L’année du headshot !

Je ne sais pas pour toi, mais moi, ça fait bien longtemps que je ne prends plus de résolutions de nouvelle année que je sais de toute manière que je ne tiendrais pas 3 jours…

 

A la place ?

Je prends des décisions.

 

La première que j’ai prise, mûrement réfléchie ces derniers temps ?

C’est que 2020 va être ma dernière année.

 

Au moins en ce qui concerne le Mark et le Ting en done for you que je fais pour mes clients.

 

Mes clients sont au courant, et on va faire ce qu’il faut pour exploser leurs résultats (qui ont dépassé respectivement les 3 et 4 millions de CA annuel en 2019) une dernière fois, tout en préparant tranquillement mon Gregxit…

 

La seconde décision ?

C’est que j’ai décidé de continuer Life Stylers au moins un an de plus.

 

Au même rythme, donc.

Au taquet.

 

Et, ce, au moins jusqu’au 31 décembre.

 

Pour t’aider autant que possible à aller plus loin.

 

Possible que tu t’en foutes total que je te dise ça, ce qui peut se comprendre.

 

Mais ça tombe bien :

Je m’en fous aussi total de ceux qui s’en foutent total…

 

Et ce mail comme tout mon travail s’adresse de toute façon uniquement aux gens qui accrochent à ce que je fais et que je peux aider à passer cap après cap dans leurs résultats.

 

Après ça ?

Aucune idée.

 

Peut-être que je continuerais encore.

Peut-être que je ne ferais plus que du consulting.

Peut-être que je tirerais définitivement ma révérence.

 

Le fait est que me connaissant, ça se jouera sur un coup de tête.

Sans prévenir.

 

Et sans doute surtout parce que j’aurais trouvé quelque chose qui m’enthousiasmera encore plus que ce que je faisais jusque là.

 

Comme je te disais ?

Probable que tu n’en aies rien à cirer de cette annonce.

 

En revanche ?

Si tu fais partie de ceux qui veulent profiter de mon expérience tant que c’est encore possible ?

 

Je te recommanderais de ne pas trop trainer.

 

Parce qu’il n’y a plus que 12 éditions de la coquine à vente papier de la MMS d’assurées.

Comme il n’y a plus que 52 épisodes de mes meilleurs Breakthroughs que je m’engage à enregistrer.

 

Et que le temps file vite.

Très vite.

 

Là ?

C’est l’année du headshot, sur tous mes business.

 

Je donne tout ce que j’ai de meilleur, pour ne rien regretter ensuite.

 

A commencer par la tuerie que je sors dès mardi prochain.

 

Et qui vivra verra….

 

Inscription ici si jamais ça te tente de partager ce qui pourrait tout à fait être la fin de l’aventure :

http://lifestylers.fr/marketing-master-school/

 

Greg

Si Warren Buffet était marketeur

Groovons un peu sur l’Oracle d’Omaha aujourd’hui.

 

Je ne suis pas certain que le meilleur investisseur de tous les temps soit un spécialiste du Mark et du Ting.

 

Même si bon, on ne peut devenir le 3e homme le plus riche du monde si on n’y bippe absolument rien…

 

Mais si il se penchait sérieusement sur la question ?

Je suis sûr qu’il deviendrait très vite ultra bon.

 

Tout simplement parce qu’il sait aller au plus efficace, et se concentrer uniquement sur l’essentiel.

 

Pour lui ?

Il s’agit simplement de passer son temps à analyser des entreprises.

 

Encore.

Et encore.

Et encore.

Et encore.

 

Et se tenir le plus loin possible des marchés tant qu’il n’a pas trouvé une entreprise ultra solide, excellemment bien gérée, présentant un avantage concurrentiel qu’il sera difficile de lui reprendre dans un secteur qu’il connait et comprend bien…

 

…à un prix provisoirement sérieusement bradé par le marché.

 

Et quand il trouve cette pépite ?

C’est là qu’il fait un move.

 

Un très gros move même.

 

En investissant massivement dedans.

 

Puis il retourne à ses analyses et ne se préoccupe pas de si les actions qu’il a massivement achetées montent ou descendent à court terme.

 

Parce qu’il sait qu’à long terme, le marché finira par lui donne raison.

 

Et qu’il fera du x2, x10, x100 ou même x1000 avec ses positions.

 

Ses méthodes sont fascinantes de simplicité quand on y pense.

 

Et n’importe qui peut faire pareil.

 

Sauf que la difficulté elle est justement là :

 

Arriver à se tenir à quelque chose d’extrêmement simple, face à toutes les options qui brillent hyper compliquées qui peuvent nous divertir d’un plan pourtant si efficace.

 

En bourse ?

 

C’est les cours qui montent et baissent sans cesse.

C’est toutes les opportunités d’investir dans 50 000 autres trucs que les seules 7 ou 8 actions dont tu as besoin dans toute ta vie.

C’est toutes les infos qui te font changer d’avis ou paniquer dès que ta position est momentanément dans le rouge.

C’est tout ce que disent les autres.

C’est tous les systèmes de trading ultra compliqués que tu peux être tentés de mettre en place.

C’est la tentation de passer la journée sur tes écrans à acheter et revendre sans cesse pour gagner quelques pips par ci, quelques pips par là.

C’est ta propre psychologie.

 

Et tout le reste qui te divertit de ton plan de base pourtant aussi efficace que simplisme…

 

Si je t’en parle ?

C’est justement quand on bosse sur l’interoueb, c’est exactement pile tout pareil.

 

La formule pour cartonner, tout le monde la connait.

 

Mais on est sans cesse tenté de trouver plus rapide.

Plus efficace.

Moins contraignant.

 

Et on change de système.

Souvent sans même se laisser le temps de constater les résultats.

 

Et on cherche le raccourci magique, jusqu’à mettre plus d’énergie là-dessus qu’à faire les quelques seules actions qui comptent et rapportent vraiment.

 

Et on se disperse à essayer d’être bon partout, au lieu de se concentrer sur nos points forts, et de faire ce qu’il faut pour y être encore meilleur.

 

Et on essaie de plaire à tout le monde, au lieu d’être 100% soi-même et de rendre ceux qui accrochent à notre personnalité et notre message du coup encore plus fans.

 

Et on se dit qu’on a besoin de plus d’inscrits et d’audience avant de sortir une nouvelle offre, alors qu’on a déjà des clients qui attendent qu’on sorte quelque chose de nouveau.

 

Et on se dit qu’on n’atteindra pas tels ou tels résultats sans tout changer, alors qu’il suffit bien souvent de faire plus de ce qu’on a vu qui marchait déjà.

 

Et on arrête de chercher à devenir meilleurs dans notre thématique et sur comment savoir vendre et convaincre, alors que c’est les 2 seules compétences qui comptent vraiment.

 

(J’arrête là, mais tu te doutes que je pourrais continuer TRES longtemps comme ça)

 

Comme d’hab ?

 

C’est normal.

C’est humain.

C’est notre psychologie qui veut ça.

 

Et comme d’hab ?

 

Rien que d’en être conscient peut tout changer, à condition de faire ce qu’il faut, maintenant qu’on voit bien que notre plus gros ennemi n’est rien d’autre que nous-même.

Et notre propre psychologie.

 

Si ce que je t’ai dit là ne t’a fait pas mettre le doigt sur quelque chose de très intéressant ?

Désolé de devoir être honnête.

 

Mais je ne peux simplement rien pour toi.

 

Si ça t’a parlé, en revanche ?

Tu ne veux pas manquer ce que je partage sur cette page.

Je t’y parle de comment tu peux tromper ton pire ennemi et « truquer » ton chemin vers un business à 6 ou 7 chiffres…

en ne faisant rien d’autre que ce qui t’enthousiasme le plus…

et les (rares) actions qui comptent (et rapportent) vraiment.

 

Mais je préfère te prévenir d’entrée de jeu :

Les idées et concepts derrière cette page risquent d’offenser, d’insulter voire de blesser tes croyances les plus profondément ancrées…

 

Greg

Vraiment pas sûr que ceci t’aide à digérer cette foutue dinde aux marrons…

Roma Fiumicino, à attendre mon navion pour Naoned.

 

Je regardais un film aussi excellent que perturbant l’autre jour.

(Le genre de truc qui n’aide pas à digérer ta dinde aux marrons, donc attends peut-être un peu avant de le regarder si le pitch du film te parle…)

 

« The Experiment ».

Avec Adrian Brody, l’acteur du « Pianiste ».

 

Et ça fait vraiment flipper sur la nature humaine.

 

Le pitch, si tu ne l’as pas vu ?

 

Ca part d’une offre d’emploi temporaire pour faire une expérience psychologique.

(Une expérience qui a été réellement testée à Stanford, en 1971, d’ailleurs)

 

Où 14 mecs sont envoyés en prison.

 

Pas une vraie prison.

 

Mais une prison utilisée pour l’occasion et l’expérience.

Avec juste eux dedans.

 

7 sont placés comme gardes.

Et 7 comme prisonniers.

 

Ce qui est fascinant ?

C’est qu’on ne leur donne pas vraiment de règles à suivre.

 

Et que c’est bien plus ce qu’ils pensent devoir faire qui va leur servir de règles, que quoi que ce soit qu’on leur aurait dit de faire.

 

Tu peux t’en douter :

Ca part très très vite en cacahuète.

 

Et sans te spoiler le truc, tu peux te douter aussi que les matons tombent bien vite dans l’abus de pouvoir.

Et les prisonniers dans la rébellion.

 

Jusqu’à ce que ça dégénère total.

 

Et pas qu’à moitié…

 

Pourquoi je t’en parle ?

Parce qu’il y a énormément de leçons que tu en peux retirer, même si il ne s’agit ici que d’une fiction.

 

La première ?

 

C’est que quand tu te lances en tant qu’indépendant, il faut vraiment travailler pour soi pour sortir du comportement qu’on nous a conditionné pour avoir.

Et qui nous empêcherait d’obtenir les moindres résultats dignes de ce nom si on suivait les règles que la société et notre éducation nous ont foutu jusqu’au fin fond du crâne.

 

C’est qu’on ne joue plus au même jeu.

Et qu’il n’y a plus vraiment de règles qui s’appliquent, hormis celles que tu te donnes…

 

Mais bref.

 

Attardons nous plus sur une autre leçon…

 

Ce que c’est ?

 

C’est que quoi qu’on fasse, on est toujours rattrapé par notre nature.

 

On est humains.

Et programmé depuis la nuit des temps pour agir d’une certaine manière.

 

Comme par réflexe.

Qu’on ne peut s’empêcher d’avoir.

 

Là où ça devient vraiment intéressant ?

(Et lucratif ?)

 

C’est quand tu finis par piger que tout ce que tu fais sur le oueb n’est finalement que de la psychologie.

 

De la psychologie appliquée, certes.

Mais de la psychologie quand même.

 

Toute bête.

 

Comme on peut la constater depuis qu’on est galopin.

 

Et là, tout devient plus facile…

 

Ce que tu dois vendre aux gens qui va le mieux marcher ?

De la simple psychologie.

 

Comment leur donner envie de cliquer sur tes contenus ou rejoindre ta liste ?

De la simple psychologie.

 

Comment présenter tes produits ou services pour qu’il soit presque insoutenable de ne pas acheter ?

De la simple psychologie.

 

Le fait est que tout est de la simple psychologie.

 

Penses-y la prochaine fois que t’intéresser aux domaines les moins sexy mais les plus lucratifs que tu ne pourras jamais creuser te rebute.

 

Qu’il s’agisse de mieux connaître ton client idéal.

De copywriting.

De techniques d’influence.

 

Ou de n’importe quels autres fondamentaux qui rapportent bien plus que les techniques à copier/coller sans réfléchir.

 

C’est aussi pour ça que je vais de plus en plus dans cette voie là avec ce que je partage dans la Marketing Master School.

 

Oui, tu vas trouver des techniques qui marchent, et vite.

Validées sur de nombreuses thématiques, et pas juste sur 30 000 ou 60 000€ de ventes.

(Bon courage pour trouver ça ailleurs que chez moi en Francophonie)

 

Oui, tu vas trouver du directement applicable qui va te rembourser ton inscription potentiellement dès le jour même où tu appliques l’information.

Du moins si tu as déjà un minimum de mailing liste et une offre qui parle à ton audience.

 

Mais le plus gros de ce qu’elle peut t’apporter ?

Il n’est pas là.

 

Loin de là.

 

Tellement que je réfléchis à très sérieusement limiter le nombre de Padawans pouvant s’inscrire.

Et carrément fermer les accès dès que toutes les places sont pourvues.

 

Quitte à nettement moins gagner.

 

Parce que je ne souhaite aider que ceux qui pigent comment on obtient de vrais résultats massifs.

Et surtout pas les chasseurs d’opportunités.

 

D’ici là ?

(Et ça ne saurait tarder)

 

Tu peux rejoindre mon armée de psychologues de la vente, et récupérer 3 de mes formations offertes de suite ici :

http://lifestylers.fr/marketing-master-school/

 

Mais ne t’inscrits pas juste pour ça.

Car si tu pars, tu ne pourras jamais revenir…

 

Greg

Pourquoi je ne m’arrête jamais

Back in BZH pour les teufs de fin d’année.

 

Même quand tu regardes aussi peu ce que font les autres que moi, ou que tu évites autant que possible de passer trop de temps sur Facebook ?

 

Tu ne peux y couper.

 

Tout le monde te parle de bilan de l’année.

Et de s’accorder une pause bien méritée pour mieux repartir.

 

Perso ?

J’ai vraiment du mal avec ça.

 

Et je ne suis vraiment pas convaincu que ça soit la meilleure idée.

 

Pour une raison toute simple :

L’effet « lundi matin ».

 

Tu sais :

Tu pars en vacances.

Ou en week-end.

 

Et là, paye ta galère pour t’y remettre.

 

Tellement que je ne pourrais plus compter le nombre de personnes qui ont de l’or entre les mains et un bon business à gros potentiel qui ont fini par perdre le rythme qui marchait pourtant si bien pour eux jusque là.

 

Comme en envoyant un simple mail de vente chaque jour à leur liste.

En créant un nouveau produit chaque mois.

(Même court, comme une formation d’une heure ou deux).

Et en faisant ce qu’il faut pour augmenter leurs mailing liste d’inscrits vraiment intéressés.

 

Quand tu y penses ?

Ça ne fait finalement pas grand chose à faire.

 

(Surtout si, contrairement à moi, tu ne grooves que sur un seul projet, et qu’en plus tu ne fais pas de coaching ou de prestations clients)

 

Mais là où ça devient dur, c’est quand tu n’en fais pas une habitude.

 

Quand tu écris ton mail chaque jour ?

Quand tu crées un nouveau produit chaque mois ?

Quand tu fais cette petite action toute simple au quotidien ?

 

Tout devient facile.

Automatique.

 

Parce que tu t’en es fait une habitude.

 

Là où les problèmes commencent, et là où ça devient dur, c’est quand tu t’arrêtes.

 

Car c’est là qu’il faut faire tellement plus d’efforts pour s’y remettre.

 

C’est pour ça que je ne m’arrête jamais.

 

Que je ne prends jamais de vacances.

Que je bosse même le week-end.

 

Et que je ne m’arrêterai que quand je tirerai définitivement ma révérence.

 

Je sais :

Ca peut paraître excessif.

 

Mais si tu y réfléchis, je ne suis pas certain que bourriner comme un taré pendant des semaines à ne plus voir le jour soit un meilleur rythme que de bosser juste le matin, et de se ressourcer chaque après-midi…

 

Et de juste continuer comme ça, encore et encore.

 

Perso ?

J’apprécie bien plus un bon plat tous les jours qu’un marathon gavage de Noël qui n’en finit jamais…

 

Et si tu te demandais quel était mon secret pour durer et gérer autant de projets en parallèle sans jamais péter de plombs ou même saturer, voilà une partie de la réponse…

 

On en revient toujours à cette subliminale citation :

« Et si au lieu de penser à tes prochaines vacances, tu te créerais une vie dont tu n’avais pas envie de t’échapper ?».

 

Ok, tu fais ce que tu veux de ce groove.

 

Comme tu fais ce que tu veux de ce pack exceptionnel « Remplir ta mailing liste » en énorme promo jusqu’à ce soir ici :

http://lifestylers.fr/pack-special-noel-remplir-sa-mailing-liste-les-methodes-les-plus-efficaces-et-rentables-du-moment/

 

Là où tu n’as pas le choix, par contre ?

C’est que tu passes un joyeux Noël.

 

Et, oui, c’est un ordre…:-)

 

Greg

Je ne bluffe pas

Inutile de faire la moindre pirouette aujourd’hui, parce que je ne bluffe pas :

 

C’est le dernier jour pour accéder à la formation papier du mois de la School.

 

Au programme de cette 60ème édition marquant les 5 ans de la coquine la plus rentable de toutes les coquines ?

 

Ces douceurs :

 

La folie derrière mes méthodes pour craquer des emails jour après jour après jour…et encore et encore…

 

Avec comment je m’y prends pour toujours avoir aussi vite des idées de mails qui vendent, même quand je dois en rédiger 3, 4 ou 5, chaque jour…sans jamais tomber dans les mêmes structures que les gens ne regardent très vite même plus si tu ne gardes pas leur attention au plus haut…

 

…et ce que je fais quand je suis vraiment en panne d’inspiration pour instantanément me débloquer et quand même pondre un bon mail en quelques minutes seulement

 

– Les 3 objectifs cachés derrière mes mailings (au delà donc des « évidences », comme les ventes…)

 

– 2 types de mails 100% vente qui fonctionnent même si tu ne donnes aucune valeur, parce que les gens adorent lire des textes présentés comme ça

 

(Leur autre gros avantage ?

C’est qu’ils finissent forcément par convaincre les gens qui aiment ce que tu fais, mais qui ont plus besoin d’être rassurés que les autres avant d’acheter…)

 

– Comment utiliser les retours que t’envoient forcément tes inscrits ou clients par email en ventes en plus que tu n’aurais probablement pas faites autrement

 

– Quand, et comment donner stratégiquement de la valeur pour vendre plus

 

(Oui, ça ressemble à de la pure manipulation quand on y pense.

 

Mais parfois, décider de donner ce que tu garderais normalement uniquement pour tes produits payants est l’un des meilleurs moyens de faire un gros pic de vente…

A condition d’éviter l’erreur que 95% des gens qui vendent de l’information commettent quand ils font ça)

 

Comment devenir un maître du pricing…

Et imposer tes tarifs, au lieu de subir ce qui se fait sur ton marché…

 

Ca ?

C’est le coeur de cette édition.

 

Où je te montre en détails…

 

– Toutes mes méthodes pour savoir fixer puis optimiser le tarif de n’importe quel produit et service

 

– Comment augmenter tes prix (et même comment les baisser si nécessaire, sans que ça ne soit un problème pour tes clients )

 

– La méthode illégale mais invisible pour mettre le doigt sur le prix idéal d’une offre à abonnement

 

– Le process exact que je suis pour savoir quand augmenter le tarif de mes accompagnements ou prestations en copywriting

(Qui est d’ailleurs le même pour savoir quand tu dois augmenter le prix de tes formations)

 

– La question que je me pose systématiquement, qui n’a a priori rien avoir avec le pricing…mais qui me permet pourtant de quasiment toujours trouver le tarif optimal auquel vendre n’importe quelle offre…

 

…dont l’objectif est finalement plus d’avoir des clients satisfaits qui vont acheter encore et encore chez toi.

Qui vont te recommander aux autres, et devenir des ambassadeurs de ta marque.

Voire qui vont te voir comme la seule et unique option chez qui ils vont jamais songer acheter dans ton domaine.

 

 

Et tout ce dont tu as besoin d’autre pour à la fois fixer tes tarifs sans y laisser 4 packs d’aspirine, facturer de plus en plus cher, et justifier des tarifs plus élevés que ceux que tu pratiques actuellement.

 

Ce qui est, of course, le moyen le plus simple et le plus rapide d’augmenter ton chiffre d’affaires…

 

Cette 60e coquine ?

Je la fais expédier demain aux 400 et quelques membres de la MMS.

 

Si tu veux la recevoir chez toi dès les jours qui viennent, comme eux ?

 

Inscrits-toi ici avant ce soir :

http://lifestylers.fr/marketing-master-school/

 

Greg

Savoir fixer tes prix te rend fou, toi aussi ?

Si il y a bien une chose qui rend les entrepreneurs complètement dingues ?

Et qui peut aussi les tuer d’entrée de jeu en les incitant à tellement se brader qu’ils vont attirer uniquement les pires clients qui soient ?

 

C’est les histoires de pricing.

 

Savoir à combien fixer le tarif de telle ou telle offre est l’une des questions que je reçois le plus souvent par mail.

 

Et même pour ceux que j’accompagne en coaching, ça semble rester un mystère absolu.

Qui revient les hanter à chaque fois qu’ils sont sur le point de sortir quelque chose de nouveau.

 

Ce qui peut se comprendre.

 

Parce qu’il n’y a pas grand chose de rationnel avec les prix.

(Une montre peut être vendue 10€ comme plusieurs millions.

 

Tout comme le prix d’une formation ou d’un accompagnement peut varier du simple à…vachement beaucoup plus)

 

Et que fixer le tarif de quelque chose implique de prendre en compte tellement de critères que ça devient vite un vrai casse tête.

 

Des critères comme ton expertise.

Tes compétences.

Ton expérience.

Ton offre.

Ta thématique.

Ton positionnement.

Ta marque.

Ton statut.

Tes clients idéaux.

Si tu es un spécialiste sur le sujet.

Comment tu es perçu sur ta thématique.

Si tu es légitime aux yeux de tes prospects sur le sujet de cette offre là.

Ce que ça va faire gagner ou économiser à tes clients.

(Pas qu’en argent : pense aussi en temps, en énergie, en stress, en douleur, etc, etc…)

Le coût de ne pas résoudre le problème.

Le coût des solutions alternatives pour résoudre ce problème là, si il y en a.

Les prix pratiqués sur ta thématique.

Tes objectifs financiers.

 

Et tellement d’autres encore qu’il est juste impossible pour quiconque de vraiment te conseiller sans connaître toutes le spécificités de ce que tu fais et de ton activité.

 

Bien sûr ?

 

Il y a tous un tas de questions que tu peux te poser pour définir des prix qui vont bien fonctionner pour toi.

Des points de repères auxquels te référer si tu es dans le flou total, pour éviter de commettre de grosses erreurs qui te coûteraient un paquet de ventes, et de clients.

(Voire qui te feraient faire un flop absolu, même si ton offre est top pour le reste)

Comme il y a des méthodes que tu peux utiliser d’un lancement à l’autre, ou avec le temps, pour arriver à mettre le doigt sur le tarif qui va le mieux fonctionner pour toi et te rapporter le plus.

 

Mais ce que je suis le plus quand je dois pricer n’importe quelle offre, sur n’importe quelle thématique ou pour n’importe quel client ?

C’est complètement autre chose.

 

Avec une question que je me pose systématiquement, qui n’a a priori rien avoir avec le pricing.

 

Et dont l’objectif est finalement plus d’avoir des clients satisfaits qui vont acheter encore et encore chez toi.

Qui vont te recommander aux autres, et devenir des ambassadeurs de ta marque.

Voire qui vont te voir comme la seule et unique option chez qui ils vont jamais songer acheter dans ton domaine.

 

Ce qui est amusant avec ça ?

C’est, qu’en plus, quand tu suis cette « règle » un peu particulière, tu commets bien moins d’erreurs sur tes prix.

 

Tellement que ce n’est clairement pas quelque chose que j’aurais intérêt à dévoiler juste ici.

 

Mais j’en parle en détails (tout comme de toutes les autres méthodes pour savoir comment fixer tes prix, autant que pour savoir les faire évoluer avec le temps) dans la coquine à ventes de décembre de la Marketing Master School.

 

Une coquine qui va être expédiée aux membres plus tôt ce mois-ci, pour éviter le chaos des fêtes de fin d’année.

 

Je ne te recommanderais donc pas de traîner si tu veux la recevoir.

Parce que tu n’as que jusqu’à demain soir pour rejoindre le côté qui fait du cash de la Force.

 

R2D2 et C3PO se chargeant d’expédier tout ça dès ce vendredi…

 

Ton étoile est par là, Jedi :

http://lifestylers.fr/marketing-master-school/

 

Greg