Et si le meilleur système de vente pour toi n’était pas celui que tu croyais ?

Tu vois Machin qui te dit d’utiliser tel système pour vendre.

Et tu pars là-dessus.

 

Puis tu tombes sur Untel, qui lui te dit que non, le meilleur système, c’est X, parce que c’est ce qu’il utilise.

 

Puis un autre qui te dit que le meilleur système ce n’est pas X, mais Y, parce que c’est avec ça qu’il a des résultats.

 

Et ainsi de suite.

 

Et toi ?

 

Soit tu te retrouves complètement paumé, et tu ne sais plus par quel bout prendre le truc.

 

Soit tu commences à te former sur un système, à mettre des premières actions en place, avant de tout jeter à la poubelle pour bifurquer sur autre chose qui te parait meilleur.

 

Dans les 2 cas ?

 

Tu n’avances pas.

Tu perds un temps fou.

Et tu n’obtiens pas de résultats.

 

Ou très peu, par rapport à ce que tu pourrais avoir.

 

Ce que je te décris là ?

C’est l’un des plus grands classiques qui soient.

 

Et c’est vraiment dommage.

 

Parce qu’au delà du temps dingue que tu perds, tu te retrouves à bosser 3 fois plus.

 

Avec à chaque fois, un nouveau système à mettre en place.

Avec à chaque fois, l’obligation de te plonger dans la technique pour savoir t’en servir.

Avec à chaque fois, ton attention qui est à 100% sur le « comment », au lieu du « quoi ».

 

Mon avis là-dessus, pour en avoir testé un paquet par le passé pour améliorer les résultats de mes clients, et pour avoir vu l’évolution de tous les entrepreneurs que j’ai coach pendant toutes ces années ?

 

C’est que le système de vente que tu utilises est presque accessoire.

 

Que ce n’est pas le plus important.

 

A une condition :

Qu’il soit simple.

 

Et qu’il soit à ton service, au lieu que tu en deviennes l’esclave.

 

C’est l’un de mes grands « secrets » pour gérer autant de projets en parallèle et accompagner autant de clients en plus :

 

Je ne vais qu’à l’essentiel dans tout ce que je fais.

Et j’utilise le système le plus simple possible.

 

Pour ne jamais avoir à y penser.

 

Pour moi ?

C’est le mailing quotidien.

 

Parce que tout ce que ça me demande est de rédiger un texte.

Et de le caler dans mon auto répondeur (ou de l’envoyer aux assistants de mes clients pour qu’ils le programment pour eux)

 

Yes :

Un truc que techniquement, même ma grand mère de 86 ans pourrait faire.

 

Mais peu importe le système…

 

Le truc, c’est de pouvoir concentrer toute son attention sur ce qui compte et rapporte vraiment.

Et laisser tomber le reste.

 

C’est comme ça que bossent tous ceux qui ont des résultats impressionnants, seuls dans leur coin.

Et c’est même ce que font aussi ceux qui décident d’avoir une équipe, à qui ils laissent tout ce qui n’a pas le plus d’impact.

 

Et puisqu’on en parle ?

 

Voici comment tromper ton pire ennemi et « truquer » ton chemin vers un business à 6 ou 7 chiffres…en ne faisant rien d’autre que ce qui t’enthousiasme le plus et les (rares) actions qui comptent (et rapportent) vraiment.

Mais je préfère te prévenir :

 

Les idées et concepts derrière cette page risquent d’offenser, d’insulter voire de blesser tes croyances les plus profondément ancrées…

 

Greg

(Nouvelle interview) Pourquoi TOUT n’est que psychologie

J’ai répondu à une nouvelle interview.

De Jean-Loup Lebrun cette fois.

 

Et me thinks que tu vas encore y trouver une ou deux nouvelles pépites pas dégueu du tout.

(Bien plus si tu débarques sur Gregsland, et que tu n’as pas déjà vu 15 interviews de ton loustic de marketeux…)

 

Et tiens, vu que je suis un ouf, laisse moi « sous-traiter » le truc et faire travailler John Wolf à ma place et te teaser la belle :

 

Si je te dis :

 

Persuasion ?
Copywriting ?
Email marketing ?
En francophonie ?

 

À part si tu sors d’une grotte (ou que tu as débarqué sur le web hier)…

 

Gregory Lagrange t’es forcément passé par la tête.

 

Pourquoi ?

 

Tout simplement parce que Greg, c’est THE french copywriter.

 

Le plus cher…
Le plus demandé…
Et selon ses propres dires le plus surpeuplé (tu vas le voir par toi-même : il s’en passe des trucs dans sa tête…)

 

Personnellement ?

C’est le seul en France qui arrive encore à me scotcher (presque) à tous les coups avec ses mails.

 

Ne pas les ouvrir et les lire du début à la fin jusqu’à cliquer sur son lien…
… est presque insoutenable tellement il est bon pour te tenir en haleine et titiller ta curiosité à l’extrême.

 

Un vrai magicien des mots.
(d’ailleurs aujourd’hui, il se pourrait qu’il nous dévoile deux ou trois tours qu’il a dans son chapeau…)

 

Et surtout ?

 

Greg est un génie en stratégies marketing.


Reconnu comme l’un des meilleurs, si ce n’est le meilleur, par les plus grands noms du web francophone.

 

À son actif ?

Plus de 25 millions d’euros de ventes générées sur les business dont il se charge du marketing.
Rien que ça.

 

Sans compter les résultats des milliers de clients qu’il a aidés au travers de ses formations et de sa Marketing Master School…

 

Tu l’as compris : ce n’est pas le premier venu que je te présente aujourd’hui.
(je te l’avais dit que je me foutais pas de toi…)

 

Dans cette interview ?

Il nous invite dans sa tête. (et accessoirement dans son salon)

 

Afin de comprendre le pourquoi du comment un loustic comme lui…
… en est arrivé avec les années là où il est aujourd’hui.

 

Tu vas découvrir (entre autres) :

 

– Pourquoi il ne se considère pas comme un entrepreneur et comment il prend un malin plaisir à se présenter comme un dealer de drogue dans les dîners

 

– La route qui l’a mené de mec paumé sans ambition…
… à organisateur de soirées undergrounds sur Amsterdam…
… à expert reconnu en stratégies web et en persuasion sollicité par les plus gros acteurs du marché

 

– Comment il s’est mis à coacher sans le savoir (à une époque où on ne trouvait pas encore des coachs à chaque coin de rue…)

 

– Le levier n°1 à actionner pour devenir crédible rapidement et avoir de l’autorité sur ton marché quand tu pars de zéro
(tellement simple et évident… et pourtant seule une minorité de personnes l’utilisent)

 

– Comment il a simplifié son système à l’extrême pour ne plus rien faire d’autre (ou presque) que d’envoyer un simple email chaque jour…
… et pourquoi tu devrais en faire autant pour EXPLOSER tes résultats (comme il l’a fait pour les clients dont il se charge du marketing…)

 

– Pourquoi tu vas droit dans le mur en t’évertuant à créer un tunnel de vente automatisé si tu débutes et que tu n’as encore jamais rien vendu

 

– La méthode contre-intuitive pour savoir VRAIMENT ce que veut ton client idéal, et pourquoi les sondages sont loin d’être un outil de connaissance client efficace (contrairement à ce que te disent la majorité des formateurs…)

 

– Comment rendre sexy n’importe quelle offre (même celles dont sur le papier personne ne veut)

 

– Comment CAMOUFLER tes argumentaires de vente pour que tes prospects prennent plaisir à les lire jusqu’au bout sans jamais se douter que tu es en train de leur vendre ton produit…

 

– Le meilleur exercice (et le seul vraiment efficace) pour progresser rapidement en copywriting

 

– Comment transformer la flemme de bosser sur l’aspect esthétique de tes mails et de ton site web… en un argument de vente des plus convaincants

 

– L’élément ultime à saupoudrer dans tes argumentaires pour tenir tes prospects en haleine jusqu’à ce qu’il soit presque insoutenable pour eux de ne pas acheter ton produit
(attention pépite : Greg a doublé ses ventes quand il a découvert ça…)

 

– LE seul et unique point sur lequel il mettrait TOUT son focus si demain il devait repartir de zéro pour arriver où il est aujourd’hui

 

Tout ça ?

Ce n’est qu’une petite partie de ce que tu vas découvrir dans cette pépite d’interview.

 

On parle aussi de son plus gros challenge du moment (avec des chiffres à couper le souffle)…
De pourquoi il ne prend JAMAIS de vacances…
De ce qui le pousse à continuer quand l’argent n’est plus un problème pour lui depuis des années…
De sa vision du bonheur et de ce qui le rend le plus heureux…
De vivre plusieurs vies en une…
De sa passion pour le voyage…

 

Tu l’auras compris :

 

Cette interview-là…
Tu n’as (encore) aucune envie de passer à côté.

 

Alors installe-toi bien confortablement…
Mets-toi à l’aise…

 

Et prépare-toi à engraisser ta matière grise. »

 

Tu peux découvrir tout ça ici :

https://youtu.be/Cj–awK_ZxY

 

Greg

Greg dans un évènement…(ça va être drôle)

La Valette, Malte.

 

Je ne sais pas si tu te rappelles, mais je vais mettre les pieds dans un event dans 8 jours.

Un vrai.

 

Tu sais :

Un séminaire.

 

Avec des speakers, une scène, tout ça, tout ça.

 

(Rien à voir donc avec les rares immersions que j’organise de temps à autre en comité ultra réduit juste pour quelques clients qui me paient à prix d’or)

 

Ca sera la première fois, et probablement aussi la dernière.

 

(La dernière fois que je suis monté sur scène, c’était en République Tchèque, en 2010.

Pour jouer live.

Pas exactement le même délire, donc)

 

Là ?

Pas de grosses basses ni de sons électro.

 

Mais de la pépite.

 

Avec « les secrets presque perturbants d’un marketeur « one man band » refusant toute concession mais pourtant directement responsable de plus de 28 millions de ventes rien qu’avec le marketing qu’il a lui-même rédigé »

 

(Yep, c’est ce que je vais partager sur scène.

Vu que quitte à y aller, je vais m’amuser à speaker tant qu’à faire.

 

Greg style, par contre…)

 

Tu t’en doutes si tu me connais :

 

Je ne fais pas ça pour la gloire.

Ni pour le blé.

(Je ne touche pas un euro là-dessus)

 

Mais juste pour filer un coup de patte à Gwendoline, qui organise ce séminaire sur ce que font ceux qui font 7 chiffres ou plus que les autres ne sont pas prêts à faire, et qui est aussi quelqu’un que j’accompagne depuis un moment maintenant.

 

Si tu veux venir ?

Ne traine pas par contre.

 

Parce que le truc se passe le samedi 29 février et dimanche 1er mars, à Toulouse.

(Yes, dans une grosse semaine seulement)

 

En plus de groover Mark et Ting sur scène ?

J’y serais aussi juste avant pour un mastermind collectif avec les autres intervenants.

 

(L’occasion pour nous peut-être de brainstormer sur ton cas)

 

Et le reste de mon temps ?

Je vais surtout faire en sorte de le passer avec mes Padawans.

 

Toi aussi donc, si tu viens.

 

Si tu n’as pas encore ta place, tu peux en récupérer une ici tant qu’il en reste, et découvrir le programme complet du machin.

(Ce lien met automatiquement un gros code promo juste pour toi)

 

Envoie moi un petit mail pour me prévenir si tu viens :-)

 

A demain, et au plaisir de t’y voir si tu passes,

 

Greg

Comment ne plus avoir à faire de publicité, ou presque

Pays # 64.

 

C’est quelque chose qui semble être un grand mystère pour beaucoup de gens qui s’intéressent à mon travail sur Life Stylers, vu les questions qu’on me pose régulièrement là-dessus :

 

Genre…

 

« Mec, tu ne fais pas de publicité.

Tu ne publies quasi jamais rien sur Facebook.

Tu n’as pas mis en ligne de vidéo sur YouTube depuis des années.

Tu ne te rends jamais dans les évènements.

Ton blog n’entre à priori pas dans ta stratégie de contenu.

 

Tu ne fais que mailer.

 

Si tu es nulle part, comment tu fais grossir ta mailing liste, et ton business ? »

 

J’avoue que vu comme ça…

 

Alors je ne vais pas te mentir :

Ma liste a pas mal baissé depuis un an,  puisque je n’ai pas fait grand chose pour la remplir.

 

Pourtant ?

Elle se remplit quand même de nouveaux inscrits chaque jour.

 

Et surtout, elle n’a jamais été aussi lucrative qu’aujourd’hui.

 

Vu que j’ai moins de leads qu’avant, mais que je n’ai jamais gagné autant.

 

(Je ne serais pas surpris du tout d’ailleurs d’avoir la mailing liste la plus rentable de ma thématique, même si je m’en fous pas mal.

En tout cas, c’est ce que je constate à chaque fois que je vois mes « concurrents » partager leur CA)

 

Quel est le truc, donc ?

Où se cache le loup ?

 

Nulle part, en fait.

 

Parce que tout ce que je fais n’est finalement que la base de la base en Mark et en Ting.

 

Et ce sur quoi tout le monde devrait se concentrer en tout tout premier.

Bien avant les techniques dont tout le monde parle.

 

Une partie de la réponse ?

C’est bien sûr le positionnement.

 

Tu sais :

 

Ce qui fait que quand on te dit « soda », tu penses immédiatement à Coca-Cola.

Quand on te dit « fast food », tu penses de suite à Mc Do.

Et possible que quand on te dit « copywriting », « emailing » ou « marketeur », tu penses à moi en tout premier.

 

Ca ?

C’est le raccourci ultime.

 

Et ce qui devrait être ton objectif numéro un, quel que soit ton domaine ou le type de choses que tu vends.

 

Parce que c’est finalement le moyen le plus rapide de devenir instantanément remarquable.

D’attirer l’attention vers ton travail.

Et de gagner des mois si ce n’est des années dans la création de ton audience.

 

(Sans parler de tout l’argent que tu n’as plus à investir en publicité, ni toutes les actions que tu n’as plus à faire pour te faire connaître par tes clients idéaux)

 

Plutôt que de chercher à prendre une place dans une catégorie existante ?

Et donc partager le gateau avec tout ceux qui en veulent une part ?

 

Tu veux te créer ta propre catégorie.

Et la dominer.

 

Pour avoir tout le gateau pour toi.

Ou quasiment.

 

C’est d’ailleurs fascinant quand tu y penses :

 

Parce qu’une fois que tu as su prendre le positionnement au top de ta catégorie, c’est très très difficile pour les autres de te le reprendre.

Car quoi qu’ils fassent, c’est toujours à toi qu’on va penser en tout premier.

 

Mais peut-être que toi, tu es sur une thématique où ça te parait impossible de créer ta propre catégorie comme ça.

 

Vu le nombre de personnes qui y groovent aussi.

Parce qu’il y a déjà pas mal de « noms » super établis.

Ou tout simplement parce que le top positionning, il a déjà été pris par quelqu’un.

 

Pourtant ?

 

Il existe une astuce pour y parvenir.

Et vite.

 

Là aussi, c’est quelque chose qu’on n’est pas naturellement enclins à faire, parce que c’est complètement contre intuitif.

 

Je ne te dis pas que tu ne devras pas faire ce qu’il faut quand même pour te faire connaître et remplir ta liste avec ça.

Du moins, au début.

 

Mais même au début, tu iras bien plus vite en prenant cette voie là, qui est la seule façon de devenir une référence dans une thématique déjà saturée.

Et tu t’affranchiras déjà de toute concurrence.

 

J’appelle ça « le coup de la Déesse ».

 

Et je te dis tout la-dessus dans la prochaine coquine à ventes papier de la Marketing Master School que je vais très vite envoyer aux membres.

 

Ainsi que des autres stratégies que j’utilise pour ne quasiment plus avoir à faire de publicité, et pourtant gagner toujours plus.

 

Seul souci avec ça ?

C’est que je limite à 450 membres les inscriptions à la MMS.

 

La bonne nouvelle ?

C’est que 3 membres ont laissé leur place récemment, et ne pourront donc jamais revenir.

 

La mauvaise ?

C’est que… seulement 3 membres ont laissé leur place.

 

Et qu’elles risquent donc de très vite être pourvues.

 

Tu peux peut-être en récupérer une par là :

http://lifestylers.fr/marketing-master-school/

 

Greg

Question qui tue : peut-on réussir en suivant les « formarketeurs » ?

C’est vraiment une question qui tue.

 

Et j’avoue que j’ai vraiment hésité avant d’y répondre.

 

Mais puisque je suis bien plus là pour t’aider que pour plaire à tout le monde ou me faire des potes, here we groove :

 

« Greg, tu dénonces souvent ceux que tu appelles les « formarketeurs ».

Est-ce que c’est juste une stratégie marketing de ta part (du positionnement j’imagine) ou tu penses vraiment que ce n’est pas possible de réussir en se formant chez eux ? »

 

Ok, ok, ok.

 

Alors, déjà, ce que j’entends par formarketeur (oui, ce mot n’existe pas, mais ça résume bien le truc selon moi), c’est quelqu’un qui va vendre des formations sur le marketing ou comment gagner sa vie sur internet…

… alors qu’il ne fait rien d’autre que…vendre des formations sur le marketing ou comment gagner sa vie sur internet.

 

C’est-à-dire juste pour lui, sur son propre site.

 

Et c’est tout.

 

C’est-à-dire pas de coaching individuel pour des clients.

Pas de prestation marketing du tout (copywriting, stratégie, publicité, ce que tu veux).

Pas de marketing fait pour des clients.

Ni même pour lui sur une autre thématique que le marketing.

 

Juste vendre des formations sur le marketing, donc.

 

Ce qui est le cas d’à peu près tous les formateurs, à quelques rares exceptions près, malheureusement.

 

Je sais :

Présenté comme ça, ça fait limite voleurs de poules.

 

Parce que niveau légitimité à pouvoir t’aider, tu peux repasser.

 

Ca reviendrait à demander au prof de français de ton ancien lycée de te conseiller pour écrire un roman, au lieu d’à quelqu’un

qui en a déjà rédigé et publié plusieurs.

 

Sans même parler d’en avoir fait des bestsellers.

 

D’ailleurs, perso, c’est comme ça que je les vois :

Comme des profs.

 

Pas comme des marketeurs donc.

Mais des profs.

 

Mais il n’y a rien de dégradant ni même de négatif à mes yeux dans la façon dans je dis ça.

 

D’ailleurs ?

 

Les meilleurs d’entre eux vont avoir l’avantage par rapport à un marketeur pur comme je peux l’être d’être bien meilleurs en pédagogie, et de souvent mieux t’expliquer les concepts à comprendre.

 

Et je dois dire aussi qu’il y en a qui me bluffent littéralement avec leur capacité à synthétiser tous les conseils qu’ils vont lire à droite à gauche pour te présenter leurs trucs.

Jusqu’à même parfois penser leurs propres systèmes ou arriver aux mêmes conclusions que toi qui te casse le c*l à faire du marketing sur plusieurs thématiques à longueur de journées.

 

Pile comme tu peux tomber sur un excellent prof qui va énormément t’apprendre.

T’inspirer.

Et façonner ta manière de penser.

 

C’est même d’ailleurs comme ça que j’ai commencé à me former, ne sachant pas trop où chercher à l’époque.

Et ça ne m’a pas empêché d’apprendre très vite et d’obtenir des résultats auxquels je ne m’attendais pas rapidement.

 

Après ?

C’est toujours la même chose :

 

Tout dépend de ce que tu cherches.

 

Si tu cherches à apprendre les bases et la « culture générale » du marketing le plus rapidement possible et économiser les mois et les mois qu’ils passent à lire des bouquins, suivre des formations et synthétiser le tout dans tes formations qui te prennent juste une à deux heures à suivre ?

 

Fonce.

 

Parce que ce n’est pas un mauvais move.

 

Après, par contre ?

Il faut t’attendre à ce que tu aies de la casse.

 

Ce que j’entends par là ?

 

C’est notamment que les systèmes ou les techniques qu’ils vont te présenter ne vont pas forcément toujours marcher pour toi.

Dans ton domaine à toi.

Avec les spécifiés de ton domaine à toi.

 

(Si tu savais le nombre de fois où on m’a fait ce type de retours…)

 

Et c’est normal, finalement.

 

Parce que déjà que c’est dur de présenter des choses qui vont marcher pour tout le monde (à condition qu’elles soient bien implémentées, bien sûr) en les ayant testées sur 3, 4 ou 5 thématiques différentes…alors imagine juste sur une seule.

 

Surtout que la thématique du Mark et du Ting est quand même bien différente de la plupart des autres, vu qu’elle s’adresse justement à ceux qui veulent progresser dessus.

 

Perso ?

Je ne me forme depuis bien longtemps plus qu’auprès de vrais marketeurs.

 

Très peu de personnes, j’avoue.

Parce que ce n’est pas les profils qui courent les rues.

Même aux Etats-Unis.

 

Mais c’est comme ça que j’ai pu faire les plus gros jumps avec mes activités ou celles de mes clients.

Au delà bien sûr de mes propres découvertes à force de mettre les mains dans le cambouis et d’en tirer mes propres conclusions.

 

Et d’ailleurs, je m’apprête à te présenter cette semaine beaucoup d’informations sur un des leviers les plus puissants que tu puisses mettre en place pour ton activité ces temps-ci.

 

C’est quelque chose sur laquelle j’aurais pu me former, seul.

Et te présenter les résultats.

 

Mais j’ai préféré faire appel à un mec qui fait ça depuis 10 piges.

Et qui n’est payé que sur les résultats qu’il amène à ses clients.

 

Comme moi, donc.

 

La morale, en admettant qu’il y en ait une ?

 

C’est qu’il n’y a rien de tout noir ou de tout blanc sur la question.

Et que tout dépend de ce que tu cherches.

 

Mais si ceci peut t’aider à savoir à quoi t’attendre et à aller chercher ce dont tu as besoin là où c’est le plus adapté pour toi, tant mieux.

 

Et si tu fais partie de ceux qui veulent du Mark et Ting by a marketeur dont c’est les journées et 90% de son CA (hors make money online, donc) ?

Il y a une nouvelle place qui s’est libérée dans la MMS que tu peux peut-être récupérer ici :

http://lifestylers.fr/marketing-master-school/

 

Greg

 

PS : Un petit mot quand même pour les formarketeurs qui liront ceci ou à qui ça va forcément revenir :

 

Take it easy, mec.

 

Parce qu’il n’y a rien de personnel ici.

(La pratique est tellement généralisée que je n’ai même pas le moindre nom qui me soit passé par la tête en rédigeant ceci de toute façon)

 

Et bien sûr que c’est du positionnement pour moi de me différencier de ces profils là.

(C’est que je serais juste fou de ne pas mettre régulièrement en avant mon plus gros avantage concurrentiel…)

 

Toi ?

Tu as décidé de faire ton business comme ça.

 

Vraiment aucun souci avec ça.

 

C’est ton choix.

Et chacun fait ce qu’il veut.

 

Faut juste apprendre à être ok avec les points forts et les points faibles de ce qu’on propose et de ce qu’on ne propose pas.

 

Comme je suis le premier à admettre que je ne suis pas le plus grand pédagogue du monde par exemple.

Loin de là.

La formation qui va le plus te rapporter aussi de toutes celles que j’ai faites ?

BAM !

 

Je remets en avant une dernière ancienne édition avant de passer à autre chose, avec la coquine à ventes d’août l’an dernier de la Marketing Master School.

 

Et celle-ci pourrait très bien être la formation qui va le plus te rapporter de toutes celles que j’ai faites.

 

Du moins, si tu es prêt à voir au delà des techniques et des systèmes magiques, et que tu cherches au contraire ce qui peut le plus t’aider à te faire franchir des gros caps dans tes résultats.

 

Justement parce que dans cette édition, je te partageais tous les concepts et principes qui m’ont le plus permis d’augmenter les résultats des business sur lesquels j’ai travaillés.

 

Ce n’est donc clairement pas pour toi si tu cherches du rapide, du tout cuit et du recopiable sans réfléchir.

 

Mais si vois tes projets comme un vrai business et que tu veux voir comment je m’y prends pour augmenter les résultats de n’importe quel projet…

 

 

Au programme de cette édition que tu ne peux récupérer que jusqu’à ce soir 23h59 ?

 

– Basées sur plus de 25 millions d’euros de ventes générées : les leçons de business d’un hyper seller, avec ce qui m’a le plus aidé à augmenter les chiffres d’affaires de mes projets et ceux de mes clients

(Et non, il ne s’agit pas de « techniques »…)

 

– Tous les principes, concepts et idées sur lesquels tu veux régulièrement réfléchir pour trouver des idées qui vont vraiment te permettre de convaincre bien plus facilement tes clients idéaux de regarder ce que tu fais, s’inscrire à ta liste et acheter chez toi

 

– Comment penser ton business pour franchir des gros caps et gagner de plus en plus (au lieu de travailler sans cesse en flux tendu, et te demander ce que tu pourrais bien vendre demain ou la semaine prochaine)

 

– Où chercher pour trouver un AVANTAGE INJUSTE que tes concurrents ne pourront jamais te reprendre

(et même si ils se mettaient un jour à faire comme toi là-dessus, ça serait trop tard pour eux : tu aurais déjà le positionnement et le leadership sur ta thématique qui t’assure d’être la référence vers qui les gens vont vouloir se tourner, à vie…)

 

– Comment convaincre bien plus facilement, instantanément te différencier de tous tes concurrents et vendre bien plus en changeant de cible

(les types de personnes à qui tu veux vendre pour bien plus de cash et de bien meilleurs clients sont 3 à 5 fois plus nombreux que les gens que tout le monde cherche à convaincre, et bien plus rentables à terme qu’eux)

 

– Comment jouer avec la psychologie des gens pour ne plus avoir à promettre gros pour qu’ils achètent tes trucs

(au contraire, ce sont eux qui vont tirer leurs propres conclusions de ce que tu leur dis, et se faire leurs propres « promesses »)

 

Rien que faire ça va te rendre instantanément plus crédible, et donc te permettre de vendre bien plus que jusqu’ici.

 

– Les « endroits » surprenants où j’ai trouvé mes meilleures idées et les nouveaux systèmes qui m’ont le plus permis de faire décoller mes ventes et celles de mes clients, et de les maintenir au plus haut mois après mois

 

– Mon stratégie en 6 coups pour vendre bien que jusqu’ici…

…et promouvoir encore et encore le même produit avec à chaque fois bien plus d’impact (et une vraie grosse raison d’acheter de suite) qu’une simple promotion

 

– Les 2 principes clés pour convaincre la majorité des gens qui s’intéressent à n’importe quelle thématique : les sceptiques

 

– Ce que j’ai changé à ma façon de présenter mes idées et de convaincre depuis un an environ qui m’a donné de biens meilleurs résultats que n’importe quelle technique de persuasion

 

– L’approche complètement contre intuitive qui permet à terme que tout paraisse presque trop facile et que tu te demandes presque ce que tu as frein pou faire pour mériter de tels résultats

(Je vais être clair : on a tous une résistance naturelle à faire ça.

Mais quand tu vas savoir de quoi il s’agit, tu vas te rendre compte que TOUS les top players du web que tu suis s’y prennent exactement comme ça…)

 

– Comment simplifier tout ton business, et pourquoi le faire te donne des résultats bien plus gros, et bien plus vite

(et à quel moment exact tu veux complexifier un peu le truc ou tester de nouvelles approches)

 

– Le leitmotiv numéro un derrière tout ce que je fais (suis le, et ton mindset va de suite changer pour le meilleur)

 

Et bien plus encore…

 

 

Je préfère te prévenir :

 

Cette édition pourrait complètement te retourner le crâne.

(Et c’est pile le but)

 

Tu vas vouloir la lire et la relire un paquet de fois.

Notamment pour en retirer un éclairage différent à chaque fois, et penser à de nouveaux concepts et idées qui pourraient tout changer à ton activité et à tes résultats.

 

Mais il va falloir aussi que tu te poses et que tu réfléchisses à ce que tu vas y découvrir.

 

Pour trouver tes propres réponses et les nouvelles approches complètement game changers qui pourraient tout changer pour toi à ton tour.

 

Mais si ça ne te fait pas peur, tu peux cliquer ici avant 23h59 ce soir pour la télécharger de suite :

http://lifestylers.fr/basees-sur-plus-de-25-millions-de-ventes-generees-lecons-de-business-dun-hyper-seller/

 

Ensuite ?

Je range ça dans mes cartons personnels.

 

Et ça n’en sort plus jamais.

 

Greg