rattraper le coup.

 

Avec quelle promo exceptionnelle lancer ou quel nouveau truc sortir rapidement pour maintenir notre chiffre.

 

A mon sens, et par expérience ?

Il y a un souci avec ça.

(Et on n’aime pas les soucis)

 

Déjà ?

Faire hyper gaffe à ne pas tomber dans le trou noir du nouveau riche :

 

C’est tellement simple à force de faire ce qu’il faut de finir par enchainer des mois assez dingues qu’on risque vite d’être obnubilé uniquement par le blé.

 

Au détriment de ce pour quoi on fait tout ça en premier lieu : se créer une chouette vie, et en profiter un maximum.

 

Et ça, même si on est pas quelqu’un pour qui le pognon est si important que ça à l’origine.

 

Tous les gourous du dev perso le disent bien :

(et à juste titre, une fois n’est pas coutume)

 

Le plus important, c’est le chemin.

Pas la destination.

 

Parce que le résultat, bon…

Même si c’est finir par être blindé comme un crevard à la tête d’une multinationale, quand tu y arrives, tu es vite déçu si tu zappes tout le reste.

 

Ou, au moins, tu te rends compte que ce qui était passionnant, c’était le chemin pour y arriver.

 

Le challenge.

Le processus.

 

Et c’est justement ça la clé pour obtenir les meilleurs résultats.

(Quoi que tu vendes)

 

Se concentrer sur le processus.

Et surtout pas sur le résultat.

 

Le résultat ?

C’est comme en sport.

 

Si tu fais tout ce qu’il faut pour bien jouer, tu vas finir par gagner des matchs.

C’est obligé.

 

Mais se dire qu’il faut absolument marquer ce point pour gagner ce set, c’est le meilleur moyen d’être paralysé par l’enjeu.

De déjouer.

Et de mettre un coup droit facile dans le filet ou derrière la ligne.

 

Non.

Le moyen le plus simple de gagner ton set, c’est d’oublier que le point est important.

Et juste de te concentrer sur ton coup droit.

 

Là.

Tout de suite.

 

Puis sur le coup suivant.

Sans réfléchir aux conséquences.

 

Pas facile à faire ?

Yep.

 

Evident ?

Yep aussi.

 

Mais une piqure de rappel qui ne fait pas forcément de mal…

 

En business, en Mark et en Ting ?

C’est bien sûr exactement pareil.

 

Tu planches sur l’action qui peut t’apporter des résultats et aider ton audience qui t’inspire le plus sur le moment.

 

Tu creuses le sujet, au plaisir.

Tu fais ça du mieux que tu peux, en kiffant le processus.

 

Si tu te retrouves dans la « zone » ?

Tu vas faire un taf tellement bon par rapport à d’habitude que les résultats seront forcément dans le top de ce que tu n’as jamais fait.

 

Et, presque surtout, tu vas prendre plus de plaisir que jamais à le faire.

 

Toutes mes meilleures formations ?

Mes meilleures promos ?

Et pareil pour tous mes clients, sans exception ?

 

Elles ont toutes été créées comme ça.

 

Le meilleur ?

C’est que tu peux le faire et avoir des résultats dingues…

… SANS avoir à sans cesse apprendre de nouvelles techniques.

 

Tu sais :

Les trucs nouveaux qui brillent soit disant magiques.

 

Un pire trou noir encore, ça, dans lequel il est dur de ne pas tomber.

 

Parce qu’une fois dedans (et tu l’as forcément déjà remarqué aussi), tu y passes des jours et des jours.

Et tu passes d’un truc à un autre, sans jamais en voir le bout tellement c’est sans fin.

 

Alors que si tu y réfléchis bien, ces trucs là…

Ca ne sert strictement à rien.

 

Je te dis pourquoi, comment t’en passer et sur quoi te concentrer à la place si tu veux gagner des mois et des mois sur cette page :

http://lifestylers.fr/la-methode-life-stylers/

 

Greg

Comment les persuader d’acheter des produits super chers avec juste une ou deux phrases

Je me rappelle que Gary Halbert avec déclaré (je crois que c’était dans une interview qu’il avait faite avec Michel Fortin en 2004) que son but numéro un était d’amener ses lecteurs le plus vite possible à lire ses puces promesses.

 

Et ça fait sens.

 

Parce que les puces promesses font le plus gros du job en persuasion.

 

Déjà ?

Qu’est-ce que ton titre, si ce n’est ta meilleure puce promesse ?

 

Surtout :

C’est à cause d’elles que des gens vont acheter des produits ultra chers dont ils ne connaissaient même pas l’existence 5 minutes plus tôt, rien que parce qu’ils ont lu une puce d’une ou deux phrases page 14 d’une longue page de vente.

Une puce promesse qui les a tellement intrigué qu’il leur faut absolument avoir le bénéfice/l’astuce/la promesse qui y est présentée.

 

Et c’est comme ça que tu peux le plus immédiatement booster tes ventes :

 

En sachant présenter dans tes puces promesses des faits a priori chiants et banals sur ton produit en un truc excitant.

Et dramatique.

 

Où tu injectes tellement de curiosité que les gens se doivent d’avoir ton produit, presque pour savoir ce qui se cache derrière ce que tu as décrit dans une ou plusieurs de tes puces promesses.

 

Le fait est que la plupart de celles qu’on peut voir sur la toile sont aussi excitantes qu’un poisson mort.

De vrais somnifères.

 

Et encore moins de personnes peuvent l’enseigner.

 

Ce qui signifie que si tu sais être bon là-dessus, tu peux encore plus facilement exploser les argumentaires de tes concurrents.

 

C’est pour ça que j’ai consacré le plus gros de la coquine à ventes du mois à te montrer comment je concocte les miennes.

 

Et quand je dis te montrer, c’est vraiment te montrer.

 

Comment je les « pense ».

Comment je m’y prends pour susciter un maximum de désir et de curiosité.

Voire, souvent, comment je m’en sers pour prouver ce que j’avance en même temps, casser les objections potentielles de mes lecteurs ou volontairement « réduire » ce que je promets pour être bien plus crédible.

 

Etape par étape.

Avec des tonnes d’exemples.

Et même la liste de « templates » que j’utilise quand j’écris mes pages de ventes.

 

Aussi au programme dans cette édition ?

En plus de tout ce que je peux t’apprendre pour que tu deviennes à terme une machine à rédiger des puces promesses qui provoquent tellement de curiosité…qu’une seule d’entre elles peut provoquer la vente de n’importe quelle offre ?

 

Et ce que tu vas recevoir chez toi, si tu t’inscris à temps ?

(c’est-à-dire avant minuit ce soir, vu que je fais tout expédier demain matin)

 

– Une méthode d’emailing pervertissant la psychologie de l’achat qui m’a permis de craquer plus de ventes en un seul jour que je ne fais d’habitude en un mois entier

 

– Comment le mailing le plus répulsif que je n’ai jamais envoyé à ma liste (et pourtant, je fais rarement semblant, mais celui là était particulièrement hard) m’a permis dès le lendemain de faire un carton de ventes comme rarement, juste avec un mail de promo même pas déguisé

 

– Ce que quelques uns des meilleurs vendeurs du monde font pour régulièrement signer des contrats de plusieurs millions d’euros que 99% des gens qui bossent sur le web sont trop flippés pour ne serait-ce que tester (ça ne cartonne pas seulement pour générer beaucoup plus de ventes avec tes emails…c’est tout aussi puissant pour réussir des négociations, séduire les femmes les plus sollicitées et même obtenir des votes)

 

– Le moment « magique » exact où envoyer des mails de vente pure (aucun contenu, aucune valeur, juste de la promotion hardcore de tes offres) d’une façon qui non seulement ne dérange pas tes inscrits, mais qui les rendent HEUREUX que tu l’aies fait

 

– Quelles idées véhiculer dans tes mails pour obtenir de bien meilleurs clients (ceux avec qui tu veux vraiment travailler, qui sont respectueux de ton travail et de ton temps et qui se mettent rapidement à faire ta promo pour toi, sans que tu ne leur demandes ou que tu ne le saches forcément)…et faire fuir tous les chasseurs de gratuits, accros aux remboursements en série qui ne feront au mieux que te sucer ton énergie avec leurs questions et remarques toxiques…tout ça pour ne jamais acheter chez toi

 

Et bien plus encore pour t’aider à augmenter tes ventes.

 

Tu l’as compris :

Tu ne la recevras pas si tu n’es pas membre de la School avant minuit.

 

Tu peux y remédier via ce lien :

http://lifestylers.fr/marketing-master-school/

 

Greg

Une stratégie d’emailing qui m’a permis de craquer plus de ventes en un seul jour qu’en un mois entier

En début d’année, j’ai testé quelque chose qui me démangeait depuis un bon moment…

Avec ce qui est pour sûr le mail le plus répulsif que je n’ai jamais envoyé à ma mailing liste.

 

Pourtant pas faute d’être cash très souvent dans mes mails, comme tu as forcément remarqué.

De ne pas avoir peur de dire ses 4 vérités à mon audience.

Ou de ne pas épargner les gens qui me suivent, dans leur intérêt, même si je sais que beaucoup ne vont pas aimer.

 

Mais ce jour là, j’avais été vraiment loin.

Et pas sûr que j’envoie  un jour un truc plus HARD que ça.

(Quoi que, je progresse à vue d’oeil à ce niveau :-P)

 

Pourtant ?

Le lendemain ?

 

Je n’ai pas perdu une partie de mon audience.

Je n’ai même pas constaté une baisse de mes ventes.

 

Mais tout le contraire.

Parce que j’ai craqué ce jour là plus de ventes en une seule journée que je ne fais d’habitude en un mois entier.

 

Le pire ?

C’est que je l’ai fait avec un mailing 100% vente.

 

Tu sais :

 

Zéro contenu à l’intérieur.

Zéro valeur.

Zéro rien du tout.

 

Le genre de mail où tu ne fais que pitcher ce que tu as à vendre.

Le genre de mail que personne n’ose envoyer (et c’est bien dommage pour eux soit dit en passant).

 

Ce qui a provoqué un tel carnage ?

 

Une méthode d’emailing complètement pas orthodoxe.

Pervertissant complètement la psychologie de l’achat, à plusieurs niveaux.

 

Depuis ?

J’expérimente beaucoup avec ça, sous diverses formes.

 

Et si je ne peux te garantir que tu auras le même type de résultats que moi avec (ça reste un truc sur lequel je bosse toujours)…

… je suis un peu près sûr que rien que voir ce que j’ai fait fera de toi un meilleur marketeur.

 

Du moins, si je t’explique la psychologie et les mécanismes derrière.

 

Parce que même certains des marketeurs les plus expérimentés ne verraient pas l’ensemble des pièces du puzzle derrière ça.

(Il y en a 5 principales)

 

Je te montre tout ça dans la première partie de l’édition du mois de la coquine à ventes de la School.

 

Avant qu’on s’attaque au gros morceau du mois.

 

Et à comment devenir une machine à rédiger des puces promesses qui provoquent tellement de curiosité…

…qu’une seule d’entre elles peut provoquer la vente de n’importe quelle offre.

 

Je te le disais plus haut :

Pas sûr que ce que j’enseigne dans première partie de la formation papier te donne des résultats dingues.

 

Savoir devenir un ninja en puces promesses, par contre…

 

Tout ça est déjà parti à l’impression.

Et il ne reste plus beaucoup de temps pour rejoindre la School si tu veux y accéder.

 

Détails et inscription ici avant qu’il ne soit trop tard :

http://lifestylers.fr/marketing-master-school/

 

Greg

FAUSSE COCAINE : un substitut légal qui transforme presque tout le monde en vendeur d’élite

Une anecdote étrange (mais vraie) :

 

Il y a des années de ça, Gary Halbert, le meilleur copywriter n’ayant jamais existé, a été embauché comme consultant par Entrepreneur Magazine.

 

Et il a rédigé un texte pour vendre l’un de leurs produits.

Qu’il a rempli à rabords de puces promesses.

 

Dans le lot ?

Une puce promesse qui a suscité tellement de ventes que même un après le retrait du produit, les gens appelaient encore pour savoir comment se le procurer :

 

– FAKE COCAINE : a legal substitute that fools almost everyone!

 

(En bon breton : « FAUSSE COCAINE : un substitut legal qui trompe presque tout le monde ! »)

 

La morale ?

 

Des tonnes de produits chers (voire très chers) ont été vendus à des gens qui ne savaient même pas qu’ils existaient encore 5 minutes plus tôt.

 

Juste grâce à une puce promesse enfouie au fin fond d’une page de vente qui suscitait tellement de curiosité qu’il était quasi impossible de ne pas acheter…

… rien que pour savoir quel était le secret caché derrière.

 

Et tu sais quoi ?

 

Des retours assez dingues sur mes puces promesses ?

J’en ai reçu des tonnes au fil des années.

(Je les compilerais quelque part et en mettrais partout dans mon marketing si je cherchais à vendre à la Terre entière…)

 

De celui qui est sans doute l’une des 3 personnes qui génèrent le plus par an en Francophonie avec la vente de produits d’information…

… à tant d’autres qui m’ont avoué avoir acheté chez moi (ou chez mes clients) juste à cause de mes puces promesses.

 

Et tu sais quoi d’autre ?

 

Dans la formation papier de mai de la MMS, je te montre tout ce que je connais de meilleur pour taper directement dans la psychologie de tes lecteurs avec tes puces promesses et de leur rendre difficile de trouver le sommeil tant qu’ils n’ont pas acheté chez toi.

 

En mode j’en dissèque toute une série devant toi.

Pour que tu vois comment je m’y prends pour rédiger des puces promesses comme celles-ci :

 

– Les seuls petits détails à modifier dans tes contenus qui changent à eux seuls toute la psychologie de la vente : intègre les, et tu ne vas plus t’acharner sans arrêt à essayer de vendre. Au contraire, ça va être tes prospects qui vont comme tout faire pour que tu les laisses acheter tes produits ou faire appel à tes services

 

(Ce seul principe était la base de tout le travail du négociateur le plus craint de tous les temps, et est la base de tout mon travail désormais)

 

– Les 2 lois de la nature par lesquelles tu veux jurer et évaluer tout ce que tu publies

 

(La seconde a été formalisée dans un bestseller retraçant 3000 ans d’étude de l’influence, de la manipulation et du pouvoir, et depuis étudié par des personnalités aussi variées que Fidel Castro, Michael Jackson, nombre d’athlètes et d’acteurs stars d’Hollywood souhaitant comprendre les mécanismes machiavéliques utilisés par des figures historiques telles que Sun Tzu, la Reine Elizabeth I ou P.T. Barnum pour atteindre le pouvoir ou exercer plus d’influence sur les autres)

 

Ou celle là :

 

– Mes 12 méthodes favorites (que je glisse dans TOUS mes contenus) pour ne jamais avoir l’air d’avoir besoin de vendre et être instantanément plus attractif et persuasif (ce qui m’amuse le plus, surtout en regardant mes ventes ou celles de mes clients, c’est qu’AUCUNE de ces 12 méthodes ne constitue de la preuve telle qu’on la conçoit, et que seules 3 d’entre elles sont parfois enseignées par les formarketeurs…)

 

Ma préférée de toutes ?

Elle joue avec la psychologie des gens de telle façon qu’elle les oblige littéralement à se prouver à eux-mêmes qu’ils sont éligibles pour acheter chez toi (pile comme si tu les mettais au défi).

 

C’est d’ailleurs l’un des points clés qui me permet de vendre des prestations à des tarifs juste obscènes (comme des pages de vente à 30 000 euros ou du coaching à 2 ou 3000 euros de l’heure, comme c’est le cas ces temps-ci), et tout ça, sans même laisser la moindre chance à mon prospect de pouvoir « y réfléchir…

 

Mieux encore ?

 

Je t’offre aussi un enregistrement vidéo que j’ai fait avec une de mes clientes en coaching.

Où je bosse en live avec elle ses puces promesses, tout en t’expliquant les questions que je me pose et le schéma de réflexion que je suis pour savoir les rendre irrésistibles.

 

Comme si tu partais de zéro pour rédiger les puces de ta prochaine offre, donc.

Et que tu étais tout seul devant ta page de vente avec juste ton plan.

 

Ca peut tellement t’aider qu’il n’est (exceptionnellement) pas obligatoire d’être membre de la Marketing Master School pour accéder à tout ça.

(Même si c’est plus avantageux, forcément).

 

Option 1, donc :

 

T’inscrire à la MMS via ce lien :

http://lifestylers.fr/marketing-master-school/

 

Avant ce soir minuit si tu veux aussi recevoir ce long enregistrement vidéo.

 

Option 2 :

(pour les allergiques aux abonnements, ceux qui ne sont pas encore convaincus de rejoindre la MMS, ou ceux qui l’ont quitté et qui ne peuvent donc pas y revenir…)

 

Passer par ce lien pour accéder à ce pack «Comment devenir une machine à rédiger des puces promesses qui provoquent tellement de curiosité… qu’une seule d’entre elles peut provoquer la vente de n’importe quelle offre » avant que je ne retire tout définitivement à minuit ce soir :

http://lifestylers.fr/comment-devenir-une-machine-a-rediger-des-puces-promesses-irresistibles/

 

Greg

Comment leur faire acheter tes produits juste avec un détail caché au fin fond de ton 8e module

Tu connais forcément Gary Halbert.

(Ou, alors, c’est que tu commences vraiment tout juste à t’acoquiner avec les loulous Mark et Ting)

 

Unanimement (et à juste titre) considéré comme le meilleur copywriter de tous les temps.

 

Ce que tu ne sais peut-être pas, par contre ?

C’est quel était son objectif premier quand il rédigeait des textes de vente.

 

Son but ?

C’était toujours que ses lecteurs arrivent le plus vite possible…

…à ses puces promesses.

 

Est-ce que ça veut dire qu’il pensait que tout ce qui vient avant dans une page de vente n’est pas important ?

Non.

 

Mais juste pas aussi décisif.

 

Parce que c’est arrivé au moment où tu listes ce qu’il y a dans ton offre que tu peux vraiment le plus donner aux gens envie d’acheter ton truc.

 

Dans le reste de ton argumentaire ?

Tu cherches à accrocher leur attention.

Puis à les convaincre que c’est pour eux.

 

Mais là, une fois dans les puces promesses ?

Tu fais appel à ce qui fait vraiment qu’on achète quelque chose :

Nos émotions.

 

(Personne n’achète de façon logique :

 

On achète d’abord à l’émotion.

Puis on cherche ensuite à justifier notre achat en cherchant des raisons rationnelles.

Histoire de se rassurer.

Et de se dire qu’on a pris la bonne décision)

 

C’est là que tu peux susciter un niveau de désir juste dingue.

 

Et mieux encore :

 

Un niveau de curiosité tel qu’il est est presque dérangeant psychologiquement pour la personne qui te lit de ne pas savoir quel est le « truc ».

Le « secret ».

Ce que tu caches derrière une simple puce promesse.

 

C’est d’ailleurs ça le but d’une bonne puce promesse :

 

Que les gens ne puissent pas vraiment penser à autre chose tant qu’ils n’ont pas la réponse à leur question

« Quel est le truc qui permet de faire ça ?! »

 

Et le seul moyen d’avoir cette réponse, c’est bien sûr d’acheter pour le découvrir.

 

C’est comme ça qu’on peut vendre des produits limite rien qu’avec une puce promesse.

Même une qui décrit le fin fond du module 8 d’une formation que tu vends, par exemple.

 

Alors, imagine si tu en as tout un paquet qui font cet effet là à tes clients potentiels pour ce que tu as à vendre…

 

Les puces promesses ?

C’est rien de moins que l’arme fatale pour un copywriter.

 

Et elles ne te servent pas que pour ta page de vente, loin de là.

 

Ton titre ?

Ta meilleure puce promesse.

 

Besoin d’amener les gens à lire un contenu de vente ?

Tu peux le faire avec plus de succès rien qu’avec une liste de bonnes puces promesses.

Directement dans un mailing.

 

Même chose pour tes pages d’inscription.

Tes publicités.

Ou pour tout ce dont tu as besoin en marketing.

 

Dans la prochaine édition de la formation papier de la Marketing Master School, que j’envoie aujourd’hui à l’imprimeur ?

Tout ce dont tu as besoin pour enfin parvenir à rédiger des puces promesses qui donnent cet effet là à tes clients potentiels.

 

Pas listé comme tu vois dans les bouquins sur le copywriting.

En mode tiens, tu peux en faire des comme ça.

Et d’autres comme ça.

 

(Ca, ça ne marche pas.

Sinon on ne serait pas juste une poignée en Francophonie à savoir en faire de vraiment bonnes)

 

Non.

Je t’explique tous les principes de base, bien sûr.

La psychologie derrière.

 

Mais je t’y montre surtout comment je m’y prends pour les rédiger.

 

Avec les questions que je me pose.

Le processus que je suis.

Ou encore comment je m’y prends pour injecter de la preuve et rendre mes promesses crédibles, en plus d’injecter un niveau de curiosité dingue.

 

De façon à ce que tu piges la mécanique.

(C’est ça le plus dur, et pourquoi si peu d’entrepreneurs sont bons là-dessus.

Ce qui est dommage, vu que d’excellentes puces promesses peuvent facilement doubler tes ventes à elles seules si tu fais correctement le reste aussi)

 

Que tu programmes petit à petit ton cerveau pour « penser » puces promesses.

Que tu arrives au point où c’est naturel pour toi.

Et que, comme moi, ça ne te prenne pas plus d’une minute ou deux pour en créer des irrésistibles.

 

Une des éditions les plus importantes de toutes celles que j’ai jamais partagées, oui.

 

Tellement qu’en plus de la formation papier, j’ai enregistré une très longue vidéo avec une cliente que je coache pour travailler avec elle certaines des puces promesses pour une formation qu’elle s’apprête à sortir.

 

Et, surtout, t’expliquer encore plus comment je m’y prends.

(Merci à elle d’avoir bien voulu servir de cobaye).

 

Tellement important…

Qu’exceptionnellement tu peux y accéder…

 

Soit en rejoignant la Marketing Master School avant qu’il ne soit trop tard ici :

http://lifestylers.fr/marketing-master-school/

(J’envoie la vidéo samedi matin aux membres)

 

Soit en passant par ce lien avant ce vendredi soir minuit :

http://lifestylers.fr/comment-devenir-une-machine-a-rediger-des-puces-promesses-irresistibles/

(Je t’envoie alors la formation papier de mai chez toi la semaine prochaine, plus l’enregistrement de ce coaching/formation avec ma cliente samedi.

Mais à un tarif bien sûr plus élevé que pour mes Padawans)

 

Greg

 

Tu ne vaux peut-être pas plus qu’un vulgaire spermatozoïde, et tu ne t’en rends pas compte…

Ok, maintenant que j’ai fait ce qu’il faut pour signer les clients que je voulais (voir mes 2 derniers mails)…
…revenons aux affaires courantes.

Et laisse-moi te donner l’un de mes meilleurs « secrets ».
Comme ça.
Gratos.

(Advienne que pourra avec ce que les gens en feront, donc, mais je suis de bon oilp’ aujourd’hui)

Avec une question un peu zarb’ au premier abord :
Est-ce que tu ne vaux pas plus qu’un vulgaire spermatozoïde ?

Alors, no offense here.

Je parle uniquement de ça vis-à-vis de ce que ressent ton audience de toi.
(Rien de personnel donc, je ne me permettrais pas)

Comparons les ovules des Choupettes et ces machins qui courent comme des dératés pour essayer de les convertir.
(C’est important, en Mark et en Ting, les conversions…)

D’un côté ?
Un truc ultra limité.

Rare.
Pas dispo tout le temps.
Et pas dispo éternellement.

De l’autre ?
De la ressource disponible au kilo.
(Enfin, ptet pas, mais on va éviter de faire trop imagé quand même…)

La différence de perception entre les deux ?
Immense.

Ce qui est rare et limité ?
On le valorise à sa juste valeur.

Voire même au delà de sa valeur réelle.

Ce qui est accesible à loisir ?
Pas du tout.
Ou presque pas.

Rien que ça ?
C’est à la fois le B.A.BA du marketing.
Et l’une des meilleures leçons qu’on puisse « capter » sur le sujet.

Libre à toi ensuite d’y cogiter.
Et de voir à quoi tu peux l’appliquer.

Comme volontairement te rendre inaccessible.
Pour être encore plus désiré.

Et avoir un positionnement immédiatement supérieur.

Comme limiter le nombre de personnes avec qui tu acceptes de travailler.
Ou de personnes qui vont pouvoir accéder à ce que tu vends.

(Sans surprise, j’ai fait certains de mes meilleurs lancements en intégrant ça)

Ou comme décider de ne pas faire ce que font tous les autres dans ton marché.
(Très puissant ça, et ça va encore bien au delà de la rareté et de comment immédiatement décupler ta valeur, celle de ce que tu vends ou d’être bien plus demandé que jusqu’ici…
Mais ce n’est pas le sujet de ce mail).

Ce genre de truc ?
Ca fait sens quand on le lit.
Et que ça finit par faire tilt.

Mais c’est complètement contre intuitif à la base.

Début janvier ?
J’avais sorti une formation très différente des autres, Impact.

Où j’avais compilé tout ce que je connais de meilleur pour tromper ton pire ennemi et « truquer » ton chemin vers un business à 6 ou 7 chiffres…en ne faisant rien d’autre que ce qui t’enthousiasme le plus.
(et les (rares) actions qui comptent (et rapportent) vraiment)

Et notamment, dans le dernier (long) module de la formation, toutes les pépites quasiment jamais discutées qui ont le plus changé mes résultats.

Avec les « règles » complètement contre-intuitives (je n’en ai complètement « capté » certaines qu’assez récemment) qui m’ont permis d’atteindre, seul, un bénéfice annuel à 7 chiffres, sans jamais me prostituer ou promettre la princesse pour gagner plus…

(Leur autre avantage ? C’est qu’elles sont faciles et même fun à suivre, et te rendent la vie 10 fois plus facile, en plus de te faire gagner un temps et un cash monstres…
Leur problème ? C’est qu’elles demandent un minimum de « balls »…)

Je préfère te prévenir :
C’est très possible que les idées et concepts à l’intérieur risquent d’offenser, d’insulter voire de blesser tes croyances les plus profondément ancrées.
(Mais si ça devait arriver, merci de m’envoyer un email pour que je t’ajoute à ma liste de clients satisfaits…)

Impact ?
Tu peux exceptionnellement la récupérer contre quelques roubles seulement ici en entrant le code promo OVULECONVERSION sur le bon de commande derrière cette page :
http://lifestylers.fr/impact/

Mais jusqu’à ce soir 23h59 uniquement.
(Yep, va falloir être rapide et guère plus réfléchir qu’un vulgaire spermatozoïde pour profiter de la promo…)

Greg

PS : Voici un retour spontané que m’avait fait Yann sur ce module 11 :

« Juste 1 truc :
ton module 11 de « Impact », il vaut toutes les formations.

Tant que tu n’as pas compris ce que tu y détailles,
ça sert à rien d’acheter d’autres formations (même les tiennes) »

Je n’irais pas jusque là.
Parce que tout dépend d’où tu en es aujourd’hui.

Mais ça m’étonnerait que tu n’y trouves pas au moins une pépite dans le lot qui change toute la donne pour toi…