Comment vendre sans vendre

 

Si vous voulez découvrir une façon simple de rendre vos emailings plus lucratifs, sans faire de la promotion agressive ni même avoir ne serait-ce que l’air de vendre, ne quittez pas cette page et laissez-moi vous montrer comment faire.

 

Voici l’idée…

 

Un problème que beaucoup de gens ont pour rédiger des emailings efficaces : penser qu’il s’agit d’écrire un argumentaire de vente. Et parce qu’ils considèrent leurs emails comme des pages de ventes, ils les gavent de bénéfices et utilisent toutes les astuces habituelles de copywriting, hors contexte.

 

Mais si vous vendez un produit qui résout un problème pénible, vous n’avez pas à faire ça !

 

Ce dont vous voulez parler (au lieu de votre produit et de ses bénéfices), c’est de la douleur causée par le problème que vos prospects veulent résoudre.

Cela signifie entrer dans leur univers et écrire à propos de cette douleur qu’ils ressentent (ou POURRAIENT ressentir si rien n’est fait pour gérer le problème illico presto).

Alors, oui, vous faîtes bien un appel à l’action dans vos mailings.

Et oui, vous insérez votre URL (soit de manière agressive, soit de manière passive, comme dans l’exemple ci-dessous).

Mais vous n’avez pas à bombarder vos lecteurs avec des bénéfices. Au lieu de ça, vous les martelez avec les symptômes douloureux qu’ils ressentent. Ou qu’ils pourraient ressentir si ils ne trouvent pas une solution.

 

En quoi cette approche augmente vos ventes ?

 

La réponse est simple.

Tout est une question de confiance.

 

Puisque que vous êtes la personne leur envoyant des mailings chaque jour ou presque, et que vous développez une relation avec eux (au lieu de juste leur balancer de la promo) en leur montrant que vous comprenez leurs problèmes, ils vont naturellement vous voir comme la personne à qui s’adresser pour obtenir de l’aide.

Ce concept est difficile à maîtriser pour beaucoup de webmarketeurs.

 

Voici donc un exemple de comment s’y prendre :

 

Titre de l’emailing : Pourquoi les copywriters et rédacteurs web meurent jeunes (la vraie raison)

 

Ecrire est un job dangereux.

Rester assis en face d’un ordinateur pendant des heures et des heures, jour après jour, démultiplie les risques que vos jambes développent de dangereux (mortels) caillots de sang et chamboule l’intégralité de votre système nerveux.

Tout ceci peut provoquer des douleurs SALEMENT intenses.

Des douleurs aux jambes.

Des douleurs au cou.

Des douleurs aux épaules.

Des douleurs au coude.

Des douleurs au poignet.

Et surtout, des douleurs AU DOS.

 

Je connaissais un copywriter qui passait parfois entre 8 et 10 heures d’affilée en face de son ordinateur dans un petit bureau de la taille d’un placard…à rédiger, éditer des fichiers audios et vidéos, travailler sur le design de sites internet, etc… Il ressentait sans cesse une douleur insupportable au dos.

Chaque mouvement provoquait une souffrance insoutenable.

Chaque changement de position sur son siège enflammait sa colonne vertébrale.

Bouger son coup ? Une agonie.

Il a souffert comme ça, en silence, pendant des mois. Pensant que la douleur s’en irait d’elle-même.

Mais elle ne l’a pas fait.

Les choses ont même empiré.

En fait, la douleur s’est propagée plus bas que son dos. Jusqu’à descendre au niveau de ses tendons.

Ce qui a rendu pour lui le jogging (quelque chose qu’il adorait pratiquer) impossible. Et même marcher de son bureau à la cuisine était épuisant et insupportable.

Même ses nuits étaient devenues au mieux intermittentes. Il devait à chaque fois trouver la bonne position (et ne plus bouger) de façon à éviter de recevoir des « coups de poignard ».

 

Il a fini par chercher de l’aide.

A consulter des docteurs.

Des chirurgiens orthopédiques.

Des chiropracteurs.

Des acuponcteurs.

Aucun n’a pu l’aider.

(L’un de ces docteurs lui a même dit qu’il s’agissait d’une « douleur fantôme » et l’a renvoyé chez lui avec une boîte d’aspirine…)

 

Tous ses examens de contrôle se sont avérés négatifs.

Et pourtant, la douleur ne faisait qu’augmenter.

Et son gagne-pain (l’écriture) ne tenait plus qu’à un fil.

L’un des docteurs l’a alarmé : quelque soit le problème, il pouvait devenir permanent si il ne trouvait pas rapidement de quoi il s’agissait. Il a aussi consulté un neurologue qui lui a dit qu’ils ne pouvaient absolument rien faire, les humains n’étant pas fait pour rester assis pendant de longues périodes comme ça (et qu’il devait déjà s’estimer heureux de ne pas avoir le moindre caillot de sang…)

 

Pourquoi je vous ai raconté ceci ?

 

Car gagner sa vie en rédigeant PEUT s’avérer très dangereux.

Pour votre santé.

Et même pour votre vie…

 

Pour découvrir mon plan de prévention des maux de dos, regardez ici :

 

[URL de la page de vente ici]

[Signature ici]

 

Vous voyez le fonctionnement ?

 

L’emailing entier que vous venez de lire est à propos du problème, pas de la solution. Il ne parle pas d’un produit. Et pas le moindre bénéfice n’est mentionné.

 

Pourtant, il fait mieux le job pour « vendre le clic » que bombarder votre lecteur de bénéfices, de puces promesses et de caractéristiques produit.

 

Il prépare aussi le lecteur à chercher activement une solution avant d’arriver sur votre page de vente, au lieu d’être sur ses gardes face à un argumentaire promotionnel.

Si vous faîtes ça correctement, vos visiteurs vont chercher à ce que vous leur vendiez votre produit !

 

Et le meilleur…

 

C’est qu’on parle ici d’une façon très simple d’écrire des emailings.

Vous n’avez pas besoin d’être un super « écrivain », ni même « rédacteur ».

Vous n’avez pas à utiliser la moindre astuce ou stratégie de copywriting.

Et vous n’avez même pas besoin de mentionner votre produit.

Tout ce que vous avez à faire est de bien connaître votre marché et ces mailings s’écrivent presque d’eux-mêmes.

 

Ce que je vous recommande de faire aujourd’hui même : rédigez un emailing qui s’adresse à la douleur ressentie par vos prospects (elle n’a pas à être physique, bien sûr), comme celui que j’ai rédigé ci-dessus. Pensez à tous les problèmes que votre produit résout. Utilisez ce qui se trouve ci-dessus comme template et constatez les résultats.

Cliquez sur l’image pour recevoir 12 techniques d’email marketing simples qui vont doubler vos ventes, sans un inscrit de plus à votre liste :

astuces email marketing