Pourquoi je me fous des ouvertures et des clics

La plupart des gens ne jurent que par leurs taux d’ouvertures et leurs taux de clics quand ils envoient des mailings.

Ils sont contents quand ils sont élevés.

Ils commencent à flipper quand c’est pas top.

 

Perso ?

Je ne regarde même pas.

 

Parce que ça ne veut rien dire.

Et que tout ce qui m’intéresse, c’est combien je vends.

 

Imagine que tu envoies un mail avec un titre super racoleur.

Tu vas avoir un gros taux d’ouverture.

Mais derrière, si ce que tu donnes comme contenu dans ton mail ne convainc pas, tu vas avoir peu de clics vers ta page de vente.

Et donc peu de ventes.

 

Au contraire ?

Tu peux avoir un titre et un mail qui ne cherchent pas forcément à convaincre toute ta liste

(un sujet qui n’intéresse pas tout le monde par exemple, ou quelque chose qui s’adresse plus aux gens plus avancés…)

 

Et là, tu peux avoir des taux d’ouverture et de clics super merdiques, mais très bien vendre.

 

C’est le principal, non ?

 

Ce que tu veux faire ?

C’est avoir un mailing qui convainc les gens qui le lisent de sauter vers l’offre que tu présentes à la fin.

Et qui les pré convainc déjà sur ton offre.

(Le reste de la persuasion, c’est le job de ta page de vente ou ta vidéo de vente)

 

Parce que tu auras su susciter leur curiosité au maximum, tout en leur donnant le juste ce qu’il faut de valeur pour leur prouver que ce que tu dis va les aider.

 

Que tu fasses du mailing quotidien en mode Emailing 3.0 ou que tu cherches à créer une séquence automatique qui déchire tout avec ce système là

oublie les stats trompeuses.

 

Et concentre toi sur tes ventes.

C’est le seul taux qui compte.

 

Greg