Des titres qui accrochent l’attention comme une nonne au milieu d’un gang bang ?

C’est devenu ce qu’il y a de plus important pour réussir sur interoueb  :

Savoir accrocher l’attention.

Savoir faire cliquer tes clients idéaux (qu’ils te connaissent déjà ou pas encore) vers tes contenus.

Que ce soit sur tes publicités.

Tes publications sur les réseaux sociaux.

Sur tes articles ou vidéos.

Sur tes mailings.

Sur tes pages ou vidéos de vente.

Sans ça ?

Tu peux créer le meilleur contenu du monde.

Tu peux avoir une offre canon.

Complètement irrésistible.

Tu peux avoir la solution idéale qui pourrait changer la vie de la majorité des gens qui s’intéressent à ta thématique.

Cette formation ou cette offre qu’ils veulent déjà acheter, tout de suite.

(Ou très vite, une fois que tu as su tissé une relation avec eux, et suscité la confiance nécessaire pour qu’ils achètent chez toi)

Mais tu ne vendras jamais rien.

Tout simplement parce qu’ils n’en sauront rien.

Tant que tu ne parviens pas à les faire cliquer vers tes contenus, tu ne vendras jamais rien.

Tant que tu ne parvient pas à faire cliquer un maximum de tes clients idéaux, ceux qui veulent déjà tes trucs, mais qui ne le savent pas encore….

… tu es condamné à ramasser des miettes.

Au mieux.

Tes contenus et ton travail ?

Ils méritent sans doute beaucoup mieux que ça.

Et tu aimerais savoir comment l’exposer à beaucoup plus de monde qu’aujourd’hui.

Le GROS problème ?

(oui, encore un…)

C’est que c’est chaque jour plus difficile.

Parce qu’aujourd’hui, n’importe qui peut se lancer sur internet.

Le gamin qui vient de suivre sa première formation sur le marketing ou de lire son premier bouquin sur ta thématique peut se lancer, et se déclarer comme le nouvel expert de ton domaine.

Même la grand mère de 74 ans ayant succombé au dernier gros lancement à 2000€ peut devenir une de tes concurrentes.

Ca peut te faire sourire.

Parce qu’évidemment, ce n’est pas parce qu’ils ont vu 2 trucs sur le marketing et qu’ils ont 3 idées de sujets sur leur thématique qu’ils sont bons.

Et que les gens ont intérêt à s’intéresser à leur « travail ».

Mais le souci c’est que tous ces gens là font exactement la même chose que toi :

Ils partagent leurs contenus sur Facebook.

Ils font de la publicité.

Ils publient des vidéos sur YouTube.

Ils envoient des mailings à leurs inscrits.

Et même si leur contenu est tout pourri et indigne d’être publié…

le simple fait d’avoir chaque jour de plus en plus de monde qui fait tout ça rend notre job plus difficile.

Il y a désormais tellement de concurrence qu’il est de plus en plus difficile de faire cliquer nos clients idéaux vers nos contenus.

Aussi, il y a désormais tellement de choses qui sont partagées sans arrêt sur le web que tu ne te « bats » plus uniquement avec tes concurrents habituels.

Mais carrément avec tout ce qui est proposé à tes clients idéaux sur la toile !

Ta conccurence, aujourd’hui, c’est juste PARTOUT où ton audience cible peut être intéressée de cliquer….

… ailleurs que là où tu veux qu’elle clique :

Sur TES contenus.

Comment faire alors pour gagner la bataille pour l’attention des gens ?

Tu veux créer du contenu qui tranche avec ce qu’ils voient partout.

Tu veux créer des titres (et des accroches) qui flashent vraiment, et sur lesquels il est presque impossible de ne pas cliquer tout de suite.

Tu veux trouver des idées qui aident vraiment les gens, mais qui sortent aussi complètement du lot.

Tu veux que les gens qui te découvrent passe un bon moment à chaque fois qu’ils consultent ce que tu publies.

Jusqu’à ce qu’ils deviennent complètement accro à ce que tu publies, et cliquent systématiquement pour voir tes contenus avant tous les autres.

Voici comment faire :

Idées et titres irrésistibles : comment créer du contenu qui accroche l’attention comme une nonne au milieu d’un gang bang, et qui rend ton audience accro à tout ce que tu publies…

Greg

Le meilleur moyen de remplir de clients ton offre à abonnement (et un truc cool pour mon anniv’)

Si tu n’as pas d’offre à abonnement à proposer à ton audience, je pense que tu sais ce que tu perds…

Que ça soit en revenus récurrents, en tranquillité d’esprit (c’est cool me thinks de commencer le mois en sachant que plein de paiements vont tomber, non ? :-)) et en…facilité.

Pourquoi « facilité » ?

Parce qu’une fois que quelqu’un est membre de ton offre à abonnement, tu n’as pas à lui revendre quoi que ce soit pour qu’il rachète chez toi.

C’est automatique.

Tu veux juste faire du teasing sur ce qui arrive dans leur espace membre pour leur donner envie de rester abonnés.

(Ce qui est déjà une super astuce que je te recommande d’utiliser pour augmenter le taux de rétention de tes Padawan-clients).

En plus de créer du contenu payant de qualité qui va leur donner envie de continuer à tes côtés bien sûr, mais là on caresse l’évidence Choupie, isn’t it ?

Mais tu as peut-être envie d’une technique encore plus efficace pour qu’un maximum de gens s’inscrivent à ton offre mensuelle.

Et vu que je suis de bon oilp’, je vais te donner la meilleure de toutes.

Là.

Tout de suite.

Cadeau pour mon anniv’ qui est demain.

Le principe ?

Te créer un système pour toujours injecter de l’urgence sur ce qu’il se passe dans ton abonnement.

Parce que c’est l’urgence qui fait passer les gens à l’action tout de suite et pas plus tard.

(On est tous des procrastinateurs, ne jamais l’oublier…)

Je te montre comment je fais avec la Marketing Master School.

En milieu de mois, j’envoie une paire de mailings qui font du teasing sur ce qui arrive dans la formation papier spéciale emailing/copywriting/persuasion de la MMS.

Juste avant de l’envoyer à l’imprimeur et juste avant de l’expédier aux membres.

Ca me permet de mettre une date limite claire.

En gros, tu t’inscrits maintenant si tu veux la recevoir, sinon tu restes en chien.

(Et je fais bien gaffe de préciser que je ne fais jamais de ré expédition).

Aussi dans la MMS ?

Ma nouvelle formation sur un nouveau thème chaque mois.

Que j’envoie toujours aux membres de la School avant d’en faire la promotion pour le reste de ma liste.

Et ça, systématiquement, la première semaine complète du mois.

Ce que j’aime faire juste avant ça pour récupérer de nouveaux inscrits ?

C’est de faire du teasing sur la nouvelle formation qui va sortir, et indiquer que les membres de la MMS vont y accéder en avant-première, et pour moins cher que les autres.

C’est exactement ce que je ferais normalement aujourd’hui, vu que la prochaine formation sort la semaine prochaine.

(D’ailleurs si tu veux apprendre à créer des titres comme les miens et trouver un paquet d’idées qui vont te permettre d’accrocher l’attention de tes clients idéaux sans tomber dans le putaclic de gourou des super lancements , tu ne vas pas vouloir la manquer celle-là…)

Mais comme je te dis, là, je suis de bon poil.

Et je préférais te montrer comment utiliser l’urgence comme ça pour remplir de clients ton offre à abonnement.

Des techniques pour faire ça ?

J’en ai testé des TONNES depuis que je fais du Mark & Ting.

Et tout ce que j’ai trouvé de meilleur pour créer une offre à abonnement (avec quoi mettre dedans exactement), la pré lancer pour récupérer un maximum de clients dès le début, la lancer et continuer à accumuler les membres, je l’ai compilé il y a quelques temps dans ce qui est l’une de mes toutes meilleures formations : Webmarketing 3.0.

Et pour mon anniv’, tu peux la récupérer avec une grosse promo sur cette page jusqu’à demain soir minuit.

(Après, ça sera plus l’anniv’ de ton Jedi favori, ni la fête des promos sans arrêt non plus…)

Greg

Besoin de remplir ta liste mais pas de cash pour faire de la publicité ?

Tu le sais :

Tu dois toujours remplir ta mailing liste de nouveaux inscrits pour continuer à monter ton activité.

Le souci bien souvent ?

C’est que tant qu’on n’a pas une activité qui fonctionne, on n’a pas forcément le cash flow pour réinvestir dans son business et faire de la publicité.

C’est un peu le boa qui se chique la queue, vi.

Aussi, on peut avoir une activité qui tourne bien mais ne pas avoir envie de rédiger articles invités sur articles invités pour espérer récupérer quelques inscrits par ci par là.

On peut ne pas vouloir non plus créer du contenu en 2 parties sans arrêt (une très bonne technique pour construire sa liste, mais qui demande 2 fois plus de taf…).

Ni faire des gros coup de buzz à coups de titres putaclic à en perdre toute crédibilité.

Ni rentrer dans la valse des lancements orchestrés et devoir….

hmmm…

comment dire ça de façon Rome Antique…

ah oui :

… Devoir subtilement s’attirer les faveurs des pontes de sa thématique pour qu’ils acceptent de faire notre lancement.

Le gros souci avec les orchestrations comme ça ?

(hormis que c’est une vraie plaie pour ton audience et que ça saoule tout le monde ?)

C’est qu’à chaque fois, il faut rendre la pareille.

Et récupérer les leads d’un partenaire, c’est chouette…

Mais devoir mailer en retour pour cette personne sur un produit qui nous branche pas forcément, c’est nettement moins cool.

En même temps, on a rien sans rien la plupart du temps.

Sauf…

Sauf si on est un peu créatifs.

L’an dernier ?

On m’a proposé de mettre l’une de mes formations dans un lancement et de mailler pour ce lancement contre 50% de commissions.

J’ai décliné.

Et négocié.

Pour ne toucher que moins par vente, mais ne pas avoir à mailer en retour.

C’est une façon de faire.

(Et j’ai touché une douzaine de milliers d’euros comme ça sans rien faire.

Sans compter les inscrits récupérés en route…)

Mais là encore, tu n’en es peut-être pas encore au point où quelqu’un va directement venir vers toi parce qu’il veut absolument mettre ton produit dans son lancement.

Comment faire alors pour faire que les plus gros de ta thématique acceptent de t’envoyer des inscrits sans que tu n’aies à mailler pour quoi que ce soit en contrepartie ?

(Et donc sans sortir un seul yoyo de ta poche ?)

Je l’explique en détails dans l’épisode 29 de « Je double ma liste et je te montre tout (y compris comment tu peux faire pareil) ».

En t’inscrivant à la MMS avant qu’il ne soit trop tard, tu peux accéder à cet épisode.

Et aux prochains.

(En plus de mes 2 formations mensuelles et de 2 formations offertes en bonus tout de suite).

Dans les prochains épisodes ?

Non seulement je te montre comment j’optimise mes publicités Facebook pour ne dépenser que ce que je veux dépenser pour récupérer des inscrits super ciblés.

Mais je vais aussi tester de nouvelles tactiques différentes de ce qu’on voit partout pour monter une belle mailing liste de prospects qui veulent déjà nos produits.

Tu peux suivre tout ça comme si tu étais dans ma tête et derrière mon épaule en t’inscrivant sur cette page.

Greg

Et si gagnais même quand tu perds, et te transformais en casino du oueb ?

Un truc que j’adore avec le Mark et le Ting :

(à condition d’adopter le bon mindset)

C’est qu’on peut gagner à tous les coups.

Même quand on perd.

Jme’’’xplik Choupie :

Tu fais de la publicité Facebook (par exemple).

2 façons de voir le truc avec une campagne décevante :

1/ Ah, j’ai claqué 50 yoyos pour peu de résultats

2/ Hmmm…J’ai capté que ça ça ne fonctionnait pas

Derrière, soit tu arrêtes, comme tu aurais claqué ta paye à la roulette à Las Vegas.

Ou tu décides de devenir maître du jeu.

Comme un casino.

Qui finit toujours par gagner à la fin.

Pourquoi il gagne toujours ?

Tu le sais :

C’est parce qu’il a les probabilités pour lui.

A force de jouer, il est sûr de gagner.

Pour nous ?

C’est pareil.

Si tu t’accroches et améliores tes pubs, tu vas forcément finir par trouver une winner qui t’amène plus de cash que tu en investis, de façon systématique et prévisible.

Avec tes contenus ?

Idem.

Si au lieu de lâcher l’affaire après trois vidéos ou articles, tu t’accroches et enchaîne les contenus les plus qualitatifs possibles, qu’est ce qui va se passer ?

Les probabilités joueront pour toi, et tu finiras forcément par être remarqué.

Pour ce qui est des formations que tu crées ?

Même chose.

Oui tu vas forcément en sortir une qui fera flop à l’occasion.

Sur le coup ?

Ca fait bien iech.

On est d’accord.

Mais là encore pense à ce que font les casinos pour s’en mettre plein les fouilles.

Pour finir par gagner ?

Ils jouent sur les probabilités.

Et continuent de jouer, encore et encore.

Ils savent qu’à chaque coup où ils perdent, ils sont en train de gagner sur le long terme.

Et pas qu’un peu.

Si tu ne sors qu’une formation par an ?

Tu risques un peu ton froc.

Tu t’obliges à taper le jackpot.

Mais si tu sors des formations régulièrement et que tu en fais un système (comme créer une formation par mois par exemple) ?

Là tu as 12 fois plus de chances de viser juste.

12 fois plus de chances de convaincre ton audience d’acheter une première fois chez toi (ce qui est le plus dur, tu le sais).

12 fois plus de chances de vendre une fois de plus à tes clients actuels.

12 fois plus de chances de faire ton beurre pour l’année (et celles qui viennent).

(Sans compter les intérêts composés en bonus avec toutes les promos que tu vas pouvoir ressortir ensuite).

J’en connais même un sur ma thématique qui sort une formation par semaine.

Je ferais sans doute comme lui si je n’aimais pas autant faire du marketing (sur d’autres thématiques, avec mes clients…)

Franchement ?

C’est pas dur.

Juste un coup à prendre.

Une bonne formation, tu peux la créer en moins de 2 heures avec les techniques que je te montre ici.

Elle n’a pas besoin d’être belle.

D’être parfaite.

Ni de flasher de la bimbo certifiée conforme « Festival de Cannes » avec des slides et un montage vidéo hollywoodien.

C’est juste toi qui aide tes Padawans à devenir Jedi en leur proposant le plus efficace de tout ce que tu sais.

Tu as juste besoin de savoir comment t’y prendre pour te rendre compte à quel point c’est facile avec l’habitude.

C’est pour ça que je t’offre une grosse promotion jusqu’à ce soir midnight sur « Formations Faciles, des formations prêtes en moins de 2 heures de l’idée à la mise en ligne (et les nouveaux types de formations, qui se vendent entre 600 et 5000€, en 10 minutes de travail par jour) » sur cette page.

C’est comme ça que je bosse depuis le début, et personne ne s’en ait jamais plaint.

(et surtout pas ma banquière)

Greg

Est-ce que tu contrôles ton Donald Duck quand tu crées du contenu ?

Aujourd’hui pour toi Choupie une petite astuce qui peut vraiment t’aider :

Ce que font la plupart des gens quand ils créent du contenu ?

Ils n’ont pas le but final en tête.

Ils ne savent pas pourquoi ils le font.

Ils se mettent à créer leur truc, mais sans avoir une idée précise d’appel à l’action à mettre à la fin.

Alors que le but d’un contenu, c’est d’amener les gens quelque part.

Oui, on veut leur apporter de la valeur.

Oui, on veut qu’ils reviennent parce que ce qu’on raconte est intéressant pour eux (et qu’on est quelqu’un de bien, en bonus offert).

Mais, publier du contenu sans amener notre audience plus loin à la fin, c’est perdre toute la force de ce qu’on partage.

Quand on parvient à inspirer, à motiver ou à tout simplement aider les gens qui s’intéressent à notre thématique, on se doit de leur proposer quelque chose pour aller plus loin.

Ca peut être un produit. Mais pas forcément.

Tu veux au minimum leur demander de rejoindre ta mailing liste, de s’abonner à tes vidéos, de te poser une question qui va t’aider à mieux les connaître ou de répondre à un court sondage par exemple.

Un contenu sans appel à l’action calculé stratégiquement c’est un peu comme un canard dont on vient de couper la tête.

Ca continue de courir quelques temps, mais dans tous les sens.

Tu le contrôles pas ton Donald Duck.

Et très vite, il est dead.

Ce qui tu l’avoueras n’est pas ton objectif avec ton canard.

(Voilà pour la métaphore infotainment à 2 balles du jour, yallah !)

MAIS, MAINTENANT, ENCORE PLUS UTILE POUR PASSER CEINTURE NOIRE EN MARK & TING :

Une fois qu’on a pigé qu’il faut toujours publier stratégiquement, avec un but en tête, ce qu’on fait souvent c’est qu’on se crée un planning de promotion.

On se dit « tiens, la semaine prochaine je vais faire 2 mailings ou 2 vidéos pour revendre ma formation sur le confit de canard suédois ».

Et on cherche des idées pour ces 2 contenus là.

Stratégiquement ?

C’est top.

Mais c’est pas forcément le plus simple de faire comme ça.

Parce que nos meilleures idées, elles ne décident pas sur quel thème elles vont arriver quand tu es sous ta douche.

Ce que je te recommande de faire pour avoir de bien meilleurs résultats (et donc beaucoup much more de ventes) ?

Pars de la meilleure idée de contenu que tu as sur le moment.

Et lie là ensuite au produit que tu as qui colle le plus avec ton idée.

En faisant comme ça ?

Tu vas surfer sur l’inspiration du moment.

Et ton contenu sera donc meilleur.

Du coup, tu seras plus intéressant.

Plus convaincant.

Et l’offre que tu feras à la fin se vendra forcément d’autant plus.

Tu vas me dire :

Encore faut-il avoir en stock la formation ou le produit qui colle avec l’idée de contenu géniale qui t’est venu tout droit du Saint Esprit. Ou, de façon plus probable scientifiquement, directement de Pluton.

(le philosophe décédé ou la planète, c’est toi qui choisis…)

Si tu n’as pas d’offre sur le thème de cette idée de contenu là, c’est le moment idéal pour te demander si ça n’intéresserait pas pas mal de monde dans ton audience.

Si le thème que tu abordes ne correspond pas à un problème que beaucoup veulent résoudre.

Si oui ?

Fonce.

Et enregistre cette formation là.

Tu as déjà créé un super contenu pour le promouvoir…

« Ah mais créer une nouvelle formation ça prend du temps ! »

Tssst Choupie.

(T’as vu le principe de copywriting ? Casser les objections potentielles dès qu’elles se pointent…)

Pas vrai.

Deux heures max avec les techniques que je te donne sur cette page pour créer et enregistrer des produits bestsellers en moins de 2 heures.

Encore mieux : je te fais une grosse promo sur cette formation jusqu’à demain soir minuit pour t’aider là-dessus.

En hommage à tous les canards n’ayant pas eu la chance d’avoir la carrière de Donald.

Greg

PS : Ce mailing est un exemple de la technique que je viens de te conseiller. Je suis parti d’une idée qui peut t’aider. Et ensuite j’ai lié ça à une formation que j’ai déjà créée.

Pourquoi seulement doubler ?

Question de Pierre, membre de la Marketing Master School :

« Je suis avec intérêt ta formation « Je double ma liste et je te montre tout » et j’ai une petite question pour toi :

Toi qui es un sacré marketeur, pourquoi seulement chercher à doubler ta liste si j’ose dire ?

Tu es de loin celui qui m’a le plus aidé à augmenter mes ventes et tes contenus mériteraient d’être vus par beaucoup plus de monde. C’est volontaire de garder ton audience à une taille relativement limitée, ou tu comptes aller beaucoup plus loin ensuite ?

Je suis curieux d’en savoir plus sur ta stratégie si tu as 2 minutes »

Yep.

J’ai 2 minutes.

Je vais même en prendre 4.

Voici comment je vois le truc :

Ce que je partage, ce n’est vraiment pas pour tout le monde.

Par le style (on aime ou aime pas, et c’est parfait comme ça).

Par le niveau d’intérêt requis pour le Mark et le Ting .

(je préfère ça à dire que je ne m’intéresse pas aux débutants : on peut débuter et vraiment faire ce qu’il faut pour apprendre, vite. Comme on peut s’intéresser au marketing depuis 5 ans et jamais n’arriver à quoi que ce soit parce qu’on ne fait pas ce qu’il faut pour réussir…)

Et par l’ouverture d’esprit que je « demande » à mon audience.

Parce que oui, il faut passer au delà des premières impressions pour s’intéresser à mes trucs.

C’est pas du tout présenté comme ce que font tous les autres.

La plupart du temps, ce ne sont pas des stratégies évidentes ou des techniques « magiques » qui changent soi disant toute la donne en 2 minutes 27.

Mais des principes (comme la persuasion).

Je ne suce personne pour qu’on parle de moi.

Bref, je fais mon taf à ma sauce.

Et je me débrouille dans mon coin.

Le seul truc qui m’intéresse ?

C’est d’aider un maximum les gens qui me suivent.

Voilà pourquoi je ne cherche pas à avoir une audience de 50 000 inscrits.

Je laisse ça aux vendeurs de rêve qui bouffent à tous les râteliers et qui sont prêts à vendre une formation à 2000 boules à une grand-mère de 74 ans pour lui vendre une retraite dorée.

Il y a juste pas assez de gens comme toi Choupie.

Et ce n’est surtout pas un souci.

Parce que quand on bosse sur la relation, sur la confiance et qu’on cherche plus à aider qu’à vendre, on vend forcément beaucoup.

Et longtemps.

Les clients qu’on a ?

Ils nous suivent un paquet de temps.

Quand ce n’est pas à vie.

Pour vraiment doubler ma liste sans perdre en qualité donc ?

Il faut au moins que je la quadruple.

Parce que plus on vise large, plus on a à faire à des touristes.

Ce n’est pas parce qu’on a 2 fois plus d’inscrits qu’on fait 2 fois plus de ventes.

Il faut donc trouvé le point d’équilibre entre grossir sa liste et se concentrer sur la qualité.

Pour l’instant, alors que j’ai presque (vraiment) doublé ma liste ?

Ca se passe parfaitement.

Je suis hyper rentable sur toutes mes dépenses en publicité.

Ensuite, je continuerais à suivre de très près toutes mes metrics.

Et je ne cesserais de montrer aux gens qui n’ont pas ce qu’il faut pour réussir sur le web par où est la sortie.

Si toi aussi tu veux doubler ta liste sans renier tes valeurs et travailler uniquement avec des gens qui comprennent qui tu es et qui sont prêts à te suivre longtemps, rejoins mes Padawans dans la Marketing Master School.

Je t’y montre ces jours ci tout ce que je fais pour doubler ma liste, comme si tu étais derrière mon épaule, et dans ma tête.

En plus de mes 2 formations mensuelles habituelles, et de 2 formations que tu peux récupérer tout de suite pour te souhaiter la bienvenue.

Greg