Comment transformer le syndrome de l’imposteur en imposture

J’avais reçu ce mail de Carine il y a quelques jours :

(Le gros classique du coup de flip because syndrome de l’imposteur) :

 

« Je souffre de mon syndrome de l’imposteur aujourd’hui. 

Cause le lapin posé par ma cliente qui a oublié notre rendez-vous, ce qui fait remonter le doute sur mes capacités et ma peur avec un grand P de ne pas y arriver. 

 

Je suis entre la frustration de la fille qui a l’impression de sacrifié son temps pour des clopinettes et la générosité de la fille qui débute et a envie d’aider sa cliente à développer son activité (et la sienne par la même occasion). 

C’est une plaie ce flip qui vient des profondeurs ! 

 

Tout ça pour amener ma question : est-ce que tu ressens ce syndrome (encore), et si oui, comment le gères-tu ? »

 

Comme j’avais répondu à Carine, je n’en souffre plus.

Mais j’y ai eu le droit, comme tout le monde au début.

 

Mon conseil quand on ne se sent pas à la hauteur comme ça pour vendre ou aider les autres ?

C’est, comme souvent, de tricher avec sa propre psychologie.

 

Pour penser à autre chose.

Et, tant qu’à faire, pour devenir meilleur en même temps.

 

Parce que le seul moyen de ne plus ressentir ce sentiment destructeur là, c’est juste de devenir bon dans son domaine.

(Y a pas de secret)

 

Chaque jour ?

Tu te formes un peu plus.

 

En Mark, en Ting, et sur ton domaine d’expertise.

 

Et tu pratiques.

 

Tu fais du contenu de qualité.

Le meilleur que tu puisses.

 

Et tu aides tes clients.

Aussi bien que tu puisses.

 

Ca parait tout con ce que je te dis (et ça l’est), mais si tu le fais, tu progresses.

Chaque jour.

Sans même t’en rendre compte.

 

Et, au lieu de penser à si tu es assez bon, tu fais ce qu’il faut pour le devenir.

Ce qui reste le seul moyen de lui péter sa tronche à ce syndrome.

 

Et il s’atténue petit à petit.

Jusqu’à se transformer en mauvais souvenir.

 

Si tu te sens pas à la hauteur aujourd’hui pour aider les clients que tu rêves d’avoir ?

Un seul remède, tu l’as compris :

 

Commencer à bosser avec (ou pour) eux.

 

On as tous commencé comme ça.

Et on était tous des impostures au début.

 

Flippé ou pas ?

Tu peux récupérer exceptionnellement à prix fracassé mes 3 meilleures formations pour trouver et signer tes clients idéaux sur cette page :

http://lifestylers.fr/pack-trouver-et-signer-tes-clients-ideaux/

 

Que tu vendes du coaching, du freelancing, de la prestation de services ou du done with you,

tu vas y découvrir…

 

Comment définir quels sont tes clients idéaux

 

(ceux pour qui apporter des gros résultats est le plus facile, tout en étant les personnes exactes pour qui tu vas avoir le moins à batailler pour les convaincre de faire appel à toi.

 

Mieux encore : on va se concentrer en plus pour que ce soit les clients précis qui soient les plus conscients de la valeur de l’aide que tu vas leur apporter.

Ce qui est le meilleur moyen pour ne pas avoir à vendre comme un damné.

Et de signer des gens déjà prêts à payer (très) cher pour ton aide, quelque soit ta thématique..

(et surtout les clients pour qui ça sera le plus facile pour toi de leur faire obtenir des résultats)

 

Comment créer tes différentes offres, pour signer les clients que tu voudras, quel que soit leur budget…tout en faisant uniquement ce qui t’éclate le plus

 

Où trouver tes clients idéaux, et comment leur donner envie de découvrir tes services

 

Comment leur présenter tes offres et les faire signer, sans jamais avoir l’impression de leur vendre une prestation (au contraire, on va se concentrer sur ce qui va le plus facilement les convaincre : ce que tu vas pouvoir les aider à atteindre, et ce qu’ils veulent exactement)

 

Et bien plus encore…

 

Greg