Comment transformer un produit pourri en expérience de rêve (et éliminer toute concurrence)

L’an dernier à cette époque, j’étais au fin fond de l’Afrique.

(J’y ai passé près de 2 mois, du Botswana au Zimbabwe en passant par la Namibie et l’Afrique du Sud)

 

Et un soir, je suis resté pour la nuit dans un camp en plein milieu du Delta de l’Okavengo, au Botswana.

 

Tu accèdes au truc qu’après pas mal de piste puis une partie en mokoro, une espèce de pirogue traditionnelle qu’ils poussent avec un grand bâton.

 

Dans un camp on ne peut plus simple.

 

Tu oublies le wifi, et un peu près tout le reste, vu que tu es sur une île du delta et que tu n’as que ta tente, accès à un vieux chiotte dans la brousse et à une douche dans une tente que tu sais même pas comment elle marche…

 

Propre.

Tout le nécessaire.

Mais rien de plus donc.

 

Je discutais tranquillement au coin du feu avec Loggy, qui a monté ce business là.

Et qui me demandait comment avoir plus de réservations, et comment optimiser ses tarifs.

 

Dans ces cas là ?

Tu ne fais surtout pas ce qu’il fait (et ce qu’on a tous tendance à faire quand on débute sur le web) :

Essayer de promouvoir ton produit comme le font tous les autres, lodges de luxe compris.

 

C’est la pire chose à faire.

Car les gens se mettent à comparer ce que tu proposes avec des concurrents bien mieux armés que toi.

 

Le truc ?

C’est de renverser la table.

 

Et de transformer les faiblesses de ce que tu proposes en avantages.

(Et cibler les gens qui cherchent exactement ça).

 

Je lui ai gribouillé quelques notes sur son Iphone – 10 pour mettre en texte de description sur Booking.

Quelque chose comme ça :

 

Vous cherchez à expérimenter la vraie nature africaine ?

Envie de faire un break entre 2 safaris, loin des touristes ?

De goûter la vie traditionnelle du peuple machin truc ?

 

De dormir à la belle étoile, avec pour seule télévision les hippopotames, les crocodiles et les oiseaux et pour seule radio la bande son de la savane africaine ?

 

Alors nous serons ravis de vous accueillir à XXX et de vous faire découvrir tout ça.

 

Passer une nuit ou deux à XXX ?

C’est oublier tout ce que vous connaissez, et ce que vous verrez sans doute ailleurs au Botswana.

 

Le camp est si reculé que nous allons venir vous chercher pour vous montrer le chemin dans le dédale des pistes ensablées.

Jusqu’à ce que vous arriviez au bout de la route.

Et que nous vous emmenions en mokoro jusqu’à l’île.

 

Prévoyez de passer 2 nuits ici si possible.

Parce que vous voulez avoir assez de temps pour profiter de la cuisine traditionnelle, de tours en bateaux pour observer les hippopotames et les couchers de soleil irréels tels qu’on ne les voit qu’en Afrique.

 

Et, bien sûr, partir pour de longues heures en mokoro explorer le delta et toute sa faune…

 

Un truc dans le genre.

 

Tout ça ?

Pour vendre une vulgaire nuit dans une tente au milieu de rien.

 

Mais je pense que tu vois les principes marketing en lisant ça.

 

On ne cible plus du tout les mêmes personnes.

On ne met plus du tout en avant les mêmes bénéfices.

On se positionne complètement différemment.

 

Et on peut ressortir du lot bien plus facilement en ayant transformé des faiblesses de notre offre en un avantage concurrentiel énorme.

 

Faire ça a dû permettre à Loggy d’obtenir bien plus de réservations.

Et d’avoir de bien meilleures notes de ses clients sur Booking.com.

Pour attirer ensuite plus facilement plus de clients, et augmenter ses tarifs.

 

Faire ça peut te permettre à toi aussi d’éliminer toute sorte de concurrence.

Et de toucher plus facilement ta cible.

 

Si tu as besoin de savoir rédiger des argumentaires comme ceux-là ?

Jette toi sur ma formation Copywriting 3.0 avant que je ne la retire définitivement de la vente demain soir.

 

C’est ma seule formation “tout en un” où je te montre comment rédiger des pages de ventes irrésistibles.

 

Mais je te préviens :

Elle va te demander du travail, et de l’investissement.

Parce que j’y ai mis des tonnes de ressources à étudier en plus des modules habituels.

 

Mais, hey, tu t’en doutes, on ne pond pas des argumentaires de ventes imparables juste en claquant des doigts quand on n’a pas encore l’habitude…

 

Par contre ?

Je la retire définitivement de la vente demain soir…

 

Tu peux peut-être encore y accéder sur cette page :

http://lifestylers.fr/copywriting.3.0/

 

Greg

Se passer totalement de pages de vente ?

Une très bonne question de MMS-Padawan Christophe C. :

 

« Si tu fais bien ton boulot de teasing dans tes mails en les transformant en PDV, la page de vente classique ne devient-elle pas obsolète ? Tu mets un lien de paiement avec les puces promesses à la fin du mail.

Du moins, faire une mini-PDV light »

 

C’est le principe de mes méthodes de mailings.

Qu’ils fassent le plus gros du job.

 

Et qu’à force de les enchainer quand tu lances une nouvelle offre, ou quand tu fais une promo, les gens n’aient quasiment pas besoin de page de vente (ou de vidéo, ou de webinaire) pour être convaincus.

 

Après, ne pas mettre de page de vente du tout, ça dépend.

 

Comme toujours : il n’y a pas de réponse universelle en marketing.

 

C’est clair que plus ça va, plus les gens manquent d’attention.

Et qu’il est du coup de plus en plus efficace de directement leur donner tout le contenu, là où ils sont.

(L’email étant forcément le format le plus efficace pour ça)

 

Se passer de page de vente, ça oblige à faire de très longs mails.

Ce qui peut justement faire fuir les gens.

 

(Même si il suffit de formater ton mail pour que ça ne se voit pas qu’il va être long)

 

Vendre directement dans mes mails, et envoyer de suite vers un bon de commande ?

Je l’ai fait plein de fois.

Pour mes clients ou pour moi.

 

Mais à chaque fois que j’ai choisi de le faire, c’était toujours réfléchi.

 

Pour des offres où je savais d’avance que les gens voulaient vraiment le truc.

Pour des offres où il y avais peu d’objections à casser.

De démonstration à faire.

D’exemples à leur donner.

Etc, etc…

 

Bref :

Où l’argumentaire de base pouvait être bien plus court.

 

Et là, en effet, ça fait sens.

 

Chaque mail venant susciter encore plus le désir et l’envie d’acheter le truc tant qu’il est encore temps.

 

Pour les offres où il y a plus à démontrer ?

A prouver ?

Pour des produits plus chers ?

 

Là, par contre, la PDV reste indispensable.

 

Même si les mailings feront toujours le plus gros de la persuasion.

Et que la plupart des gens ne liront pas entièrement ta page de vente.

 

Beaucoup achèteront sans même la lire du tout.

(Justement grâce aux mailings)

 

Mais dans tous les cas :

Pour pouvoir se passer de page de vente, il faut d’abord savoir en rédiger de bonnes.

 

Parce que savoir tout ce que tu dois y mettre, et de quelle façon, pour convaincre, te dira exactement de quoi parler dans tes mails de vente.

Et comment le présenter.

 

Ces mails n’étant guère que des mini pages de vente.

 

Vendre uniquement par mail ?

Sans savoir rédiger des argumentaires de vente qui ne laissent d’autre choix que d’acheter, là, tout de suite ?

 

C’est comme essayer de courir sans encore savoir marcher.

 

Donc oui.

C’est très faisable à terme.

 

Quand tu sais ce que tu fais.

 

Mais je ne te le recommande pas au début.

Sauf pour des petites offres.

 

En parlant de pages de vente irrésistibles ?

J’ai décidé de retirer définitivement de la vente ma meilleure formation sur le sujet, Copywriting 3.0.

 

Et ça, dès les heures qui viennent.

 

Ça peut te surprendre.

Mais forcément, il y a un plan derrière l’apparente folie.

 

Cette formation, toutefois ?

C’est la plus exigeante de toutes celles que j’ai créés.

 

Ce que je veux dire par là ?

 

C’est qu’au delà des différents modules…

 

… il y a BEAUCOUP d’exercices que je te donne à faire.

Et de ressources à étudier.

 

 Pour que tu puisses progresser et t’améliorer encore et toujours.

 

Parce que oui, on parle d’un game qui demande de l’entrainement.

De la pratique.

Et de la réflexion.

 

Est-ce que ça veut dire que tu ne vas pas pouvoir proposer une meilleure page de vente en l’appliquant pour ta prochaine offre, même si tu débutes, que tu n’y connais rien en persuasion ou que tu n’aies pas à l’aise avec le fait de vendre ?

 

Non.

(Si tu suis et appliques bien la méthode, il n’y a pas de raison).

 

Mais ce que ça veut surtout dire, c’est que ce n’est clairement pas le type de formation que tu ne voudras suivre qu’une fois.

C’est qu’on parle quand même de la compétence la plus importante qui soit pour n’importe qui qui bosse sur le oueb.

 

Si tu es du style à manger de la formation au kilo pour espérer trouver le raccourci magique qui te fera y croire à nouveau ?

Celle-ci n’est vraiment pas pour toi.

(Comme toutes mes formations d’ailleurs)

 

Ce n’est clairement pas le type de formation que tu as ENVIE de suivre.

Ce n’est clairement pas ce que tu VEUX.

 

Mais si ta question est de savoir si convaincre et vendre est ce dont tu as le plus BESOIN ?

 

La réponse est dans la question…

Et évidente pour n’importe quel entrepreneur sérieux.

 

D’ailleurs :

Ce que je trouve particulièrement dingue avec le copywriting ?

C’est que ça te fait faire un bon de fou dans tes résultats dès que tu commences à sérieusement t’y intéresser.

Mais que tu découvres toujours des trucs des années plus tard qui t’aident à améliorer encore et encore tes résultats.

 

Et plus tu t’acoquines avec ?

Plus tu te passionnes pour le sujet.

 

Jusqu’à ne plus avoir à suivre les structures « béquilles » que tu as juste à suivre telle que celles que je te donne dans Copywriting 3.0.

Jusqu’à savoir casser toutes les règles.

Et pouvoir tricher.

Ou, carrément te passer de pages de vente et juste vendre par email, la plupart du temps.

 

Mais c’est comme tout :

Pour savoir tricher, il faut déjà connaître les règles du jeu…

 

Ce qui est mon (premier) objectif pour toi avec Copywriting 3.0.

 

Quand est-ce que je la retire définitivement ?

Est-ce que je te fais une promo pour fêter son suicide ?

 

Réponses par là :

http://lifestylers.fr/copywriting.3.0/

 

Greg

Si tu ne vois pas comment tu pourrais vendre plus d’un, 2 ou 3 produits

Tu le sais à force de t’intéresser aux 2 loulous :

En Mark comme en Ting, le plus facile, c’est d’avoir un maximum offres différentes à vendre à ta liste.

 

C’est ce qui te permet de convaincre plus facilement les gens d’acheter une première fois chez toi.

Puis de revendre encore et encore à tes clients satisfaits.

 

Avant que ça ne devienne carrément la fête dès que tu as un bon catalogue produits.

Parce que tu peux alors faire tourner régulièrement tes offres.

Et faire des gros pics avec des promos flashs, des packs ou augmenter tes ventes en proposant des upsells.

 

Mais peut-être que toi, tu ne vois pas comment tu pourrais créer plus qu’un, deux ou trois produits…

 

Si c’est le cas ?

Bénis ce mail.

Ce jour.

Et ton loustic favori.

 

Parce qu’il existe un exercice toute bête pour trouver des tonnes d’idées de formations.

 

Ce que c’est ?

 

Tu traces une simple ligne droite.

Et tu notes le chemin pour faire passer les gens du tout début, à là où ils veulent être au bout du compte.

(Puisqu’on vend toujours une transformation, tu as un point A et un point B…)

 

Sur cette ligne ?

Tu notes chaque étape qui les sépare du point B.

Chaque problème qu’ils rencontrent.

Et qu’ils doivent résoudre pour arriver là où ils veulent.

 

Ca peut être chronologique, ou non, selon ta thématique.

 

Par exemple, dans la thématique de la séduction, pour les hommes qui veulent finir par être en couple avec la nana de leurs rêves, ça va donner un peu près ça :

Apprendre à ne plus avoir peur d’aborder des inconnues. Savoir quoi leur dire. Apprendre à obtenir leur numéro de téléphone. Savoir quels types de SMS envoyer pour la revoir – Réussir son premier RDV – etc, etc…

 

A chaque étape ?

Un produit à absolument créer, tellement il y a de demande.

 

Sur le marketing, ça va être pareil.

Tu vas forcément mettre sur ta «ligne » tous les problèmes qui méritent que tu fasses un produit : remplir sa liste, créer du contenu qui se remarque, créer des produits, apprendre à convaincre, avoir du trafic et tutti frutti.

Si tu n’as pas tout de façon chronologique, c’est pas bien grave.

(Dans la plupart des thématiques c’est dur de faire une vraie chronologie d’ailleurs).

 

Une fois que tu as ça ?

Tu as de quoi sortir de nouvelles formations pendant un bon moment.

 

Et empiler les ventes des gens  qui aiment ce que tu fais plutôt que de toujours avoir à convaincre de nouvelles personnes d’acheter chez toi (l’un n’empêche pas l’autre, mais c’est quand même bien plus facile de toujours avoir du nouveau à proposer aux personnes déjà convaincues).

 

Ne reste plus qu’à les créer ces formations.

 

Je sais que tout le monde s’en fait une montagne.

Du moins au début.

(Parce qu’avec l’habitude, ça va super vite).

 

C’est pourtant pas compliqué.

Il suffit de comprendre qu’il n’est pas nécessaire de mettre tout ce qu’on sait dedans.

Parce que ce que les gens veulent, c’est une méthode étape par étape, qui les aide à résoudre leurs problèmes.

Rien de plus.

 

Je te montre comment faire ça en moins de 2 heures, dans « Formations Faciles ».

Ainsi que les 2 types de formations plus longues (mais qui ne prennent pas plus de 20 minutes par jour à créer) qui ont le plus rapportées de toutes celles que j’ai faites….

 

La grosse promo que je t’ai préparée sur cette formation ?

Elle s’envole ce soir à 23h59 comme les belles promesses d’un politique.

 

Mais pas seulement.

 

Car je retire aussi définitivement cette formation de la vente.

 

Tu ne pourras donc plus jamais y accéder une fois les 12 coups de minuit sonnés…

 

Greg

Pourquoi les perfectionnistes se plantent tous sur le web

La pire qualité à avoir quand on bosse sur le web ?

C’est d’être perfectionniste.

 

Parce que « Money is attracted by speed », d’une part.

 

Et donc que pendant qu’un perfectionniste perfectionne son truc parfait qui ne le sera pourtant jamais…

… ceux qui privilégient l’action ont déjà lancé leur projet.

 

Puis une première offre.

Puis une autre.

Puis une autre.

Puis encore une autre.

 

Ce qui amène à la seconde raison :

 

Quand tu lances des offres parfaitement imparfaites ?

Tu apprends.

 

Oui, tu fais des flops.

(On en fait tous)

 

Mais dans le lot, des trucs qui fonctionnent.

 

Et ça suffit déjà pour (très bien) gagner ta vie.

 

Mieux encore :

En le faisant, tu apprends.

 

Et tu commences à voir ce qui fonctionne et ce qui ne fonctionne pas.

Et pourquoi.

 

Jusqu’au point où tu vas faire de moins en moins de flops.

Et quasiment plus que des hits.

 

Justement parce que tu as su isoler les éléments qui font que tes trucs marchent sur ta liste.

 

C’est pour ça qu’à chaque fois que je coachais quelqu’un qui débutait (ou quelqu’un qui s’attaquait à une nouvelle thématique), mon conseil était toujours le même :

 

Fais des formations courtes.

Qui durent 2 heures maximum.

 

Tu prends un gros problème qu’ont les gens.

(Et surtout pas de risques là-dessus)

 

Et tu sors la meilleure méthode que tu connaisses pour les aider à le résoudre.

Etape par étape.

 

Sans chercher à tout donner ou à en dire plus que nécessaire.

 

Ce qui te permet que ta formation de 2 heures, tu vas la créer en 2 heures, justement.

Sans sacrifier la valeur que tu offres à tes clients.

 

(Ce qu’ils veulent, c’est le résultat de toute façon.

Et rien d’autre)

 

Ton énergie ?

Tu veux la concentrer sur comment la vendre.

(Ça a bien plus d’impact)

 

Puis tu passes à autre chose.

 

Un autre produit.

Et un autre.

 

En t’y prenant comme ça ?

Tu peux sortir facilement un nouveau produit chaque mois.

 

Voire chaque semaine si tu es au taquet.

 

Et apprendre 12 à 52 fois plus vite que les autres.

Et avoir 12 à 52 fois plus d’options pour que les gens achètent et rachètent chez toi.

 

Tu l’as vu :

Maintenant, je ne propose plus ce type de formations sur Life Stylers.

 

Mais des programmes plus ambitieux.

Plus longs.

Plus détaillés.

 

Et je vais même aller encore plus loin dès les semaines qui viennent avec des formations sous un tout nouveau format.

Pour aider encore plus mes Padawans.

 

Mais ce qui m’a permis de faire le switch vers ces produits plus poussés et plus ambitieux, c’est justement tout ceux que j’ai lancés pendant des années en mode « tout est dans la boîte en moins de 2 heures ».

 

Et, surtout :

tout ce que j’ai appris en le faisant.

 

Possible que quelques personnes aient été déçues parce que ce n’était pas assez détaillé pour eux.

Pas assez scolaire, surtout.

 

Mais c’est gens là, je ne pouvais pas les aider de toute façon.

(Personne ne le peut)

 

Et entre une personne qui n’accroche pas à ta came et 5 ou 10 personnes qui t’achètent non pas une mais 2, 3, 5 ou 10 formations créées aussi vite que tu peux vendre entre 50 et 200€, le calcul est vite fait…

 

Dans « Formations Faciles » ?

Je te montre toute la méthode que je suivais pour penser et créer ce type de programmes.

Vite.

 

Ce n’est clairement pas pour toi si tu es un perfectionniste de niveau 9.

(Si c’est ton cas, tu ne devrais pas travailler sur le web de toute façon, car tu as ZERO chance de succès)

 

Mais si tu veux mettre en boîte tes idées, tes connaissances et tes compétences pour sortir de bonnes mais pas parfaites formations et vite te créer un bon catalogue produit, jette un oeil à cette page :

http://lifestylers.fr/formations-faciles/

 

Par contre, attention :

Je retire définitivement cette formation de la vente demain soir, à 23h59.

 

Comme ça va être le cas pour bon nombre de mes formations dans les semaines qui viennent.

 

Mais ça, par contre, on a aura le temps d’en reparler…

 

Greg

Encore une trace de pneu

Escale à ce bon vieux Schipol, Amsterdam.

 

Où j’ai pas mis plus de 3 secondes à me rappeler pourquoi j’ai fini par quitter cette ville pourtant géniale.

C’est pas une langue leur truc sérieusement, mais de la boucherie.

(L’allemand pue le sexe en comparaison, si si)

 

Avant de me faire un « petit» plaisir et m’offrir une Porsche 911 histoire de marquer le coup pour mes 40 piges, j’ai fait quelques recherches, forcément.

 

Au début, je t’avoue, je voulais plus marquer le coup que ça.

Et craquer pour une Ferrari.

 

(La seule bagnole qui me fait vraiment kiffer est la dernière Bentley Continental GT,  mais elle était sortie trop récemment pour l’avoir rapidement.

Surtout dans la config’ que je voulais)

 

Mais ça m’est vite passé.

 

Trop flashy pour moi, pour sûr.

Et vraiment pas le style de la maison.

 

(Moi mon kiff, c’est le plaisir de conduire un truc super plaisant.

Pas que tout le monde se retourne ou blablate dessus sans arrêt)

 

Surtout :

C’est en voyant comment les gens utilisent ce genre de bijou.

 

Ou ne l’utilisent pas, je devrais dire.

Justement parce que c’est un bijou.

 

Pour ne pas lui mettre trop de kilomètres.

A cause du prix des pleins.

De la consommation hallucinante.

Ou de l’entretien qui coûte plusieurs testicules.

 

Ce qui peut se comprendre, bien sûr.

 

Beaucoup de possesseurs de ce type de bolides le gardent justement pour le dimanche.

Ou les grandes occasions.

 

Pour savourer chaque sortie.

 

Après, je comprends bien que tout le monde n’a pas les moyens non plus d’un marketeux qui multiplie les projets depuis des années.

 

Avec les moyens ou pas, perso, ce n’est pas mon approche.

 

Une caisse, même dingue, c’est fait pour être utilisée.

Sans se priver.

 

Et quand je regardais ces différentes vidéos, je ne pouvais m’empêcher à ce que font la plupart des gens de leur mailing liste.

 

C’est aussi leur obsession.

(A juste titre)

 

Ils investissent un temps fou, une énergie dingue, beaucoup de neurones et d’argent à la remplir des meilleurs inscrits possibles.

 

Tout ça pour…

…avoir peur de leur envoyer des mails.

 

« Ah oui, mais je vais avoir des desinscrits ! »

« Non mais les gens vont trouver que ça fait trop ! ».

«  Ils vont cliquer sur le bouton spam »

 

And so on, and so on.

 

Est-ce que ça va arriver si tu envoies beaucoup de mails ?

(Notamment quand tu bombardes comme je le fais pendant un lancement de produit ?)

 

Bien sûr.

 

Mais beaucoup moins que tu ne le penses.

(Et les gens qui vont partir sont pile ceux qui ne vont pas te manquer de toute façon)

 

Est-ce que tu ne vas pas BEAUCOUP plus vendre, par contre ?

 

Bien sûr que si.

 

Et BEAUCOUP plus que tu ne l’imagines…

 

La morale ?

(même si je t’ai déjà parlé de ça 150 fois…)

 

C’est que le oueb est un game qui se joue pour gagner.

Pas pour ne pas perdre.

 

C’est pour ça que je suis aussi extrême avec les conseils que je donne.

Les mails que j’envoie.

Et les stratégies que je te recommande d’appliquer.

 

Je vendrais bien plus en promettant du « confortable », comme beaucoup le font.

 

Mais ce n’est pas comme ça que ça se passe sur Gregsland.

Et tant pis si je laisse des traces de pneu.

 

Ici ?

Pas de faux raccourcis.

Rien d’omis sur ce que tu as à apprendre et à maitriser.

Ni à faire.

 

Ce qui tombe très bien.

Parce que je ne suis pas là pour être le plus populaire de la toile.

 

Je préfère nettement aider 50 fois moins de monde, mais qu’ils aient de vrais gros résultats au bout du compte.

 

Si c’est ton cas ?

Suivre la Marketing Master School (sur la durée j’entends, parce que c’est comme ça que tu vas vraiment franchir des paliers) devrait être une obligation.

 

Oui, c’est cher.

 

Mais ça ne revient finalement qu’à 970€ l’année de formations.

 

Soit pas grand chose comparé aux formations à 2000 balles de formarketeurs qui te laissent avec plus d’interrogations que de réponses, si tu veux mon avis.

 

Mais bref, tu es grand.

 

Je te mets quand même le lien :

http://lifestylers.fr/marketing-master-school/

 

Greg

Le gros problème avec mes méthodes de mailings

Budapest.

 

Le problème auquel t’attendre avec mes méthodes de mailing ?

 

C’est que tu tisses une relation assez dingue avec ton audience.

(Du moins, si tu fais les choses comme je les enseigne)

 

Pour vendre ?

Ce n’est bien sûr pas un souci.

 

Le souci, c’est que tu reçois du coup pas mal de mails des gens sur ta liste.

 

Et que ça bouffe vite du temps si tu réponds toi-même à tout le monde.

 

Que faire de tous ces mails là ?

 

Il y a plusieurs écoles.

 

Ceux qui sous-traitent tout leur SAV.

 

(C’est ce que je fais sur mon business 100% automatique sur le jardinage.

 

J’ai répondu à pas mal de mails moi-même au début, pour bien cerner les demandes et transformer le maximum de réponses en ventes.

Et de suite fait des templates et formé une miss pour qu’elle s’occupe de tout)

 

Ceux qui le présentent d’une façon qui te décourage de vouloir les contacter.

Juste avec système de tickets auxquels quelqu’un répond…parfois.

 

Et ceux qui préfèrent répondre à tout eux-mêmes.

 

Cette dernière option ?

C’est celle que j’ai très longtemps suivie sur Life Stylers.

 

Parce que pour moi, ça fait partie du taf.

Surtout quand tu partages des techniques plus avancées que le formarketeur random.

 

Surtout ?

C’est elle qui t’en dit énormément sur tes clients idéaux.

 

Du moins, si tu sais analyser ce qu’ils te disent ou te demandent par email.

En prenant du recul pour bien voir ce qu’ils veulent et ce qui va les aider derrière ce qu’ils te disent.

 

Au départ, tant que c’est gérable ?

Je ne saurais donc jamais assez te recommander de répondre à tous tes mails toi-même.

 

Puis, de progressivement te créer des réponses toutes faites pour les questions lambdas qui reviennent sans arrêt.

 

Jusqu’au point où tu reçois trop de mails pour que ça fasse sens de continuer à répondre à tout.

Comme c’est mon cas.

 

Ce que je fais, perso ?

 

Je ne réponds bien sûr plus aux mails de boulets.

 

Genre « Je peux te poser une question par email ? »

« Tu as 5 minutes à m’accorder ? ».

 

Non, je n’ai pas 5 minutes à t’accorder.

(Ca serait le cas avec plaisir si je n’avais pas de clients, et si j’étais sûr de vivre 2000 ans^^)

 

Et, si tu l’avais posée directement ta question, peut-être que j’y aurais répondu.

 

Les gens qui me posent des questions stratégiques ?

Ou qui me demandent un avis ?

 

Je commence par regarder si ils sont membres de la MMS.

 

Si c’est le cas, je fais de mon mieux pour répondre le plus vite possible.

 

Parce que ça fait partie des privilèges réservés à mes Padawans.

(Même si avec 400 membres, je ne peux pas consacrer 10 minutes à chaque question, of course…)

 

Les autres ?

Bien sûr ?

 

Après ?

Il y a des petites techniques avancées.

 

Quelqu’un t’envoie un mail de 3 kilomètres de long ?

Tu lui demandes de reformuler sa question, en 3 lignes max.

 

Quelqu’un te prend pour son correspondant personnel, et te bombarde de mails comme un assisté ?

 

Tu réponds de moins en moins vite.

Et de façon de plus en plus concise.

 

Pour que le loulou comprenne que c’est pas la fête.

 

(Et pour les GROS boulets qui ne comprennent rien malgré tout :

Tu leur dis que ce n’est pas la fête)

 

Y a aussi une technique que j’aime bien.

 

Pour quand je suis dans le jus ou pas dans le mood :

La réponse en une ligne.

 

Quelqu’un me raconte sa life ?

Réponse :

Un smiley.

 

Ou tout simplement, tu réponds en une ligne aux gens.

 

Sans signer.

Sans bonne journée.

Ni rien.

 

J’avoue que j’ai vraiment du mal à faire ça, parce que j’ai vraiment de super clients.

 

Mais les gens ont leur réponse, ils sont contents.

Et ils comprennent que tu n’as pas trop le temps et que tu n’es pas leur assistant personnel RSA style si tu fais ça.

 

Ils commencent donc à te solliciter moins souvent pour des conneries.

 

Le truc, c’est qu’il faut juste qu’ils comprennent que le meilleur usage de ton temps, pour les aider au mieux, ce n’est pas dans le support.

(Ou alors tu vends tous tes produits 3 fois plus chers, mais la plupart de tes clients ne peuvent plus se les offrir…)

 

Mais dans le temps que tu mets dans tes mails.

Et, surtout, dans tes produits.

 

Et encore plus si tu proposes du coaching individuel comme ç’est mon cas pour ceux qui en veulent bien plus.

 

Voilà, des conseils en vrac.

 

Si tu veux avoir ce type de problème, et recevoir trop de mails, maintenant que tu sais comment le résoudre ?

Avec de simples mails qui vendent chaque jour de l’année ?

 

Ca se passe dans Emailing 3.0.

Offerte uniquement si tu rejoins la Marketing Master School.

 

Puis dans la coquine à ventes chaque mois.

Et par email, si tu as une question.

 

A condition, donc, d’être membre via cette page :

http://lifestylers.fr/marketing-master-school/

 

Greg