Quitter son job pour et devenir son propre patron : 4 conseils d’un entrepreneur

 

On me demande très souvent comment j’ai pu faire la transition entre mon job et devenir mon propre boss.

Plus particulièrement, ils veulent savoir comment çà fonctionne du point de vue financier. Quittez-vous votre emploi salarié ? Restez-vous à temps plein et travaillez-vous juste sur votre projet entrepreneurial les soirs et week-ends ? Si oui, quand faîtes vous le grand saut ?

 

Il y a de nombreuses manières de quitter son job pour devenir entrepreneur, mais la plupart d’entre elles sont des variantes de ce qui suit.

Voici quatre façons classiques de quitter votre emploi et de vous lancer.

 

Conseil 1 : Continuez votre emploi salarié et construisez votre business en parallèle

 

Lancez votre propre projet en travaillant dessus les soirs et week-ends. C’est l’option la plus sûre financièrement parlant. Vous continuez à toucher votre salaire régulièrement pendant que vous montez votre business.

La stabilité financière est le bénéfice principal de cette approche.

 

Mais considérez aussi les mauvais côtés : Vous allez être épuisé à travailler autant. Vous n’allez pas avoir beaucoup de temps pour votre entreprise. En fait, vous pourriez ne jamais la faire décoller. La motivation énorme de devoir gagner de l’argent de vos activités entrepreneuriales pourrait vous faire défaut (parce que vos factures sont couvertes par votre emploi traditionnel).

 

Aussi, vous pourriez risquer votre emploi salarié si la qualité de votre travail se dégrade à cause de votre nouvelle passion et de toute l’énergie que vous allez mettre dans votre propre projet.

 

Avec cette approche, vous pouvez quitter votre job dès que vous pouvez vivre de votre business.

 

 

Conseil 2 : Négociez pour travaillez moins

 

Si vous pouvez arranger cela avec votre employeur, cela peut être une superbe option de transition. Gagnez juste ce qu’il faut pour payer vos factures.

 

Vous pouvez toujours joindre les deux bouts à la fin du mois, mais votre situation financière devient plus serrée, ce qui peut apporter une partie de la motivation nécessaire pour réussir. Vous avez aussi plus de temps à consacrer à votre projet de business.

 

C’est la voie qu’ont pris certains de mes amis. Leurs employeurs étaient ouverts à l’époque pour qu’ils travaillent à mi-temps et ils ont sauté sur l’occasion.

 

Le problème est que la plupart des gens vont avoir du mal à négocier un arrangement comme celui-là. Vous pourriez aussi mettre la puce à l’oreille de votre patron sur le fait que vous travaillez sur quelque chose d’autre, donc faîtes très attention.

 

Par contre, si vous considérez sérieusement de quitter votre job, cela ne coûte probablement rien de demander.

 

Quitter son job pour et devenir son propre patron, 4 conseils d'un entrepreneur

 

 

Conseil 3 : Trouvez un autre job qui paie les factures ET qui vous offre plus de temps et de liberté

 

 

Si vous voulez vraiment réduire le nombre d’heures que vous travaillez pour mieux pouvoir vous concentrer sur votre nouveau projet, peut-être devriez-vous chercher un nouveau travail qui vous permettra de travailler à temps partiel.

 

Ca peut être particulièrement bon si vous trouvez quelque chose qui demande peu psychologiquement une fois les heures de travail passées. Puisque çà n’entre pas dans votre plan de carrière, vous allez avoir la liberté de choisir un job que vous n’auriez pas considéré dans un contexte différent.

 

Encore mieux, vous pourriez commencer par faire du travail en freelance dans le domaine de votre nouveau business. De cette façon vous vous immergez dans votre nouveau monde que vous soyez en train de travailler en indépendant ou sur votre propre entreprise.

 

 

Conseil 4 : Faîtes le grand saut. Survivez grâce à vos économies

 

C’est l’option qui demande le plus de cran de toutes.

 

C’est celle que j’ai choisie en refusant une offre d’emploi classique et en me lançant à temps plein sur Life Stylers et mes blogs de niche. J’ai décidé à l’époque que j’avais besoin de me lancer sans filet de sécurité pour vraiment me motiver à ce que mon nouveau projet fonctionne.

 

Cette approche peut marcher (la preuve !;-)) mais il y a un équilibre à trouver. Un peu trop de sécurité financière peut vous empêcher d’être hyper motivé. Pas assez pourrait vous paralyser à cause du doute ou du stress.

 

Si vous pensez ne pas bien supporter le stress, vous devriez plutôt envisager l’une des autres options.

 

Bien sûr, bien d’autres facteurs vont peser dans votre décision. Si vous avez une femme ou une famille, ils vont jouer un grand rôle dans votre choix. Pensez bien à votre situation familiale et à comment chacune de ces options pourrait les affecter.