Split testing : ce que vous devez tester sur un blog pour démultiplier vos résultats

Split testing : ce que vous devez tester sur un blog pour démultiplier vos résultats

Si vous suivez régulièrement Life Stylers ou d’autres sites traitant de blogging et de webmarketing, vous savez que vous améliorez de façon spectaculaire vos résultats en pratiquant ce qui s’appelle le split testing (ou test A/B).

 

formation gratuite blogging

En effet, tester deux versions d’un élément de votre blog vous permet de mesurer leur efficacité.

Puis de choisir quel élément vous offre les meilleurs performances (comme le pourcentage de gens qui cliquent sur tel ou tel bouton, le nombre d’inscrits à votre mailing list selon le formulaire que vous affichez, ou encore vos ventes en fonction de l’apparence de vos pages de ventes).

Et vous pouvez continuer à améliorer votre blog en optimisant la machine. Tout simplement en continuant de tester. Cette fois, vous allez tester la version la plus efficace (la A ou la B donc), contre une nouvelle version, la C. Et garder la meilleure.

Et ainsi de suite jusqu’à ce que vos résultats ne s’améliorent plus vraiment. Ce qui signifie que vous réussi à obtenir la version optimale et que ce split test s’est avéré être un succès.

 

Vous savez sans doute qu’il vous faut tester votre site internet et vos « landing pages » (soit les pages où les visiteurs de votre blog arrivent).

Mais si vous n’êtes pas un expert en optimisation, comment savoir ce que vous devriez tester ?

 

J’ai rédigé cet article pour vous guider sur ce sujet.

 

split testing blog

 

Split testing : que doit on tester sur un blog pour démultiplier ses résultats ?

 

Voici 3 points clés pour que vous partiez sur la bonne voie :

 

1/ Tester les titres

 

Votre titre est la première impression que vous donnez. Son succès est directement dicté par le fait qu’il répond efficacement aux attentes de l’internaute qui a décidé de visiter votre page. Que ce soit en cliquant sur un lien (présent sur les réseaux sociaux ou dans vos emailings par exemple) ou sur une publicité.

Vous pouvez essayer de tester dans vos titres les versions affirmatives par rapport aux versions négatives afin d’exprimer au mieux la valeur que vous offrez à votre audience.

Par exemple : « Gagnez du temps en téléchargez maintenant ! » face à « Arrêtez de perdre du temps, téléchargez maintenant ! »

Souvent vous pouvez deviner ce qui va le mieux fonctionner. Mais tester vous permet d’en être certain.

 

Les titres et le taux de rebond

Les gens sont impatients. Ils vont lire très rapidement votre titre pour déterminer si ils sont au bon endroit et ont intérêt à prendre un peu de temps pour consulter votre blog. Il vous faut donc communiquer clairement dans votre titre la valeur que les internautes vont recevoir en cliquant. Vous devez rendre évident ce qu’offre votre contenu, rien que par son titre.

Vous pouvez éviter les problèmes en faisant un test à l’aveugle avec des gens qui ne connaissent pas votre blog. Demandez-leur : « De quoi traite cette page ? ». Si ils ne savent pas répondre en quelques secondes, c’est que votre titre n’est pas suffisamment clair et que vous devriez le retravailler.

 

Des façons de tester vos titres :

  • Court ou long
  • Formulation positive ou négative
  • Titre orienté « bénéfices » ou orienté « caractéristiques »
  • Titre simple ou Titre + sous-titre de support du message
  • Travailler sur le contraste pour rendre votre titre visuellement plus fort, de sorte à ce qu’il attire l’attention de l’internaute

2/ Tester vos formulaires

 

La majorité des « landing pages » utilisent des formulaires pour obtenir des données de vos visiteurs (comme leur prénom et leur adresse email). Pour que vos formulaires transforment vos inscrits en inscrits à vos mailing lists, vous devez offrir quelque chose en échange de ses données. Cela peut-être un ebook, une formation gratuite ou l’inscription à un wébinaire.

Mais que tester sur le formulaire pour améliorer vos résultats ?

Ce que vous essayer de trouver est l’équilibre parfait entre ce que vous demandez aux visiteurs de votre blog pour s’inscrire, et ce que vous leur offrez en échange.

 

Des éléments que vous pouvez pouvez tester sur vos formulaires :

  • Le nombre de champs (comme « Prénom », « adresse email »,…)
  • La pertinence des champs pour ce que vous offrez
  • Le design du formulaire
  • Les champs obligatoires contre ceux qui ne le sont pas
  • La position du formulaire sur votre site (à droite ou à gauche de la page)
  • Ajouter des flèches vers votre formulaire
  • L’en-tête du formulaire (une description de ce que vous demandez au visiteur de faire)
  • Intégrer une phrase indiquant que vous ne spammerez pas vos inscrits et que leurs données resteront confidentielles pour augmenter leur confiance 
  • L’intitulé du bouton d’appel à l’action (je vous en parle en détails ci-dessous) 

Split testing  ce que vous devez tester sur un blog pour démultiplier vos résultats

3/ Tester vos Appels à l’action

 

Votre appel à l’action EST votre conversion.

C’est ce que voulez que vos visiteurs fassent (et pas autre chose). Si les gens n’effectuent pas l’action que vous voulez qu’ils fassent, c’est que votre appel à l’action nécessite d’être retravaillé.

Vos appels à l’action (qui sont souvent aussi les textes sur vos boutons) devraient être très descriptifs, expliquant exactement ce qu’il va se passer quand les gens vont cliquer dessus.

Une bonne astuce pour valider l’intitulé de votre appel à l’action est d’ajouter « Je veux… ». Par exemple : 

Je veux :

  • M’inscrire à la newsletter
  • Télécharger l’ebook
  • Obtenir un devis personnalisé
  • Recevoir la vidéo gratuite

 

Les bons appels à l’action renforcent ce que votre titre, votre contenu et vos images ont laissé comprendre. Ils terminent efficacement le travail de votre page avec une réponse claire à la question « Que faire ensuite ? ».

 

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le sur vos réseaux sociaux pour faire circuler ces techniques !